AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Calme bleeuuuu [Dérive... Libre xD]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage


Humaine, Noble

Féminin Nombre de messages  : 41

Localisation  : Franchement. Vraiment. A quoi cela vous servirait-il?==
Emploi/loisirs  : Toute activité convenant à une jeune femme de mon rang, cela va de soi.^^
Humeur  : J'ai une migraine épouvantable depuis hier. Alors, à votre avis?==

Inscrit depuis le   : 05/05/2009
avatar
Humaine, Noble


Feuille de personnage
Age: 17 ans. J'en aurais 18 cette année, mais ça ne m'importe pas beaucoup.==
Race: Humaine, bien évidemment. Cela va de soi.
Arme / Pouvoir  : Je n'utilise pas d'armes, je n'y touche pas, je...C'est trop dangereux, et salissant.^^

MessageSujet: Re: Calme bleeuuuu [Dérive... Libre xD]   Dim 3 Juil - 18:29

Si l'Enfer aux flammes brûlantes décrit dans leur Religion existait bel et bien, alors Annabelle espérait que cet homme ingrat et malpoli s'y retrouverait directement après sa mort! Rien ne lui aurait fait plus plaisir que de le savoir en train d'agoniser dans un lieu maudit. Une telle idée était même au contraire très plaisante, maintenant qu'elle y songeait. Lui, au milieu de centaine d'autres pécheurs, en train de souffrir mille morts. Il avait osé la prendre dans ses bras, première erreur, et ensuite la menacer de la laisser tomber dans le lac, mouillant un pan de sa robe dans le même geste. Aux yeux de la Noble aux cheveux blonds, une telle action méritait la potence, ni plus ni moins. N'avait-on pas idée d'importuner ainsi les demoiselles qui se promenaient tranquillement à travers le parc? Songea-t-elle en faisant de son mieux pour ne pas s'agiter, craignant qu'il ne la laisse glisser par mégarde, ou ne décide simplement tout à coup de lui faire prendre ce satané bain. Le Conseiller du Prince était décidément une personne qui méritait sa réputation. On le savait capable et débrouillard, sinon jamais il n'aurait occupé ce poste, après tout, mais on le savait également adepte des pires pitreries, et de ces deux facettes, c'était la deuxième dont on entendait le plus souvent parler. Évidemment. Les bonnes actions restaient bien trop souvent à l'ombre des mauvaises, c'était une des principales raisons pour laquelle une réputation était si simple à détruire et si difficile à construire. Il suffisait d'une goutte en trop pour que le vase se fendille, sans grand espoir qu'il puisse un jour retrouver sa forme originelle. Annabelle se demandait vaguement pourquoi la famille Senri restait à l'abri des plus mauvaises langues...Sans doute car elle était très proche de la famille royale, et que cette famille ne comptait guère plus beaucoup de membres. Le père était mort durant la Guerre Civile, ce n'était un secret pour personne. Et de ce qu'elle en savait, la mère était alitée. Elle ne devait plus en avoir pour très longtemps.

Presque orphelin, alors? Annabelle était bien placée pour savoir que perdre sa famille était tout sauf amusant. Seul au monde, ce n'était pas une situation enviable. Bien heureux étaient ceux qui n'avaient perdu personne! Bien que, avec les Guerres et les Maladies, quoi que le pays n'eut pas connu d'épidémie depuis un moment, rares étaient ceux qui pouvaient se vanter de n'avoir jamais fleurit la tombe d'un père, d'une mère, d'un frère, d'une soeur. D'un amant. Enfin...L'état de sa famille ne justifiait pas pour autant le comportement d'Axel Senri, qui se comportait présentement comme le dernier des rustres! La mettre, elle, Annabelle Windgrad, dans une situation aussi délicate, c'était impardonnable. Et c'est qu'il souriait, en plus, l'animal! La jeune femme aux yeux bleus devinait que toute ceci devait follement l'amuser. Elle aurait bien aimé lui faire ravaler son sourire d'imbécile, et assurément l'aurait-elle fait, si elle ne s'était pas trouvée au dessus de l'eau, dans les bras de ce dernier.

Elle qui n'avait jamais voulu être dépendante d'un homme...La voilà qui se trouvait pendue au dessus de l'onde claire, avec pour seul espoir qu'un éclair de lucidité frappe soudainement le monstre qui la tenait captive. Ce qu'elle pouvait détester cette situation...!

«Je ne m'en fais pas trop quant-à ma réputation, Mademoiselle, j'ai déjà eu à démentir pires rumeurs que celle-là! Et sachez que je ne m'amuse pas à noyer les jeunes filles que je rencontre. Vous êtes exceptionnelle, n'est-il pas normal que je vous traite en exception? Oh, et je ne doute pas un seul instant que vous soyez dangereuse. Je suis au contraire curieux de savoir de quelle manière vous pourriez me faire regretter mon geste...»

Et il continuait de sourire...Annabelle regretta d'avoir lâché son ombrelle sous le coup de la surprise lorsqu'il l'avait prise dans ses bras. Tout d'abord car le soleil tapait bien trop fort sur sa peau, et que de l'ombre lui aurait fait le plus grand bien, et deuxièmement, car elle aurait pu lui mettre un coup d'ombrelle en pleine tête que ça ne l'aurait pas dérangé plus que cela. Histoire de lui rafraîchir les idées...Hum. Mais sans doute l'aurait-il lâchée si elle l'avait frappé. Annabelle détestait plus que tout les dilemmes: Elle était celle qui les imposait aux autres, pas celle à qui l'on en imposait! Il se fichait d'elle, en plus. Elle allait lui faire regretter, elle le jurait...

«Pourquoi ne pourrais-je pas être les deux à la fois? Vous êtes une Déesse, après tout, et non pas une simple Princesse en détresse! Vous êtes bien trop intelligente, belle et distinguée pour vous laisser enlever par un vulgaire monstre. Si je voulais avoir l'occasion de vous sauver, j'étais obligé de vous enlever tout d'abord. Avouez que peu de Princes auraient été jusque là pour plaire à leur Princesse!»

Annabelle offrit à Axel un large sourire à ces mots, sourire par lequel elle comptait faire passer tout le bien qu'elle pensait de lui à cet instant. Si encore les flatteries de cet homme avaient été sincères et remplies d'admiration, ça n'aurait pas gênée la jeune Noble, qui aurait été ravie d'être ainsi désignée. Mais ses paroles transpiraient d'ironie, et plus il souriait, plus elle avait envie de le gifler. Avec le dos de la main, pour que ses bagues laissent de profondes entailles sur sa joue. Elle n'était pas une mijaurée qui se complaisait dans de futiles compliments! Annabelle était au dessus de tout cela. Intouchable, aussi belle et lointaine que les étoiles. Ce type n'était pas à sa hauteur...Non, il n'était pas à sa hauteur, se dit-elle pour elle-même, s'empêchant d'hésiter. Rien qu'un idiot de plus sur terre, qui aurait mérité une bonne leçon.

Une très bonne leçon.

«A votre avis, combien de temps une robe comme la votre mettrait à sécher, par une telle chaleur?»

Annabelle, qui auparavant était occupée à fixer l'eau dans laquelle Axel s'était enfoncée un peu plus, releva vers lui un visage courroucé et outré. Oh ça...Elle jurait que s'il la mettait à l'eau, elle lui ferait regretter d'être né. Il la supplierait de l'achever, elle s'en faisait le serment! On ne faisait pas impunément du mal à Annabelle Windgrad sans en subir les fâcheuses conséquences. Comme elle l'avait déjà dit auparavant, elle n'était pas n'importe qui.

« Bien trop longtemps, si vous voulez mon avis, rétorqua-t-elle, la voix emplie de colère mais toujours calme, C'est dans votre intérêt de me ramener à terre, je vous l'assure. Vous n'aimeriez pas être la cible de mes pires vengeances, Monsieur Senri. Quant à votre rôle de Prince, je le trouve tout aussi pervers. La Princesse risque de beaucoup vous en vouloir. »

La demoiselle reposa son regard sur l'onde claire, ses fins sourcils froncés. Ce type, ce type...Ah! Il l'horripilait!

« N'avez vous pas peur que je détruise votre réputation? On rira de vous dans chaque couloir, plus encore que maintenant! »

Cette fois-ci, sa voix s'était légèrement emportée, et elle s'en serait giflée. Axel Senri la mettait hors d'elle, elle avait de plus en plus de mal à rester clame et maîtresse d'elle-même. Il le fallait, pourtant...Si elle perdait face à lui, elle ne s'en remettrait jamais. Jamais. Et elle pesait ses mots.

[OUAIIIIIS, DEUXIEME PAGE!XD]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Homme crapaud : embrassez le et il deviendra enfin beau~♥

Masculin Nombre de messages  : 53

Localisation  : Soit il noie une jolie jeune fille dans un lac, soit il exploite un joli jeune homme dans sa chambre.
Emploi/loisirs  : Faire l'éléphant dans les bains.
Humeur  : A te faire boire.

Inscrit depuis le   : 26/07/2009
avatar
Homme crapaud : embrassez le et il deviendra enfin beau~♥


Feuille de personnage
Age: 19 ans [depuis si longtemps]
Race: Humain [loque]
Arme / Pouvoir  : Une/plusieurs épées fines.

MessageSujet: Re: Calme bleeuuuu [Dérive... Libre xD]   Mar 1 Nov - 2:18

Axel était maintenant totalement captivé par le jeune Windgrad.

C’était une chose rare, de captivé autant le conseiller, et elle devrait être fière d’elle. Tout chez elle le troublait et le captivait d’une manière ou d’une autre. Elle n’avait pas un physique exceptionnelle, mais elle était belle et son allure générale le captivait. Elle était gracieuse et n’avait pas besoins de courbes disons, volumineuses pour attirer l’attention. Son visage et ses expressions étaient tout aussi captivantes, mais le mieux était son caractère. Certes, beaucoup auraient pu caractériser son caractère de plutôt horrible et certains n’auraient même pas cherché à essayer de lui adresser la parole, mais c’était là tout son charme selon Axel. Bien sûr il n’omettait pas que la jeune noble soit en quelque sorte totalement imbuvable – bien qu’il avait rencontré bien pire qu’elle et bien plus laides en prime- mais cela la différenciait justement de la vague de nobles trop polis et faux du château, et cela faisait réellement du bien. Il ne disait pas non plus que tout le monde était faux et tout le tralalala, mais il était cependant sûr que beaucoup d’entre eux ne montraient pas leurs vraies couleurs, loin de là. Cela le rendait presque malade parfois, et ce n’était pas toujours finement exécuté. Lui-même ne prétendait pas être parfait, et il y avait bien des fois où il se devait d’être plus ou moins faux, mais il était cependant honnête la plupart du temps, à part lorsqu’il s’amusait et ironisait comme maintenant il le faisait avec sa nouvelle camarade de jeu. D’ailleurs, c’était une autre chose qui le captivait chez elle, son habilité à ‘jouer’ avec lui. Bon, ok, elle ne le faisait surement que par contrainte parce qu’elle ne voulait pas tomber à l’eau et elle ne considérait peut-être pas cela comme un jeu mais plutôt une question de vie ou… de vie, mais pour lui, ce n’était ni plus ni moins un jeu avec un gage pour le perdant. Si elle perdait, elle serait à l’eau, et si elle gagnait, il la reposerait sur la berge et se laisserait même assené un coup d’ombrelle si cela était nécessaire pour soulager ses envies meurtrières qui ont dû apparaître en elle depuis le début de ce petit jeu. Quoi qu’il en soit, sa façon de penser était aussi étrange que fascinante et cela ne manquait pas d’amuser le jeune conseiller au plus haut point. Il était rare de trouver quelqu’un de son charisme, et qui était d’humeur aussi joueuse ! Oui, il était conscient qu’elle n’était certainement plus d’humeur à l’étriper qu’à jouer et que ce qui l’empêchait de le frapper était l’eau en dessous d’elle qui la menaçait et l’appelait en même temps avec joie.

Enfin, cela n’empêchait pas Axel de s’amuser, n’aillant lui-même rien qui puisse l’arrêter, si ce n’était une histoire de rumeurs que la demoiselle pourrait bien répandre. Honnêtement, il ne s’en faisait pas pour sa réputation, tant qu’il arrivait à s’amuser un peu pour une fois. Il était rare qu’il ennuie les personnes qu’il ne connaissait pas, et c’était bien parce qu’elle était spéciale, et il était certain d’avoir fait le bon choix pour passer une après-midi d’enfer. Axel appréciait le demoiselle, même si il doutait que ce sentiment tout à fait réciproque. Oh, il ne l’appréciait pas dans le sens qu’il l’aimait, non, il l’appréciait en général parce qu’elle était amusante et si il pouvait s’en faire une amie, ou même une ‘rivale’, il apprécierait cela tout autant. Réellement, si il pouvait ainsi s’amuser avec elle à plusieurs reprises, il serait comblé. Et puis, il ne doutait pas le jeune femme était actuellement une personne de confiance – il n’en mettrait pas sa main à couper, mais son caractère était attachant, et il pensait qu’en la découvrant plus, elle serait vraiment une amie admirable.
Après, peut-être n’avait-il pas pris la meilleure façon pour s’en faire une amie, il en doutait grandement d’ailleurs, mais au moins, lui passait un bon moment, et il espérait – bien que ce soit certainement vain- qu’elle aussi prenne plaisir à cet instant d’une manière ou d’une autre. Il en doutait grandement, mais on lui avait souvent dit que l’espoir faisait vivre. Il doutait aussi d’ailleurs qu’elle veuille le revoir après, peu importe l’issue du match.
Enfin actuellement, en voyant le sourire que la jeune femme lui adressa premièrement, il pensa que le seul plaisir que prenait la jeune femme était d’imaginer sa mort, et cela le fit presque immédiatement sourire. C’était certainement ce qu’elle pensait, elle voulait le voir mort et elle le pensait totalement ingrat et impoli. Oh, elle n’était pas la première personne à penser cela, mais probablement la première à le lui montrer si ouvertement. Bon, la situation portait aussi à ressentir ce genre de sentiments malveillants envers lui, il ne pouvait le nier. Mais c’était amusant, et il ne s’en plaignait pas. Traitez le de masochiste, il ne l’était pourtant pas et apprécierait guère d’actuellement se faire tuer par la jeune Windgrad, ou mordre même. Il ne lui en voudrait pas pour autant si elle le blessait –de manière peu grave, bien entendu-, parce qu’il ne pouvait pas l’en blâmer. Il était allé plutôt loin aujourd’hui, il devait l’avouer. Alors, il considérait le fait de la reposer juste calmement et de parler de manière plus civilisée afin de faire connaissance…


