AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 BLAZE Karin {V.1}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Castratrice de Princes

Féminin Nombre de messages  : 35

Localisation  : Alors, chez moi ou au travail, ou en ville... Bon, mon travail est en ville aussi, mais on se comprend !
Emploi/loisirs  : M'améliorer en cuisine. Pour l'instant, je vais faire un repas au lapin d'Aleksander.
Humeur  : Bah, bonne j'imagine. Pas mauvaise, en tout cas !

Inscrit depuis le   : 24/08/2009
avatar
Castratrice de Princes


Feuille de personnage
Age: 18 ans
Race: Humaine
Arme / Pouvoir  : Pratique des arts-martiaux

MessageSujet: BLAZE Karin {V.1}   Lun 24 Aoû - 23:22

Votre personnage




Nom: Blaze

Prénom: Karin

Age: 18 ans.

Race: Humaine

Camp: Est

Arme (ou pouvoir): Art-martiaux

Fonction: Elle travaille dans une fleuristerie

Lieu de résidence (Esidir, Litinna, le château...): Esidir

Description physique (4 lignes complètes minimum): Karin est une jeune femme, à n'en point douter, qui n'est pas désagréable à regarder. Chacun ayant sa propre définition de la beauté, celle ci est relative mais disons qu'elle ne pèse pas trois cent kilos pour un mètre vingt, n'est pas chauve et ridée, et ne possède aucun des qulificatifs de ce genre. Alors oui, on peut en déduire qu'elle n'est pas laide. Enfin, dire ce qu'elle n'est pas ne va pas vous expliquer comment elle est physiquement non plus alors nous allons la décrire un peu mieux que cela. Tout d'abord, la demoiselle Blaze est assez joyeuse. Certes, ce n'est pas une caractéristique de son apparence mais cela se voit sur son visage, à la manière dont elle sourit les trois quarts du temps ou ne serait-ce que dans ses expressions. Commençons donc par son allure en général.
Plutôt grande pour une fille, sans non plus être une géante, elle mesure environ un mètre soixante-douze, taille qu'elle jue tout à fait respectable en soit. Si elle avait dépassé le mètre soixante-quinze, alors là oui, elle se serait sans doute un peu inquiétée mais, étant donné qu'elle reste majoritairement plus petite que la plupart des garçons qu'elle croise, ce n'est pas embêtant en soit. Ainsi elle ne cherchera pas à se grandir par tous les moyens possible et imaginables comme le font certaines personnes, sa taille est, de son avis, parfaite comme ça. Il n'en reste pas moins qu'elle dépasse en général les autres filles, heureusement pour elle, elle a terminé sa croissance et ne prendra probablement plus le moindre centimètre. Grande donc, mais pas lourde pour autant. En effet, son tour de taille est tout ce qu'il y a de plus mince, puisqu'elle ne pèse qu'aux alentours d'une cinquantaine de kilos. Si elle en fait rarement plus, il lui arrive, de temps à autres, de passer à quarante-neuf mais jamais en dessous: être maigre ne l'intéresse pas, elle ne trouve pas cela particulièrement joli d'être squeletique, par conséquent elle ne fait pas la course au miligramme perdu. De toute façon, elle ne prend pas si facilement du poids, mais il ne faut pas non plus qu'elle mange trop, et elle doit faire un minimum attention tout de même. Car si être trop maigre n'est pas dans ses objectfs, devenir trop grosse n'en fait, vous l'aurez compris, pas partie non plus. Ses jambes sont relativement longues, et elle possède une silhouette élancée dans l'ensemble. Karin n'a donc pas trop à se plaindre de ce côté ci, c'est un fait. Ses épaules ne sont pas trop étroites mais restent fines malgré tout. Autre détail qui pourrait frapper, c'est son tour de poitrine. Là où certaines filles n'ont pas grand chose, de sorte que ça ne se voit que peu, pour elle c'est carrément l'opposé. Oh, bien entendu, elle n'en a pas "tant que ça", mais disons qu'elle n'en a pas peu... Cela ne la dérange pas le plus souvent, puisqu'elle trouve ça plutôt joli, mais parfois elle trouve tout de même cela gênant. Ses mains sont assez petites et elle se plait à avoir des ongles assez longs.
