AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Excuse me...?{PV Au moins Aurora, elle elle a pas le choix!XD}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage


Esprit, Villageoise

Féminin Nombre de messages  : 31

Localisation  : Dans une ruelle, eh... En fait, je suis perdue. Tch.><*
Emploi/loisirs  : Apprendre par coeur le plan de Jiang Zemin.
Humeur  : Je suis énervée, mais pas trop... Même si ça pourrait aller mieux!=='

Inscrit depuis le   : 21/09/2009
avatar
Esprit, Villageoise


Feuille de personnage
Age: J'ai récemment eu 16 ans. Ca va, j'ai encore du temps devant moi.u__û
Race: Esprit.^^-
Arme / Pouvoir  : Altération de la vision et illusions. Et fais gaffe, je suis une spécialiste.--

MessageSujet: Re: Excuse me...?{PV Au moins Aurora, elle elle a pas le choix!XD}   Mer 26 Oct - 20:42

« Oui, c'est mon frère qui s'occupe de moi. Hmm, mon papa est..., euh, inconnu? Inconnu. Ma maman est partie quand j'étais...(Il fit un geste qu'Aurora interpréta comme 'quand j'étais petit', ou 'quand j'étais jeune') Je suis tout seul avec Amael. »

Amael...C'était le nom de son frère, alors? Comme Aurora l'avait pensé en n'entendant pas Illan parler de ses parents, il n'en avait plus et vivait seul avec son frère. Si elle avait bien compris ce qu'il venait de lui dire, il n'avait jamais connu son père, et sa mère était partie alors qu'il était jeune, donc ça devait faire un moment maintenant qu'elle n'était plus là. Elle n'était certainement pas même à Illea. Tout de même, songea la jeune femme aux cheveux blonds, ça devait être dur. Il n'était pas rare qu'un enfant perde ses parents, car les maladies et les accidents faisaient partis de la vie quotidienne. Et avec la Guerre Civile, beaucoup de monde était mort encore. Les orphelins existaient, orphelins d'un parent ou des deux, et tous n'avaient pas la chance de posséder un frère ou une sœur aîné qui puisse les élever. Aurora ne pouvait s'empêcher d'avoir pitié d'Illan, parce qu'elle pensait que même avec un frère qui avait l'air de s'occuper aussi bien de lui, il devait toujours lui manquer quelque chose. Enfin, elle ne savait pas comment ça se passait chez les Neko, mais elle pensait bien que ça ne devait pas être très différent de chez eux, voir pas du tout. Un papa, une maman, des frères et des sœurs...Même si on avait jamais connu la joie d'être entouré par toute notre famille, on devait quand même regretter de ne pas avoir ressenti cette chaleur au moins une fois dans notre vie.

Elle, elle l'aurait regretté. Elle n'aurait pas su ce que ça faisait, mais à voir les autres enfants sauter dans les bras de leurs parents, elle les aurait envié et aurait souhaité connaître ce sentiment. Pauvre Illan, oui. Pourtant, il n'avait pas l'air triste. Amael devait très bien s'occuper de lui, songea-t-elle, admirative de ce grand-frère dévoué, et l'image qu'elle se faisait jusque là de lui s'adoucit sensiblement.

« Mais ça ne m'embête pas! Mon frère s'occupe très bien, il est aussi bien que deux parents! Tu as des parents, toi? »

Aussi bien que deux parents...Cette exclamation spontanée fit sourire Aurora, qui regarda le ciel, pensive. Elle avait toujours eut ses parents et sa sœur près d'elle, et n'avait jamais été séparée d'eux pour un trop long moment. Elle se souvenait de tous les mots doux qu'ils lui avaient dit lorsqu'elle était enfant, et savait que bien qu'elle ait grandit et ne réclamait plus, les bras grands ouverts, des montagnes de baisers, ils l'aimaient toujours autant. Voir grandir ses enfants était le privilège des parents, après tout, ce pour quoi ils œuvraient tout au long de leur vie. Tous n'en avaient pas la chance, malheureusement, et Aurora se sentait triste pour tous ces pères et ces mères qui, partis trop tôt, ne verraient jamais combien leur petit garçon ou leur petite fille était devenu grand et fort. C'était au moins aussi horrible que de voir un enfant pleurer la mort de ses parents. Mais, pensa-t-elle avec une certaine résignation, quand le sort frappe, on ne peut guère éviter son tranchant acéré. La vie, c'est la vie, avec ses hauts et ses bas, son lot de bonheurs et de malheurs. Quand on fait un enfant, on doit accepter qu'il puisse lui arriver quelque chose. C'était dur, mais c'était comme ça. C'était atroce, mais on y pouvait rien. Aurora priait souvent les sept Dieux de préserver la vie de ses parents, de sa sœur, de sa tante, de son oncle, de ses cousins; Mais si un jour il leur arrivait quelque chose, elle savait aussi qu'elle devrait faire avec, aussi dur que cela puisse être.

Au final, quand on est tout seul, on a pas à s'inquiéter de perdre quoi que ce soit. Et quelqu'un qui n'a plus rien à perdre...C'était quelqu'un d'extrêmement triste, n'est-ce pas?


« Oui, j'ai des parents. Et une sœur, aussi,
répondit-elle à Illan, un sourire plus grand venu éclairer son visage, J'ai de la chance, je n'ai perdu personne durant la Guerre Civile. »

Elle s'arrêta de parler, comme pour chercher ses mots. Quelle chance de n'avoir perdu personne, en effet. Certains de leurs voisins n'avaient pas été aussi bien lotis qu'eux. Sa famille aurait pu mourir, elle le savait. Tous ceux qui étaient morts n'étaient pas des jeunes hommes partis guerroyer contre cet ennemi qui auparavant avait été leur ami; Des mères de familles étaient mortes dans des embuscades en voulant aller chercher du pain. Ces presque trois années de guerre lui semblaient comme flous, à présent. C'était une période que chacun voulait oublier, car les conflits avaient été d'une rare violence. Tant de sang versé...Elle ne voulait définitivement pas s'en rappeler et penser qu'une chose pareille pourrait un jour arriver à nouveau.

« Si ton frère s'occupe aussi bien de toi, alors il doit vraiment beaucoup t'aimer. » Ajouta-t-elle en se tournant vers Illan. S'occuper de quelqu'un, c'était une sacrée responsabilité, mine de rien. Si Amael s'occupait aussi bien d'Illan et s'inquiétant tant de lui, alors il devait y tenir beaucoup. Comme un père, comme une mère, comme un frère. Comme tout à la fois, peut-être?

[Sous-entendu? Je vois pas de sous-entendu, moi, hin hin...Son rang était prédestiné, en fait, alors!XD]

_________________


******

Every time they turn the lights down,
Just wanna go that extra mile for you.
You got my display of affection,
Feels like no one else in the room but you.

We can get down like there's no one around,
We keep on rockin', while we're dirty dancin',
They keep watchin', Feels like the crowd is sayin'...

Gimme more, gimme more.

The center of attention,
Even when they're up against the wall.
You got me in a crazy position,
If you're on a mission you got my permission.

They want more? Well I'll give them more, now!
Gimme more, gimme more, I just want more.

I juste want more.


******

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Le Neko masqué aux crocs ensanglantés

Masculin Nombre de messages  : 24

Localisation  : Chez lui.
Emploi/loisirs  : Se faire des amis.
Humeur  : Emerveillé.

Inscrit depuis le   : 26/10/2009
avatar
Le Neko masqué aux crocs ensanglantés


Feuille de personnage
Age: 14 ans.
Race: Neko.
Arme / Pouvoir  : Ses griffes, en cas de danger.

MessageSujet: Re: Excuse me...?{PV Au moins Aurora, elle elle a pas le choix!XD}   Lun 21 Nov - 19:04

{Parfaitement, son rang était prédestiné. Et tu vas les bouffer les sous-entendus, si tu les vois pas...!XDD

Je t'ai déjà dit que les paroles dans la signa d'Aurora me donnaient l'impression qu’elle dansait à la barre? Oui? Alors parfait.8D}



Le sourire d'Aurora rassura Illan, et s'il n'avait pas déjà été en train de sourire sans doute l'aurait-il fait à son tour. Il n'avait pas envie qu'elle soit triste pour lui, vraiment. Il n'avait jamais compris pourquoi certaines personnes s'assombrissaient en apprenant qu'il vivait seul avec son frère ; parce que, en toute honnêteté, il n'était lui-même pas triste de son sort. Peut-être aurait-il été plus heureux avec une mère et un père, oui. Peut-être que s'il avait eu la chance d'avoir deux parents près de lui tout au long de sa vie, il n'aurait pas réussi à s'imaginer la vie sans eux. Mais même si ce n'était pas parfait, cette vie, cette situation lui convenait et le rendait heureux. Amael était le meilleur grand frère dont il aurait pu rêver, il vivait tranquillement et sans ennuis. Il avait quelques amis, pouvait rire et s'amuser sans se demander de quoi le lendemain serait fait. Alors non , il n'y avait vraiment pas de quoi être triste pour lui. Le Neko aux cheveux blancs comme neige ne demandait pas grand chose des autres, finalement. Juste qu'ils voient le bon côté des choses et acceptent de sourire avec lui, de ne pas accorder aux problèmes plus d'importance que nécessaire. Tant qu'il pouvait vivre et respirer, il ne comptait pas se plaindre. Le tout était de réussir à se relever, de ne pas rester sur un échec et de faire de son mieux pour pouvoir être heureux. Or de ce côté-là, il ne pensait pas pouvoir faire plus que ce qu'il faisait déjà. Sourire sans cesse et s'émerveiller d'un rien faisait partie intégrante du caractère d'Illan, et pour rien au monde il n'aurait échangé cela contre une vision du monde plus réaliste mais plus triste. Il y avait des personnes tristes à en mourir partout, oui. Et le monde n'était certainement pas si juste, en effet. Seulement il n'était ni assez fort, ni assez grand pour pouvoir porter tous les malheurs du monde sur ses épaules. C'était peut-être ça le plus difficile, se dit-il en attendant la réponse de la demoiselle aux cheveux blonds. Se préoccuper de soi, plutôt que de vouloir rendre tout le monde heureux. Ça l'était pour lui, en tout cas.


