AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Calme bleeuuuu [Dérive... Libre xD]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage


Homme crapaud : embrassez le et il deviendra enfin beau~♥

Masculin Nombre de messages  : 53

Localisation  : Soit il noie une jolie jeune fille dans un lac, soit il exploite un joli jeune homme dans sa chambre.
Emploi/loisirs  : Faire l'éléphant dans les bains.
Humeur  : A te faire boire.

Inscrit depuis le   : 26/07/2009
avatar
Homme crapaud : embrassez le et il deviendra enfin beau~♥


Feuille de personnage
Age: 19 ans [depuis si longtemps]
Race: Humain [loque]
Arme / Pouvoir  : Une/plusieurs épées fines.

MessageSujet: Re: Calme bleeuuuu [Dérive... Libre xD]   Dim 26 Jan - 4:18

    Peut-être qu’il s’amusait un peu trop de la situation, le contraire aurait été difficile. Axel comprenait bien qu’aux yeux de la demoiselle, il devait vraiment ressembler à la pire des bestioles, lui, son grand sourire et ses taquineries incessantes. Pour la personne fière que la Windgrad semblait être, le morceau devait être franchement dur à avaler et son obstination à rejeter son aide était justifiée – presque, du moins. Elle possédait un caractère intéressant, c’était là le moins qu’il pouvait dire ; il avait l’occasion de croiser des nombreuses personnes capricieuses et gâtées, des gens avec un sale caractère, mais généralement tout le monde s’adoucissait lorsqu’ils lui parlaient, tous devenait un minimum faux pour se donner une bonne image. Axel était un homme auquel il fallait plaire à tout prix, offrir son plus beau sourire, glisser un ou deux mots doux à l’oreille, puis parler derrière son dos, jamais en face. C’était ainsi, il s’y était fait, la noblesse s’organisait de cette façon et son rang social ne lui autorisait que guères quelques relations honnêtes.
    Alors oui, la jeune femme était un changement qu’il acceptait à bras ouverts. Elle était juste si réelle, à l’état d’un diamant brute et il savait qu’elle allait le frapper, être furieuse contre lui, qu’elle n’allait pas tenter de lui plaire avec des grands sourires et des battements de longs cils ; peut-être que c’était justement ce qui lui plaisait.

    Sourire sincère pendu aux lèvres, il garda son bras en place même si elle n’avait décidément aucune intention de prendre sa main. C’était un peu enfantin, mais eh, il était le roi de l’enfantin en temps normal, il ne pouvait rien dire, à part qu’elle faisait une très bonne imitation de la gamine en pleine crise tragique, il en était très impressionné. Il la regarda essuyer une ligne noire qui coulait sur sa joue à cause de sa rencontre inopinée avec l’eau, l’air butée. La grande enfant ne lui épargna pas un regard alors que, comme toute enfant en colère, elle tourna la tête, la remontant de manière hautaine. Axel se mordit la lèvre pour ne pas rire.

    « Et ma santé vous préoccupe-t-elle ? Vous m'avez humiliée, monsieur, vous m'avez vue dans un état effroyable et je ne saurais le supporter. Laissez-moi donc mourir de froid ici, ce sera toujours mieux. »

    Face à une réplique si dramatique -- digne des plus grands dramaturges, sans nulle doute--, Axel ne put que pouffer légèrement, amusé au possible par les actions de sa camarade d’infortune. Il ne savait si elle essayait d’avoir l’air vraiment crédule dans son rôle de victime de la plus grande humiliation, toutefois il savait qu’elle avait l’air encore plus adorable à chaque minute qui passait. Oui, il devait vraiment avoir un problème pour trouver tous ces caprices adorables, il en était conscient ; mais tant pis, il acceptait et embrassait le fait qu’il était peut-être un peu étrange sur les bords. Qui ne l’était pas ? Ce serait bien triste si tout le monde se contentait d’être des machines, jamais un pas de travers, jamais un éclat de rire déplacé, jamais une réplique tragique alors qu’on est trempé de la tête aux pieds.

    L’espace d’un instant, il considéra la prendre au mot, la laisser plantée là –mais bien entendu, revenir quelques secondes plus tard, cependant jugea cela plus dangereux qu’autre chose, quoi que son audace aurait peut-être tellement offensé la demoiselle que si ça se trouve, elle se serait levée d’un coup pour le simple plaisir de lui planter un coup d’ombrelle sur la tête. Il considéra également lui donner la réplique aussi dramatiquement qu’elle, se mettre à genoux et tout cela, et son cerveau lui criait que ce serait amusant à faire, toutefois une part de lui le résigna à ne plus trop faire le moyen ; c’était peut-être amusant, mais il aimerait beaucoup ramener la jeune femme sur la terre ferme tout de même. C’était de sa faute si elle en était arrivée là, il prendrait le blâme avec joie. Le conseiller avait juste à la sortir de là d’abord, ensuite il aura l’esprit assez tranquille pour lui jouer des nouveaux tours à la rendre verte.