Passons à présent à son visage: en accord avec le reste de sa personne, il n'est pas laid mais n'est pas non plus d'une beauté à couper le souffle. De forme arrondie, beaucoup d'émotions peuvent passer dessus en très peu de temps, mais vous le verrez le plus souvent éclairé d'un sourire. Ses yeux sont plutôt grands, assez ronds et bleu. Pas un de ces bleus très clair ressemblant presque à du blanc, mais plutôt foncé. Bien évidemment, il ne s'agit pas de bleu marine pour autant, simplement d'un bleu assez foncé. Ses pommettes sont hautes et ses sourcils sont fins. Ses cheveux sont, quant à eux, contrairement à ses frère et soeurs, blonds. Plus clair que foncés cette fois, d'ailleurs, ils sont relativement longs puisqu'une fois détachés ils lui tombent largement en dessous des omoplates. Néanmoins, il sera rare de la voir avec les cheveux libres, puisqu'elle les attache le plus souvent en une queue de cheval haute, laissant sa frange retomber sur son visage. Petite particularité, ils ne sont pas raides mais bouclés.
Du reste, sa peau n'est pas particulièrement pâle. Bronzée en été, un peu plus banche en hiver, comme la plupart des personnes. Alors, somme toute, elle est une personne qui n'attire pas forcément l'attention des gens quand ils la voient, et qui n'éssaie pas non plus de le devenir.
Question vestimentaire, Karin n'est pas des plus difficile mais n'ira pas mettre absolument n'importe quoi non plus. C'est une fille et elle l'assume pleinement, de sorte qu'elle ne porte jamais de pantalon. Tout au plus, des shorts,maisça ne va plus loin. Elle leur préfère mille fois les jupes, qu'elle trouve bien plus jolies, féminines et pratiques. Courtes, d'ailleurs, le plus souvent. Ou en tout cas, pas en dessous du genoux, voir même le plus souvent un peu au dessus de mi-cuisses. Elle ne fait pas grand cas des couleurs, et acceptera de porter du rouge aussi bien que du noir. Ses couleurs favorites restent cependant le violet et le blanc. Si elle apprécie porter des jupes (c'est de toute façon ce qui lui va le mieux) elle aime beaucoup les vêtements assez près du corps pour ses hauts. S'ils sont trop lâches et qu'elle flotte littéralement dedans, vous pouvez être certain qu'elle ne va pas aimer. C'est pourquoi sa tenue préférée reste un chemisier blanc, surmonté d'une veste bleu violacée, auxquels elle ajoute parfois une cravate. Sur ses chaussures, jamais de talon, et des chaussettes s'arrêtant juste en dessous du genoux lui vont très bien. Enfin, elle apprécie aussi lorsqu'elle remontent un peu plus haut, environ à mi-cuisses.
Au niveau de sa santé physique, Karin Blaze se porte très bien. Endurante, on ne peut pas dire qu'elle s'éssoufle vite ou quoi que ce soit dans ceg gout là. De même, étant donné qu'elle pratique depuis qu'elle est enfant des arts-martiaux comme le karaté, elle possède une certaine force de frappe, et ses coups font mal, on ne peut pas le nier. Rapide, elle reste néanmoins concentrée lorsqu'elle en fait, jusqu'à un certain point. Par concentrée, je veux dire qu'elle fait de son mieux pour deviner et analyser les mouvements de son adversaire et réagir de manière appropriée, pas qu'elle serait capable d'utiliser des kotodama... Pas d'arme particulière donc, elle préfère combattre sans lame ou quoi que ce soit du genre, faisant assez confiance à ses poigts pour cela. On pourait la dire frêle et donc faible, mais se serait se méprendre: si elle ne passe pas tout son temps à se battre, elle le pratique souvent, pace que ce sport lui plait et qu'ainsi elle peut se défendre par elle-même, sans avoir à toujours se reposer sur les autres. Son niveau n'est pas mauvais sans pour autant être parfait.