« Oui, j'ai des parents. Et une sœur, aussi. J'ai de la chance, je n'ai perdu personne durant la Guerre Civile. »


Des parents, une sœur. Gêné par un coup de vent, Illan agita doucement ses oreilles. Si elle n'avait perdu personne, alors tant mieux! Il n'était pas du genre à envier les autres, et n'aurait jamais tenu rigueur à Aurora d'avoir une famille que lui n'avait pas. Au contraire : ça le rendait plutôt heureux de la savoir bien entourée, elle qui lui semblait si gentille. Il avait pour sa part passé la Guerre Civile enfermé entre quatre murs, bien à l'abri – et inutile de préciser que son frère n'avait pas trouvé bon de lui expliquer ce qui se passait à l'extérieur. Un grand nombre de personnes étaient mortes, acteurs comme spectateurs ; et si tout ce chaos ne l'avait pas directement touché, il avait tout de même ressenti toute cette peine. Il savait très bien que ce conflit qui avait éclaté entre les humains et les esprits avaient fait de nombreux orphelins, des maris éplorés et des femmes esseulées. Peut-être n'était-il simplement pas assez mature pour cela, mais il ne parvenait pas à comprendre comment quelqu'un pouvait s'en prendre à quelqu'un d'autre. Dans le but de tuer, conscient de ce qu'il était en train de faire. Ça lui paraissait totalement absurde, inimaginable. Tuer des animaux pour survivre, oui. Mais pourquoi ne pouvaient-ils pas s'entendre entre eux, hein? Il n'avait rien contre les humains, ne portait aucun préjugé contre les elfes. Il aurait voulu que tout le monde réussisse à s'entendre, plutôt que de s'entretuer sans raison.
Aurora devait se considérer chanceuse, finalement, de n'avoir perdu personne! Lui-même ne parvenait pas à s'imaginer la vie sans Amael, et il devait en aller de même pour la jeune fille. Comment auraient-ils fait, s'ils s'étaient retrouvés orphelins à leur âge? Perdre sa famille très jeune était difficile, mais surmontable. Perdre sa famille adulte était quelque chose auquel on devait être préparé, au moins un peu. Mais eux, qui n'étaient que des adolescents, comment auraient-ils fait? S'il avait dû se débrouiller et vivre seul, Illan n'était pas sûr qu'il aurait ne serait-ce que réussi quoi que ce soit. Il aurait dû trouver un travail et, doué comme il était, il aurait sans doute réussi à s'attirer des ennuis ou à se mettre dans un sacré pétrin. Non. En fait, c'était certain.

« Si ton frère s'occupe aussi bien de toi, alors il doit vraiment beaucoup t'aimer. »


Son visage se tourna vers son interlocutrice, ce même sourire radieux toujours accroché sur ses lèvres. La vie n'aurait pas été facile pour eux s'ils avaient perdu des proches, mais rien de tout ça n'était arrivé. Et rien que pour ça, il était reconnaissant envers le monde et se promit, une fois de plus, de profiter de chaque instant de sa vie. Être heureux était le moins qu'il puisse faire, vu les efforts que ses proches faisaient dans ce sens. Amael le premier, évidemment.

« Uh-uh! Acquiesça-t-il, ravi. Il m'aime beaucoup. J'essaie de rendre aussi, mais c'est difficile. Il fait toujours très attention à moi, tu sais. »

Son sourire s'adoucit légèrement suite à cette affirmation, et il regarda rapidement autour d'eux pour vérifier qu'ils ne rataient pas un endroit qu'il pourrait peut-être reconnaître. Ce ne serait pas très malin, pour sûr ; et quand on a une capacité de concentration aussi courte que celle d'Illan, on s'habitue vite à rater tous les chemins que l'on doit prendre. Seulement pour l'heure, le but n'était pas de se perdre un peu plus encore. Sinon son gentil et dévoué grand frère allait définitivement partir à sa recherche, et s'ils se perdaient tous les deux il n'osait même pas imaginer le temps qu'ils allaient mettre à se retrouver chez eux au complet. Sans compter qu'Aurora tenait toujours son panier et que, peut-être, le contenu devait être rangé ou apporté chez elle au plus vite. Faire attention, donc.

Il reposa ses yeux verts devant lui, souriant.

«Tu es très gentille, ajouta-t-il après quelques secondes de silence. Je suis sûr que tes parents et ta sœur t'aiment vraiment beaucoup aussi. Beaucoup de personnes m'ignorent ou me disent vaguement, quand je demande de l'aide. »

Et pas forcément parce qu'ils avaient affaire à un Neko. Trop de personnes étaient pressées, ici. Ils n'avaient pas envie de perdre leur temps et, si c'était compréhensible, c'était tout de même un peu triste. Cela dit, l'indifférence des uns permettait faire ressortir la gentillesse des autres : en cela, c'était peut-être une bonne chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Esprit, Villageoise

Féminin Nombre de messages  : 31

Localisation  : Dans une ruelle, eh... En fait, je suis perdue. Tch.><*
Emploi/loisirs  : Apprendre par coeur le plan de Jiang Zemin.
Humeur  : Je suis énervée, mais pas trop... Même si ça pourrait aller mieux!=='

Inscrit depuis le   : 21/09/2009
avatar
Esprit, Villageoise


Feuille de personnage
Age: J'ai récemment eu 16 ans. Ca va, j'ai encore du temps devant moi.u__û
Race: Esprit.^^-
Arme / Pouvoir  : Altération de la vision et illusions. Et fais gaffe, je suis une spécialiste.--

MessageSujet: Re: Excuse me...?{PV Au moins Aurora, elle elle a pas le choix!XD}   Dim 11 Déc - 23:45

Quand certains se morfondaient sur leur passé, incapables d'aller de l'avant, Aurora préférait se redresser et voir toutes les possibilités que la vie lui offrait. On n'allait nulle part en pleurant et regrettant, il fallait savoir faire preuve de volonté et de fermeté pour voir nos vœux se réaliser. La guerre, les maladies, la mort, tout cela faisait parti de la vie de chacun, et il fallait composer avec pour pouvoir vivre une vie agréable. La jeune femme l'avouait, elle s'emportait assez violemment lorsqu'elle était amenée à parler avec quelqu'un ne sachant que pleurnicher et voir les choses avec pessimisme. Du nerf, il fallait prendre son destin en mains ! C'était déjà assez dur de trouver le courage d'avancer, parfois, alors ce n'était pas pour s'entourer de gens qui pensaient qu'exister n'avait plus aucun intérêt. On pouvait avoir mal et tomber durement, mais pas rester à terre et se trouver des prétextes pour y rester cloué indéfiniment. Ça énervait vraiment Aurora, ce genre de personnes. Plus qu'elle ne pouvait l'exprimer avec des mots et sans être vulgaire. Heureusement, Illan ne semblait pas en être. Oserait-elle avancer l'idée qu'il semblait même être l'exacte contraire d'un pessimiste ? Il souriait, parlait avec énergie, ne se plaignait pas. Il vivait avec son frère, et s'il était du bon côté du Royaume, les rumeurs colportées au sujet des Neko ne devaient pas le laisser tout à fait tranquille. Il n'avait pas une vie horrible ou terrible, mais elle n'était pas idyllique non plus. Une vie idyllique, aux yeux d'Aurora, c'était l'immense maison, les privilèges et tout ce qui s'en suivait. Car lorsque l'on était riche, on n'avait pas à s'inquiéter de trouver des remèdes ou des médicaments pour une maladie, ni la meilleure nourriture. D'un point de vue objectif, il n'y avait qu'avec l'argent que l'on pouvait vivre au mieux. Ça ne voulait pas dire que ceux qui, comme elle, étaient issus d'un milieu populaire, n'étaient pas heureux dans leur vie. Aurora était heureuse, autant qu'elle pouvait l'être.

Il fallait savoir se contenter de ce que l'on avait, c'était là la clé du bonheur. Beaucoup le faisaient, bien qu'en général l'on désirait toujours plus en secret. C'était bien qu'Illan soit heureux dans sa vie, même sans parents. Dans un sens, il était courageux ! Son frère aussi, elle imaginait. Les responsabilités, ce n'était pas toujours drôle et de tout repos.

« Uh-uh! Il m'aime beaucoup. J'essaie de rendre aussi, mais c'est difficile. Il fait toujours très attention à moi, tu sais. »

Mine de rien, ça ne se rencontrait pas tous les jours dans les rues, des ainés aussi attentionnés. Tout dépendait de la manière dont ils avaient été élevés, et dans quel milieu, aussi. Et de leur famille. Elle et Ayleen, par exemple, si leurs parents venaient à mourir tous deux dans un accident quelconque, leur oncle et leur tante prendraient soin d'elles, elle pensait. Mais si elles avaient été seules au monde, sans aucune autre famille ? Auraient-elles du parcourir les rues à la recherche d'un travail, afin de se payer logement et nourriture ? Prendre la responsabilité d'un petit frère ou d'une petite sœur, c'était consentir à d'énormes sacrifices. Les Neko venaient peut-être d'un pays différent, d'un continent gelée dont on peinait à imaginer les plaines glacées: Mais ici, ils étaient de simples citoyens, comme leurs semblables aux yeux vides. Ils devaient travailler pour vivre. C'était une vraie chance, qu'Amael soit si dévoué à son jeune frère. Quelle chance.

«Tu es très gentille. Je suis sûr que tes parents et ta sœur t'aiment vraiment beaucoup aussi. Beaucoup de personnes m'ignorent ou me disent vaguement, quand je demande de l'aide. »

Aurora hocha vaguement la tête à ces mots. Gentille... Dans un sens, sans doute, bien qu'elle était loin d'égaler la candeur et la gentillesse de sa sœur. Elle n'était pas un cœur de pierre, en tout cas, pas assez méchante ou mesquine pour laisser un pauvre jeune homme perdu se débrouiller seul. Surtout que, perdue, elle l'était aussi. Maudite ville trop grande, maudites ruelles qui se ressemblaient toutes ! Pas étonnant qu'elle et Illan ne s'y retrouvaient pas. Ceux qui connaissaient ces passages sur le bout des doigts étaient trop occupés pour leur indiquer le chemin, ou trop incrédules pour le faire. Ils devaient penser: Si moi je connais le chemin, pourquoi pas toi ?