« Bien trop longtemps, si vous voulez mon avis. C'est dans votre intérêt de me ramener à terre, je vous l'assure. Vous n'aimeriez pas être la cible de mes pires vengeances, Monsieur Senri. Quant à votre rôle de Prince, je le trouve tout aussi pervers. La Princesse risque de beaucoup vous en vouloir. »

Et nope. Il ne le ferait pas. C’était définitivement bien trop amusant et puisqu’il n’avait rien à faire aujourd’hui, cela resterait son activité. De plus, il n’avait pas encore mal aux bras, et bien qu’il savait que la désagréable sensation arriverait prochainement, il ne s’en préoccupait que peu. Il était bien trop absorbé dans cette petite discussion sympathique avec la Windgrad pour l’instant, et il avait encore de l’énergie à revendre.
Il remarqua aussi que le regard bleu de la demoiselle se baladait entre son visage et l’eau du lac qui s’agitait de temps à autre, et cela le fit de nouveau sourire. En réalité, son sourire ne le quittait plus depuis peu, il était sans cesse amuser par les réactions et paroles de la jolie ‘princesse’. Bien entendu, il se sentait toujours un peu mal de lui faire une frayeur comme cela, mais ce n’était pas comme si il allait la noyée… Le fait qu’elle semble tenir autant à ses vêtements et à son apparence le faisait aussi doucement sourire. C’était quelque chose de typiquement noble – et encore, lui s’en fichait éperdument-, et surtout féminin, ce qui donnait encore plus envie à Axel de la laisser faire un petit tour sous l’eau, histoire de voir sa réaction avec un caractère aussi réactif et un peu brute que le sien.


« N'avez vous pas peur que je détruise votre réputation? On rira de vous dans chaque couloir, plus encore que maintenant! »

La réponse était simple ; Non, et oui à la fois. Tout le monde avait peur d’avoir une mauvaise réputation, c’était inné, mais d’un autre côté, s’il la perdait au profit d’une bien mauvaise, ce n’était pas la fin du monde pour lui. Il avait déjà fait face à de bien plus violentes rumeurs sans que son image n’en soit trop entachée, et même la famille Senri avait dû faire face à ce genre de rumeurs peu avenantes, et pourtant, c’était toujours une famille respectée. Personne n’était à l’abris d’une réputation fondée sur des faits colportés, et donc le jeune Senri –sans pour autant n’en avoir rien à faire- ne pensait pas que sauver sa réputation à ce moment même était la question.
Alors il sourit de nouveau, sans laisser l’ombre d’un doute sur son visage. Il se doutait bien que le fait que rien ne semblait le déstabilisé l’ennuyait et l’exaspérait au plus haut point, et c’était bien pour cela qu’il continuait de sourire. Si il voyait que cela allait vraiment trop loin, il arrêterait tout simplement de l’importuner, mais pour l’instant, tout restait gérable. Alors il pouvait sourire et continuer de jouer élégamment avec les mots et la survie des vêtements de sa camarade de jeu.

« Oh, bien entendu, je n’aimerais pas être la cible de votre vengeance, non ! Je ne vois pas ce que j’ai fait de si mal que ça qui mériterait une telle sentence, enfin ! Vous êtes encore sèche, n’est-ce pas ? Bien que vos arguments soient faibles pour l’instant, je ne doute pas que vous trouverez quelque chose qui me fera entendre raison. Vous êtes une femme intelligente, Mademoiselle Windgrad, ou corrigez-moi si j’ai tort. Quant à mon rôle de Prince… »

Il sembla réfléchir un instant, levant un instant le regard au ciel et perdant son sourire. Cela ne dura que quelques secondes, un poignée, avant qu’il ne repose son regard pétillant de malice sur la noble et qu’il ne retrouve son grand sourire espiègle.

« N’étais-ce pas pour se faire remarquer qu’un Prince ferait ce genre de chose ? Vous savez, parfois, lorsque l’on aime, on peut faire des choses étranges, et même si la Princesse lui en voulait, juste un regard d’elle l’aurait comblé. Je pense que c’est ainsi que vous devriez en penser. Il peut être pervers, mais si c’est un moyen de n’attirer rien qu’un regard de sa belle, il le ferait. (Il marqua une courte pause avant de reprendre de plus bel, avec un petit rire.) Oh, je ne suis pas en train de vous déclarer ma flamme, mais c’est ce que j’aurais pensé de la situation en temps normal, Princesse ! »

Il remonta la jeune femme plus sur son torse puisqu’elle glissait légèrement et tenta de l’installer plus confortablement dans ses bras afin que ses bras ne s’épuisent pas trop vite. Il eut un visage sérieux rien qu’un instant le temps de le faire, et quand il se fut assurer que son arrangement ne lui ferait pas mal – tant qu’elle ne se plaignait pas, c’était certainement bon signe-, son sourire repris sa place habituel. Il reprit la parole d’un ton sûr et amusé, le ton qu’il avait déjà utilisé dans ses autres paroles. Jamais son ton n’avait été sérieux, et c’était ainsi qu’il démontrait bien la dimension du jeu à la demoiselle. Rien n’était sérieux, mais ce n’était pourtant pas des paroles en l’air, Axel était sincère à présent.

« Oh, comme je vous l’ai déjà dit, ma réputation… Tout le monde à peur d’en avoir une mauvaise, ce serait mentir que de dire le contraire, mais ce n’est pas le plus important, tant que je reste égal à moi-même et que je sais le vrai du faux… Et puis, au moins, j’aurais le mérite de faire rire les autres personnes, il n’y a pas assez de sourires dans ce château ! »

Il rit légèrement de nouveau. Le fait de dire cela lui avait amené une nouvelle pensée en tête, et il ne pouvait plus s’en défaire, surtout lorsqu’il posait son regard grisé sur sa camarade.

Il voulait qu’elle rit et sourit aussi, sincèrement. La ‘Princesse’ avait beau être belle, il pensait qu’elle le serait probablement plus avec un vrai sourire, mais il se contenta de le penser.



[Yay! Et voila un RP tout frais, tout chaud! XD
Et je confirme, Axel est tordu. Youhou. 8D]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Humaine, Noble

Féminin Nombre de messages  : 41

Localisation  : Franchement. Vraiment. A quoi cela vous servirait-il?==
Emploi/loisirs  : Toute activité convenant à une jeune femme de mon rang, cela va de soi.^^
Humeur  : J'ai une migraine épouvantable depuis hier. Alors, à votre avis?==

Inscrit depuis le   : 05/05/2009
avatar
Humaine, Noble


Feuille de personnage
Age: 17 ans. J'en aurais 18 cette année, mais ça ne m'importe pas beaucoup.==
Race: Humaine, bien évidemment. Cela va de soi.
Arme / Pouvoir  : Je n'utilise pas d'armes, je n'y touche pas, je...C'est trop dangereux, et salissant.^^

MessageSujet: Re: Calme bleeuuuu [Dérive... Libre xD]   Sam 5 Nov - 19:59

Annabelle scrutait le visage d'Axel, comme si les traits du jeune homme pouvaient lui fournir la réponse qu'elle cherchait si activement depuis le début de cette étrange conversation. Quel était son point faible, à cet imbécile heureux? Que devait-elle toucher, quel sujet devait elle aborder pour faire mouche et rendre ses menaces insupportables? Quels mots fallait-il exactement qu'elle emploi pour qu'il la supplie de ne rien faire et la repose, sèche, sur le bord du lac? C'était que, plus les secondes passaient, affreusement longues aux yeux de la Noble suspendue au dessus de l'eau claire, plus Annabelle doutait de pouvoir éviter de prendre ce bain forcé. Elle sentait déjà l'eau froide et mouillée sur sa peau, et en frissonnait d'horreur. Elle prendrait un bain quand elle le jugerait nécessaire, et certainement pas dans le lac, mais au château, à l'endroit prévu à cet effet, comme toute demoiselle respectable. Comme toute personne n'étant pas un vulgaire animal, plutôt, se corrigea-t-elle en foudroyant son ravisseur du regard. Il souriait, il continuait de sourire! Elle détestait vraiment ce sourire trop grand et trop moqueur, bien qu'elle ne doutait pas un seul instant qu'il devait beaucoup plaire à ses niaises de semblables en dentelles. Seulement voilà, elle n'était pas une fille stupide qui se plaisait à rougir devant chaque homme lui adressant un sourire ou de délicates attentions. On ne pouvait, de toute manière, pas décemment qualifier ce qu'Axel Senri était en train de faire de 'délicates attentions', oh ça non. Avait-on jamais vu un homme flatter une demoiselle en menaçant de la jeter dans l'eau? Il fallait être fou ou sadique pour penser que c'était un bon moyen d'engager la conversation! Rien que pour avoir tenté de porter atteinte à sa précieuse intégrité, ce type méritait qu'elle le gifle une bonne douzaine de fois.

Mais comme la survie de sa robe dépendait encore de ce monstre, Annabelle se voyait forcée de retenir tant bien que mal sa main. Son sourire se faisait douloureux, et elle avait de plus en plus envie de lui hurler dessus ce qu'elle pensait de lui. Tout en étant polie, évidemment, ça allait de soi. Mais le hurler quand même. Ça la défoulerait, elle en était certaine, et elle se sentirait mieux après. Si seulement elle n'était pas dans ses bras, alors... !


« Oh, bien entendu, je n’aimerais pas être la cible de votre vengeance, non ! Je ne vois pas ce que j’ai fait de si mal que ça qui mériterait une telle sentence, enfin ! Vous êtes encore sèche, n’est-ce pas ? Bien que vos arguments soient faibles pour l’instant, je ne doute pas que vous trouverez quelque chose qui me fera entendre raison. Vous êtes une femme intelligente, Mademoiselle Windgrad, ou corrigez-moi si j’ai tort. Quant à mon rôle de Prince… »

Il continuait de se payer sa tête! Si les yeux d'Annabelle avaient eut le pouvoir miraculeux de transpercer Axel, alors ils l'auraient fait à cet instant tant la colère et l'indignation l'étouffaient. Elle se sentait humiliée, et se jura de lui faire payer, par un quelconque moyen que ce soit. Et elle se fichait bien de devoir être lâche pour le faire; Elle n'en avait cure. Tous les moyens étaient bons pour arriver au sommet, on ne cessait de le répéter. Et bien naïfs étaient ceux qui pensaient que c'étaient les personnes loyales qui y parvenaient les premières! Il savait bien, ce Conseiller stupide, ce qu'il avait fait de mal. Il menaçait de la jeter à l'eau, c'était impardonnable. Jamais on ne lui avait fait subir pareille torture, jamais. Elle en était secouée de rage.


« N’étais-ce pas pour se faire remarquer qu’un Prince ferait ce genre de chose ? Vous savez, parfois, lorsque l’on aime, on peut faire des choses étranges, et même si la Princesse lui en voulait, juste un regard d’elle l’aurait comblé. Je pense que c’est ainsi que vous devriez en penser. Il peut être pervers, mais si c’est un moyen de n’attirer rien qu’un regard de sa belle, il le ferait. Oh, je ne suis pas en train de vous déclarer ma flamme, mais c’est ce que j’aurais pensé de la situation en temps normal, Princesse ! »

Annabelle aurait préféré qu'il garde cet air pensif qu'il avait arboré avant de se remettre à parler. Ça lui allait bien mieux, il paraissait presque civilisé, quand il n'ouvrait pas la bouche. Un léger rouge vint colorer les joues de la jeune Windgrad, mais son regard gardait cette lueur dure et coléreuse. Si on faisait des choses étranges lorsque l'on aimait, alors Annabelle préférait ne pas aimer tout court, c'était bien plus simple, on se compliquait moins la vie. Ce Prince aurait pu se contenter d'offrir des fleurs à sa promise, au lieu de faire le clown afin de se faire remarquer. N'avait-il donc aucun sens du romantisme ou de la décence? Qu'il remballe son bonnet à grelots. Il était un Prince, pas un vulgaire paysan. Il ne pouvait pas se permettre de faire ça, non, il ne pouvait pas se le permettre...

Annabelle sursauta encore lorsqu'Axel bougea, mais reprit bien vite un visage sérieux et hautain. Elle n'avait pas eu peur, elle avait été surprise. Et à ceux qui n'auraient pas vu la différence, elle aurait répondu que seuls les imbéciles et les attardés ne la voyaient pas.

« Oh, comme je vous l’ai déjà dit, ma réputation… Tout le monde à peur d’en avoir une mauvaise, ce serait mentir que de dire le contraire, mais ce n’est pas le plus important, tant que je reste égal à moi-même et que je sais le vrai du faux… Et puis, au moins, j’aurais le mérite de faire rire les autres personnes, il n’y a pas assez de sourires dans ce château ! »

Tsss... La jeune femme aux yeux bleus clairs observa attentivement son interlocuteur, à la recherche de la moindre trace de mensonge sur son visage. Il souriait bêtement et riait, toujours égale à lui-même depuis le début. Elle ne parvenait pas à savoir s'il mentait ou s'il disait la vérité, et ça n'arrangeait pas vraiment ses affaires. Comment était-elle censée deviner son point faible, si elle ne pouvait pas même discerner le vrai du faux? Elle le détestait. Il lui posait un problème, un vrai problème. Il était une équation impossible, avec une inconnue de trop; Impossible à résoudre, en apparence tout du moins. Annabelle, elle, savait qu'on pouvait résoudre tous les calculs, à condition de s'armer de courage et de patience. Cette pensée rassura la belle jeune femme. Si elle y mettait du sien, avec du courage et de la patience, elle pourrait trouver le point faible de cet abruti et l'utiliser pour le faire fléchir.