Dernière édition par Karin Blaze le Sam 5 Sep - 23:08, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Castratrice de Princes

Féminin Nombre de messages  : 35

Localisation  : Alors, chez moi ou au travail, ou en ville... Bon, mon travail est en ville aussi, mais on se comprend !
Emploi/loisirs  : M'améliorer en cuisine. Pour l'instant, je vais faire un repas au lapin d'Aleksander.
Humeur  : Bah, bonne j'imagine. Pas mauvaise, en tout cas !

Inscrit depuis le   : 24/08/2009
avatar
Castratrice de Princes


Feuille de personnage
Age: 18 ans
Race: Humaine
Arme / Pouvoir  : Pratique des arts-martiaux

MessageSujet: Re: BLAZE Karin {V.1}   Lun 31 Aoû - 6:22

Description morale (4 lignes complètes minimum): Karin est une jeune femme que l'on pourrait qualifier, sans se tromper, de relativement extravertie. En tout cas, timide, elle ne l'est pas pour un sou, affirmer le contraire serait mentir. C'est d'ailleurs ce trait de son caractère qui influe le plus sur les autres, fais qu'elle réagira de telle ou telle manière, et pas d'une autre. Bien entendu, elle n'irait pas non plus se mettre à faire absolument n'importe quoi au beau milieu de la rue juste pour capter un tant soit peu d'attention. Ce ne serait pas son genre, elle n'irait pas jusque là. Néanmoins, elle ne marcherait pas non plus en priant à chaque pas de ne parler à personne, que personne ne la remarque, de ne croiser aucune connaissance quelle qu'elle soit, et ainsi de suite. Ni dans un extrême, ni dans l'autre, en somme... Enfin, disons, pour être clair, qu'elle n'hésite pas à aller parler à quelqu'un, même si elle ne le connait pas et ne l'a jamais vu. Ce comportement, elle l'a toujours eu et il y a fort à parier qu'elle l'aura toujours. De toute façon, on ne saurait le lui reprocher car si, certes, elle peut parfois devenir un peu exubérante, cette nature lui rend beaucoup plus facile de se faire des amis. Aller vers les autres est normal, de son point de vue. Si personne ne le faisait, alors tout le monde serait totalement seul. Et être seule, la jeune fille n'aime pas ça, mais alors, pas du tout. Elle aime la compagnie, discuter avec les gens qu'elle aime, ce genre de choses, alors pourquoi se tiendrait-elle en retrait? Très honnêtement, elle ne voit aucun intéret à cela... En parlant des gens qu'elle aime, d'ailleurs, s'ils ne se comptent pas sur les doigts d'une main, ils ne sont pas si nombreux pour autant. Oui, elle a des "amis", mais ceux à qui elle accorde véritablement sa confiance, pleine et entière, sont tout de même déjà plus rares. Karin n'est, en effet, pas si naïve, et ne croit pas les gens sur parole. De même, elle restera sur ses gardes, bien qu'elle ne le montre pas la plupart du temps. En somme, elle aura l'air aimable et gentille mais, d'un autre côté, ne vous fera pas complètement confiance. Les gens trahissent trop facilement pour qu'elle puisse se le permettre, et elle le sait parfaitement. Ce fait ne l'empêchera pas de vous apprécier, mais elle ne confirait pas sa vie à qui que ce soit, à part à ces dites personnes en lesquelles elle croit aveuglément.
Avec elles d'ailleurs, elle a une fâcheuse tendance à être trop protectrice. Mille fois trop, même, mais elle s'en contrefiche. Leur faire le moindre mal est la dernière des mauvaises idées pour se rapprocher d'elle... Ses principes ne sont pas très compliqués: qui blesse mes amis me blesse aussi. Dans cette optique là, cela peut très vite tourner en affaire personelle. Vous l'aurez donc compris, elle se mêle relativement souvent de la vie des autres, bien que les trois quarts du temps cela ne la concerne en rien. Pourquoi devrait-elle se soucier de menus détails comme ça, au fond? Que ça la touche elle directement ou quelqu'un de son entourage, c'est, de son point du vue, exactement la même chose, ce qui lui donne le droit de fourrer son nez partout. Cette partie là de sa mentalité pourrait être résumée en un mot: curiosité. C'est un défaut, d'après certain, et une magnifique qualité d'après d'autre. Pour elle, cela dépend des fois, dans la mesure où les conséquences peuvent être aussi bien bénéfiques que désastreuses. Ce dernier point en dissuaderait plus d'un mais pas elle, après tout "qui ne tente rien n'a rien", comme on dit, et mieux vaut comettre une érreur, quitte à la regretter par la suite, que ne rien faire du tout et rester sagement les bras croisés. C'est le meilleur moyen de rater sa vie, de passer à côté de choses merveilleuses et inoubliables. Comparé à ça, les légères broutilles que cela cause de temps à autre ne sont pas grand chose.