Parfois, la bêtise des autres était impressionnante. Oh... !

« Attends, fit soudain la blonde en s'arrêtant, regardant autour d'elle, je crois que ça me dit quelque chose (Elle désigna des fleurs de couleurs éclatantes suspendues à une fenêtre en hauteur) Je suis sûre de les avoir déjà vues, celles là. »

Bon, après, elle pouvait toujours se tromper. Des fleurs, à Jiang Zemin, il y en avaient un peu partout, ça égayait et tranchait avec le gris triste de la plupart des façades. Mais celle-ci étaient particulièrement jolies, et elle se souvenait confusément l'avoir pensé à un autre moment de sa vie. Mais était-ce à l'allée, ou il y avait quelques jours déjà ? Mystère...

« On est peut-être sur la bonne voie. Qu'est-ce que tu en penses ? » Demanda-t-elle à Illan, tournant vers lui ses yeux bleus vides d'expression. Secrètement, elle espérait que ces fleurs lui disaient quelque chose à lui aussi . Si seulement ils pouvaient rapidement retrouver leur chemin !

[Oh oh, vas-y, je n'attends que ça ! Oui, tu me l'as déjà dit.8DDDD

Si Illan est sage, il aura droit à un bisou d'Astrid.|D]

_________________


******

Every time they turn the lights down,
Just wanna go that extra mile for you.
You got my display of affection,
Feels like no one else in the room but you.

We can get down like there's no one around,
We keep on rockin', while we're dirty dancin',
They keep watchin', Feels like the crowd is sayin'...

Gimme more, gimme more.

The center of attention,
Even when they're up against the wall.
You got me in a crazy position,
If you're on a mission you got my permission.

They want more? Well I'll give them more, now!
Gimme more, gimme more, I just want more.

I juste want more.


******

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Le Neko masqué aux crocs ensanglantés

Masculin Nombre de messages  : 24

Localisation  : Chez lui.
Emploi/loisirs  : Se faire des amis.
Humeur  : Emerveillé.

Inscrit depuis le   : 26/10/2009
avatar
Le Neko masqué aux crocs ensanglantés


Feuille de personnage
Age: 14 ans.
Race: Neko.
Arme / Pouvoir  : Ses griffes, en cas de danger.

MessageSujet: Re: Excuse me...?{PV Au moins Aurora, elle elle a pas le choix!XD}   Jeu 5 Jan - 4:40

{Oh oui. Euh, t'attends quoi, au juste? Non pas que je n'ai pas suivi, mais...8DD Sale danseuse à la barre.

... Il se tient sage, alors.°x°}



Pressé, oui... Tout le monde était tellement pressé ! Même eux, dans une certaine mesure, l'étaient. Ils devaient rentrer chez eux au plus vite – quoi que leurs raisons différaient – et si quelqu'un les avait intercepté pour discuter de la pluie et du beau temps, sans doute auraient-ils dû gentiment lui signifier qu'ils n'avaient pas le temps de parler. Pas le temps, pas le temps. Personne n'avait jamais le temps non plus. Enfin, dans son cas c'était tout de même un peu différent ; il devait se dépêcher pour ne pas inquiéter son frère. Et, de la même façon, une absence prolongée de la jeune Esprit allait sûrement alerter sa famille. Mais on n'allait pas lui faire croire, aussi crédule soit-il, que tout le monde avait toujours quelque chose à faire qui soit plus important qu'aider un enfant perdu ou parler à un ami. C'était important aussi, non ? Ou peut-être que, avec les responsabilités et les années, on changeait l'ordre de nos priorités. Alors il se pouvait bien que, dans quelques années, s'il avait une famille à charge et un train de vie difficile, lui aussi ignorerait ceux qui l'apostropheraient. Mais, honnêtement, il ne l’espérait pas. C'était d'un triste ! Et lui préférait de loin les rires et les chose simples ou jolies. Tant pis si on le trouvait trop naïf et simple pour son âge ; lui, ça lui convenait. Il était heureux de savoir que quelqu'un s'inquiétait pour lui en ce moment même, heureux d'être tombé sur quelqu'un de gentil, heureux aussi d'avoir pu aider une jeune fille plus tôt sur le chemin. Si c'était ça, être simple et naïf, alors ça n'était pas si terrible que ce que les adultes essayaient de lui faire croire. Illan prenait la vie au jour le jour, s'extasiait sur de petites choses et se sentait concerné par la vie d'à peu près tout le monde, oui : si ça devait lui apporter des problèmes, bien sûr qu'il n'en serait pas satisfait. En revanche, il ne regretterait rien. Et quand notre vie nous semble soudain bien courte par rapport à celle de nos voisins, n'avoir aucun regret est plutôt une bonne chose.


Autour de lui, les pierres et les bruits – ou l'absence de bruits, plutôt – ne lui disaient toujours rien. Ses yeux passaient dessus sans vraiment y prêter attention et, même s'il ne s'en rendait pas compte, ses brefs coups d’œil de droite et de gauche ne servaient strictement à rien. Lorsqu'il se promenait, de peur de manquer quelque chose de joli, il avait pris l'habitude de tout regarder sans exception. Et si cela pouvait sembler être une bonne idée en temps normal, c'était plus handicapant qu'autre chose lorsqu'il s'agissait de retrouver son chemin. Il voyait tout, certes, mais ne regardait pas grand chose. Un détail d'une importance capitale aurait pu lui passer sous le nez qu'il n'y aurait sans doute pas accordé plus d'une seconde d'attention. Et puis il ne savait pas ce qu'il cherchait, au juste, et ça n'aidait pas vraiment. Un truc en particulier... ? Un signe ? Un pavé mal enfoncé ? Euhm...

« Attends, je crois que ça me dit quelque chose. » Illan, qui s'était instantanément arrêté suite à injonction d'Aurora, leva le nez dans la direction qu'elle pointait du doigt. « Je suis sûre de les avoir déjà vues, celles là. »

Des fleurs ? Des fleurs. Sur le moment le Neko aux cheveux blancs resta perplexe, et cela dû se voir à son air perdu. Les fleurs lui parlaient ? Est-ce que des fleurs avaient pu lui dire quelque chose d'utile, au moins ? Sceptique, il acquiesça lentement. Il avait pu mal entendre, ou..., mal interpréter ? Cette explication le convaincu plus que la première – ce ne serait pas la première fois qu'il comprendrait quelque chose de travers, et puis Aurora n'avait pas l'air du genre à parler aux plantes, de toute façon. Il se fit donc un devoir de sourire à nouveau, plus assuré cette fois. Ne pas avoir compris exactement ce qu'elle voulait lui dire l'ennuya, mais il n'osa pas lui demander de répéter de peur de ne la déranger ou de ne passer pour un idiot. Elle avait dit ça avec tellement de facilité, de naturel... Pour lui, qui avait peiné à apprendre les bases, ça semblait presque irréel.

« On est peut-être sur la bonne voie. Qu'est-ce que tu en penses ? »


Ah ; ça, au moins, il comprenait. Rassuré par cette simple évidence, il reporta ses yeux verts sur les fleurs. Est-ce qu'ils les avaient déjà vues, lui... Pas moyen de se rappeler. Il était possible qu'il soit passé devant, oui, mais ça ne l'avait en tous les cas pas marqué. Du coup, difficile de dire avec précision si c'était le bon chemin. Quoi qu'il en soit elles avaient quelque chose de familier, oui. Et si ça aurait paru insuffisant pour beaucoup, Illan se fiait trop à ce genre d'impressions pour que ce soit son cas. Et puis elles disaient aussi quelque chose à son amie, alors...
Ses petites oreilles se redressèrent sur sa tête, indicateurs fiables de son humeur du moment. A savoir, optimiste et convaincu. Sûrement, oui, ce devait être le bon chemin ! L'idée qu'il soit en train de s'éloigner de son but ne lui serait pas passé par la tête un seul instant – tout simplement parce qu'il n'y avait aucune raison que ce soit le cas. L'idée que ces fleurs lui semblent familières simplement parce qu'Aurora l'avait évoqué ne l'effleura pas non plus.

« Je crois les avoir déjà vue aussi, répondit-il avec un entrain renouvelé. On est sûrement sur le bon chemin, alors ! »

Et même si ce n'était qu'une vague supposition, il se sentait dix fois plus rassuré à présent. Il posa ses yeux verts sur la rue d'où il venait, derrière eux, puis sur celle qui s'étendait toujours dans sa continuité. Ils allaient déboucher quelque part bientôt, ça ne faisait aucun doute. De toute façon, toutes les rues menaient quelque part ; ils ne pouvaient pas y errer des heure durant, c'était impossible.

« Je suis sûr qu'on va retrouver bientôt, ajouta-il d'une voix calme. Si on continue encore un peu, on va forcément trouver ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Esprit, Villageoise

Féminin Nombre de messages  : 31

Localisation  : Dans une ruelle, eh... En fait, je suis perdue. Tch.><*
Emploi/loisirs  : Apprendre par coeur le plan de Jiang Zemin.
Humeur  : Je suis énervée, mais pas trop... Même si ça pourrait aller mieux!=='

Inscrit depuis le   : 21/09/2009
avatar
Esprit, Villageoise


Feuille de personnage
Age: J'ai récemment eu 16 ans. Ca va, j'ai encore du temps devant moi.u__û
Race: Esprit.^^-
Arme / Pouvoir  : Altération de la vision et illusions. Et fais gaffe, je suis une spécialiste.--

MessageSujet: Re: Excuse me...?{PV Au moins Aurora, elle elle a pas le choix!XD}   Lun 30 Jan - 0:17

Il n'y avait pas à dire, les problèmes de la vie quotidienne étaient les plus agaçants que l'on puisse jamais rencontrer. Ils étaient différents d'un deuil ou d'une guerre, car ils ne changeaient durablement la vie de personne, ne touchaient pas non plus tout un peuple ou tout un pays. Mais ils apparaissaient toujours dans les pires moments, et on ne manquait jamais de maudire le destin ou quelques Dieux pour un crayon perdu ou deux ou trois minutes de retard causées par un événement inattendu. Une chute, du sommeil à rattraper, un meuble mal placé, un rhume en plein été, un vêtement que l'on ne retrouve pas... Ça pouvait paraître ridicule, comme ça, mais c'était pire qu'agaçant. Aurora le savait bien, ce genre de petits désagréments avait tendance à lui tomber dessus de manière presque régulière, ces temps-ci. Perdre son chemin dans les ruelles de Jiang Zemin en allant faire des courses n'était ni plus ni moins qu'une nouvelle démonstration catastrophique de sa malchance récemment acquise. Si seulement elle avait pu trouver un moyen efficace de retrouver son chemin, au lieu de errer au gré des virages et des impasses ! Surtout que, maintenant, Illan était en sa compagnie, elle n'avait pas intérêt à l'emmener n'importe où. C'était peut-être stupide, mais elle se sentait comme responsable de lui, depuis qu'il lui avait demandé son aide et qu'elle avait proposé qu'ils cherchent ensemble leur chemin. S'il lui arrivait quelque chose, elle s'en voudrait automatiquement. Alors autant être efficaces, histoire qu'ils puissent tous deux rentrer chez eux en un seul morceau ! Puis, pour tout dire, Aurora n'avait pas non plus envie de se faire tailler les oreilles en pointe par le frère d'Illan. Lui aussi, à tous les coups, la prendrait pour responsable.