    Son sourire s’adoucit, il s’amusa à fermer et ouvrir sa main doucement comme pour vérifier qu’il la sentait encore.

    « Bien sûr qu’elle m’inquiète, mademoiselle Windgrad, bien que je doute que vous allez attraper froid sous ce soleil, honnêtement. Je ne vais certainement pas vous laisser mourir ici, en tous les cas, vous pouvez en être certaine, dit-il avant de prendre un air plus sincère. Mon but n’était nullement de vous humilier ou de vous mettre dans un tel état, et je m’excuserais milles fois si cela est nécessaire, tout comme je pourrais vous répéter milles fois que vous êtes toujours ravissantes. »

    Axel repoussa à nouveau les mèches châtains qui lui tombaient devant les yeux, retrouva un petit sourire charmant qu’il espérait aussi sincère qu’il était aux yeux d’Annabelle, et se fit presque suppliant dans son ton.

    « Vous pouvez ne pas m’excuser pour ma maladresse, me jeter des pierres si cela est votre désir, voire même m’assommer avec votre ombrelle, je ne le comprendrais ; mais je vous en conjure, laissez-moi au moins vous aider à regagner la rive, c’est le moins que je puisse faire. »

    Il ajouta au tout un léger mouvement de tête et de main afin de l’incitée. Et si vraiment, vraiment elle s’obstinait, Axel allait devoir passer au niveau supérieur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Humaine, Noble

Féminin Nombre de messages  : 41

Localisation  : Franchement. Vraiment. A quoi cela vous servirait-il?==
Emploi/loisirs  : Toute activité convenant à une jeune femme de mon rang, cela va de soi.^^
Humeur  : J'ai une migraine épouvantable depuis hier. Alors, à votre avis?==

Inscrit depuis le   : 05/05/2009
avatar
Humaine, Noble


Feuille de personnage
Age: 17 ans. J'en aurais 18 cette année, mais ça ne m'importe pas beaucoup.==
Race: Humaine, bien évidemment. Cela va de soi.
Arme / Pouvoir  : Je n'utilise pas d'armes, je n'y touche pas, je...C'est trop dangereux, et salissant.^^

MessageSujet: Re: Calme bleeuuuu [Dérive... Libre xD]   Lun 21 Avr - 17:29

Et il continuait de rire, le démon, le diable ; droite au possible dans sa robe trempée, digne dans son maquillage gâché, Annabelle fit tous les efforts au monde pour ne pas se lever (ou du moins essayer) et planter sa paume ou ses ongles dans la joue de l'insolent. Encline à la fureur subite quand la situation n'allait pas dans son sens, elle s'était toujours arrangée pour n'en rien laisser paraître. Que les crocs de la colère s'enfoncent dans son cœur, elle était maîtresse d'elle-même ! Un regard de côté pour Axel lui fit douter de ses propres capacités. Était-elle capable d'accepter son aide sans en mourir ? Le doute s'insinua à travers ses muscles tendus. Ce qu'elle pouvait avoir froid. Et non, elle ne le pouvait pas, tout ce qu'il lui restait de dignité s'arc-boutait contre cette idée grotesque.
« Je suis une Reine », pensa-t-elle silencieusement. La fillette avait toujours été le centre d'affection de sa maisonnée, jamais on ne lui avait manqué de respect – ni d'amour, et elle avait toujours eu ce  qu'elle voulait. Elle avait du mal à avaler que la situation puisse différer à présent. Axel aurait dû lui témoigner tous les égards auxquels son rang pouvait lui faire prétendre. Elle n'était pas n'importe qui. Une fois encore, elle le fusilla du regard, espérant le tuer. Il lui retournait la tête, elle ne savait plus quoi en penser.

A part du mal et lui souhaiter toutes les douleurs au monde ; mais c'était plus complexe que ça. Annabelle y songea un court instant, avant que la voix toujours prévenante de son compagnon ne déchire l'atmosphère. Elle en fut encore plus amère. Ne pouvait-il pas s'agacer juste une seconde ? Elle n'avait plus matière à protester et jouer l'enfant mortellement vexée. Ah, elle le détestait bel et bien !

Pire que ça, elle l’abhorrait tout entier.