Il fallait juste qu'elle attende. Le problème était que, du temps, sur l'instant, elle en manquait cruellement. La moindre parole de travers et hop, elle irait jouer les poissons dans le joli lac bleuté. Plus que jamais, elle devait faire attention à ce qu'elle disait.


« Je pense que ce Prince va rester célibataire sa vie entière. Qu'il donne des fleurs à sa promise, plutôt que lui jouer mille tours. Elle appréciera bien mieux l'attention. Et puis... »


Annabelle hésita un instant, avant de se décider à parler malgré tout. Elle n'allait pas se modérer entièrement, non plus!


« Vous vous dites vrai et égal à vous-même, mais je vous trouve juste présomptueux. Qui me dit que vous n'êtes pas aussi hypocrite que ceux que vous voulez à tout prix faire sourire? »

Son regard était toujours aussi dur, sa mine contrariée. Mais si quelqu'un y était arrivé, il aurait pu voir, au fond de ces orbes froids en apparence, une lueur d'intérêt et de curiosité bien masquée.

[Axel est tordu, en effet. Et Annabelle est une sal*pe. Quel duo!

Et si j'avais quelque chose à dire, ce serait: Oh mon Dieu, il fonce droit sur nous!8D]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Homme crapaud : embrassez le et il deviendra enfin beau~♥

Masculin Nombre de messages  : 53

Localisation  : Soit il noie une jolie jeune fille dans un lac, soit il exploite un joli jeune homme dans sa chambre.
Emploi/loisirs  : Faire l'éléphant dans les bains.
Humeur  : A te faire boire.

Inscrit depuis le   : 26/07/2009
avatar
Homme crapaud : embrassez le et il deviendra enfin beau~♥


Feuille de personnage
Age: 19 ans [depuis si longtemps]
Race: Humain [loque]
Arme / Pouvoir  : Une/plusieurs épées fines.

MessageSujet: Re: Calme bleeuuuu [Dérive... Libre xD]   Jeu 10 Nov - 19:37

Axel avouait volontiers que parfois, son humour laissait à désirer.

Du moins, il admettait que celui-ci ne plaisait pas à tout le monde autant que lui le trouvait absolument tordant, parce qu’il devait prendre en compte le sens de l’humour des autres. Par exemple, quelqu’un sans humour comme le noble qu’il avait croisé quelques temps auparavant n’était définitivement pas une personne avec qui Axel pourrait parler avec décontraction, alors que le soldat haut gradé avec qui il avait parlé juste après riait bien avec lui. Oui, car le jeune conseiller parlait à tout le monde dans le château, que leur rang soit bas ou élevé lui importait peu, et même un paysan avait autant de valeur à ses yeux qu’un noble. Pour lui, une vie était une vie. Bien entendu, il se contenait bien d’afficher ce genre de pensées devant n’importe qui, et chérissait aussi des personnes plus que d’autres, mais il jugeait rarement sur le statut d’une personne, sachant qu’une personne sage pouvait aussi bien être une personne importante qu’un simple fermier : les deux avaient seulement des vies différentes et des façons de pensées différentes. Du coup, Axel pensait qu’il était intéressant de connaître une galerie de personnes aux métiers et savoirs diamétralement opposés.
Aha ! Et oui, le jeune homme savait tout de même réfléchir et il se fondait toujours son propre avis, il ne suivait pas aveuglement et son devoir était d’analyser afin de conseiller au mieux son supérieur. C’était aussi pour cela qu’un caractère plutôt enjoué et facile d’accès était beaucoup plus convenable pour ce poste qu’une tombe, et Ankou avait certainement fait une bonne décision- sans se vanter. Quoi qu’il en soit, si la nature enjouée et comique d’Axel ne plaisait pas à tout le monde, elle était toujours convenable et avenante. De plus, il avait un caractère malléable, ce qui lui permettait une si grande galerie de relations. On ne parlait pas à une femme noble comme on parlait à un servant, tout autant que l’on ne parlait pas de la même manière à son meilleur ami et à son patron. Ankou avait beau être son ami et son boss, Axel savait distinguer les deux avec grâce.

Et enfin, il savait aussi quand s’arrêter et savait gérer son humour afin de ne pas paraître trop lourd. Et donc, il jugeait que pour l’instant son humour n’était pas trop lourd et la situation toujours parfaitement sous contrôle. Axel savait parfaitement qu’au gout de sa jeune camarade, il en avait fait trop et maintenant, selon elle, il devrait arrêter de rire de son malheur et la ramenée sur la terre ferme pour qu’elle lui assène un bon coup d’il ne savait trop quoi afin de lui donner une leçon. Il avait bien tout deviné, elle était plutôt évidente, et son énervement lui laissait deviner ses intentions. Elle ne faisait pas parti des femmes qui s’enfuyait en courant lorsqu’elles étaient vexées, ni de celles qui riaient de tout. Non, Annabelle était le genre de fille qui n’hésiterait pas à vous en mettre un coup sur le crane et à pousser sa gueulante. Et puis, cela crevait les yeux qu’elle était énervée contre lui et finirait bien par faire ces actions, peu importe si elle finissait à l’eau ou retournait sèche sur le sol dur. Une lueur colérique dansait au fond de ces beaux yeux et cela ne faisait qu’augmenter l’intérêt qu’Axel lui portait. Elle ne lui aurait pas sauté aux yeux au milieu d’un bal – bien qu’elle soit belle, il n’y avait aucun doute là-dessus – et il s’en blâmerait de n’avoir jamais fait sa rencontre. De ce fait, il lui était très reconnaissant de lui avoir pratiquement marché dessus avec grâce, cela lui avait permis d’agrandir sa galerie de connaissances et comme il l’avait déjà dit, elle serait une rivale valuable dans les jeux de paroles.

Axel gagnait aujourd’hui parce qu’il avait le dessus et il avait pris un grand pas d’avance en la menaçant, mais il n’en aurait peut-être pas été de même s’ils avaient été dans un autre endroit. Par exemple, il se voyait mal la menacée avec de l’argenterie ou un tableau, et encore moins de la portée en plein milieu d’une salle remplie de personnes, ce serait totalement stupide et il n’en aurait tiré qu’une nouvelle étrange réputation et très peu d’avantages. Les gens pouvaient penser ce qu’ils voulaient, il n’était pas stupide, et la dernière chose qu’il voulait était d’humilier publiquement la demoiselle, il n’était pas cruel non plus.


« Je pense que ce Prince va rester célibataire sa vie entière. Qu'il donne des fleurs à sa promise, plutôt que lui jouer mille tours. Elle appréciera bien mieux l'attention. Et puis... »

Elle le scrutait avec une curieuse et dure expression, mais Axel n’y prit pas garde, se contentant de sourire en remuant ses douces paroles dans sa tête. Le conseiller aimait bien la voix de la jeune femme, pour des raisons diverses, et son intonation ne manquait pas de le faire sourire. Il ne se moquait pas d’elle, sa façon déterminée et sarcastique de parler sonnait bien avec sa jolie voix – du moins, il le trouvait. Axel n’était pas sûr de supporter cette voix en permanence, mais il était certain qu’elle n’avait pas que ce genre de tonalités à son arc. Ce serait réellement dommage.
Ne la quittant pas des yeux, il crut un instant qu’elle n’allait pas continuer, et fut donc surpris de réentendre sa voix s’élevée, toujours aussi dure et mélodieuse.


« Vous vous dites vrai et égal à vous-même, mais je vous trouve juste présomptueux. Qui me dit que vous n'êtes pas aussi hypocrite que ceux que vous voulez à tout prix faire sourire? »

Ah, il aurait dû s’y attendre à ce genre de questions, mais il était trop concentré sur l’expression de la jeune Windgrad pour s’occuper de ce qu’elle allait dire. Anticipés ses actions n’étaient pas le tout, il devait penser à ses paroles aussi. Elle l’avait eu sur ce coup, et elle aurait pu effacer cette mine contrariée de son visage, puisqu’elle l’avait en quelque sorte désarmée. Cependant, en grand acteur qu’il était, il ne perdit pas sa contenance et son sourire ne flancha qu’un instant sur ses lèvres. Ses yeux, eux, ne quittèrent pas le visage de la demoiselle.
Il ne prit pas la peine de trop réfléchir à sa réponse, il réfléchissait toujours aussi vite qu’il parlait lorsqu’il était à l’aise. Sa voix s’éleva à son tour, sûr et amusée.


« Promise ? Elle ne lui est pas promise, il n’aurait nul besoin de faire ce genre de choses autrement. Mais les fleurs sont aussi une bonne idée. Cependant, elles sont éphémères et leur souvenir fanera en même temps que le sien. Je doute que cela soit la meilleure idée. Non, définitivement, le souvenir d’une telle action s’encrera plus facilement dans une mémoire que le simple fait d’offrir des fleurs, quoi que je garde en tête l’idée d’un bouquet. »

Il lui adressa un sourire malicieux et bougea légèrement dans l’eau, créant une petite série d’onde, sans pour autant s’enfoncer plus dans le lac. Il reprit un air songeur et ses yeux quittèrent brièvement le visage de la jeune demoiselle. Sa voix se fit plus douce, sans manquer à son ton amusé.

« Qui me dit que vous n’êtes pas en réalité une sorcière ? Qui me dit que vous n’êtes pas une voleuse ? Qui me dit que vous n’êtes pas en train de préparer un coup d’état ? »

Axel secoua la tête légèrement, un grand sourire étirant de nouveau les lèvres du jeune homme.


« Ne soyez pas aussi méfiante à mon propos, mademoiselle Windgrad. Vous seriez bien bête de croire tout ce que les rumeurs disent. Et puis, ne sommes-nous pas tous un peu hypocrite, au fond ? Vous-même l’êtes surement un peu. Je ne vais pas vous mentir, c’est à vous de savoir si vous me croyez ou pas, bien que j’admette volontiers le fait que vous ayez du mal à me croire alors que je vous tiens devant une cruelle situation. »

Et bien, il avait été philosophique aujourd’hui ! Son sourire s’était peu à peu dégradé le long de ses paroles, et son regard quitta de nouveau celui de la jeune femme pour se diriger vers l’eau bleutée. Mais tout ce qu’il disait était vrai, il le pensait. Lui-même croyait la jeune femme au mot ! Ce n’était pas de la naïveté, mais il savait tout aussi bien distinguée l’ironie de la vérité.
Son sourire revint soudainement, ainsi que son regard grisé sur la jeune femme. Enfin, il lanca, sur un ton de conversation, comme si ce n’était qu’une banale question.


« Dites-moi, préférez-vous le bleu ou le marron ? »


[Bouhou. J'adore ce topic, Axel a enfin l'air intelligent. XD
Il lit sa promise comme un livre ouvert, c'est l'amûr~. 8D]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Humaine, Noble

Féminin Nombre de messages  : 41

Localisation  : Franchement. Vraiment. A quoi cela vous servirait-il?==
Emploi/loisirs  : Toute activité convenant à une jeune femme de mon rang, cela va de soi.^^
Humeur  : J'ai une migraine épouvantable depuis hier. Alors, à votre avis?==

Inscrit depuis le   : 05/05/2009
avatar
Humaine, Noble


Feuille de personnage
Age: 17 ans. J'en aurais 18 cette année, mais ça ne m'importe pas beaucoup.==
Race: Humaine, bien évidemment. Cela va de soi.
Arme / Pouvoir  : Je n'utilise pas d'armes, je n'y touche pas, je...C'est trop dangereux, et salissant.^^

MessageSujet: Re: Calme bleeuuuu [Dérive... Libre xD]   Lun 5 Mar - 18:17

Bientôt, se promit Annabelle, s'il ne la reposait pas à terre dans les plus brefs délais, elle allait laisser tomber toute bienséance et lui crier dessus. Tant pis pour sa fierté déjà bien entamée ou son image de demoiselle parfaite ! Il n'y avait personne aux alentours, personne ne pourrait donc rapporter ses éclats de voix peu dignes d'une personne de son rang. Si Axel Senri voulait jouer les animaux sans éducation, eh bien soit, elle pouvait très bien faire de même. S'il tenait tant que ça à la mettre à l'eau, elle préférait encore s'y jeter elle-même et l'entraîner à sa suite. De cette façon, elle ne serait pas la seule à devoir sécher ses vêtements, quoi qu'elle ne doutait pas un seul instant que les vêtements du jeune homme sècheraient plus rapidement que les siens. C'est à cet instant précis qu'Annabelle se prit à maudire les différentes couches de tissus qui composaient sa robe. L'effet était très beau, mais pour courir ou bien les faire sécher en cas 'd'incidents', ce n'était pas l'idéal. Vraiment, il aurait du avoir honte de la menace de la sorte, sans aucune pensée pour sa coiffure ou sa toilette. Il avait déjà essayé, peut-être, de récupérer une robe aussi belle ? Bien sûr que non ! Annabelle se dit que, si jamais sa robe était fichue à cause de son passage dans l'eau, elle enverrait la note à Axel, histoire qu'il la lui rachète. Ah, les hommes, songea-t-elle, plus vexée qu'autre chose. C'était tout à fait leur genre, de ne pas penser à ce que les femmes enduraient pour leur plaire. Lui avait-il fait un compliment sur sa toilette, durant leur conversation ? Il aurait au moins pu, ce goujat. Elle avait mit du temps à s'habiller, ce matin-là, et tout son travail allait partir à l'eau (c'est le cas de le dire) pour rien !

Enfin, se reprit-elle, trop rapidement pour être honnête, ce n'était pas comme si elle voulait lui plaire. Elle ne s'était pas habillée pour lui alors, c'était vrai, au final, elle n'en avait que faire de ce qu'il pensait de son apparence ! Elle n'aurait pas su de toute façon distinguer un véritable compliment d'une pique destinée à la faire enrager et froncer les sourcils. C'était quelque chose qu'elle apprenait, au fur et à mesure que les minutes s'écoulaient, à détester chez Monsieur Senri. Cette capacité à pouvoir garder le sourire et masquer sa sincérité. A ses yeux, il se moquait d'elle depuis le début, cet espèce de sale...