La jeune Esprit avait donc vraiment envie de retrouver son chemin. Sans doute était-ce pour cela qu'elle prenait des fleurs qu'elle pensait pouvoir avoir vues à l'allée comme une preuve qu'ils étaient sur le bon chemin. Enfin, elle n'était pas tout à fait sûre d'elle, sur le coup, mais il valait mieux ça que se lamenter et pleurer. L'important, c'était qu'ils ne se découragent pas et continuent d'avancer. Et quoi de mieux pour se remonter le morale que se dire que l'on était dans la bonne direction ?

« Je crois les avoir déjà vue aussi. On est sûrement sur le bon chemin, alors ! »

Aurora, entendant cela, ne remit pas la parole d'Illan en doute, et se mit à sourire. Le petit Neko semblait avoir retrouvé son entrain, ce dont elle se félicita; leurs recherches n'en seraient que plus aisées s'ils avaient tous deux de l'énergie et de la bonne volonté à revendre. Aurora se posa encore un instant pour observer les fleurs. Elle était sûre et certaine de les avoir déjà vues, mais la question était de savoir quand. Elle aurait été bien incapable de se souvenir si elle était déjà passée dans cette ruelle, aujourd'hui ou il y avait deux mois. La demoiselle pouvait aussi les confondre avec d'autres fleurs leur ressemblant, ça n'aurait pas été impossible: Bien qu'elle détestait l'avouer, sa mémoire était loin d'être parfaite. Et bizarrement, elle flanchait dès qu'elle en avait besoin. Étrange, hein ? Si ça continuait, la blonde allait finir par croire qu'elle était maudite, ou quelque chose comme ça.

Quittant les fleurs des yeux, elle prit une petite inspiration déterminée. D'accord, elle était perdue, et d'accord, elle n'était même pas fichue de se souvenir si elle les avait vu ou pas, ces maudites fleurs. Mais ils allaient retrouver leur chemin quand même, foi d'Aurora ! Ça ne pouvait pas se passer autrement, de toute façon.

« Je suis sûr qu'on va retrouver bientôt. Si on continue encore un peu, on va forcément trouver ! »

Aurora hocha vivement la tête en guise de réponse. A force de marcher et passer de ruelles en rues, ils allaient forcément atterrir quelque part, c'était un fait. Il ne restait plus qu'à espérer que ce soit un endroit qu'ils connaissent, ou au moins l'un d'entre eux, et qu'ils puissent se repérer à partir de ce point là. L'idéal aurait été qu'ils n'habitent pas trop loin l'un de l'autre et arrivent à proximité de chez eux, bien entendu... Mais sans trop savoir beaucoup, la jeune Esprit aux yeux bleus n'y croyait pas trop. Pessimisme, quand tu nous tiens...

« On finira bien par retrouver des rues connues, fit-elle en se remettant à marcher, ses talons claquant sur le pavé gris, mais reste à savoir quand... Je n'ai pas envie de passer la nuit dehors. »

Elle n'avait jamais essayé, mais doutait que le sol soit très confortable. Il devait être moins confortable que son lit, pour commencer, et c'était une excellente raison pour ne pas rester dehors la nuit. Puis les ruelles n'étaient jamais très sûres, une fois la lumière disparue. Les voleurs, et toutes ces personnes peu honnêtes agissaient à la faveur de l'ombre. Non, la nuit en ville n'était pas faite pour les gens convenables.

« Mais bon, ce serait étonnant qu'on mette autant de temps à rentrer chez nous. Qui sait ? Dans deux minutes, on débouchera peut-être dans le centre-ville ! »

On ne savait jamais. A priori, s'ils se dirigeaient dans cette direction, ils entendraient bien avant d'y déboucher les bruits des commerces et des calèches roulant dans les rues. Jiang Zemin était une immense ville, très active et vivante: Elle n'avait pas été la capitale d'Illea durant tant d'années pour rien.

[J'attends que tu me fasses bouffer les sous-entendus. Il a intérêt à être sage... Sinon, c'est le fouet.>8D]

_________________


******

Every time they turn the lights down,
Just wanna go that extra mile for you.
You got my display of affection,
Feels like no one else in the room but you.

We can get down like there's no one around,
We keep on rockin', while we're dirty dancin',
They keep watchin', Feels like the crowd is sayin'...

Gimme more, gimme more.

The center of attention,
Even when they're up against the wall.
You got me in a crazy position,
If you're on a mission you got my permission.

They want more? Well I'll give them more, now!
Gimme more, gimme more, I just want more.

I juste want more.


******

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Le Neko masqué aux crocs ensanglantés

Masculin Nombre de messages  : 24

Localisation  : Chez lui.
Emploi/loisirs  : Se faire des amis.
Humeur  : Emerveillé.

Inscrit depuis le   : 26/10/2009
avatar
Le Neko masqué aux crocs ensanglantés


Feuille de personnage
Age: 14 ans.
Race: Neko.
Arme / Pouvoir  : Ses griffes, en cas de danger.

MessageSujet: Re: Excuse me...?{PV Au moins Aurora, elle elle a pas le choix!XD}   Mar 28 Fév - 19:57

{Je vais donc être plus clair : si Slanisa touche à Illan, il la BOUFFE. OKAY?@____@

Il est toujours sage. S'il désobéit c'est sous l'influence d'Aurora et Tristan, ces délinquants.BD}



Bien sûr, qu'ils finiraient par déboucher quelque part ; mieux, ils allaient même tomber pile là où ils voulaient aller. Où que ce soit, d'ailleurs. Pour arriver à bon port, mieux valait partir positif : et quoi que son humeur n'affectait en rien le chemin qu'ils suivaient, Illan aimait croire qu'un peu d'optimiste augmentait leurs chances de ne pas se perdre plus encore. Loin des préoccupations commune à tous les adultes, le jeune Neko avait gardé une façon d'aborder les choses typiquement infantile. Peut-être que positiver augmenterait leurs chances ; peut-être qu’espérer l'aiderait à retrouver un objet perdu ; peut-être que s'il sautait de pavé en pavé dans la rue il ferait beau le lendemain. Il était encore capable de lier une cause et un effet sans aucun rapport l'un avec l'autre, et si ça semblait ennuyer son frère, lui ne voyait pas où était le problème. Ça ne faisait de mal à personne. Chaque objet possédait deux faces, et il préférait de loin regarder la plus simple et agréable. Pourquoi se compliquer inutilement la vie ? Pour retrouver leur chemin, tout ce qu'ils avaient à faire était marcher et tenter de repérer quoi que ce soit d'un tant soit peu familier autour d'eux. S'ils pouvaient sourire en plus, alors autant le faire ! Réjoui à l'idée d'être sur le bon chemin, Illan décida de ne plus se dérider à partir de maintenant. Ils allaient rentre chez eux, bien sûr. S'ils avaient de la chance, dans quelques minutes seulement ils commenceraient à entendre la rumeur de la foule et déboucheraient dans le centre ville. Il suffisait de ne pas se laisser décourager ! Après tout, ils n'étaient pas perdus au beau milieu d'une forêt ; les rues se rejoignaient toutes entre elles. Il avait eu du mal à assimiler qu'une fois ici ils n'auraient plus besoin de bouger, jamais, mais maintenant qu'il y était habitué ces maisons et ces échoppes ne lui semblaient même plus illogiques. C'était une façon de vivre assez pratique, en fait. Il n'osait même pas imaginer ce qui serait arrivé s'il s'était perdu dans une étendue glacée... Là, au moins, sa maison ne risquait pas de bouger entre temps.


Aurora acquiesça vivement, et son sourire le rassura. Oui, ils allaient retrouver leur chemin. Inutile de s'inquiéter pour rien ou de se faire peur sans raison.

« On finira bien par retrouver des rues connues, mais reste à savoir quand... Je n'ai pas envie de passer la nuit dehors. »

A la perspective de devoir dormir dehors, les yeux déjà grands d'Illan s'arrondirent un peu plus encore. Lui non plus, n'avait pas envie d'être absent aussi longtemps. Amael serait sûrement parti le chercher depuis longtemps... Voire il aurait alerté de quelconques autorités. Imaginer son frère essayant d'expliquer son inquiétante disparition à un garde lui arracha un sourire involontaire. Il faudrait vraiment qu'il l'aide à s'améliorer, pour ce qui était de la langue d'Illea. En tout cas, passer la nuit à errer dans les ruelles était hors de question. Il ne voyait pas vraiment où était le problème, pour sa part, mais on lui avait formellement interdit de sortir après que le soleil ait disparu à l'horizon. Sans compter qu'Aurora ne voyait pas dans le noir, elle... Mieux valait qu'elle soit vite rentrée chez elle, sinon sa famille allait se faire du soucis pour elle. Et puis il n'avait pas envie qu'il lui arrive quoi que ce soit ou qu'elle se fasse disputer. Elle était tellement gentille, et lui jusque là n'avait pas été très utile. Il aurait aimé trouver quelque chose à faire, à dire pour l'aider, mais rien ne lui vint. Que pouvait-il faire à part marcher et faire de son mieux pour se souvenir ? Pas grand chose. C'était bien là le problème.