En clair, elle est d'un naturel particulièrement optimiste, et voit plus verre à moitié plein qu'à moitié vide. Cependant, si cea peut sembler être une immense qualité, poussée à un certain point, elle devient une tare. Karin en vient à se cacher à elle-même la vérité, si elle est trop douloureuse. Se mettre des oeillères pour ne pas souffrir, en quelque sorte, et même si elle sait que c'est mal, elle préfère ignorer le fait qu'elle agisse de la sorte. La vie lui parait plus belle ainsi, alors elle ne compte pas changer. C'est du moins l'excuse qu'elle utilise pour se justifier, en vérité, elle aurait plutôt peur d'essayer. Sans être mauvaise langue, elle échouerait sûrement alors l'intéret de la chose est limité. Alors oui, elle est lâche en ce qui concerne les vérités qui font mal, mais pas dans des situations où il faut se battre, ou faire face à un quelconque ennemi, du moment qu'il est matéreil et qu'elle peut le frapper. Un peu violente sur les bords, il n'est pas rare qu'elle décide de régler un conflit avec la bonne vieille manière, qui consiste à vous faire amèrement regretter vos paroles ou actes en usant des poings. A cause de ça, certaines personnes lui disent parfois qu'elle n'est pas très féminine, ce qu'elle réfute évidemment avec véhémence.
Suscpetible, l'insulter n'est pas la meilleure chose à faire, surtout qu'une fois que vous avez chuté dans son estime, remonter peut s'avérer être très difficile. Pas qu'elle ne pardonne jamais rien, et si elle est certes un peu rancunière, elle ne vous en voudra pas pour une chose que vous avez faites des années auparavant. Juste qu'une fois qu'elle vous à classé dans une catégorie de personnes, elle ne change généralement pas d'avis. Têtue, limite butée, elle ne démord pas de ses idées, qu'elles soient bonnes ou mauvaises, ce qui peut vite devenir agaçant. Elle aime avoir raison, c'est un fait, et ne se range pas forcément du côté de la majorité, croyant fermement en ce qu'elle pense, et n'ayant pas peur de dire les choses comme elles sont. Pas méchantes, non, mais si elle a une critique à vous faire, elle la fera, point final, et ne prendra pas de gants pour ça. Ménager les gens ne l'intéresse pas, à l'instar de ne dire les choses qu'à moitié. C'est sans doute la raison pour laquelle elle n'est pas très douée pour aborder les sujets délicats, qui nécéssitent de la douceur et de la compréhension. Maladroite dans ses mots, on pourrait dire ça comme ça, et elle n'y peut trop rien. Elle fat néanmoins de nombreux eforts pour atténuer, faite de corriger, ce petit défaut.
Il ne faut pas croire que c'est une brute sans coeur pour autant, ce serait se tromper. Il lui arrive, comme à tout le monde, de pleurer, se sentir mal, s'inquiéter. Juste qu'elle n'aime pas que les autres se fassent du souci pour elle, ce qui explique qu'en surface, elle ai toujours l'air d'aller bien et de vivre le parfait bonheur, même quand ce n'est pas franchement le cas. Il y a bien des moments où elle tombe le masque et pleure en public, elle ne juge pas cela gênant en soit. Mais que es autres s'inquiètent pour elle, ça, elle ne supporte pas. Elle n'aime pas se sentir seule, mais ce sentiment l'assaile souvent. Elle le chasse du mieux qu'elle peut en enchaînant les sorties en ville, mais ça ne fait pas tout. Cela ne l'empêche pas de vivre correctement et d'être heureuse, fort heureusement.
Ce qui est le plus important pour Karin, c'est la famille. Elle la fait passer avant tout, même avant son propre intéret, et aime particulièrement faire des "câlins" à son petit frère et à sa grande soeur.
Quand elle s'énerve, en revanche, mieux vaut courir, et vite. Plutôt que de balancer de petites phrases méchantes, elle hurle, elle crie, elle hurle, le tout argumenté de grands gestes. Que ce soit exactement la réaction qu'avait excomptée l'autre, elle s'en fiche complètement, ce ne sont pas ses affaires. Le pire est ben que ça ne lui arrive pas "une fois de temps en temps", mais assez souvent. Ce trait de son caractère aussi peut être handicapant, quand on sait qu'elle est susceptible et n'aime pas être contredite.
Question amour, enfin, Karin ne s'en occupe pas vraiment. Par là, j'entends qu'elle ne passe pas sa vie à arpenter les rues à la recherche du grand amour, et est contre les avantures d'un soir. Elle n'a nullement l'impression d'en avoir besoin à nouveau, de toute manière, et si elle ne fait pas tout pour ne pas tomber amoureuse, elle ne fait pas le contraire non plus, laissant ce côté de sa vie en "pause" pour ainsi dire.
Dernier point important, Karin déteste mentir. Les menteurs aussi, d'ailleurs, elle ne les supporte tout simplement pas. Un petit mensonge isolé, passe, mais ils ont tôt fait de s'emplier les uns sur les autres, et la pile finit par s'écrouler. Et à ce moment là, ça fait mal aux autres, indubitablement. Résultat, ce qu'elle pense, elle le dit, point barre. Mentir, elle ne le fait que lorsqu'elle y est forcée et contrainte, pas autrement. Bien sûr, elle attend des autres la même honnêteté, mais n'est pas naïve au point de croire que tout le monde agira de la sorte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Castratrice de Princes

