AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 BERNSKASTEL Elise {V.1}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité



avatar
Invité


MessageSujet: BERNSKASTEL Elise {V.1}   Jeu 20 Aoû - 4:49

* Votre personnage*


Nom:
Bernskastel

Prénom:
Élise ^^.

Age:
Inconnue... Non, 16 ans XD

Race:
Rien du tout, une vieille sorcière qui...-Esprit -^^-

Camp:
A l'ouest... Oui, ça va étrange dit comme ça xD

Arme (ou pouvoir):
Vous la voyez réellement se battre? O___o... Non, sérieusement, déjà, en tant qu'esprit, elle ne peut pas^^.Ensuite, Élise n'a jamais été très bonne en magie. Mais elle a en particulier le don de lire les pensées des autres, surtout quand ils sont fatigués. Sinon, cela la fatigue beaucoup elle même...

Fonction:
Une bonne bourge bien noble XD [Sert à rien...8D]

Lieu de résidence (Esidir, Litinna, le château...):
Le château de Annahita <3

Description physique:
S’il y avait bien un mot pour décrire la jeune Elise, ce serait bien le mot « mignonne ». Oui, parce qu’elle est belle et bien mignonne. Tellement que parfois, on se demande bien ce qu’elle peut faire à l’ouest. Et si il n’y avait pas ses yeux un peu effacés, personne n’aurait remarqué qu’elle est un esprit. C’est assez surprenant qu’une jeune fille comme cela soit à l’Ouest qui est réputé pour avoir des gens assez dangereux… Et de même les esprits ne sont pas toujours comme cela. Elle est assez exceptionnelle dans son genre. Elle n’a pas non plus un physique exceptionnel de grandes filles aux jolies courbes avec un beau sourire et un visage mature qui plait beaucoup. Non, pas du tout en fait. Elle est plutôt petite, avec des formes assez généreuse tout de même, avec un jolie visage un peu enfantin. Elise ne fait pas du tout mature en réalité. Son visage et son physique ne le font pas. D’une certaine manière, elle s’en fiche éperdument. En revanche, il est vrai que son physique attire beaucoup les adultes et les gens plus âgés, parce qu’ils aiment tous bien s’occuper des mignonnes petites filles. Les gens de son âge préfèrent certainement se retrouver avec des gens qui font bien leur âge. Du coup, elle est souvent avec des plus grands qu’elle. Enfin, tant qu’elle est mignonne et docile, tout doit aller, n’est ce pas ?
Elise est petite, c’est vrai. En tout cas, bien plus que ces autres filles qu’elle croise souvent. Elle ne mesure qu’environ 1mètre 55. Ce qui fait qu’elle fait toute gamine à côté de tant d’autres… Et bien évidemment s’ajoute à cela un poids totalement raccord à sa taille. En effet, elle ne pèse même pas une quarantaine de kilogrammes, dans les trente-six, trente-sept kilogrammes. Cela amuse beaucoup de gens de la porter parce qu’on la trouve mignonne et inoffensive. Même si parfois sur ses petites jambes, elle donne des coups de pieds redoutables si elle en a marre. En tout cas, elle n’est pas bien épaisse et bien proportionnée puisqu’elle possède tout de même une poitrine respectable. Il est vrai que si elle avait été plus grande et plus solides, cela aurait tout cassé de son air mignon. Et sincèrement, elle trouve ce côté-là très bien chez elle, et très pratique ! Elle est fine et relativement élancé par rapport à sa taille, et agréable à regarder. Elle ne possède pas de hanche monumentale, mais en a suffisament. Autant que cela lui convient. Elise trouve son physique très bien et s'en plaint rarement. Elle n'aimerait pas être trop grande, plus maigre, plus épaisse, avoir plus de poitrine, de hanche, de jambe... Non, cela lui convient définitivement parfaitement.