« Mais bon, ce serait étonnant qu'on mette autant de temps à rentrer chez nous. Qui sait ? Dans deux minutes, on débouchera peut-être dans le centre-ville ! »

Illan acquiesça, vaguement distrait par sa réflexion. Oui, il se pouvait très bien qu'ils trouvent très vite leur chemin. Il s'en était déjà fait la réflexion plus tôt, mais s'inquiéter ne servait strictement à rien. Il allait positiver et se rendre utile en observant bien comme il faut chaque objet ou pavé mal enfoncé qui croiserait ses pupilles fendues. Et une fois qu'ils seraient revenus vers le centre-ville, ils pourraient chacun retrouver la route vers leurs maisons respectives chacun de leur côté. A cette idée, le oreilles du jeune homme se baissèrent sensiblement. S'il ne se souvenait pas avoir vu Aurora avant de la croiser dans cette ruelle, c'était qu'ils ne devaient pas habiter dans la même rue. Il l'aurait forcément déjà remarquée, sinon : et puis les maisons à côté de la sienne – tout comme la sienne, en fait – n'étaient de son avis pas assez grandes pour toute une famille. Ou pas des famille aisées, en tout cas. Il savait que la jeune fille à côté de chez eux était une Neko, puisqu'elle venait parfois voir Amael, mais... Les autres Esprits qui logeaient dans les parages ne devaient pas rouler sur l'or. Aurora avait une sœur, non ? Et des parents. Quatre personnes, donc. Il n'avait pas l'impression qu'elle soit très pauvre, heureusement pour elle. Avoir de l'argent, ici, semblait être une préoccupation de premier ordre.

« Ah, hm, le centre-ville, répéta-t-il au bout de quelques secondes. Je pourrais rentrer, si on trouve le centre-ville ! Toi aussi, alors ? »

Il guetta une approbation quelconque de la part d'Aurora, puis reposa ses yeux devant lui. Il n'y avait que ça à faire. Avancer, un pied devant l'autre : plus les rues deviendraient grandes, plus ils seraient sur le bon chemin. Peut-être même tomberaient-ils sur une ruelle donnant directement sur le centre. Le tout était d’espérer.
Le Neko repoussa une mèche de cheveux blanche tombée devant son visage et se tourna à demi vers son accompagnatrice, sans pour autant perdre de vue là où il mettait les pieds.

« Tu crois qu'on pourra se voir, après ? »

Sa voix s'était faite hésitante, comme s'il n'était pas sûr d'avoir le droit de demander ça. Ce qui était finalement plus ou moins le cas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Esprit, Villageoise

Féminin Nombre de messages  : 31

Localisation  : Dans une ruelle, eh... En fait, je suis perdue. Tch.><*
Emploi/loisirs  : Apprendre par coeur le plan de Jiang Zemin.
Humeur  : Je suis énervée, mais pas trop... Même si ça pourrait aller mieux!=='

Inscrit depuis le   : 21/09/2009
avatar
Esprit, Villageoise


Feuille de personnage
Age: J'ai récemment eu 16 ans. Ca va, j'ai encore du temps devant moi.u__û
Race: Esprit.^^-
Arme / Pouvoir  : Altération de la vision et illusions. Et fais gaffe, je suis une spécialiste.--

MessageSujet: Re: Excuse me...?{PV Au moins Aurora, elle elle a pas le choix!XD}   Jeu 15 Mar - 3:07

Se perdre pour toute une éternité dans une ville était impossible, ils retrouveraient forcément leur chemin. La question était de savoir quand, songea Aurora avec un rapide coup d'œil vers le ciel. S'ils tardaient trop, ils allaient affoler leur famille respective, et sûrement se faire passer un savon une fois rentré. Ce n'était pas sa faute, pourtant, si elle s'était perdue ! En passant par cette ruelle sur la droite, la blonde avait été persuadée d'être revenue sur ses pas. Seulement voilà, ça n'avait de toute évidence pas été le cas, puisqu'elle s'était retrouvée à tourner en rond dans un endroit qu'elle n'avait jamais vu de sa vie. Enfin, il lui semblait. Sa mémoire n'était pas mauvaise, c'était pourquoi elle doutait de ne pas avoir reconnu le chemin qu'elle avait emprunté à l'allée et y être passé en pensant s'être trompée. Non, elle avait prit le mauvais chemin au début, c'était tout. Aurora avait un peu honte de l'admettre, car elle n'aimait ni l'échec, ni avoir tort, mais elle n'avait pas assuré sur ce coup-là. Trop pressée, elle n'avait pas pris la peine de vérifier si elle était dans la bonne direction. Ça lui apprendrait, tiens ! La prochaine fois, elle prendrait garde à ne plus se perdre bêtement de la sorte. Il n'y avait vraiment rien de plaisant dans le fait de se perdre, c'était embêtant et gênant. La seule chose positive qu'Aurora retiendrait de cette sortie, c'était qu'elle avait réussi à faire toutes les courses qu'on lui avait demandé, au moins, et qu'elle avait rencontré Illan. Le petit Neko était adorable et, l'espérait-elle, saurait faire disparaître toutes ses idées préconçues sur la race venue du nord du monde. Il n'était pas comme tout le monde disait que les Neko étaient. Après... Était-il une exception, ou bien... ?

« Ah, hm, le centre-ville. Je pourrais rentrer, si on trouve le centre-ville ! Toi aussi, alors ? »

Aurora laissa s'échapper un petit 'hmm hmm' pour montrer qu'elle était de son avis, réfléchissant à la manière la plus rapide pour revenir chez elle à partir du centre-ville. Le centre-ville était le cœur de Jiang Zemin, et menait logiquement à tous les quartiers de la ville. Il suffisait de savoir s'orienter et retrouver ses repères... La jeune fille aux yeux bleus pensait qu'elle serait en mesure de retrouver une route connue en partant de là. Après, sûrement la maison d'Illan se trouvait-elle dans une direction différente. Ils devraient certainement se séparer une fois arrivés au centre-ville. Cette pensée ne rassura guère Aurora, qui se sentait comme responsable d'Illan depuis qu'il lui avait tiré la manche et avait dit être perdu. Comme s'il était de son devoir de le ramener sain et sauf chez lui, et ce bien qu'ils ne se connaissaient que depuis quelques minutes. Elle n'était ni sa grande sœur, ni quelqu'un de sa famille, ni même techniquement son amie... Mais il aurait fallut être un cœur de pierre pour ne pas se sentir concerné par le devenir du Neko aux cheveux blancs. Il avait une manière d'agir et une manière de parler qui lui rappelait celle d'un enfant; Tellement innocente et optimiste. Peut-être cela jouait-il dans la crainte qu'avait Aurora à le laisser partir seul de son côté.

« Tu crois qu'on pourra se voir, après ? »

Uh ? Aurora tourna sa tête vers le Neko, peu incommodée visiblement par tous ces pavés qui pouvaient la faire trébucher à chaque instant. Elle avait l'habitude de marcher sur de tels sols, ça ne lui posait pas de problèmes. Elle aurait été bien malchanceuse si elle avait glissée justement à cet instant ! Heureusement, elle ne semblait pas tant avoir la poisse que ça, car ses pas restèrent légers et assurés. S'ils pourraient se revoir après ? Bien, Aurora n'était pas contre. Illan était quelqu'un de gentil et de confiance de toute évidence, tout sauf une mauvaise influence. Pas le genre d'ami que les parents fichaient dehors à grands coups de pied au derrière. Ou alors, il cachait très bien son jeu, mais elle ne le pensait pas. Des personnes honnêtes, il en existaient, ce n'était pas un mythe !

« Hmm, sûrement, oui ! Je ne vois pas pourquoi on ne pourrait pas. » Se décida à répondre Aurora avec un petit haussement d'épaules. Elle leva ensuite un peu la tête, tentant de repérer le moindre bruit, le moindre cri qui lui aurait indiqué qu'elle et son compagnon étaient dans la bonne direction. Mais elle n'entendait rien qui puisse le lui confirmer. Elle poussa un très discret soupir, fixant à présent sans en avoir l'air les oreilles d'Illan. Si bruit il y avait à entendre, il l'entendrait de toute manière avant elle. Ça devait être pratique, d'avoir une aussi bonne ouïe... Survie oblige, rajouta-t-elle mentalement. Si leurs sens en général étaient plus développés, ce n'était pas pour rien. Dans un milieu hostile, il fallait des armes naturelles pour se défendre. La demoiselle aux couettes se demanda si à la base les pouvoirs des Esprits avaient eut un but défensif... Si tel était le cas, ce temps était révolu depuis longtemps. Maintenant, ils vivaient dans une paix précaire, mais une paix tout de même. Et à moins d'une catastrophe d'une ampleur sans précédent, il y avait peu de risques que les habitants d'Illea ne retourne à l'état sauvage d'un seul coup.

[T'avais qu'à en sacrifier un autre à sa place, c'est ta faute! Aurora désobéit sous l'influence de Tristan, donc tu sais à qui t'adresser.>8D]

_________________


******

Every time they turn the lights down,
Just wanna go that extra mile for you.
You got my display of affection,
Feels like no one else in the room but you.

We can get down like there's no one around,
We keep on rockin', while we're dirty dancin',
They keep watchin', Feels like the crowd is sayin'...

Gimme more, gimme more.

The center of attention,
Even when they're up against the wall.
You got me in a crazy position,
If you're on a mission you got my permission.

They want more? Well I'll give them more, now!
Gimme more, gimme more, I just want more.

I juste want more.


******

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Le Neko masqué aux crocs ensanglantés

Masculin Nombre de messages  : 24

Localisation  : Chez lui.
Emploi/loisirs  : Se faire des amis.
Humeur  : Emerveillé.

Inscrit depuis le   : 26/10/2009
avatar
Le Neko masqué aux crocs ensanglantés


Feuille de personnage
Age: 14 ans.
Race: Neko.
Arme / Pouvoir  : Ses griffes, en cas de danger.