« Bien sûr qu’elle m’inquiète, mademoiselle Windgrad, bien que je doute que vous allez attraper froid sous ce soleil, honnêtement. Je ne vais certainement pas vous laisser mourir ici, en tous les cas, vous pouvez en être certaine. Mon but n’était nullement de vous humilier ou de vous mettre dans un tel état, et je m’excuserais milles fois si cela est nécessaire, tout comme je pourrais vous répéter milles fois que vous êtes toujours ravissantes. »

Sa tirade rencontra un soupir désabusé tandis que les bras de la jeune femme se desserraient sensiblement. Bien sûr que je suis toujours ravissante, pensa-t-elle en ramassant quelques volants qui s'étiraient paresseusement sur l'onde claire. Elle avait dû s'écorcher puisqu'un de ses doigts la faisait souffrir à chaque mouvement. Rien de grave. La plaie béante qu'elle pansait sur son cœur l'était bien plus. Ce garçon parlait trop bien mais son honneur était quelque peu sauf en ce sens ; bien, elle n'avait pas perdu la face devant le dernier des imbéciles.

« Vous pouvez ne pas m’excuser pour ma maladresse, me jeter des pierres si cela est votre désir, voire même m’assommer avec votre ombrelle, je ne le comprendrais ; mais je vous en conjure, laissez-moi au moins vous aider à regagner la rive, c’est le moins que je puisse faire. »

Le moins que ce rustre puisse faire était de reculer et la laisser seule à ruminer une défaite imaginaire. Annabelle aurait vraiment aimé pouvoir faire autrement, mais même la comédie et la mauvaise foi avaient leurs limites. Celle-ci avait brouillé les lignes au maximum, mais il n'était plus question d'étaler encore et encore la craie. Elle se décida non pas à passer l'éponge sur le fond noir, mais à le recouvrir de peinture, en attendant. Elle trouverait bien un moyen de se venger de lui et ce qu'il venait de lui faire subir.
Les doigts fins s'élancèrent, volontaires, pour être sûrs de ne pas se dérober en cours de route. Il aurait été si facile de lever plus haut le bras et le gifler plutôt qu'accepter sa pitié... son aide. Elle se contenta de lui renvoyer un regard équivoque à travers ses mèches d'un blond vénitien. Ces si jolis cristaux liquides qui avaient fait l'admiration de beaucoup accusaient la colère en reflets moirés. Tout ça, c'était juste pour lui, juste pour Axel.

Pauvre de moi, je suis une bête aux abois.

« J'espère que vous êtes fier de vous, lâcha-t-elle comme à regret, si vous n'aviez pas fait l'idiot, nous n'en serions pas là. »

Raison pour laquelle refuser sa main avait aussi été idiot dès le début. Mais qu'y pouvait-elle ? Elle jouait son sale caractère aux cartes. La vie d'Annabelle était une partie constante.
A croire que tout cela ne lui réussissait au final pas tant que ça. Et les doigts d'Axel contre les siens la brûlaient horriblement.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Homme crapaud : embrassez le et il deviendra enfin beau~♥

Masculin Nombre de messages  : 53

Localisation  : Soit il noie une jolie jeune fille dans un lac, soit il exploite un joli jeune homme dans sa chambre.
Emploi/loisirs  : Faire l'éléphant dans les bains.
Humeur  : A te faire boire.

Inscrit depuis le   : 26/07/2009
avatar
Homme crapaud : embrassez le et il deviendra enfin beau~♥


Feuille de personnage
Age: 19 ans [depuis si longtemps]
Race: Humain [loque]
Arme / Pouvoir  : Une/plusieurs épées fines.

MessageSujet: Re: Calme bleeuuuu [Dérive... Libre xD]   Sam 24 Mai - 23:10


On lui avait souvent dit qu’il était un aimant à problèmes, à force il commençait à s’y faire, pourtant ce n’était pas là la vérité pure. Il cherchait les problèmes et était plutôt doué à les trouver, s’était là sa fierté. Trouver les problèmes semblaient être son talent proéminant et grand dieu qu’il l’appréciait pour rendre sa vie aussi intéressante.

Bien sûr, il y avait également des problèmes qu’il préférerait ne jamais trouver, toutefois ceux qu’ils rencontraient étaient en général relativement plaisant, dans un sens. Le petit incident Windgrad était l’exemple flagrant de ces problèmes plaisants, ou du moins, celui qu’il avait presque littéralement sous la main.
Sans doute qu’elle n’apprécierait pas d’être qualifiée de la sorte, de problème amusant et plaisant, elle qui mettait tant de bonne volonté et force à essayer de lui pourrir sa journée, pourtant, à ses yeux, elle était une bénédiction.

Annabelle Windgrad, sauveteuse expresse de journées ennuyantes.