Sa peau est douce et lisse, avec très peu d’imperfection. Une peau aussi pure que son air mignon lui en donne l’air. Elle n’est pas très bronzé, plus blanche que pâle, mais un peu plus bronzé que pâle. Un joli teint frais en somme. Ses cheveux sont longs, lisses, et d’un étrange couleur changeante. Bleus la plupart du temps, parfois un peu violacés, et plutôt noirs dans l’ombre et la nuit. Elle possède une frange bien coupée. Elle laisse souvent ses cheveux libres, avec parfois un bandeau dans les cheveux pour ne pas qu’ils viennent « attaquer » son visage. Elle les attache très rarement, mais lorsqu’elle le fait, elle fait rarement de natte. Souvent des couettes, parfois des chignons… Beaucoup de coiffures lui vont. Et ses cheveux sont peu épais et très doux, agréable aux touché et assez long pour s’en amuser. Pour cela, tous ceux qui veulent jouer à la poupée sont servies. Ses yeux sont d’un magnifique violet très étonnant et attirant. Dans ces yeux vides, en plein jour, cela lui donne un air lumineux, mais dans la nuit, elle parait effrayante, parce qu’ils ressortent assez bien. Oui, dans l’ombre et dans la nuit, elle ressemble à une effrayante et étrange poupée de porcelaine. Fragile, a l’air innocent, mais très effrayant par cela. En fait, il ne vaut mieux pas voir Elise dans la nuit ou dormir avec elle, si on ne veut pas faire une crise cardiaque. C’est assez amusant, cette facette de son physique. La jeune fille ressemble à une poupée au final. Une beauté comme lunatique, presque éphémère. C’est assez effrayant ainsi…
Avec ce physique, beaucoup de style de vêtement lui sont accessible. Généralement, elle porte des robes longues et assez simples, avec un nœud pour l’air mignon avec un peu de talon. Mais elle porte aussi des choses totalement contraires, comme des jupes courtes avec des décolletés et des talons plus grands, pour ce grandir. Et sincèrement, celui lui donne un air plus mature. C’est peut-être pour cela qu’elle s’habille plus rarement ainsi. Elise s’habille aussi en garçon, pour s’amuser parfois. En fait, c’est plus les servantes et sa mère qui s’amusent beaucoup comme cela. Sa cousine aussi s’en amuse beaucoup. Et elle, elle ne dit jamais rien. En fait, toutes sortes de vêtement semblent lui convenir. Une poupée modelable… On pourrait presque en dire cela, effectivement. Elle porte principalement du blanc et du violet, ce qui lui va le mieux. Mais elle change parfois pour d’autres couleurs comme le noir, le bleu, le rose… Rarement de rouge ou de couleur flashy. Et jamais de vert, ou presque, parce que sa mère déteste cette couleur, et elle en dépend encore... Elise à de petits pieds, faisant du 36 tout pile. C'est amusant puisque l'on pourait dire que tout est petit et mimi chez elle. Ses mains aussi sont petites mais fine. Ses ongles ne sont ni trop long ni court. Ils sont moyens et ne dépasse pas trop non plus pour ne pas qu'ils soient embarassants.
Au niveau des expressions, elle a souvent un sourire collé au visage. On ne sait pas toujours si il est sincère ou pas. Et on ne le sait jamais au final. Elle ne semble pas avoir énormément d’expression dans sa palette. Elle sourit, fait la tête, rit… Mais on ne voit presque jamais un visage triste ou dépressif. C’est très troublant parce qu’elle semble continuellement heureuse, vivant une vraie vie paradisiaque, tout est rose, tout est beau… C’est ce dont elle donne l’impression, effectivement. Elle rougis aussi rarement, mais il se trouve qu'elle est aussi mignonne quand elle le fait. Elle a pratiquement un air sage en permanance, comme si elle n'avait jamais fait de bétise de toute sa vie. Ce qui est faux, pratiquement tout les enfants en ont déjà fait, n'est ce pas? Mais c'est bien l'effet qu'elle donne. Elle ressemble réellement à la petite fille parfaite en réalité.
C'est sans doute très énervant pour certains. Aussi sans doute pour cela qu'elle n'a presque aucun ami... Ou pour autre chose...