MessageSujet: Re: Excuse me...?{PV Au moins Aurora, elle elle a pas le choix!XD}   Jeu 19 Avr - 23:12

{ Pffff il va bouffer Sla. Il va la bouffer. Dès que je vais répondre, tu vas voir, ça va saigner. @___@

Tristan et Aurora vont de pair ! Les deux mourront ! >8D }




Aussitôt après avoir posé sa question, Illan reposa ses grands yeux verts sur le sol. Parce que, tout simplement, il n'avait pas envie de se fouler une cheville. Sentir le regard d'Aurora posé sur lui rendit la manœuvre plus difficile, mais il s'efforça de plus faire attention à ses pas qu'à l'expression que pouvait bien arborer sa nouvelle amie. Regarder les autres dans les yeux, quand bien même c'était une torture pour certains, était un véritable plaisir pour le jeune Neko. Bien sûr, il ne voyait pas grand chose dans ceux des Esprits ; mais s'il n'arrivait pas à savoir dans quelle direction ils regardaient, il savait qu'ils n'étaient pas aveugles. Et la moindre des choses était bien de ne pas détourner le regard sans arrêt, non ? C'était plus poli – ou tout du moins lui semblait-il que c'était le cas. Les rares fois où il n'arrivait pas à soutenir le regard des autres était quand il se sentait en tort. S'il avait fait quelque chose de mal, s'il mentait. Mais c'était bien tout. Voilà pourquoi parler en marchant avait toujours été une véritable épreuve pour lui – et il ne comptait plus le nombre de fois où il avait failli heurter un objet ou une personne quelconque. Heureusement pour lui, ses réflexes étaient suffisamment bons pour lui permettre d'éviter des chutes trop douloureuses. Il aurait inquiété tout le monde, s'il avait eu des bleus et des bandages partout ; or ce n'était vraiment pas le but. Illan préférait, au contraire, qu'on ne s'en fasse pas pour lui plus que nécessaire. Jusque là c'était complètement raté, mais il ne perdait pas espoir.

Pour que son frère – entre autre – comprenne qu'il pouvait très bien se débrouiller tout seul et qu'il n'avaient pas de souci à se faire, il allait devoir fournir de solides preuves. C'était plutôt mal parti, là. Uhhh... Et dire qu'il avait juste voulu sortir se promener ! Il ne pouvait pas imaginer qu'il allait se perdre en chemin. Bon, maintenant que le mal était fait, le mieux restait de se concentrer sur la route à emprunter pour retrouver le centre. Doué comme il était, il aurait bien été capable de les faire dériver encore plus de leur but s'il ne faisait pas un minimum attention. Aux bruit, notamment. Surtout. Parce que s'il se fiait à sa mémoire, il n'étaient pas sortis de l'auberge. Et comme il s'en était déjà fait la remarque, rester dormir dehors était totalement hors de question.

Enfin ! Il fallait rester positif. Par chance, voir le bon côté des choses était un jeu d'enfant pour Illan.

« Hmm, sûrement, oui ! Je ne vois pas pourquoi on ne pourrait pas. »

Jugeant que quelques secondes d'inattention seraient insuffisantes pour le tuer (ou bien il avait oublié que regarder où il marchait n'était pas qu'une option, au choix) le Neko releva un visage souriant vers Aurora. Donc c'était un oui ? Tant mieux ! Il n'aurait pas mal pris un refus, mais il ne pouvait prétendre que ça ne l'aurait pas attristé. Dans la mesure où à ses yeux tous les inconnus étaient un peu ses connaissances, la jeune fille était presque une amie proche. Quelques minutes et des paroles gentilles suffisaient pour lui à nouer des amitiés qu'il jugeait solides, sans que cela lui paraisse bizarre ou stupide. Il fallait bien commencer quelque part, non ? Attendre des semaines et des semaines pour enfin considérer quelqu'un comme son ami lui semblait bien plus étrange que sa propre façon de faire. S'il appréciait quelqu'un, pourquoi se prendre la tête ? Il n'en voyait ni l’intérêt ni la raison d'être.
Cela dit, il voyait plusieurs raisons qui aurait pu pousser la jeune fille à lui dire non. Ou, à défaut de lui envoyer un brutal refus à la figure, de tempérer ses propos pour ne s'engager à rien. Il savait très bien qu'il ennuyait certains, qu'il en agaçait d'autres, que les Neko ne plaisaient pas à tous, que tout le monde ne voulait pas devenir l'ami de n'importe qui... En bref, que d'autres l'auraient envoyé promener. Aurora l'avait déjà aidé, il aurait compris qu'elle en ait assez de lui.

« Tu pourrais en avoir marre de moi, répondit-il avec un sourire radieux totalement hors de propos. J'ennuie, parfois ! »

Et il en était le premier désolé. Ses oreilles s'agitèrent quand la rue devant eux se divisa en deux, à la recherche d'un bruit qui pourrait lui indiquer la bonne direction. Il n'était peut-être pas très utile, et il ne pouvait pas utiliser de magie comme Aurora, mais au moins il avait une bonne ouïe. Il ne savait pas exactement ce qu'il pouvait entendre et elle non, mais... A priori, les sons qui lui semblaient faibles ne devaient pas être audibles pour la blonde. Ses oreilles se redressèrent brusquement quand il perçut des bruits sur sa gauche – et vraiment, il se fichait bien de savoir ce que ça pouvait bien être ; il savait juste qu'il fallait se diriger vers les endroits bruyants et que si bruit il y avait, il venait de sa gauche. Raison suffisante pour y aller.

Soudain plein d'énergie à l'idée de bientôt retrouver le chemin de sa maison, il attrapa la main libre d'Aurora dans la sienne et l’entraîna avec lui. A gauche, donc.

« Je pense que c'est par là ! s'exclama-t-il sans songer un seul instant que son geste puisse paraître déplacé ou exagéré. Enfin je ne suis pas, certain ? mais je crois !»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Esprit, Villageoise

Féminin Nombre de messages  : 31

Localisation  : Dans une ruelle, eh... En fait, je suis perdue. Tch.><*
Emploi/loisirs  : Apprendre par coeur le plan de Jiang Zemin.
Humeur  : Je suis énervée, mais pas trop... Même si ça pourrait aller mieux!=='

Inscrit depuis le   : 21/09/2009
avatar
Esprit, Villageoise


Feuille de personnage
Age: J'ai récemment eu 16 ans. Ca va, j'ai encore du temps devant moi.u__û
Race: Esprit.^^-
Arme / Pouvoir  : Altération de la vision et illusions. Et fais gaffe, je suis une spécialiste.--

MessageSujet: Re: Excuse me...?{PV Au moins Aurora, elle elle a pas le choix!XD}   Mar 22 Mai - 17:44

Aurora n'était pas d'un naturel crédule et, en temps normal, n'aurait pas aussi facilement accepté de revoir un étranger. Elle ne voyait pas non plus le mal partout, mais il fallait bien savoir se méfier de temps à autre ! Derrière chaque sourire ne se dissimulait pas forcément de bonnes intentions, et certains savaient feindre à merveille la sincérité pour obtenir ce qu'ils désiraient des autres. Comme la jeune femme aux yeux bleus n'avait pas la moindre envie de se faire avoir d'une manière ou d'une autre, elle ne donnait sa confiance qu'aux personnes dont elle avait pu s'assurer de l'honnêteté à maintes reprises. Pourquoi, alors, avoir aussitôt accepté de revoir Illan, lui aurait sans doute demandé un observateur extérieur, perplexe ? Eh bien tout simplement car il était réellement une exception. Enfin, ce qu'Aurora voulait dire, c'était qu'elle ne sentait pas en lui la moindre fourberie. Il souriait pour sourire et si son attitude paraissait enfantine, ce devait être dans son caractère, tout simplement. Elle ne prétendait pas être capable de toujours discerner le vrai du faux, mais cette fois-ci, elle pensait malgré tout être dans le vrai. Il agissait comme un petit garçon curieux, et la jeune femme avait l'impression que si elle l'attristait, il allait fondre en larmes. Inutile de préciser qu'Aurora n'ayant pas un cœur de pierre, faire pleurer les autres n'était pas quelque chose qui lui plaisait. Puis, comme il était agréable et gentil, elle ne voyait pas pourquoi elle aurait méchamment refusé sa demande. Il fallait se méfier, oui, elle croyait dur comme fer qu'être naïf ne pouvait que nous causer des ennuis.

Mais parfois, il fallait savoir baisser légèrement ses gardes pour ne pas avoir l'air antipathique.

« Tu pourrais en avoir marre de moi. J'ennuie, parfois ! »

Et qu'Illan puisse dire ça avec un grand sourire et le même entrain forçait l'admiration de la blonde. Elle, pour sa part, aurait évoqué avec humeur toutes les fois où on lui avait dit qu'elle était trop vive, trop bavarde, trop ennuyante, trop ceci ou cela. Aurora eut envie de le rassurer sur le champ, de lui assurer qu'il ne l'ennuyait pas, mais elle eut beau chercher, elle ne trouva pas les mots. Plutôt que se sentir maladroite et bafouiller pour un rien, elle préféra se taire et se concentrer sur la route pour ne manquer aucun détail familier. Illan était décidément une personne formidable avec une grande spontanéité, songea-t-elle, et c'était amusant, dans un sens, tant ce caractère ne collait pas aux rumeurs qui circulaient sur les Neko. Aurora appréciait l'idée d'avoir croisé elle-même un super contre exemple: Comme ça, elle pourrait clouer le bec de ses amis, et ce n'était pas rien. Puis, devant eux, la rue se divisa en deux. L'Esprit aux cheveux blonds s'arrêta, une moue perplexe étirant ses traits. A vue de nez, rien n'indiquait une direction plus que l'autre, allait-il falloir choisir au hasard ? L'esprit cartésien d'Aurora s'y refusait fermement. Il devait forcément y avoir un indice qui puisse leur permettre de se diriger sans se reposer sur du hasard pur et complet qui ne les aiderait pas à...

« Je pense que c'est par là ! Enfin je ne suis pas, certain ? mais je crois !»