« Promise ? Elle ne lui est pas promise, il n’aurait nul besoin de faire ce genre de choses autrement. Mais les fleurs sont aussi une bonne idée. Cependant, elles sont éphémères et leur souvenir fanera en même temps que le sien. Je doute que cela soit la meilleure idée. Non, définitivement, le souvenir d’une telle action s’encrera plus facilement dans une mémoire que le simple fait d’offrir des fleurs, quoi que je garde en tête l’idée d’un bouquet. »

Annabelle le foudroya de nouveau du regard, mais comme elle s'appliquait à le faire depuis qu'il avait décidé de la suspendre au dessus de l'eau, il était presque inutile de le préciser. Il l'avait parfaitement comprise, il se fichait encore d'elle ! De plus, les fleurs avaient déjà fait maintes fois leurs preuves, s'il avait peur qu'elles ne suffisent pas, c'était qu'il n'avait pas assez confiance en lui. Or, et même si ça la dégoûtait de l'avouer, si le Prince en question ressemblait à Axel, il y avait peu de chances pour qu'il n'ait pas confiance en lui. Il aurait pu offrir un rat à une demoiselle qu'elle aurait accepté en souriant bêtement. Peuh. Bon, un rat, elle exagérait peut-être. Mais l'idée était là.

A faire ça, il allait juste s'attirer les foudres de la Princesse. Oh, elle se rappellerait de lui à coup sûr ! Mais pas forcément dans le bon sens.

« Qui me dit que vous n’êtes pas en réalité une sorcière ? Qui me dit que vous n’êtes pas une voleuse ? Qui me dit que vous n’êtes pas en train de préparer un coup d’état ? »

Annabelle fit les gros yeux, mais ne prit pas la peine de répondre. Il pouvait penser ce qu'il voulait, elle s'en fichait ! Elle savait qu'elle n'était qu'une Noble parmi tant d'autres. Elle n'avait rien à se reprocher, elle. Et s'il n'avait rien non plus à se reprocher, s'il était aussi vrai qu'il le disait, alors... Alors il n'insisterait pas autant ! Qu'il la laisse partir. Il parlait trop. Il l'énervait. Elle en avait assez d'être collée à lui, ça commençait à devenir gênant ! Mais tout ça, elle ne l'aurait jamais avoué. Évidemment. Pas plus que le fait que si c'était gênant, ce n'était pas désagréable.

« Ne soyez pas aussi méfiante à mon propos, mademoiselle Windgrad. Vous seriez bien bête de croire tout ce que les rumeurs disent. Et puis, ne sommes-nous pas tous un peu hypocrite, au fond ? Vous-même l’êtes surement un peu. Je ne vais pas vous mentir, c’est à vous de savoir si vous me croyez ou pas, bien que j’admette volontiers le fait que vous ayez du mal à me croire alors que je vous tiens devant une cruelle situation. »

Bien bête de... Annabelle lui aurait bien rétorqué quelque chose de particulièrement recherché, mais quelque chose l'en empêcha. Au lieu de ça, elle garda le silence. Le sourire d'Axel avait diminué, et son regard s'était posé sur l'onde, comme s'il réfléchissait à quelque chose. La jeune femme aux cheveux blonds l'observa sans mot dire. Tout à coup, il avait l'air plus sérieux et crédible. Par mauvaise foi, cependant, elle se dit qu'elle ne croyait pas un mot de tout ce qu'il avait raconté. Oui, elle n'allait pas le croire alors qu'il faisait l'idiot ! Elle, elle n'était hypocrite que par nécessité, et au final pas tant que ça, car elle finissait toujours pat dire aux autres ce qu'elle pensait d'eux. Poliment, avec un sourire, mais elle le disait tout de même. Ça se voyait qu'il n'était pas une femme ! Quant aux rumeurs, elle ne les pensait pas toutes vraies. Mais quand ça l'arrangeait, elle les ressortait. Pourquoi cet homme était-il si...

« Dites-moi, préférez-vous le bleu ou le marron ? »

Annabelle sursauta légèrement, lançant un regard ennuyé à Axel. Puis son visage se fendit d'un immense sourire, dans une tentative pour imiter celui idiot de son interlocuteur. Il l'agaçait il l'agaçait, ah... ! A quoi essayait-il de jouer, maintenant ? Elle doutait qu'il désirait simplement connaître ses goûts en matière de couleurs !

« C'est une question piège ? » Lui demanda-t-elle simplement, toujours avec un grand sourire. Elle jurait que s'il n'arrêtait pas de se moquer d'elle, elle allait le gifler. Là, dans deux secondes, elle levait la main, le giflait et lui hurlait dessus. Elle jurait qu'elle allait le faire, bientôt, s'il ne la reposait pas. Tssss...

[ENFIN intelligent... C'est vrai, on l'attendait ça!>8D

Elle, elle va lui ouvrir le crâne. Mais ce serait une preuve d'amour.*___*]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Homme crapaud : embrassez le et il deviendra enfin beau~♥

Masculin Nombre de messages  : 53

Localisation  : Soit il noie une jolie jeune fille dans un lac, soit il exploite un joli jeune homme dans sa chambre.
Emploi/loisirs  : Faire l'éléphant dans les bains.
Humeur  : A te faire boire.

Inscrit depuis le   : 26/07/2009
avatar
Homme crapaud : embrassez le et il deviendra enfin beau~♥


Feuille de personnage
Age: 19 ans [depuis si longtemps]
Race: Humain [loque]
Arme / Pouvoir  : Une/plusieurs épées fines.

MessageSujet: Re: Calme bleeuuuu [Dérive... Libre xD]   Lun 19 Mar - 0:23

Axel adorait d’ores et déjà la jeune Windgrad.

Elle avait quelque chose qu’il appréciait grandement : un excellent sens de la répartie. Si au début il doutait quand à ce qu’il allait se passer après lui avoir adressé la parole, à présent il était sûr qu’il la chercherait volontiers dans le château s’il était trop sous tension. Elle avait une manière de l’amusé en le confrontant sans pour autant l’irriter encore plus –bien qu’il y avait des moments où il avait vraiment envie de la lâcher dans l’eau- et c’était une très bonne chose. Ankou serait certainement également heureux d’apprendre qu’il avait une nouvelle victime à harcelée avec de l’eau que lui. Il était vrai qu’Ankou faisait un peu trop souvent les frais des envies subites du jeune conseiller et qu’il exagérait certainement un peu trop –en même temps, les réactions de son meilleur ami ne manquaient jamais, jamais de le faire rire-, alors s’il pouvait se ‘défouler’ un peu en joute verbale avec l’eau comme menace avec une autre personne, et en plus que cette personne soit une très charmante jeune demoiselle… Que demander de plus ? Une réflexion qui ne pouvait que le mettre de bonne humeur alors qu’il baladait ses yeux sur le visage fin de sa « victime », un grand sourire suspendu aux lèvres.

Il s’était déjà fait la réflexion auparavant, mais la demoiselle était vraiment très jolie. Elle n’avait pas le corps le plus… Disons « développé » qu’il avait eu l’occasion de voir, mais sans avoir à glisser son regard sur celui-ci, il était gracieux et harmonieux. Mais vraiment, cela avait peu d’importance –pour une fois- parce que le visage fin de la jeune fille, ses deux orbes, ses cheveux blonds vénitiens et son caractère compenseraient pour n’importe quel autre défaut. Non, vraiment, elle n’était pas désagréable à regarder, bien au contraire, et pour lui, son caractère bien assaisonné qui en aurait repoussé beaucoup ne faisait que complimenté son charme. On disait souvent de ne pas se fier aux apparences, et comme Axel aimait beaucoup ce proverbe, il aimait aussi beaucoup tout ce qui s’en rapprochait, et la jeune femme n’y faisait pas exception. Il s’était attaché à elle au fil de la conversation, vraiment. Il serait très attristé si elle ne souhaitait pas recommencer une conversation, un jour, et il ne comptait d’ailleurs pas laisser cela arriver. Si il comprenait assez bien le caractère de la jeune femme, il semblait qu’il était sur la bonne voie pour l’avoir sur le dos un moment. Axel se vanta mentalement d’être un génie. Certes, ce n’était pas vraiment la meilleure et plus agréable manière d’avoir quelqu’un « sur le dos », mais honnêtement, comme il l’avait si bien dit auparavant, c’était une manière comme une autre de laisser un souvenir cuisant dans la mémoire de la jeune femme. Et puis, elle pourrait se vanter, un jour, d’avoir été dans les bras du conseiller… Bien qu’il en doutait. Elle le traiterait certainement beaucoup plus facilement de rustre qu’autre chose, mais c’était beau, d’espéré. Elle changerait bien d’avis un jour prochain. Peut-être.

Axel ne s’en faisait pas vraiment pour tout cela.

La jeune femme avait sursauté faiblement dans ses bras après ses paroles totalement innocentes. Peu de temps après, son visage se fendait en un grand sourire tellement hypocrite qu’il lui en faisait mal aux yeux. Ah, un sourire lui allait bien, aussi malhonnête était-il. Le sourire illuminait tout de suite les traits et relevait la beauté –bon, il y avait des gens chez qui cela n’arrangeait pas vraiment la chose, mais la lignée de dents blanches qu’il avait pu apercevoir un instant de la demoiselle était un atout dans ce cas. Axel était satisfait et s’il l’avait pu, son sourire d’idiot se serait encore plus agrandi. Malheureusement, il doutait que ses joues ou ses lèvres ne puissent supporter un encore plus grand sourire alors il se contenta de montrer ses dents blanches un instant avant de refermer sa bouche alors qu’elle lui demandait, sur un ton plutôt simple et innocent, bien qu’emplie d’un arrière-plan profond qu’Axel prit soin d’ignorer.

« C'est une question piège ? »

Axel montra les dents de nouveau, mais pas de la manière d’un chien, juste dans un sourire, bien entendu. Il l’aimait vraiment bien, et il la serrerait dans ses bras s’il pou-… Minute, d’une certaine manière, il était déjà en train de faire cela. Justement, il remonta ses bras de nouveau, calant encore une fois la jeune femme contre son torse du mieux qu’il le pouvait, doucement. Il mentirait s’il disait qu’il était toujours aussi frais que quelques minutes auparavant, mais il tenait toujours aisément. La jeune femme était vraiment fine, mais Axel suspectait sa robe de peser au moins la moitié de son poids habituel, alors… Comment faisait-elle pour ne pas avoir chaud ? Axel n’avait jamais bien compris les jeunes femmes nobles. Il avait beau trouver les grandes robes élégantes, c’était pesant et parfois franchement inutile. Jamais il ne forcerait sa sœur à revêtir ce genre de vêtement en plein été si elle ne voulait pas, en tout cas…

« Ah, mais enfin, Mademoiselle, ne voyez pas de pièges dans tous mes dires ! Je m’intéresse à vous, tout simplement ! »

Il avait pris un air offusqué qui fut chassé immédiatement après sa phrase par un nouveau grand sourire joyeux. Il avait toutes les raisons de sourire aujourd’hui, alors qu’il reposait son regard argenté sur le visage de la jeune femme qu’il tenait soigneusement entre ses bras. Il était certain qu’il allait avoir mal dans peu de temps, mais il ne regretterait pas ce jour en tout cas, et tout ce qu’il aurait dit ou fait. C’était bien trop amusant…
Soudain, il fronça les sourcils et décida qu’une question n’était certainement pas suffisante, et puis, tant qu’à faire, il fallait appuyer sur son soucis du moment, en plus de satisfaire sa curiosité… Oh non, elle ne l’oublierait pas de sitôt, Axel en était certain !

« Au fait, juste parce que cela m’intrigue et me dérange depuis un moment déjà… Vous n’avez pas chaud, Mademoiselle Windgrad ? »


[Mouahahah. Le retour du bâtard. J'adore Axel.
Elle va adorer la suite, elle pourra rien faire de violent. 8D]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Humaine, Noble

Féminin Nombre de messages  : 41

Localisation  : Franchement. Vraiment. A quoi cela vous servirait-il?==
Emploi/loisirs  : Toute activité convenant à une jeune femme de mon rang, cela va de soi.^^
Humeur  : J'ai une migraine épouvantable depuis hier. Alors, à votre avis?==

Inscrit depuis le   : 05/05/2009
avatar
Humaine, Noble


Feuille de personnage
Age: 17 ans. J'en aurais 18 cette année, mais ça ne m'importe pas beaucoup.==
Race: Humaine, bien évidemment. Cela va de soi.
Arme / Pouvoir  : Je n'utilise pas d'armes, je n'y touche pas, je...C'est trop dangereux, et salissant.^^

MessageSujet: Re: Calme bleeuuuu [Dérive... Libre xD]   Ven 23 Mar - 2:00

Ce n'était pas admissible. Définitivement pas. On aurait du prévoir des sentences pour ce genre de harcèlement, songea Annabelle, très sérieuse. Cet homme s'accaparait son temps libre de façon tout à fait déplacée, et sans lui demander son avis, encore. Pourtant, il n'était nullement obligé de le faire de la sorte, s'il avait voulu parler avec elle autour d'une pâtisserie, elle aurait volontiers accepté. Mais au dessus de l'eau, sous la menace et en plus dans ses bras, là elle disait non. Ce n'était pas normal. Est-ce que cet homme avait un problème, pour lui faire subir ça ? Il avait peut-être un problème avec les femmes, ou bien avec le monde entier ? Peut-être faisait-il semblant d'être sympathique, et n'était à l'intérieur qu'un être rongé par la haine ? Son sourire d'imbécile amenait plutôt la demoiselle à penser qu'il était tout simplement arriéré d'une façon ou d'une autre, mais on ne savait jamais ce que les autres dissimulaient sous un masque et si ce qu'ils laissaient apparent était la vérité. Prudence était mère de sûreté, et Annabelle prenait toujours garde à savoir où elle mettait les pieds pour éviter de s'attirer d'inutiles ennuis. Eh bien, ce matin, elle aurait mieux fait de rester au lit. Parce que ça, cette situation grotesque, elle n'aurait jamais pu la prédire. Elle pensait les jeunes hommes bien élevés, ou en tout cas assez pour se rendre compte que tenir une jeune femme aux dessus de l'eau n'était pas le meilleur moyen pour se lier d'amitié avec elle, ou... Ou pour n'importe quoi d'autre. A part se faire détester, ce genre d'attitude n'amenait rien.