L’idée manqua de lui arracher un rire qu’il enterra au plus profond de son être afin de ne pas offenser un peu plus encore la jeune femme ; elle n’avait vraiment pas besoin de cela, la pauvre. Enfin, pauvre. Malgré toute les injures qu’il avait pu lui faire, elle restait fière et droite comme un piquet, digne comme la plus noble des femmes, il avait le sentiment que ‘pauvre’ n’était pas un adjectif qui lui convenait, à cette demoiselle de caractère. La traiter de la sorte serait la vraie injure. Pour être tout à fait honnête, Axel avait le plus grand respect pour elle, le plus grand respect pour les femmes en général, elles qui souffraient tellement plus qu’eux la plupart du temps. Lui dont la vie avait été pavé par les femmes fortes ne pouvait à définitivement pas leur jeter la pierre et les clamer inférieurs comme d’autres.

Et il ne pouvait pas en vouloir à la jeune femme pour refuser avec tant d’insistance sa main, surtout après le sale quart d’heure qu’il venait de lui faire passer. Sale quart d’heure qui, pour lui, en était un très bon. Ca ne le dérangeait pas le moins du monde de faire trempette tout habillé dans le lac en plein milieu de la journée, bien au contraire, surtout pas en si bonne compagnie. Bon, l’inverse était également compréhensible, et il n’était sans doute pas la meilleure compagnie dont elle pouvait rêver. Peut-être avait-elle un fiancé, un homme dans sa vie, une amie ou de la famille avait qui elle aurait préféré passer son après-midi, de son côté. Personnellement, il ne voyait pas de meilleure compagnie à ce moment même.

Certes, ce n’était pas la meilleure approche qu’il aurait pu trouver s’il avait voulu être considéré comme bonne compagnie. En y repensant, c’était vraiment un stupide incident, une stupide raison pour s’emporter. Il devait s’être vraiment ennuyé, allez savoir ; il était un garçon impulsif.

C’est avec grand soulagement qu’il resserra ses doigts sur ceux de la jeune demoiselle qui s’était enfin décidée à accepter son aide, après ce qui semblait être un long débat mental. A sa manière, elle lui rappelait sa propre mère ; lorsqu’il était plus jeune, son père aimait lui raconter la forte tête qu’elle était. A la voir aujourd’hui ainsi lutter pour vivre, il n’en doutait pas un seul instant.

« J'espère que vous êtes fier de vous, si vous n'aviez pas fait l'idiot, nous n'en serions pas là. »

Oh, mais il en était très fier ! Pas qu’il le dirait à voix haute, il avait un peu peur qu’elle le guillotine d’elle-même tant ses yeux brûlaient fièrement de ressentiment. Et honnêtement, lui, ne pas faire l’idiot ? Blasphème ! Il était né pour cela, que serait le château sans lui ?

Axel se dit que lui faire remarquer qu’elle était celle qui avait été désagréable en première n’était pas non plus une bonne idée. Une demoiselle en colère était suffisamment éreintant, ce serait stupide de sa part de la rentre totalement furieuse.

Il persista à lui sourire, ravalant ses pensées jusqu’à pouvoir en faire usage, un jour.

« Je n’ai jamais dit le contraire. »


Jusqu’à présent, il n’avait fait que le soutenir, même.

« Bien, à trois ? Un, deux et… Trois ! »

Prenant garde à serrer suffisamment la main de la demoiselle sans pour autant lui briser les os –elle avait tout de même l’air fragile, mine de rien- il la tira fermement vers lui. Bon dieu que cette robe devait peser lourd ! Il faillit s’écraser à nouveau au moment où, prise dans son élan, la jeune femme s’était retrouvée contre lui, manquant momentanément de le faire vaciller. Bien heureusement pour lui –et pour elle-, ses deux pieds restèrent bien sagement plantés au sol tandis qu’il se retrouvait avec une Windgrad dans ses bras, un bras passé autour de sa taille, une main tenant toujours la sienne précieusement dans sa prison.

D’accord, il aurait pu la relâcher, une fois sa mission terminée, cependant il en faisait son devoir de la ramener en sécurité sur la berge, et c’était là la seule raison pour laquelle il la tenait si proche de lui. Vraiment, ce n’était pas parce qu’il la trouvait très bien là où elle était. Du moins, c’était ce qu’il lui dirait si elle se plaignait, la version officielle de la chose, celle que l’on marque dans les rapports.

« Tout va bien, pas d’épaule disloquée ? »

Il souriait de toutes ses dents –tant qu’il le pouvait encore, il n’allait pas s’en priver.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Calme bleeuuuu [Dérive... Libre xD]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Calme bleeuuuu [Dérive... Libre xD]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

 Sujets similaires

-
» A la recherche d'un endroit calme [libre]
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Illea's world :: Royaume de L'Est :: Château royal :: Les jardins :: Le lac-