Féminin Nombre de messages  : 35

Localisation  : Alors, chez moi ou au travail, ou en ville... Bon, mon travail est en ville aussi, mais on se comprend !
Emploi/loisirs  : M'améliorer en cuisine. Pour l'instant, je vais faire un repas au lapin d'Aleksander.
Humeur  : Bah, bonne j'imagine. Pas mauvaise, en tout cas !

Inscrit depuis le   : 24/08/2009
avatar
Castratrice de Princes


Feuille de personnage
Age: 18 ans
Race: Humaine
Arme / Pouvoir  : Pratique des arts-martiaux

MessageSujet: Re: BLAZE Karin {V.1}   Sam 5 Sep - 22:54

Histoire (7 lignes complètes minimum):Karin est née la nuit du vingt-neuf au trente avril, dans une famille qui, si elle ne pouvait prétendre avoir la richesse des bourgeois ou des nobles, ne se trouvait pas être parmis les plus pauvres et démunis non plus. On pourrait dire, si l'on volait donner une estimation, qu'ils devaient se situer dans la moyenne. Comme la grande majorité des gens, ils n'avaient certes pas de quoi acheter tout et n'importe quoi, mais n'étaient pas à la rue non plus. La petite fille qu'elle était alors ne grandit pas dans le besoin à proprement parler, puisqu'elle avait malgré tout quelques jouets de temps à autre. Pas des choses absolument hors de prix, bien entendu, elle n'était pas du genre à demander des choses dont elle n'avait pas vraiment envie. De toute façon, la plupart du temps, elle préférait jouer avec sa soeur aînée, Ludmilla, d'un an plus âgée qu'elle, et avec qui elle s'entendait bien. Sans l'amour que lui portaient ses parents et sa soeur, le temps lui aurait sans aucun doute paru plus long, et peutêtre aurait-elle alors jalousé ce qu'avaient les autres et elle non. Alors, on peut dire que dès toute petite, Karin détesta la solitude, habituée à toujours avoir quelqu'un à côté d'elle pour discuter, jouer, et faire tous ce genre de choses que des amis, ou une famille, font ensemble. A l'école, si elle ne se démarquait pas par une intelligence supérieure (là aussi, elle se trouvait parfaitement dans la moyenne) elle ne faisait pas non plus parler d'elle pour de mauvaises raisons. On ne pouvait pas la dire discrète, mais il été mentir que de la dire méchante. D'un naturel plutôt extraverti, elle avait d'ores et déjà beaucoup d'amis, et n'hésitait déjà pas à aller vers les autres plutôt qu'à rester en retrait.
Alors, sa vie commença comme commencent un grand nombre de vies, et continua comme tel. Mais lorsque sa mère tomba enceinte, et à plus forte raison à la naissance du dit enfant, elle sut qu'elle ne pourrait décemment plus s'ennuyer. Et puis, le fait que ce soit un garçon ne la dérangeait pas le moins du monde.
Sa mère travaillait au château, en tant que servante, et son père... Lui, avait du arrêter son métier de soldat, après s'être gravement blessé des suites d'un entraînement. Son état préocuppa beaucoup la seconde des filles Blaze, inquiète pour lui. Sa vie, au moins, n'était pas en danger d'une quelque manière que ce soit, ce qui était rassurant pour elle. L'accident dont avait été victime son père ne l'encouragea pas à apprendre à se battre, mais elle refusa néanmoins d'être une "faible femme sans défense", aussi choisit-elle d'apprendre une technique ne la forçant pas à manier une épée, et qui lui permettrait malgré tout de savoir se défendre. Il s'agit là de la raison pour laquelle elle décida très tôt d'apprendre les arts-martiaux, pour lesquels elle se trouvait en plus de ça être relativement douée. Ludmilla et Aleksander en revanche n'apprirent pas vraiment à se battre, à la suite de quoi elle décida que si qui que ce soit leur voulait du mal, elle les protègerais, point final. L'aînée de la famille allait très sûrement devenir servante, à l'instar de leur mère, et très souvent, elle allait avec cette dernière au château.