Annabelle se tendit lorsqu'Axel la remit correctement dans ses bras, stressée. Elle n'était certes pas lourde, mais à force de la tenir ainsi, il allait forcément finir par fatiguer. Et s'il fatiguait, il allait la laisser tomber, elle en était sûre. Pourquoi ne la reposait-il pas à terre au lieu de lui poser des questions sans queue ni tête ? S'il pensait l'avoir de la sorte, il se trompait lourdement. Annabelle Windgrad n'était pas une imbécile qu'un beau sourire pouvait duper. Axel Senri était un monstre avec un joli visage, ni plus ni moins. Un goujat, un malotru, et elle en passait. Comme elle l'avait dit, c'était inadmissible ! Mais comment lui faire regretter de l'avoir offensée...

« Ah, mais enfin, Mademoiselle, ne voyez pas de pièges dans tous mes dires ! Je m’intéresse à vous, tout simplement ! »

Bien entendu, songea Annabelle en lui offrant un autre sourire emplit d'ironie. Il s'intéressait à elle, et donc, la tenait au dessus de l'eau en lui soumettant un questionnaire étrange. Et après, il voulait qu'elle le croit ! S'il pensait qu'elle allait le saluer si elle le revoyait, il se trompait encore. Elle l'ignorerait dans les règles de l'art, et ce même s'il était le conseiller du Prince, un important personnage dans le mécanisme de leur royaume. Elle assumerait ses actions, alors il avait tout intérêt lui aussi à assumer ce qu'il allait faire. Cet animal égoïste, rustre et sans éducation... C'était quand elle voyait des personnes comme Axel qu'Annabelle se demandait comment au juste certains parents élevaient leurs enfants. Mal, à en juger par la manière dont il la traitait. Sa grand-mère aurait sans doute été infligée par un tel comportement, et n'aurait pas manqué de le traiter de voyou. Pour une fois qu'Annabelle aurait aimé que cette vieille bique soit là...

« Au fait, juste parce que cela m’intrigue et me dérange depuis un moment déjà… Vous n’avez pas chaud, Mademoiselle Windgrad ? »

Encore une question. Une question piège, celle-là aussi ? Annabelle étudia soigneusement le visage de celui qui la tenait prisonnière, à la recherche de quelque chose qu'elle seule connaissait. Il était stupide, stupide, et elle ne se lasserait pas de le dire et le répéter. Il était idiot et mal élevé, tout sauf le genre d'ami que l'on avait envie d'avoir. Elle, en tout cas, n'avait pas envie de l'avoir à ses côtés, que ce soit maintenant ou dans deux ans. Est-ce que cela le regardait, si elle avait chaud ? Il ne devait de toute façon pas réellement s'en préoccuper, c'était soit de la curiosité mal placée, soit un moyen de la faire aller à l'eau. Elle ne savait pas comment Axel marchait exactement, mais elle était persuadée que cette question n'était pas désintéressée.

« Chaud ? Pas du tout. J'ai même froid, alors vous feriez mieux de me reposer à terre immédiatement avant que je n'attrape un rhume. » Répondit la délicate jeune femme avec un sourire crispé. Puis elle jeta un très vague coup d'œil à l'onde, méfiante. S'il osait la mettre à l'eau, s'il osait, elle ferait de sa vie un enfer. Elle le jurait. Il n'aurait de repos qu'une fois mort, et elle ferait en sorte qu'il veuille mourir tôt. TRÈS tôt.

[Tu parles, la violence, ça connaît Annabelle. Elle le mord!XD]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Homme crapaud : embrassez le et il deviendra enfin beau~♥

Masculin Nombre de messages  : 53

Localisation  : Soit il noie une jolie jeune fille dans un lac, soit il exploite un joli jeune homme dans sa chambre.
Emploi/loisirs  : Faire l'éléphant dans les bains.
Humeur  : A te faire boire.

Inscrit depuis le   : 26/07/2009
avatar
Homme crapaud : embrassez le et il deviendra enfin beau~♥


Feuille de personnage
Age: 19 ans [depuis si longtemps]
Race: Humain [loque]
Arme / Pouvoir  : Une/plusieurs épées fines.

MessageSujet: Re: Calme bleeuuuu [Dérive... Libre xD]   Sam 7 Avr - 0:20

Axel avait déjà tout planifié dans sa tête, son plan était fin prêt.

Non, vraiment, il n’était pas assez « ignoble » pour lâcher la pauvre noble dans l’eau, d’un coup d’un seul, sans prévenir, ou même en prévenant d’ailleurs. Depuis le début, il n’avait jamais prévu de la laisser tomber à l’eau, avec ou sans lui, en fait, il voulait juste jouer. Pour lui, la faire stresser un maximum était plutôt amusant, bien qu’il ne soit pas particulièrement quelqu’un de sadique, Annabelle Windgrad était juste une personne très facilement irritable, et donc amusante. En réalité, elle aurait pu se mettre à pleurer de frustration, cela ne l’étonnerait pas tant que cela, bien qu’un peu tout de même car elle ne semblait pas être le genre de fille à pleurer ou faire des grands yeux de chats bottés pour avoir ce qu’elle voulait. Après, il ne la connaissait pas bien, si cela se trouvait, elle pourrait le surprendre en faisant ce genre de choses… Elle n’en serait que plus intéressante, en réalité. Cependant, Axel n’était pas certain que la demoiselle aille dans l’idée de se rendre intéressante à ses yeux, en fait, malheureusement, il était persuadé qu’elle souhaitait qu’il lui fiche la paix, avec un bon coup de bâton sur le dos. Ah, la délicatesse féminine… Il se souvenait encore de son père qui se plaignait de sa mère, trop brute par moment, tandis que celle-ci réfutait sa complainte avec la puissance d’une mère. Les bons moments de son enfance… Bien qu’il ne puisse pas se plaindre, il en avait eu pas mal. Aujourd’hui compterait aussi probablement comme un bon moment, contre le gré de son interlocutrice qui semblait bien crispée et ronchonne dans ses bras. Il n’avait pas trouvé de moyen de l’amuser, elle ne semblait pas du genre à apprécié ce genre de blagues concernant l’eau, malheureusement pour lui. Lui s’amusait beaucoup, en tout cas, et elle devait s’amuser à se demander quelle genre de supplice elle pourrait faire subir à une bête rustre comme lui. Oui, c’était définitivement ce qu’elle pensait, ses yeux bleutés lui lançaient des éclairs auxquels il répondait par des sourires. La journée n’était-elle pas magnifique ?


« Chaud ? Pas du tout. J'ai même froid, alors vous feriez mieux de me reposer à terre immédiatement avant que je n'attrape un rhume. »

Froid ? Froid ? Comment pourrait-elle avoir froid en portant une telle robe par un tel temps radieux ? Cette pensée était absurde, très certainement. Lui avait déjà chaud alors qu’il avait une partie des jambes immergées dans l’eau, alors il était évident qu’à moins que la demoiselle aille des problèmes avec les températures, elle ne pouvait pas avoir froid. Ou elle était très malade, quelque chose de ce genre. Il lui jeta un regard perplexe, ne répondant pas à son sourire pour une fois. Il jeta un regard aux maigres bras de la demoiselle, et n’y vit aucune trace de chair de poule, ses lèvres n’étaient pas non plus bleuis… Il vérifiait, on ne savait jamais, mais il savait bien qu’elle mentait vainement pour qu’il la ramène sur la terre ferme. Ahah ! Elle usait vraiment de toutes sortes d’arguments. Il sourit doucement et secoua négativement la tête, très joyeusement.
Ce genre de chose ne fonctionnerait pas. D’ailleurs, rien ne fonctionnerait réellement, puisqu’il avait déjà décidé de ne pas la laisser tomber à l’eau, mais ce ne serait pas amusant de le dire maintenant. Il commençait à sentir une fatigue dans ses bras, mais rien qui ne le forçait à la lâcher pour l’instant, alors il pouvait encore la taquiner un moment. Il avait eu de la chance qu’elle ne pèse pas lourd, malgré le fait qu’elle soit plutôt grande. Parfois, il avait été vraiment surpris dans le mauvais sens du poids de certaines personnes, vraiment… Le corps humain était vraiment surprenant, sans aucun doute. Mais là, pour la jeune Windgrad, son poids était relativement bas, comme son apparence frêle. Elle était un peu comme un bâton, et malgré sa longue robe, c’était d’ailleurs plutôt évident. Elle ressemblait au genre de filles que l’on pourrait briser facilement… Mais elle n’en était pas une, pas vraiment, de ce qu’il pouvait voir actuellement. Très fière et solide, et c’était tout à son honneur.
Axel, voyant que le regard de la demoiselle n’était plus sur lui, bougea de nouveau ses jambes, agitant dangereusement l’eau et laissant l’onde troublée de nouveau. Ah, c’était vraiment tout amusant d’avoir la situation aussi bien en main… C’était rare que tout se déroule aussi bien, il y avait toujours quelque chose qui ne tournait pas bien dans tous ses plans, alors il pouvait s’estimer heureux, vraiment. Ah, mais il ne devait pas parler trop vite, tout pouvait dégénérer en un instant, il le savait mieux que personne. Il connaissait la loi de Murphy par cœur, mais alors vraiment par cœur. Curieusement, il attirait la malchance, et quand tout va trop bien, tout le monde sait que c’est encore plus horrible que lorsqu’il y avait des accros…
AH, mais il ne devait pas penser à cela. Il adressa un sourire taquin à la jeune fille toujours en sécurité dans ses bras, avant de soupirer d’un air désemparé.


« Et bien, me voilà devant un dilemme, de nouveau. Vous devez venir d’une autre planète, Mademoiselle, puisque je doute que qui que ce soit aurait froid à cet instant présent, surtout vétu comme vous l’êtes. Je ne le crois pas. Le rhume ne vous attrapera pas par ce temps… Un insolation peut-être ? »

Il rit doucement, agitant volontairement un peu plus les jambes. Il pourrait passer pour un sadique, actuellement, sans aucun problème. Peut-être l’était-il, un peu… Mais il fallait bien avouer que c’était une situation amusante. Il reprit un sourire approprié. Il devait dire quelque chose, pour bien finir sa tirade… Quelque chose de bien Axel…

« Mais si c’est le cas, si vous venez vraiment d’une autre planète… Je serais curieux de savoir si toutes les filles sont aussi jolies que vous, sur cette planète ! »

Ah, oui. Bravo Axel, ça te ressemble bien, de dire ça. La jeune fille ne décollera plus jamais l’adjectif ‘dragueur’ de sa description… Mais, eh, en même temps, ce n’était pas une phrase en l’air, elle était vraiment jolie, cette demoiselle…


[Elle le mord? Dans quel sens? Cool
Sinon, en parlant de sens... J'ose même pas relire ce poste. Bonne chance, vraiment... 8D]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Humaine, Noble

Féminin Nombre de messages  : 41

Localisation  : Franchement. Vraiment. A quoi cela vous servirait-il?==
Emploi/loisirs  : Toute activité convenant à une jeune femme de mon rang, cela va de soi.^^
Humeur  : J'ai une migraine épouvantable depuis hier. Alors, à votre avis?==

Inscrit depuis le   : 05/05/2009
avatar
Humaine, Noble


Feuille de personnage
Age: 17 ans. J'en aurais 18 cette année, mais ça ne m'importe pas beaucoup.==
Race: Humaine, bien évidemment. Cela va de soi.
Arme / Pouvoir  : Je n'utilise pas d'armes, je n'y touche pas, je...C'est trop dangereux, et salissant.^^

MessageSujet: Re: Calme bleeuuuu [Dérive... Libre xD]   Jeu 19 Avr - 16:39

« Et bien, me voilà devant un dilemme, de nouveau. Vous devez venir d’une autre planète, Mademoiselle, puisque je doute que qui que ce soit aurait froid à cet instant présent, surtout vêtu comme vous l’êtes. Je ne le crois pas. Le rhume ne vous attrapera pas par ce temps… Un insolation peut-être ? »

Qui venait d'une autre planète ? Pensa Annabelle en pinçant les lèvres, s'appliquant à garder une expression altière malgré son mécontentement. S'il y avait bien un d'eux deux qui venait d'ailleurs, c'était lui, et personne d'autre ! Un jeune homme de bonne famille n'avait pas idée de suspendre ses paires au dessus d'une onde gelée, quand bien même il faisait chaud. Il avait des idées complètement tordues et malsaines, et si quelqu'un devait avoir des origines douteuses, c'était bien lui. Tiens, maintenant qu'elle y pensait, peut-être même qu'il n'était pas vraiment Axel Senri. Annabelle mit de côté le fait que son langage était tout à fait correct pour se concentrer sur ce qui la gênait. Il n'y avait qu'un garçon des rues pour agir ainsi et s'allonger dans l'herbe, un malappris en manque d'attention, bref, que des choses qu'on ne retrouvait pas chez la Noblesse. Ou pas sous cette forme. Il fallait savoir faire preuve de délicatesse, dans la vie, même elle le savait, bien que c'était souvent loin d'être son fort. Et qu'est-ce qu'il faisait, cet ersatz de Noble ? Il la suspendait au dessus de l'eau en menaçant de l'y faire tomber sur le champ ! Bravo, s'il voulait effectivement de l'attention, il en avait. Mais elle espérait qu'il ne comptait pas devenir son ami par la suite: Annabelle avait la rancune tenace. Et cette rancune là promettait d'être particulièrement tenace. Pourquoi ?

Eh bien, simplement car c'était la première fois qu'on la contrariait d'une manière si... Originale. Répondre à de vilaines remarques, même sous-entendues, elle savait le faire à la perfection. Mais ceci, comment pouvait-elle réagir. En lui donnant une claque ? L'insultant ? Si elle n'avait pas eu peur qu'il ne la lâche et qu'elle atterrisse dans l'eau, c'était ce qu'elle aurait fait. La vie était injuste. En plus, il se remettait à bouger, ce malade ! Elle s'accrocha nerveusement un peu plus à lui, effrayée malgré elle.