Trop surprise par la prise d'initiative d'Illan pour protester, Aurora se laissa entraîner à la suite du Neko aux cheveux blancs, étonnée mais silencieuse. S'il n'avait pas été Illan, elle jurait qu'elle l'aurait assommé pour avoir été aussi peu réfléchi. On ne prenait pas la main d'une Demoiselle comme ça, voyons ! Mais comme celui qu'elle accompagnait semblait avoir les mêmes réactions qu'un petit garçon, et qu'il était un Neko, elle n'en dit rien, et se contenta de se concentrer sur le choix du passage qu'il avait fait. Pourquoi à gauche plus qu'à droite ? Avait-il entendu quelque chose qui lui avait échappé, ou reconnu autre chose ? Aurora regarda à droite et à gauche, cherchant par tous les moyens à se repérer, en vain. Quand elle disait que toutes les rues de cette ville se ressemblaient, elle n'exagérait pas. Ça n'aurait fait de mal à personne de varier un peu, pourtant. Des murs gris, des murs jaunes, des murs rouges, des murs bleus... En plus de faciliter la tache des promeneurs, ça aurait été bien plus gai. D'une pierre deux coups, si elle pouvait dire.

« Pourquoi tu penses que c'est par là ? Finit-elle par demander, ayant abandonné l'idée de deviner, tu as reconnu quelque chose ? »

A ces mots, Aurora leva les yeux vers le ciel, puis les reposa sur le pavé, puis sur les murs. Non, rien qu'elle puisse reconnaître, rien qui lui semble familier, mais ça ne voulait pas dire qu'ils étaient sur le mauvais chemin pour autant. Il n'y avait pas une seule route qui permettre d'accéder au centre ville, plusieurs petites ruelles devaient y mener, et bien d'autres chemins encore. Aurora ne savait pas combien de routes y débouchaient, mais le nombre devait être impressionnant. De même, pour rentrer chez elle, il n'y avait pas qu'un seul chemin. Ils allaient réussir à rentrer, pensa-t-elle soudain. Ça aurait été un comble de tourner à chaque fois dans la mauvaise direction. Ils n'avaient pas autant de poisse que ça, si ?

[C'est la dure loi de la jungle, faut l'accepter, Ginette.8DAurora meurt pas, elle survit ! Manquerait plus que ça !XD]

_________________


******

Every time they turn the lights down,
Just wanna go that extra mile for you.
You got my display of affection,
Feels like no one else in the room but you.

We can get down like there's no one around,
We keep on rockin', while we're dirty dancin',
They keep watchin', Feels like the crowd is sayin'...

Gimme more, gimme more.

The center of attention,
Even when they're up against the wall.
You got me in a crazy position,
If you're on a mission you got my permission.

They want more? Well I'll give them more, now!
Gimme more, gimme more, I just want more.

I juste want more.


******

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Le Neko masqué aux crocs ensanglantés

Masculin Nombre de messages  : 24

Localisation  : Chez lui.
Emploi/loisirs  : Se faire des amis.
Humeur  : Emerveillé.

Inscrit depuis le   : 26/10/2009
avatar
Le Neko masqué aux crocs ensanglantés


Feuille de personnage
Age: 14 ans.
Race: Neko.
Arme / Pouvoir  : Ses griffes, en cas de danger.

MessageSujet: Re: Excuse me...?{PV Au moins Aurora, elle elle a pas le choix!XD}   Ven 29 Juin - 20:05

{ PFF. Je tue tout le monde et sauve mes personnages. Like a Boss. 8DDD

J'avais presque oublié qu'Illan était stupide, tiens. |D }



Gauche, gauche, gauche. Illan ne voyait plus que ça, ne pensait plus qu'à ça – ça ne pouvait être que le bon chemin ! Si on li avait demandé pourquoi autant d'assurance, il aurait été bien en mal de répondre. Il était même possible qu'il ait déjà oublié la raison de sa certitude. Trop de questions l'auraient fait douter, reconsidérer ce qu'il avait pu entendre. Il n'aurait plus été si sûr de lui, aurait baissé les yeux et aurait sans doute voulu faire demi-tour pour vérifier. La confiance en soi n'était pas sa qualité la plus flagrante. Mais il avait l'air tellement décidé et motivé que, en règle général, personne ne remettait quoi que ce soit en question. Il devait donner l'impression de quelqu'un qui sait exactement où il va. Ce n'était pas absolument pas le cas et il n'avait pas la plus petite idée de là où il était en train d'emmener Aurora – mais quoi qu'il en soi, il fallait bien qu'ils aillent quelque part. Il y avait plus de bruit vers la gauche, donc gauche ce serait. Pourquoi se compliquer la vie ? Le hasard les aurait peut-être aussi dirigés vers cette ruelle-là. Une erreur de jugement n'aurait rien de dramatique. Rien n'était jamais dramatique, avec Illan ; il fallait s'y habituer. Tout va bien dans le meilleur des mondes, tout le monde va être heureux et rien ni personne ne pourrait noircir ce tableau.
Non, rien n'était jamais dramatique. Mais quand ça l'était, ça ne l'était pas à moitié. Il avait tendance à exagérer des choses vraiment minimes quand, à côté de ça, il ne parvenait pas à voir à quel point autre chose pouvait être grave. Ses priorités n'étaient pas les même que celles de la majorité. Il voyait le monde différemment. Avec des yeux d'enfant, peut-être. Pas des yeux d'adulte, en tout cas.

Son frère lui avait pourtant dit de faire attention, de ne pas trop approcher les inconnus. Il lui avait bien expliqué qu'un ami n'en était un qu'après avoir passé beaucoup de temps avec lui, qu'après lui avoir prouvé n'avoir que de bonnes intentions. Qu'il ne devait pas faire confiance à tout le monde. Que les habitants de Jiang Zemin n'étaient pas comme les membres de son clan. Qu'une seconde d'innatention pourrait bien lui coûter la vie. Ça aurait paru exagéré et effrayant à n'importe qui l'aurait entendu ; mais et Amael, et Illan savaient que ces discours étaient nécessaires.
Preuve en était qu'en ce moment-même, ses doigts serrés sur ceux d'Aurora, il ne pensa pas un seul instant pouvoir être en danger. Pas plus qu'il ne pensa à la portée de son geste. Pour lui ça n'avait pas la moindre sorte d'importance. Il lui prenait la main pour l’entraîner à sa suite et, à la manière des idiots, toute les arrières-pensées qui auraient pu s'imposer à d'autres passèrent très loin au-dessus de sa tête. Amael prenait encore sa main, parfois, quand il ne voulait pas le perdre. Ça ne voulait dire que ça, pour lui : je ne veux pas te perdre. Donc je te tiens.
Comme il tenait Aurora en ce moment, autant pour l'inciter à aller plus vite que par simple réflexe.


« Pourquoi tu penses que c'est par là ? Tu as reconnu quelque chose ? »

La question le fit réfléchir, ce qui le força à ralentir un peu la cadence rythmée qu'il avait imposé à a nouvelle amie. Pourquoi, hein ? Il posa ses grands yeux verts sur elle, sa main toujours serrée sur la sienne. Il n'avait rien reconnu, non, mais il avait entendu du bruit : et plus il y avait de bruit plus il y avait de chance pour qu'ils se rapprochent du centre-ville. Non ? C'était ce qu'il avait compris, en tout cas, et il comptait bien le lui expliquer.
Mais avant toute chose... Le neko dressa ses oreilles en quête des bruits qu'il avait entendu plus tôt. Ils lui parvinrent, un rien plus fort que quelques mètres plus tôt, réguliers et pourtant en constant changement. Comme des discussions diverses et constantes, ou un groupe de personnes en train de discuter. Il y avait autre chose, dans le fond, de plus... mécanique. Ou peut-être étaient-ce des bruits de pas ? Le jeune homme était doué pour entendre mais pour interpréter, c'était une autre histoire. Cette ville était d'ordinaire bien trop bruyante pour qu'il prenne le temps de tout écouter sans risquer la pire des migraines.

Ce qui ne l'empêchait pas d'en avoir régulièrement.


« J'ai entendu du bruit, répondit-il finalement, désignant de sa main libre la ruelle devant eux. Comme le bruit c'est plus dans le milieu... » Il réfléchit un instant. « Dans le centre-ville. Mais je ne sais pas si tu écoutes, toi ! Le son n'est pas très fort. »

Il aurait été bien en peine de s'y retrouver avec quoi que ce soit d'autre ; ses yeux avaient beau être habitués à discerner les détails, rien ne trouvait écho dans sa mémoire. Ce mur-ci et ce mur-là étaient pour lui les même. Sans différences suffisantes. C'était dommage, dans un sens. Les murs auraient certainement été plus gais si, comme les Hommes, ils avaient pu chacun se différencier des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Esprit, Villageoise

Féminin Nombre de messages  : 31

Localisation  : Dans une ruelle, eh... En fait, je suis perdue. Tch.><*
Emploi/loisirs  : Apprendre par coeur le plan de Jiang Zemin.
Humeur  : Je suis énervée, mais pas trop... Même si ça pourrait aller mieux!=='

Inscrit depuis le   : 21/09/2009
avatar
Esprit, Villageoise


Feuille de personnage
Age: J'ai récemment eu 16 ans. Ca va, j'ai encore du temps devant moi.u__û
Race: Esprit.^^-
Arme / Pouvoir  : Altération de la vision et illusions. Et fais gaffe, je suis une spécialiste.--

MessageSujet: Re: Excuse me...?{PV Au moins Aurora, elle elle a pas le choix!XD}   Jeu 30 Aoû - 19:38

Aurora se laissait entrainer sans rien dire, songeant avec amusement que c'était elle, à présent, qui avait l'air d'une enfant perdue qu'on ramenait sagement à la maison. Elle ne savait pas d'où Illan tirait cette certitude, mais il avait l'air de savoir où il allait, et c'était rassurant. Oh, Aurora n'était pas dupe; Il y avait peu de chance qu'il se soit soudainement rappelé du chemin à prendre, mais elle pouvait en revanche raisonnablement espérer qu'il avait trouvé des repères qui pourraient les aider à sortir de ce dédale de ruelles. Ce n'était pas elle qui allait pouvoir les en sortir, alors mieux valait qu'Illan prenne des initiatives; Ça ne serait pas de trop. Peut-être que ses sens de Neko s'étaient réveillés et qu'il avait entendu ou aperçu quelque chose qu'elle n'avait pas pu saisir. Ça n'aurait rien eu d'étonnant. Aurora avait la sale habitude de passer à côté de détails pour ensuite se frapper le front en s'écriant 'mais évidemment, pourquoi je n'y ai pas pensé plus tôt !'. Parfois, on avait beau chercher et chercher encore, le maudit indice qui nous aurait permis de nous en sortir nous échappait toujours.
Comme en ce moment même, où l'esprit de la jeune fille s'activait à reconnaître quoi que ce soit qui lui aurait permis d'identifier le chemin du retour, en vain. Illan ralentit soudain, et posa sur elle son regard vert et fendu. Aurora eu peur, l'espace d'un instant, d'avoir posé la question la plus idiote du monde.