Ce fut lors de la montée au pouvoir des jumeaux Della'Morte que Karin se demanda comment les choses allaient tourner. Si elle n'éprouvait pas un très grand intéret pour la politique de son pays, elle n'y était pas non plus totalement indifférente, puisque chacun d'entre eux était concerné par cette situation. Enfin, ce n'était pas comme si elle aurait pu y changer quoi que ce soit, de là où elle était. Elle n'était ni une personne importante, ni même une noble, ce n'était donc pas comme si elle se faisait trop d'illusions de ce côté là: pester contre ce qui se passait dans les hautes sphères d'Illea ne lui apporterait rien du tout, ni à elle, ni à ses amis ou sa famille. Aussi se contenta-t-elle d'attendre, de continuer sa vie exactement comme avant, sans rien y changer. Tout aurait très bien pu continuer comme ça, si les souverains du royaumes avaient été capables de s'entendre correctement. Mais avec des "si", on changerait le monde, et évidemment, ce ne fut pas de cette manière que les choses se déroulèrent par la suite. La différence de règne entre les deux dirigeants était flagrante, et n'importe qui l'aurait remarqué. N'importe qui aurait compris à quoi aboutirait ce dit changement si soudain.
La guerre civile qui ravagea le pays d'Illea éclata l'année de ses seize ans. Les Esprits et les Humains étaient opposés et, bien qu'elle n'eut rien en particulier contre eux, Karin évita dèd lors de leur parler, effrayée à l'idée d'être impliquée dans toutes ces embrouilles. Cette impression fut encore renforcée lors de l'incendie de leur maison. Ils durent par conséquent trouver un autre endroit pour vivre, et ce fut donc chez leurs voisins qu'ils s'installèrent temporairement. Et si quitter la maison dans laquelle elle avait vécu et dans laquelle elle avait laissé tant de souvenirs, elle ne tarda pas à bien vite chnger totalement d'opinion. La raison de ce brusque changement d'avis n'était autre que le fils de ces gens chez qui ils habitaient désormais. Emrys. Ce nom là, ellen'était pas prête de l'oublier, pour la simple et bonne raison qu'elle tomba amoureuse de lui. Aleksander et lui semblaient bien s'entendre, et être très proches. Alors, lui non plus de devait pas tellement souffir de la situation, puisque lui, qui était assez renfermé d'ordinaire, devait s'en être fait un ami. Non seulement elle était avc la personne qu'elle aimait, mais le petit frère qu'elle aimait tant semblait être heureux, que demander de plus? A partir de ce moment là, son humeur qui s'était terriblement dégradée avec le début de la guerre, et yous ces conflits intérieurs à Illea, elle redevint réellement joyeuse. Il suffisait qu'elle soit près de lui pour se sentir mieux. Karin hésita un long moment à le lui avouer, ne voulant pas bafouer la relation qu'ils entretenaient, mais finit par le faire. Parce qu'aimer sans le dire, c'est souffrir en silence.
La réponse qu'il lui donna fut celle qu'elle avait espérée, etsavoir que ses sentiments étaient réciproques la rendit plus heureuse que jamais. D'un commun accord, ils décidèrent de ne rien en dire à leur familles respectives, Emrys s'était montré assez insistant sur ce point et, toute aveuglée par son amour quelle était, elle ne posa pas plus de questions. Elle le croyait, de toute façon, et l'aurait suivi les yeux fermés s'il le lui avait demandé. Alors, garder ça secret n'était pas une tâche si difficile, si c'était pour celui qu'elle aimait. Ellle aurait fait n'importe quoi. Lorsqu'ils durent partir s'installer chez une tante à Esidir, elle lui promit de venir souvent le voir, et il fit de même. Avant qu'elle ne parte, il lui offrit même un collier, très simple certes, mais qu'elle porta toujours après ça.