« Mais si c’est le cas, si vous venez vraiment d’une autre planète… Je serais curieux de savoir si toutes les filles sont aussi jolies que vous, sur cette planète ! »

Oh tiens, comme c'était étonnant, se dit Annabelle en lui adressant un magnifique froncement de sourcils désapprobateur pour lui faire comprendre que son compliment ne l'atteignait pas. D'un certain côté, cette remarque lui faisait plaisir, car elle lui prouvait qu'elle n'avait pas eu tort en le traitant de volage auparavant. C'étaient bien les hommes, ça, songea-t-elle avec une certaine amertume. Toujours à faire la course aux compliments, dans le but d'attirer à eux même les femmes les plus réticentes. Certains le prenaient comme un jeu, d'autres comme un vrai sport. Pitoyable était le seul adjectif qu'elle pouvait coller à ces hommes aux mœurs aussi légères que leur intelligence. Que ferait-il sur une telle planète, hmmm ? Oh, probablement ce qu'il faisait tous les jours au château, elle n'aurait pas du se poser la question tant la réponse était évidente. Encore une autre preuve de la bêtise Humaine, avec un grand H. Les femmes et les hommes qui trouvaient du plaisir dans les relations physiques n'étaient pas plus que des insectes que l'on aurait du mépriser. Où allait le monde, elle se le demandait. Pour ça, elle, sa grand-mère et ses parents s'étaient toujours très bien entendus.

Axel Senri n'était rien de plus qu'un homme pitoyable parmi tant d'autres. Non, en fait, LE plus pitoyable. Il la tenait tout de même au dessus de l'eau, et ça, elle ne l'oublierait jamais. Cet espèce d'animal... Ah, mais elle s'emportait encore. Les traits de son visage restèrent tendus, mais elle adressa à son interlocuteur un sourire forcé. Garder le contrôle de soi était primordial dans ce genre de situation. Si elle s'humiliait, autant se jeter à l'eau, ce serait moins douloureux.

« Pourquoi donc ? Les femmes du château ne vous conviennent plus ? Oh, je comprends, d'un certain côté, avec toutes les jeunes filles que vous avez du déflorer, vous satisfaire doit être dur. »

Le regard clair qu'Annabelle posait sur Axel était emplit d'un mépris mêlé à l'ennui. Qu'un homme puisse se distinguer par tant de bêtise la surprenait sincèrement. N'aurait-il pas du être aimable, poli et serviable ? Voulait-il tellement qu'elle se rappelle de lui comme l'homme qui l'avait suspendu au dessus d'un lac pendant de longues, trop longues minutes ? Peut-être avait-il une quelconque stratégie en tête, mais elle ne parvenait pas à deviner laquelle, et c'était loin de lui plaire. Même les esprits les plus coriaces qu'elle avait rencontrés ne lui avait posé aucun problème, alors pourquoi celui d'un imbécile heureux la bloquait-elle ? S'il consentait à la lâcher, elle arriverait sûrement mieux à comprendre ses actions, pensa-t-elle en réprimant un rougissement.

Parce qu'être collée ainsi à un homme, ce n'était pas la plus naturelles des positions. Oh ça non.

[Elle le mord ouille.Cool

Moi je l'ai bien aimé, ton poste.>8D]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Homme crapaud : embrassez le et il deviendra enfin beau~♥

Masculin Nombre de messages  : 53

Localisation  : Soit il noie une jolie jeune fille dans un lac, soit il exploite un joli jeune homme dans sa chambre.
Emploi/loisirs  : Faire l'éléphant dans les bains.
Humeur  : A te faire boire.

Inscrit depuis le   : 26/07/2009
avatar
Homme crapaud : embrassez le et il deviendra enfin beau~♥


Feuille de personnage
Age: 19 ans [depuis si longtemps]
Race: Humain [loque]
Arme / Pouvoir  : Une/plusieurs épées fines.

MessageSujet: Re: Calme bleeuuuu [Dérive... Libre xD]   Dim 14 Juil - 23:49

« Pourquoi donc ? Les femmes du château ne vous conviennent plus ? Oh, je comprends, d'un certain côté, avec toutes les jeunes filles que vous avez du déflorer, vous satisfaire doit être dur. »

Ouch. Ça, c’était un coup dur, il devait l’avouer.

Ce n’est pas comme s’il n’avait pas l’habitude d’entendre ce genre de choses, loin de là ; les rumeurs à propos de lui étant un Don Juan ne manquaient pas, il semblait même qu’elles ne faisaient qu’amplifier. Axel avait pris l’habitude de s’en amuser, de les chasser d’un geste de la main, parce qu’il n’avait aucun moyen de prouver que c’était faux, qu’il trouvait cela futile, et que cela ne semblait pas le rendre moins crédible.
Alors oui, il n’en avait cure la plupart du temps, et pourtant, lorsque la jeune femme le disait, il se sentait blessé, presque comme brûlé à vif. Sa remarque sonnait à ses oreilles comme une critique acérée pleine de dégouts et malgré tout il se rendait compte qu’il ne voulait pas qu’elle éprouve du dégout pour lui. De la colère peut-être, en vue de la situation, mais il ne voulait pas qu’elle aille une mauvaise opinion de lui en général, qu’elle pense qu’il ne soit qu’un pervers qui drague et couche avec tout ce qui bouge. Pour la première fois, il souhaitait s’expliquer sur ces rumeurs, il voulait nettoyer son nom, même si aux yeux de la noble, il était sûr qu’il était très noir à présent.

Aux paroles de cette dernière, son étreinte s’était resserrée, ses mains se fermant sur le tissu précieux de la robe étroitement alors que son sourire devenait fade, son expression s’assombrissant considérablement. Il n’essaya même pas de paraître impassible, de garder son grand sourire ou de faire croire que cela ne l’atteignait pas. La Windgrad devait probablement jubiler du fait qu’elle aille réussie à lui faire perdre son grand sourire. Curieux comme certaines paroles ne vous font rien jusqu’à ce qu’une certaine personne ne les disent.
Il se mordit la lèvre presque nerveusement à la recherche de ce qu’il pourrait bien dire pour sa défense, hésitant entre briser le jeu ou le continuer peu importe combien il voudrait démontrer qu’il n’était pas une si mauvaise personne qu’elle le semblait croire.
Peut-être que le jeu était allé trop loin, peut-être qu’il était temps de rejoindre la terre ferme et de tenter d’expliquer ses actions un minimum, parce que malgré tout, il aimait beaucoup cette jeune fille pleine de caractère et ne serait pas contre la revoir –même si c’est pour se faire verser du thé sur la tête ou ce genre de choses. Il doutait cependant que ce soit réciproque, ou vraiment seulement pour lui rendre la vie impossible.
Bien qu’il ne dirait pas ses actions admirables, son but n’avait jamais été de blesser la noble, seulement de s’amuser et occuper son après-midi d’une façon plutôt originale. Il ne pensait lui-même en sortir blesser d’une certaine manière pour être honnête, mais il se trouve que la jeune femme dans ses bras soit plutôt attachante et le plus on s’attache à quelqu’un, le plus ses paroles nous atteignent. Ah, lui et sa manie de s’attacher aux mauvaises personnes aux mauvais moments… Lui et sa manie de jouer avec les autres surtout ; les gens sont imprévisibles tout comme le cœur, mais c’est bien ce qui rend le jeu intéressant.
Son silence était trop long, il décida. Il mit fin à sa réflexion en élevant la voix, son ton plus hésitant et faible qu’auparavant, toute trace de jeu ayant disparu ; il était temps d’y mettre fin.


« Vous savez… Je ne peux pas montrer que les rumeurs sont fausses, je ne peux pas nier aimer les femmes, mais si parler à des femmes et les faire rire signifie obligatoirement les ‘déflorer’… Je n’ai vraiment plus rien à dire pour ma défense. »

Il soupira légèrement, jetant un coup d’œil autour de lui avant de reposer ses yeux sur la jeune femme, ces derniers ayant perdu leur lueur espiègle pour être remplacé par une once de désarroi.

« C’est sans doute étrange puisque je n’ai pas été des plus correctes avec vous, et que j’ai l’habitude d’entendre ce genre de commentaires, mais je n’ai aucune envie que vous pensiez en mal de moi. J’ai conscience que comme vous l’avez dit, il y a de nombreuses façons d’avoir une conversation plus plaisante et que mon approche était très rude, mais au final, je vous apprécie Mademoiselle Windgrad. Vous me semblez être une personne pleine de sens, alors j’espère que vous pourrez voir au-delà des rumeurs. »

Axel lui adressa un sourire plus doux qu’auparavant. Il était triste d’avoir à finir le jeu, mais il savait qu’il s’avançait vers un terrain dangereux et qu’il pouvait déclencher un piège à chacune de ces paroles, un piège qui pourrait sans aucun doute le réduire en charpie.
Le garçon s’était mis lui-même dans une situation bien ennuyante, et en voulant s’amuser, il s’était brûlé.
Il bougea ses jambes, vérifiant leur mobilité. A force d’être debout à porter la jeune femme, son corps était devenu plus lourd et moins réactif, mais il pourrait sans aucun doute faire le chemin jusqu’à la terre ferme sans malencontreux accident – l’entrainement payait toujours.


« Pour vous montrer ma bonne foi, je vais vous ramener sur la terre ferme maintenant, et accepter ma punition sans broncher. »

Et il le pensait vraiment. Ce qui est arrivé après n’était en aucun cas un acte volontaire et malicieux de sa part, il peut le jurer sur la tête de sa sœur.
Jamais, au grand jamais, n’avait-il pensé possible de trébucher sur un caillou sous l’eau alors qu’il commençait à remonter. Tout était arrivé si vite ; il clignait des yeux et pouf, trempé, de la  tête aux pieds, dans même pas un mètre d’eau. Et lui comptait ne mouiller que ses jambes au maximum…
Mais là n’était pas le plus important détail. Il en avait cure d’être trempé, ses vêtements et lui-même allait sécher rapidement sous le soleil. Non, le vrai problème était Annabelle Windgrad –ainsi que sa mort imminente à présent. Axel sortit la tête de l’eau, se redressant rapidement, les yeux grand ouvert à la recherche de la belle…

Qui ressemblait maintenant à un adorable chat mouillé. Ne pas rire. Ne pas faire de commentaire.

Oups.



[MOUAHAHAHAHAH FINALEMENT LA RÉPONSE. Là, elle va pouvoir le mordre.
C'était dur d'écrire ça, j'ai tellement perdu ;~; ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Humaine, Noble

Féminin Nombre de messages  : 41

Localisation  : Franchement. Vraiment. A quoi cela vous servirait-il?==
Emploi/loisirs  : Toute activité convenant à une jeune femme de mon rang, cela va de soi.^^
Humeur  : J'ai une migraine épouvantable depuis hier. Alors, à votre avis?==

Inscrit depuis le   : 05/05/2009
avatar
Humaine, Noble


Feuille de personnage
Age: 17 ans. J'en aurais 18 cette année, mais ça ne m'importe pas beaucoup.==
Race: Humaine, bien évidemment. Cela va de soi.
Arme / Pouvoir  : Je n'utilise pas d'armes, je n'y touche pas, je...C'est trop dangereux, et salissant.^^

MessageSujet: Re: Calme bleeuuuu [Dérive... Libre xD]   Ven 2 Aoû - 2:37

Annabelle n'était pas gentille ; en voulant faire d'elle une petite fille charmante aux manières irréprochables, ses parents s'y étaient terriblement mal pris. On pouvait leur accorder l'intention de sincèrement bien faire, mais en manquant ainsi d'autorité sur elle et en cédant au moindre de ses caprices (parfois même avant qu'elle ne le formule clairement), ils en avaient fait une gamine pourrie gâtée qui s'était muée en une jeune femme orgueilleuse et terriblement sûre d'elle. Elle ne se souciait que peu de vexer ou de faire du mal aux autres, sinon il y avait bien longtemps qu'elle n'en dormirait plus la nuit ! Ses paroles, pourtant, avaient laissées une brûlure désagréable sur ses lèvres, que le regard du conseiller transforma en un vrai brasier. Annabelle donna une grande claque à cet égo qui lui avait fait perdre ses moyens. Idiote, idiote !
La situation avait beau être incongrue, elle n'aurait pas dû céder à cette bassesse qui faisait perdre le jeu. Elle aurait pu se réjouir de la mine soudain assombrie de son extravagant interlocuteur, mais ce ne fut pas le cas : à la place, elle posa son regard au loin dans l'espoir de ne plus rien voir d'autre que ce point imaginaire qu'elle s'était fixé. Elle dut s'empêcher de grincer des dents sous le joug cette frustration qui remontait le long de ses bras et menaçait d'envoyer sa main sur la joue d'Axel pour lui faire lâcher prise. Un peu d'eau pour laver leur honneur entaché et la situation toute entière, quoi de mieux ! N'importe quoi tant qu'elle n'avait pas à rester dans ses bras.

La seconde d'après, elle fut néanmoins heureuse de n'en avoir rien fait. Sa robe n'aurait vraiment – mais vraiment pas apprécié.
Sa coiffure et son maquillage non plus.

« Vous savez… Je ne peux pas montrer que les rumeurs sont fausses, je ne peux pas nier aimer les femmes, mais si parler à des femmes et les faire rire signifie obligatoirement les ‘déflorer’… Je n’ai vraiment plus rien à dire pour ma défense. »

Lèvres pincées, Annabelle ne répliqua rien. Elle ne le regardait toujours pas. Quel besoin  pouvait-il avoir de se défendre ! Il pouvait bien faire ce qu'il voulait de son temps libre, faire tomber les demoiselles comme des dominos, elle n'en avait cure ; il n'aurait été ni le premier, ni le dernier. Et pensant cela, son opinion envers ces femmes qui se laissaient allonger pour un beau sourire n'était pas plus tendre. Tous des...