« J'ai entendu du bruit; Comme le bruit c'est plus dans le milieu... Dans le centre-ville. Mais je ne sais pas si tu écoutes, toi ! Le son n'est pas très fort. »

Ça, pour écouter, elle écoutait. Mais rien ne tranchait avec le bruit tranquille de leurs pas et des oiseaux qui passaient parfois au dessus de leur tête. La demoiselle tendit encore l'oreille quelques secondes avant de définitivement abandonner; Elle en fut quelque peu vexée et agacée. D'accord, elle voulait bien admettre que son ouïe ne pouvait égaler celle d'un Neko. Que sa vision avait beau être précise, cette précision était d'une autre dimension que celle d'Illan. Mais tout de même ! Elle était certaine d'avoir l'air d'une idiote à essayer de capter ces sons parasites sans y parvenir. Aurora secoua néanmoins la tête, plus pour elle-même que son compagnon d'infortune.

Non, elle n'entendait rien. Rien qu'elle puisse identifier comme étant le son du centre ville. Si ça se trouvait, elle l'entendait mais associait ces éclats à autre chose, ne pouvait les séparer du silence qui s'était imposée à elle avec la perte de son chemin. Il lui était impossible, présentement, de savoir. Tout ce qu'elle pouvait assurer au Neko aux cheveux blancs, c'était qu'elle n'entendait rien.
Et que lui, il avait bien de la chance de pouvoir les conduire de la sorte. Erreur ou pas, c'était toujours plus utile que marcher au hasard et se laisser dériver sans faire plus d'efforts. Voilà qu'Aurora s'apitoyait sur son sort et se trouvait inutile. Ce n'était pas commun !

« J'écoute mais je n'entends rien, répondit la blonde avec un soupir qu'on pouvait sans mal dire excédé, heureusement que tu es là. Parce que là, moi... »

Je nous aurai encore plus perdus, se retint-elle de dire. Ce n'était pourtant pas faux, mais elle jugea que se plaindre ne servirait qu'à enfoncer la bonne humeur; Et Aurora préférait finir ce voyage souriante plutôt que bougonne. D'accord, la situation n'était pas idéale, mais ils allaient s'y retrouver et c'était au final tout ce qui comptait. Il suffisait de marcher, se diriger grâce aux sens d'Illan, et ils retrouveraient leur chemin en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire.
Aurora se félicita de cette pensée, et plaça sur ses lèvres un petit sourire serein. Ils auraient du placer l'optimisme dans les lois du Royaume; Ça en aurait beaucoup aidé certains. Voir tout du bon côté aurait du être un ordre, une obligation. Dès qu'une personne se perdait, cette dernière aurait du rire de sa maladresse et confiante, chercher la sortie. Sans doutes, sans cris, sans soupirs.

Ah oui, vraiment. Ainsi, la vie aurait été bien plus belle !

_________________


******

Every time they turn the lights down,
Just wanna go that extra mile for you.
You got my display of affection,
Feels like no one else in the room but you.

We can get down like there's no one around,
We keep on rockin', while we're dirty dancin',
They keep watchin', Feels like the crowd is sayin'...

Gimme more, gimme more.

The center of attention,
Even when they're up against the wall.
You got me in a crazy position,
If you're on a mission you got my permission.

They want more? Well I'll give them more, now!
Gimme more, gimme more, I just want more.

I juste want more.


******

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Le Neko masqué aux crocs ensanglantés

Masculin Nombre de messages  : 24

Localisation  : Chez lui.
Emploi/loisirs  : Se faire des amis.
Humeur  : Emerveillé.

Inscrit depuis le   : 26/10/2009
avatar
Le Neko masqué aux crocs ensanglantés


Feuille de personnage
Age: 14 ans.
Race: Neko.
Arme / Pouvoir  : Ses griffes, en cas de danger.

MessageSujet: Re: Excuse me...?{PV Au moins Aurora, elle elle a pas le choix!XD}   Dim 23 Sep - 22:50

{ OLOLOLOL. Tiens, on peut finir ce RP bientôt, si tu veux. Cool
J'allais dire 'pour passer aux choses sérieuses' mais en fait, non. Non. 8D }


Tout guilleret et sûr de son fait, Illan faillit conclure sa réponse en chantonnant. Il avait entendu du bruit, le bruit indiquait de l'activité, l'activité se trouvait dans le centre-ville et eux, justement, cherchaient le centre-ville. Ils allaient donc rentrer chez eux sain et sauf, sans problèmes d'aucune sorte : or c'était la plus belle chose qui puisse lui arriver, étant donné la situation ! Se perdre était trop stressant, trop inquiétant pour lui. Tout ce qu'il désirait était de vite rentrer chez lui, rassurer Amael, se faire réprimander un peu, s'excuser et l'enlacer pour se faire pardonner son imprudence. D'après son frère les rues n'étaient pas aussi sûres la nuit que le jour ; mieux valait pour lui et Aurora qu'ils retombent sur des rues plus fréquentées avant que le soleil ne se couche. Pour n'importe qui d'autre que lui, cette inquiétude n'aurait été que minime : il leur faudrait bien moins de quelques heures pour s'y retrouver. Seulement si Illan entendait à la perfection les bruits si faibles qu'il percevait dans ses deux paires d'oreilles, il n'avait pas la moindre notion du temps. Il se fiait au soleil, quand il pensait à le regarder, et confondait sans cesse été et hiver. Impossible de se rappeler durant quelles saison l'astre brillant se couchait à une allure phénoménale.
Il pouvait donc faire nuit à tout moment, dans son imaginaire quelque peu inexact. Raison pour laquelle sa main, serrée autour des doigts de la jeune fille, ne lâchait pas prise. Il fallait qu'ils se dépêchent, au moins un peu. Pour ne pas être surpris par la nuit, ne pas risquer de gâcher le contenu du sac de l'Esprit et, surtout, n'inquiéter personne. Il se sentirait infiniment coupable s'il apprenait par la suite qu'Aurora s'était faite réprimander pour son retard, qu'il en soit la cause ou non. Il aurait été capable d'aller s'excuser auprès de ses parents, avec ou sans raisons, pour s'assurer qu'elle n'ait pas de soucis par sa faute. Même si – et tout le monde se serait accordé à le dire – ce n'était en aucune façon lui le fautif.

L'en convaincre aurait pris bien trop de temps. Mieux valait le laisser croire ce que bon lui semblait.

« J'écoute mais je n'entends rien, heureusement que tu es là. Parce que là, moi... »

Ah. Écouter, entendre ; le Neko se promit de retenir la différence entre les deux mots. Il n'était pas bien sûr de pouvoir le retenir sur le long terme mais, au moins momentanément, il aurait su.
Elle écoutait, donc, mais n'entendait pas. Rien d’étonnant : c'était plutôt comme ça qu'il s'était imaginé les choses. Se dire qu'elle entendait bien moins que lui le laissait relativement perplexe, comme à chaque fois qu'un Esprit lui faisait une remarque sur sa très bonne ouïe, mais il n'en fit pas cas. C'était juste... Bizarre. Lui qui n'avait jamais entendu autrement qu'avec ses quatre oreilles ne pouvait pas se figurer la façon dont les autres races percevaient les sons. Entendre moins que ce qu'il entendait en ce moment, pour lui, revenait à avoir de mauvaises oreilles. Un handicap, presque. C'était vraiment très étrange et, en même temps, c'étaient ces petites différences qui rendaient la diversité entre les races si intéressante. Peut-être essayerait-il de se boucher les oreilles, un jour, pou se rapprocher de la façon d'entendre des Esprits.
Sourire aux lèvres, il agita les oreilles blanches au-dessus de sa tête. Pas tant pour mieux capter les sons que pour faire signe qu'elles étaient bel et bien là et lui étaient d'un grand secours, cela dit.

« Mais tout seul je panique, fit-il remarquer sans perdre de sa gaieté. Alors heureusement que tu es là ! »

Il ponctua sa phrase d'un nouveau sourire, satisfait de son état des lieux ; comme ça, ils s'aidaient mutuellement et personne n'était perdant. Il pouvait voir et entendre mieux qu'elle et elle, de son côté, était sûrement plus attentive et pragmatique que lui. S'il avait eu trop peur et avait fini par se cacher dans un coin en attendant qu'on le retrouve, ses sens ne lui auraient plus servi à grand chose. Avoir quelqu'un dans la même situation que lui à qui parler l'aidait à relativiser. Ou à prendre des initiatives. Seul, Illan ne ressemblait à guère plus qu'un chaton abandonné sous la pluie.

« J'ai vraiment hâte à chez moi. »

Sa voix se fit un brin inquiète. Il avait hâte, oui ; l'idée qu'Amael puisse partir à sa recherche augmentait sensiblement à chaque fois qu'une nouvelle seconde s'écoulait. S'il devait à son tour le retrouver, ils n'allaient pas s'en sortir.
Mieux valait à éviter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Excuse me...?{PV Au moins Aurora, elle elle a pas le choix!XD}   

Revenir en haut Aller en bas
 

Excuse me...?{PV Au moins Aurora, elle elle a pas le choix!XD}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Ne vous occupez pas d’elle. Elle est juste énervée parce que quelqu’un a laissé tomber une maison sur sa sœur.
» Gabriel Loisell - La maladie a au moins un avantage, elle nous fait connaitre nos amis
» « Il aimait la mort, elle aimait la vie. Il a vécu pour elle, elle est morte pour lui » ft. Febreeze || END
» Eze - " Il aimait la mort, elle aimait la vie. Il vivait pour elle, elle est morte pour lui. " Et vice versa
» La curiosité est un vilain défaut ?! [Sujet en commun N°3]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Illea's world :: Royaume de L'Ouest :: Jiang Zemin :: Les ruelles-