A la mort de son père cependant, Karin reçut un véritable choc. De ce quelle avait compris, à cause de sa participation à la guerre civile, ce dernier avait trouvé la mort. Effondrée, bien qu'elle déteste pleurer, elle versa un grand nombre de larmes ce jour là, et elle sut que la tristesse des autres membres de sa famille devait être la même que la sienne. Ils n'avaient jamais l'occasion de parler du défunt chez eux, encore moins en présence de leur mère. La jeune fille eut beaucoup de mal à accuser le coup, l'absence de celui qui l'avait élevée laissant un grand vide dans son coeur, qu'elle ne parvenait pas à combler, ni avec des rires, ni avec des larmes.
Elle allait souvent voir Emrys malgré tout, trouvant en lui une source de soutient sns laquelle elle supposait qu'elle n'arriverait à rien. Ces visites régulières atténuaient sa peine, et rien que pour ça, elle attendait avec impatience la fois où ils se reverraient. Quelques temps passèrent, durant lesquels ses larmes cessèrent peu à peu. Une fois de plus, les choses auraient pu continuer ainsi, mais Dieu devait avoir beaucoup d'humour.
Elle décida d'aller lui rendre visite, dans cette maison où qu'elle avait habité, même durant peu de temps. La mère de ce dernier néanmoins que son fils n'était pas là, et qu'il venait de partir avec son frère. Ce fait ne surprit d'abod pas Karin, après tout, n'étaient-ils pas très amis, tous les deux? Cela n'avat rien d'étonnant qu'ils se voient de temps à autre. On dit que l'amour rend aveugle, et elle ne le comprit qu'au moment où elle trouva Emrys et son frère. Ils n'avaient pas l'air de l'avoir remarquée, et elle compris aussitôt que quelque chose n'allait pas. Karin en eut la confirmation quelques secondes à peine plus tard, avec une simple phrase. Trois mots, qu'elle avait à maintes reprises entendus, prononcés par cette même personne.
Elle tourna immédiatement les talons, refusant d'accepter ce qu'elle venait de voir. A ses yeux, c'était impossible. Celui qui avait séché tellement de ses larmes n'avait pas le droit d"en faire couler. De retour chez elle, elle jeta photos, et tout objet se référant à lui, faisant surtout en sorte qu'Aleksander n'en sache rien. Pas qu'elle veuille lui mentir, non, mais quad il état avec lui, il semblait juste si heureux... Le faire se sentir comme elle se sentait maintenant aurait, de son point de vue, été impardonnable, aussi se contenta-t-elle de ne rien dire, aussi difficile que cela soit. La seule chose qu'elle garda avec elle fut ce collier, qu'elle ne pouvait se résoudre à jeter; de toute façon, il y avait peu de chance qu'il sache un jour de qui il venait, n'était-il pas? Peu après la fin de la guerre, Emry tomba malade. Cette nouvelle, bien qu'elle ai fait de son mieux pour ne plus ressentir que de la haine à son égard, faute de ne rien ressentir du tout, l'ébranla. Elle avait brusquement cessé d'aller le voir depuis ce fameux jour, et quand il était allé la voir, avec son habituel sourire sur le visage, elle s'était contenté de le laisser en plan et était partie, aussi se fit-elle violence pour ne pas lui rendre la moindre visite.On ne peut pas dire qu'elle regrette à proprement parler ce geste, mais il lui liassa par la suite un goût amer. Cette histoire en général le fit, pour être honnête, mais elle n'en toucha jamais un mot ni à Ludmilla, ni à sa mère et encore moins Aleksander. Ses trois parents travaillant au château, elle les vit moins et, le temps aidant, la plaie finit par cicatriser, sans disparaitre pour autant. Elle n'aime pas en parler, aussi aura-t-elle tendance à taire cette partie de son histoire. Peu de temps plus tard, elle entra dans une boutique de fleurs et y travailla, et le fait toujours d'ailleurs.