« C’est sans doute étrange puisque je n’ai pas été des plus correctes avec vous, et que j’ai l’habitude d’entendre ce genre de commentaires, mais je n’ai aucune envie que vous pensiez en mal de moi. J’ai conscience que comme vous l’avez dit, il y a de nombreuses façons d’avoir une conversation plus plaisante et que mon approche était très rude, mais au final, je vous apprécie Mademoiselle Windgrad. Vous me semblez être une personne pleine de sens, alors j’espère que vous pourrez voir au-delà des rumeurs. »

Annabelle aurait pu afficher un air apaisé si, butée, elle ne s'était pas promis de ne pas succomber aux flatteries. Elles étaient toujours agréables, mais il fallait savoir passer outre et ne pas se laisser embobiner. C'était quelque chose que des années passées à la Cour lui avaient apprises. La vie au château avait des avantages comme des inconvénients, à l'image de celle des villageois et de toutes ces personnes au delà des murs de son chez-soi. Il fallait savoir composer avec comme un maître d'orchestre, ce qu'elle se vantait de savoir faire on ne peut plus habilement. Elle redonnerait à penser à ces mots lorsqu'elle le connaîtrait mieux ; si un jour elle le connaissait mieux. Voir ce qui se trouvait vraiment derrière les rumeurs ? Elle aurait aimé. Mais il l'avait mérité, et pour son propre bien elle ne devait pas en démordre. Où arriverait-elle si elle se mettait à regretter des paroles censément pesées avant d'être prononcées ! S'il l'avait abordé comme tout un chacun, elle n'en serait pas arrivée là.

Dans toute sa mauvaise foi, s'excuser – ne serait-ce qu'un peu, était hors de question. Vous l'avez mérité, cher ami, songea-t-elle avec un pincement qui n'aurait pas dû se trouver là.

Tout aurait bien pu se passer à partir de là. Elle lui aurait donné sa « punition », comme il le disait si bien, et ils se seraient quittés avec une amabilité en suspend, jusqu'à la prochaine rencontre. Seulement, la vie avait de drôle de façon de nous sourire. Annabelle le sentit bien quand, Axel ayant soudain perdu l'équilibre, elle se retrouva la tête sous l'eau du lac, le soleil brutalement soustrait à sa vue et la chaleur à sa peau.

Elle se redressa presque immédiatement, embêtée par ses rubans et ses voiles qui gênaient le moindre de ses mouvements. Les yeux écarquillés, encore un peu hébétés, elle mit un moment à prendre conscience de ce qui leur était arrivé. L'autre idiot n'était pas dans un meilleur état : mais, à genoux, Annabelle n'en avait strictement rien à faire.

Elle tapa l'eau d'un poing capricieux.

« Vous alors ! Vous ne faites pas les choses à moitié ! Pauvre primate maladroit, si je n'étais pas trempée, je vous... Je vous... »

La jeune fille poussa une exclamation agacée, incapable de continuer. Elle aurait bien ajouté « arracherai les yeux », mais la suite s'était noyée dans sa colère. Sa robe lui collait à la peau, son maquillage était fichu et elle ne parlait pas de sa coiffure, qui tombait en mèches humides le long de son cou ! Ah, elle le détestait !

Elle allait le lui faire payer dès qu'elle serait de nouveau debout.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Homme crapaud : embrassez le et il deviendra enfin beau~♥

Masculin Nombre de messages  : 53

Localisation  : Soit il noie une jolie jeune fille dans un lac, soit il exploite un joli jeune homme dans sa chambre.
Emploi/loisirs  : Faire l'éléphant dans les bains.
Humeur  : A te faire boire.

Inscrit depuis le   : 26/07/2009
avatar
Homme crapaud : embrassez le et il deviendra enfin beau~♥


Feuille de personnage
Age: 19 ans [depuis si longtemps]
Race: Humain [loque]
Arme / Pouvoir  : Une/plusieurs épées fines.

MessageSujet: Re: Calme bleeuuuu [Dérive... Libre xD]   Ven 9 Aoû - 4:53

La situation divisait franchement le cerveau d’Axel.

Une partie lui criait de s’enfuir à toutes jambes et de prier pour ne plus jamais revoir la jeune femme, une autre l’implorait de s’excuser immédiatement et à de nombreuses reprises, une troisième lui soufflait de rire à gorge déployée, et une autre encore de l’aider du mieux qu’il le pouvait. Dans la plupart des cas, il n’avait aucun doute qu’il allait se faire frapper, et très probablement sans aucune douceur – compréhensible cependant. Axel savait parfaitement d’expérience qu’une femme accordait énormément d’attention à son apparence et que les vêtements étaient – pour la plupart- d’une importance capitale et vitale, alors forcément… Il venait de commettre un crime passible de mort dans la tête de la jeune femme noble en face de lui, il en était persuadé. Le garçon se souvenait encore de la fois où il avait renversé – par accident, il le jure- un pichet de vin sur une jeune femme lorsqu’il était un peu plus jeune, enfin, sa joue et son tibias s’en souvenait, surtout. Cette fois, il ne pourrait pas compter sur l’excuse de l’accident, malgré le fait que s’en soit vraiment un, tout simplement parce qu’il aurait pu depuis le début éviter une telle situation.
Et puis, Annabelle Windgrad n’avait pas l’air d’une personne qui pardonnerait facilement, ni d’une personne qui lui accorderait une quelconque forme de pitié. Il avait joué avec le feu – enfin l’eau pour l’occasion- d’un peu trop près et s’était brûlé – mouillé-, alors peut-être qu’il méritait cette punition. Pas la mort, cependant.

Axel ne pouvait de toute façon pas s’enfuir en courant, maintenant qu’il y réfléchissait. Sans vouloir se vanter, il était quelqu’un d’assez connu dans le château, la jeune noble n’aurait qu’à demander à plusieurs personnes sa location, quelqu’un le saurait bien. Bon, il aurait peut-être une chance de survie s’il collait Ankou toute la journée, car personne ne serait assez fou pour lui donner une punition en face du Prince, n’est-ce pas ? Il n’en était pas si sûr, et rester avec son ami en permanence n’était pas non plus possible ; sans aucun doute que le garçon le virerait au bout d’un moment, excédé par sa présence étouffante. En plus, le jeune conseiller n’était pas du genre à fuir face à l’adversité, vraiment pas. D’une manière ou d’une autre, elle ne pourrait jamais le tuer, ce qui est déjà rassurant, inapte du point physique, mais aussi parce que ce serait un crime, sachant qu’ils sont humains et non…


« Vous alors ! Vous ne faites pas les choses à moitié ! Pauvre primate maladroit, si je n'étais pas trempée, je vous... Je vous... »

Ah non, il semblerait que lui ne soit pas humain. Pauvre primate maladroit ? Son plan de ne pas rire afin de ne pas aggraver son cas semblait plus facile à formuler qu’à mettre en œuvre, surtout parce qu’elle venait de taper du poing, et qu’aux yeux du jeune homme, c’était presque plus mignon qu’une démonstration d’une quelconque forme d’agacement. Il retint de justesse un ‘vous me ?’ qui l’aurait certainement encore plus remontée, ce dont elle n’avait pas besoin. Qu’était-il censé faire au juste ? Il avait un peu peur qu’elle ne le morde s’il s’approchait plus, mais en même temps c’était très impoli de rester là à la regarder tout en se mordant la lèvre afin de ne pas éclater de rire.
Tout en passant une main dans ses cheveux dégoulinants, il se relèva sans trop de peine, n’ayant aucune robe embarrassante qui l’en empêcherait. Pour être honnête, les dégâts n’avaient pas l’air trop horrible – certes, la robe était probablement ruinée, mais en elle-même, la jeune femme ne ressemblait pas à une abomination, même si sa coiffure laissait franchement à désirer et que son maquillage coulait. La jeune femme pouvait être tranquille, elle n’était peut-être pas au top, mais elle était surtout très loin du bas fond.


« Le pauvre primate maladroit que je suis est vraiment, vraiment navré. Mes intentions étaient pures, cette fois-ci, je le jure. »

Lui lançant un petit sourire qu’il espérait rendrait compte de sa bonne foi et de la sincérité de ses excuses, Axel décida qu’il n’avait rien à craindre de la Windgrad. Peut-être était-ce l’air de chaton mouillé qu’elle arborait – en son opinion pure- mais il avait envie de croire qu’elle n’allait pas l’agresser d’un seul coup. Surtout pas dans l’eau. Il jugea que tant qu’ils seraient dans l’eau, il était en sécurité – ce qui lui donnait beaucoup de raisons de vouloir rester là, à discuter, bien qu’il doute que la jeune femme ait la patience de lui parlementer les pieds dans l’eau. Dommage.

« Si cela peut vous rassurer en revanche, votre beauté n’en est en rien endommagée. Je ne vous cache pas qu’il va falloir essuyer un peu votre maquillage et remettre de l’ordre dans vos cheveux, mais je trouve que cela vous donne un air… Attrayant. »

Il était incertain quant au fait que ses paroles ait un quelconque effet calmant ou rassurant sur la jeune femme, cependant il ne voyait aucun mal à être honnête et lui dire ce qu’il pensait ; au point où il en était, s’il disait quelque chose de travers, cela se perdrait probablement dans la liste de tous ses torts qu’elle devait tenir depuis leur rencontre. Sa longueur était inconnue au garçon, malheureusement il ne doutait pas qu’elle était déjà d’une taille considérable, et ne cesserait de grandir. Il se sentait un peu triste à présent que leur relation ait pris un tournant aussi déplorable et que la prochaine qu’ils se verraient, il y aurait très peu de chance qu’ils soient en bon termes – du moins elle le verrait d’un très mauvais œil, lui l’appréciait bien, cette jeune femme.

Le châtain fit un pas vers elle avec précaution – ce serait un comble qu’il tombe de nouveau, et sur elle en prime- avant de tendre la main en sa direction, la gratifiant d’un sourire bienveillant.

« Ne voudriez-vous pas un peu d’aide, peut-être ? »

Tendre sa main à sa persécutrice en devenir, si ça ce n’était pas une preuve de sa sincérité et de sa pure gentillesse !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Humaine, Noble

Féminin Nombre de messages  : 41

Localisation  : Franchement. Vraiment. A quoi cela vous servirait-il?==
Emploi/loisirs  : Toute activité convenant à une jeune femme de mon rang, cela va de soi.^^
Humeur  : J'ai une migraine épouvantable depuis hier. Alors, à votre avis?==

Inscrit depuis le   : 05/05/2009
avatar
Humaine, Noble


Feuille de personnage
Age: 17 ans. J'en aurais 18 cette année, mais ça ne m'importe pas beaucoup.==
Race: Humaine, bien évidemment. Cela va de soi.
Arme / Pouvoir  : Je n'utilise pas d'armes, je n'y touche pas, je...C'est trop dangereux, et salissant.^^

MessageSujet: Re: Calme bleeuuuu [Dérive... Libre xD]   Dim 29 Sep - 2:02

« Le pauvre primate maladroit que je suis est vraiment, vraiment navré. Mes intentions étaient pures, cette fois-ci, je le jure. »

A défaut de pouvoir l'estropier, Annabelle le disséqua du regard avec toute la fureur du monde dans ses yeux clairs, saupoudrée d'un soupçon de doute. Elle le balaya aussi sec, songeant que peu importe ses intentions, pures ou non, le résultat était le même ; elle était trempée. Lui aussi, mais de ce qu'elle avait pu en voir, ça ne devait pas le déranger tant que ça. Qu'il retourne se rouler dans l'herbe comme le dernier des paysans s'il le voulait ! Elle, elle était bien trop délicate pour imiter les basses occupations du peuple. Elle frissonnait malgré la chaleur, sa peau pâle parcourue de désagréables picotements. La colère reprit le dessus, car chez Annabelle, le désespoir et la crainte ne duraient pas. Et dire qu'elle allait devoir passer les portes du château ainsi accoutrée ! Si elle n'en mourrait pas de honte, elle aurait de la chance.
Cet homme était vraiment, vraiment...

« Si cela peut vous rassurer en revanche, votre beauté n’en est en rien endommagée. Je ne vous cache pas qu’il va falloir essuyer un peu votre maquillage et remettre de l’ordre dans vos cheveux, mais je trouve que cela vous donne un air… Attrayant. »

La jeune femme se permit de marmonner quelques malédictions à voix basse, mettant sur le soleil qui tapait toujours fort le tort de ses joues trop rouges. Voilà qu'il essayait de l'avoir avec des compliments, le rapace ; devait-elle lui signifier qu'il était un idiot, un rustre, et que même chanter ses louanges à travers tout Illea ne le rattraperait pas ? Elle faillit le faire, renonça, se rétracta et finalement se résigna à garder le silence. L'eau ondulait doucement autour d'elle, noyant ses volants clairs et goutant le long de son visage et de sa nuque. Elle en avait entendu, des flatteries, tout au long de sa vie. Ce n'étaient pas quelques mots volés au vent qui allaient la faire changer d'avis ou faire la différence. Sans ça, depuis le temps, on l'aurait assaillie de toutes parts et dépouillée de tout ! Oui, de tout...
Lèvres pincées, son corps raide exprimant à merveille la gêne et l'ire, elle posa sur la main d'Axel le regard qu'elle aurait posé sur un rat ou tout autre animal dégoûtant du même acabit. Ces doigts maladroits étaient un poison. Plus elle le pensait, plus elle voulait s'en persuader.

« Ne voudriez-vous pas un peu d’aide, peut-être ? »

Emportée par son indignation et ses robes mouillées qui se rappelaient sans cesse à sa peau, la blonde s'apprêtait à refuser à grands renforts d'imprécations sévères sur son comportement, sa façon de s'habiller, sa réputation et tout son être. Mais au dernier moment, une étincelle de lucidité lui traversa l'esprit et elle tendit la sienne, tellement plus mince, en apparence pour accepter son aide si bonne et bienvenue. La vipère, à l'affût, révéla sa vraie nature en lui emprisonnant le poignet, tirant de toutes ses forces sur ce bras pourtant plus épais que le sien ; elle y mit toute sa force et ne fut pas déçue en l'entendant chuter à son côté. Elle fut éclaboussée dans la bataille, mais qu'importe ! Elle était déjà trempée de la tête aux pieds. Qu'il s'estime heureux qu'elle n'appuie pas sur son crâne pour le noyer, car c'était tout ce dont elle avait envie. Le regarder buller joyeusement dans les fonds aquatiques.

Il avait gâché son maquillage ! Annabelle savait bien qu'elle était belle, même décoiffée. Mais cette épave de tissu et de perles ne lui ressemblait pas. Toute cette frustration se déversait sur ses traits fins et nacrés, laissant les coins de sa bouche se tendre en un sourire mesquin. Fini les apparences, brisées de toute façon depuis cette petite entrevue. Elle n'allait pas jouer la bonne fille quand ça n'avait plus aucune chance de paraître crédible.

« Vous n'avez que ce que vous méritez. Et votre aide, je m'en passe. Je sais encore me relever et marcher seule. »

Et afin de lui démontrer le bien fondé de ses propos, elle appuya sur ses bras pour se redresser. Manque de chance, elle avait sous-estimé le poids de ses voiles mouillés ; pour sa défense, elle les portait généralement secs. Elle battit des bras et retomba sur son séant, envoyant une gerbe d'eau au ciel bleu. Ses yeux papillonnèrent, grand ouverts. Bravo, ma grande.

Il n'y a pas que la petite fille modèle qui vient de perdre sa crédibilité, aujourd'hui.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Homme crapaud : embrassez le et il deviendra enfin beau~♥

Masculin Nombre de messages  : 53

Localisation  : Soit il noie une jolie jeune fille dans un lac, soit il exploite un joli jeune homme dans sa chambre.
Emploi/loisirs  : Faire l'éléphant dans les bains.
Humeur  : A te faire boire.

Inscrit depuis le   : 26/07/2009
avatar
Homme crapaud : embrassez le et il deviendra enfin beau~♥


Feuille de personnage
Age: 19 ans [depuis si longtemps]
Race: Humain [loque]
Arme / Pouvoir  : Une/plusieurs épées fines.

MessageSujet: Re: Calme bleeuuuu [Dérive... Libre xD]   Mar 29 Oct - 7:02

Pour être tout à fait honnête, Axel ne s’attendait pas du tout à ce que la jeune femme accepte son aide, et à en croire son expression renfrognée et ses murmures, il semblerait qu’il soit sur le chemin de la vérité. Au moins, on ne pouvait lui reprocher son impolitesse ou son manque de manière, il faisait tout son possible pour rattraper son… l’incident. Il n’avait pas de meilleur mot pour décrire tout ce qui venait de se passer, dans tous les cas, alors dans son esprit, tout cela sera classer sous le nom de « l’incident du lac avec la jolie demoiselle immunisée contre son charme ravageur mais pas contre l’eau » ; titre un peu long, certes, mais il se voyait mal écourter celui-ci. Il devait à la belle Windgrad une bonne place dans ses souvenirs, au moins, pour lui avoir fait subir ce supplice- bien qu’il doutait franchement qu’elle ait envie de figurer quelque part si lui était là. Quel dommage, vraiment.
Axel n’avait pourtant aucun regret – à quoi bon ? Il avait fait la connaissance d’une personne très intéressante et avait ainsi passé un bon moment en charmante compagnie, avant de finir par une bonne baignade rafraichissante, il ne voyait aucun problème dans tout cela, vraiment. Se compliquer la vie en insérant des détails, très peu pour lui, cela ressemblerait beaucoup trop au travail, et pendant une pause comme cela, hors de question de faire quoi que ce soit ressemblant à un quelconque travail qui pourrait lui donner un mal de crâne à en faire pâlir les tomates. Malheureusement, il était presque certain qu’Annabelle ne voyait pas l’incident du même œil que lui. C’était presque blessant, mais Axel s’était habitué depuis longtemps à ce que les gens ne comprennent pas sa façon de voir les choses et de faire, alors se vexer ne lui apporterait rien de bon. Faire avec était la solution.

Vu qu’il ne s’y attendait vraiment pas, ce fut réellement une agréable surprise pour lui lorsque la jeune femme répondit positivement à son aide. Il n’eut pourtant pas le temps de jubiler, car quelques secondes plus tard la joie qui montait en lui voltigea en éclaboussures alors qu’il se retrouvait de nouveau le nez dans l’eau, complétement abasourdi.
Mais c’est qu’elle avait de la force la jeune femme ! Bon, sa garde était dans ses chaussettes à ce moment-là, il fallait l’avouer, mais c’était tout de même admirable, de son avis.
Ah, il aurait vraiment dû s’en douter, après tout il était évident que la jeune femme n’était pas du genre à partir comme une fleur sans demander son reste. Non, ce n’était pas son type – du moins il le pensait. Puisqu’il le savait, le noble n’avait vraiment aucune excuse ; il avait juste tendu la hache à son bourreau naïvement.


« Vous n'avez que ce que vous méritez. Et votre aide, je m'en passe. Je sais encore me relever et marcher seule. »

Axel se redressait tout juste lorsqu’elle parla, rejetant ses cheveux avant d’essuyer son visage et plus particulièrement les yeux, afin de pouvoir les rouvrir sur le sourire satisfait de la jeune femme. Honnêtement, mettez cela sur le compte d’un penchant un peu spécial, il trouvait cela plus adorable qu’autre chose, de la voir ainsi satisfaite de si peu. Passer la surprise, ce n’était pas une vengeance bien vilaine, lui qui était déjà trempé de la tête aux pieds. Certes, ce n’était sans doute pas tout, mais jusqu’à ce stade, le seul mot qu’il pouvait mettre sur son attitude fière était « mignon ».

Récupérant doucement du choc, il retrouva l’usage des muscles de son visage qui avaient trouvé le moyen de se désactiver l’espace d’un instant. C’est un petit sourire qui vient faire son apparence, malgré tous ses efforts pour le réprimer- il pouvait bien lui laisser une victoire, vraiment.
Tous ces efforts et les peines du monde ne sont cependant pas assez face au grand désarroi de la demoiselle qui clamait haut et fort n’avoir besoin d’aucune aide ; de ce fait, son sourire s’élargit et il se retint de justesse de ne pas rire, hautement amusé par la scène se déroulant devant ses yeux, bien que se sentant légèrement coupable. Un cheveu coupable. Un poil. Une microcellule coupable. Ce n’était vraiment pas juste pour elle, toute cette situation.

Axel l’observa quelques instants de plus se débattre avec ses vêtements, restant dans la même position dans laquelle il s’était redressé, soit à genoux. Adorable.


« Oh, mais je ne remettais pas en cause vos capacités motrices, mademoiselle, loin de moi cette idée !, répliqua-t-il sans abandonner pour autant son sourire – impossible de toute manière. Je remettais cependant en cause la praticité de votre tenue, puisque les créateurs ne semblent pas avoir pensé assez longtemps à celle-ci. Ils auraient dû prévoir ce genre de situations. Vraiment regrettable. »

Souriant de toutes ses dents, le garçon se leva sans aucune peine, nullement handicapé par sa tenue contrairement à la Windgrad. Il n’était pas triste de ne jamais avoir à subir le supplice de la robe comme ces courageuses demoiselles ; il les respectait en revanche énormément pour leur courage.
Tachant de coller de nouveau les mèches de ses cheveux châtains sur son crâne, Axel se tâta. Pourrait-il porter la jeune femme avec cette robe ? Probablement qu’il n’arriverait pas à se redresser et il n’avait pas tout à fait envie de la refaire tomber. Mais il y avait la possibilité inverse, il pouvait tout de même y arriver, à voir. Pour l’instant, il allait simplement réitérer sa proposition d’aide ; au pire, un petit plongeon de plus ne le dérangera pas.


« Oh, et merci beaucoup, j’ai apprécié le voyage sous-marin. Je n’y verrais aucun inconvénient à y refaire un tour s’il vous prend la généreuse envie de me l’offrir à nouveau, cependant je pense que nous serions mieux sur la terre ferme – vous en tous les cas. Vous ne voulez vraiment pas un coup de main ? »

Sur ce-il étendit de nouveau son bras vers la jeune femme. Peut-être se montrerait-elle raisonnable, cette fois-ci, qui sait ? Le contraire ne l’ennuierait pas vraiment non plus, toute porte semblait intéressante avec la jolie noble.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Humaine, Noble

Féminin Nombre de messages  : 41

Localisation  : Franchement. Vraiment. A quoi cela vous servirait-il?==
Emploi/loisirs  : Toute activité convenant à une jeune femme de mon rang, cela va de soi.^^
Humeur  : J'ai une migraine épouvantable depuis hier. Alors, à votre avis?==

Inscrit depuis le   : 05/05/2009
avatar
Humaine, Noble


Feuille de personnage
Age: 17 ans. J'en aurais 18 cette année, mais ça ne m'importe pas beaucoup.==
Race: Humaine, bien évidemment. Cela va de soi.
Arme / Pouvoir  : Je n'utilise pas d'armes, je n'y touche pas, je...C'est trop dangereux, et salissant.^^

MessageSujet: Re: Calme bleeuuuu [Dérive... Libre xD]   Sam 18 Jan - 2:17

Calme, surtout, rester calme ; Annabelle épelait lentement le mot dans sa tête, passant du c au e tout en retenant ses poings de frapper une nouvelle fois la surface liquide. Et c'était bien plus dur qu'il n'y paraissait. Tout s'en était allé avec superbe, aujourd'hui : sa fierté, sa crédibilité, sans oublier ses vêtement sa coiffure ! Il y avait un cœur blessé et gonflé de venin sous cette petite poitrine qui se soulevait et s'abaissait trop rapidement, qu'on aurait sous-estimé à son plus grand tort. Annabelle aimait parfois jouer les écervelées, c'était amusant de mener les autres par le bout du nez. Le paraître oui, mais l'être, ça, jamais.
Ses yeux se posèrent, remplis d'éclairs de colère, sur l'illustre imbécile qui avait manqué de la noyer et qu'elle n'avait pas réussi à assommer au fond du lac. Tant pis, elle aurait bien d'autres chances, puisqu'il était hors de question de se jeter sur lui pour l'assassiner comme une souillon – et une criminelle, surtout. Du moins, pas sur le champ. Quelques gouttes transparents se faufilèrent entre ses lèvres lorsqu'elle se mit à sourire, battant des mains comme pour les sécher. La voilà qui se trouvait assise dans le lac du parc, les vêtements en désordre et les cheveux détachés, en compagnie d'un homme qu'elle avait récemment décidé d’exécrer jusqu'à la fin de ses jours. Non, vraiment, rien n'aurait pu aller mieux. C'était la plus belle journée de son existence.

Maintenant, penser à un moyen de tourner ce danger public en ridicule. Plus difficile à dire qu'à faire quand la réputation du concerné n'était déjà plus blanche comme neige ; tout paraissait plus crédible mais avait aussi moins d'impact. Non seulement il y avait moins de mérite à insérer le doute dans les esprits les plus retors, mais moins de surpris dans leurs yeux quand ils finissaient par gober la couleuvre toute entière. Annabelle ne put garder son sourire, fit la moue. C'en était trop.

Elle n'arrivait pas à trouver l'issue qui serait en mesure de l'avantager. Tout se retournait contre elle, même ses violences de gamine vexée !

« Oh, mais je ne remettais pas en cause vos capacités motrices, mademoiselle, loin de moi cette idée ! Je remettais cependant en cause la praticité de votre tenue, puisque les créateurs ne semblent pas avoir pensé assez longtemps à celle-ci. Ils auraient dû prévoir ce genre de situations. Vraiment regrettable. »

Elle dut faire des efforts colossaux pour ne pas lui tirer la langue et le planter là avec ses constatations fantasques. S'il n'avait pas trébuché, elle aurait encore été en mesure de marcher ! Têtue comme une mule, la jeune femme ramassa ses volants mouillés dans ses mains, découragée avant même de se lever par leur poids. En eau profonde, elle aurait coulé comme une pierre. Inutile de préciser que cette conclusion la fâcha un peu plus – si toutefois une telle chose était encore possible. Par Dieu, cet animal avait voulu la tuer !
Il la nargua d'ailleurs sur le champ en se redressant, dégoûtant Annabelle qui était proprement incapable d'en faire autant. Si elle avait arrêté de trembler de rage et martyriser l'étoffe sous l'eau, peut-être aurait-elle eu ses chances.

« Oh, et merci beaucoup, j’ai apprécié le voyage sous-marin. Je n’y verrais aucun inconvénient à y refaire un tour s’il vous prend la généreuse envie de me l’offrir à nouveau, cependant je pense que nous serions mieux sur la terre ferme – vous en tous les cas. Vous ne voulez vraiment pas un coup de main ? »

Ce qui l'agaçait prodigieusement était aussi de passer pour l'idiote immature dans l'histoire. Qu'attendait-elle pour accepter sa main comme toute femme digne de ce nom l'aurait fait ? Pour rallier la terre, enfin, et l’assommer d'un coup d'ombrelle une fois au sec ? Sa fierté, trop souvent mal placée, lui écorchait le cœur rien qu'à l'idée de toucher sa main si ce n'était pas pour lui broyer les doigts un à un. Annabelle était butée, terriblement butée. Et comme Axel avait déjà vu le pire, elle hésitait moins à faire des caprices.

Elle essuya d'un revers de la main une ligne noire qui avait coulé le long de sa joue : maudit maquillage. Puis elle tourna la tête et, l'air pincé, lui fit savoir qu'elle le détestait (encore une fois).

« Et ma santé vous préoccupe-t-elle ? Vous m'avez humiliée, monsieur, vous m'avez vue dans un état effroyable et je ne saurais le supporter. Laissez-moi donc mourir de froid ici, ce sera toujours mieux. »

Évidemment, de la deuxième partie de sa réplique de tragédie, elle n'en pensait pas un mot. Mais son honneur froissé, il allait se le prendre à la figure, elle le jurait. Annabelle n'était pas du genre à abandonner la partie, mauvaise perdante à l'extrême et prête à tout miser pour un dernier tirage.

Mauvaise carte.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Calme bleeuuuu [Dérive... Libre xD]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Calme bleeuuuu [Dérive... Libre xD]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» A la recherche d'un endroit calme [libre]
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Illea's world :: Royaume de L'Est :: Château royal :: Les jardins :: Le lac-