Famille: Sa mère, son frère Aleksander, et sa soeur aînée Ludmilla.

Aime: Sa famille, les glaces, la fraise, la pêche, les arts-martiaux, les personnes franches, sourire, les fleurs, le rose, le violet et le rouge, avoir raison, la pluie, les blagues, les gens polis, les beaux paysages, les bijoux, ses amis, les photos.

N'aime pas: les menteurs, l'infidélité, le sel, avoir froid, mentir, pleurer, qu'on fasse du mal à ses amis ou à sa famille, les gens trop sérieux (sauf son frère, mais forcément, c'est pas pareil...XD) avoir tort, qu'on l'insulte, les cimetières, la géographie et l'histoire, les gens impassibles et stoïques.

Code du règlement: 741

Autre chose à ajouter?: ...J'aime dé-kawaiser les histoires, her her...x)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Humain déchu, Villageois

Féminin Nombre de messages  : 32

Localisation  : NULLE PART.
Emploi/loisirs  : Rien qui te concerne.
Humeur  : A t'en mettre une ou deux.

Inscrit depuis le   : 17/08/2009
avatar
Humain déchu, Villageois


Feuille de personnage
Age: 14 ans.
Race: Humain déchu.
Arme / Pouvoir  : Ses petites mains et ses petits bras.

MessageSujet: Re: BLAZE Karin {V.1}   Sam 5 Sep - 23:12

Validée. ~

_________________


******

Who wants to separate the world we know from our beliefs?
And who sees only black and white,
Distinguish loss from sacrifice.
Some day we may come to peace with the world within ourselves,
And I will await you, until I close my eyes.

When your time has come,
You know you'll be lonely once again.
And the final winter comes to us all,
Life is treacherous,
But you're not the only who must pretend.

I am the god in my own history, the master of the game.

When you close your eyes,
Mementos of summer retrieves your mind.
Like a drizzled afternoon cleans the air,
When the winter blows, you're glad you remember you really tried.


******

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: BLAZE Karin {V.1}   

Revenir en haut Aller en bas
 

BLAZE Karin {V.1}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'agneau et le Loup, Entrevue Secrète [PV Karin x Keisuke : Hentaï]
» ♣ The Presentation of Karin-chan ♣
» Elzéar BLAZE
» Silver Blaze, la flamme
» Mission #1, Les mines est de Karin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Illea's world :: Règlement: Avant le RPG. :: État civil :: Archives-