[C'est laborieux, hein xD. Pourquoi pas simplement dire "cuuuuute"! 8D]



Dernière édition par Elise Bernskastel le Jeu 3 Sep - 21:17, édité 18 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité



avatar
Invité


MessageSujet: Re: BERNSKASTEL Elise {V.1}   Mar 1 Sep - 19:40

Description morale:
Elise, Elise… Un bien beau prénom. Mais… Que cache t-il ?
Si il fallait un mot pour qualifier Elise… Non, il n’y en a pas. Pas un seul. Bien sûr qu’il y en a. Mais pas qu’un. Ce serait un mensonge. Un seul mot ne pourrait pas la qualifier, ce serait trop prétentieux. Etrange, double, fausse… Cela ne lui conviendrait même pas. Parce qu’il y a bien plus que cela. Au delà des apparences, il y a toujours autre chose. Beaucoup aimerais mieux s’arrêter aux apparences, et ce serait sans doute bien mieux que de creuser. Creuser et trouver de l’or… Ou de la pierre. Il faut avouer que si l’on creuse « dans » Elise, on aurait du mal à trouver autre chose que de la pierre, du pétrole. Pourtant, on s’arrête souvent avant de la connaître, préférant largement s’attardé à la première impression, aux apparences douces et dociles de la jeune fille. Cela suffit amplement. La connaître de vu, avoir échangé quelques paroles, quelques sourires… Généralement, on s’arrête là avec elle. Parce qu’on ne la trouve pas intéressante, juste trop normale. Trop gentille, trop mignonne, trop enfantine. A quoi bon ? Les autres de son âge se sont déjà lasser d’elle. Rare sont ceux qui s’attarde avec elle. Une esprit comme cela, personne n’en a besoin. Les adultes l’apprécient, parce que, eux, ils veulent un enfant docile, qui suit leurs ordres, qui est mignon, doux. Un enfant joyeux qui ne demande pas grand-chose, pas embêtant. Oui, c’est tout ce qu’ils veulent, non ? Au final, cela donne une enfant chérie par tout les adultes et rejeter par les autres enfants. On la dit sans caractère propre. Ennuyante, sans intérêt. Il n’y avait rien de bon ou de mauvais si on trainait avec elle. Ce serait juste comme si rien n’était arrivé. Oui, c’est bien ce que l’on pense. Une fille parfaite, une camarade ennuyante. Ces deux opinions s’entrechoquaient toujours autour d’Elise. Elle en avait l’habitude. Et elle se délectait de cela. Intérieurement. Beaucoup de chose se passe dans sa tête. Aucun des opinions qu’elle entend sur elle ne sonne bien. Pas pour elle. Parce qu’elle se connaît pas cœur. Les autres ne savaient rien d’elle, rien de son caractère. Même ses parents. Si une personne pouvait bien oser prétendre la connaître un minimum… Non, ce n’était pas une personne, pas réellement. Plutôt deux. Parce qu’il y avait elle dedans. Oui, elle se comptait dedans. Il y avait aussi elle. Son frère. Son grand frère, Edward. Une personne qu’elle ne trahirait jamais. La seule à qui elle dit tout. Oh, non, pas la seule finalement. Il y avait aussi son chat, son beau chat noir, Flot. Un nom qui ne lui allait pas spécialement, mais comme elle l’avait choisi, il était bien. Mais lui, c’était à part. Il ne pouvait pas comprendre ce qu’elle faisait, ce qu’elle disait. Du coup, il ne comptait pas vraiment, n’est-ce pas ? C’était juste un peu de compagnie. Elle pouvait tout lui dire sans qu’il ne la reprenne, ne la réprimande. C’est bien, les chats… Moins contraignant que les humains, ou autre. Esprit, Elfes, et chats-humains, les Nekos. Oui, vraiment. Il faisait ce qu’elle voulait sans qu’elle n’aille plus à lui demander. Pour un peu de nourriture… Ces pauvres créatures amusait tellement la jeune fille, a un point…
Elise joue la comédie. Elle la joue très bien même. Personne ne sait si elle ment, si elle est fausse, si elle se moque de vous. Sa compagnie vous semble agréable, sans plus. Ses paroles douces et mignonnes, rien d’autre. Il ne semble jamais y avoir de méchanceté, jamais de moquerie. Tout semble gentil et rose avec elle. Ironie du sort, pour elle, tout cela n’est qu’un jeu. Un grand jeu qui ne finira jamais. Jouer avec les autres. C’était plus passionnant que de jouer avec une poupée. Vicieuse. Oui, elle l’est. Si seulement tout le monde comprenait qui elle était réellement, il ne tomberait pas dans son jeu. On ne se rend pas compte qu’elle contrôle. On pense avoir tout contrôle sur elle, la docile petite Elise. Alors que c’est l’inverse. Les adultes sont les créatures les plus intéressantes pour elle. Parce qu’ils sont déjà forgés, que leurs problèmes sont plus intéressants. Les gamins et gamines puérils, sincèrement, elle n’en a que faire. Ils sont tous aussi pitoyable les uns que les autres, pas digne de son intérêt. Si elle veut réellement obtenir quelque chose, les adultes sont bien plus aptes à le lui offrir. La noble est manipulatrice. Sournoise, machiavélique, perfide. Tout ce que l’on veut. Egoïste aussi, si l’on veut. Tout ce qu’elle désire, elle l’a. Sans se faire passer pour une gamine capricieuse. Elle est aussi très rancunière. Et elle peut vous assurer que si vous lui faites une crasse, elle vous rendra le coup. Si elle déteste une personne, elle trouvera le moyen de la détruire, de détruire ce qui l’entoure. Une véritable peste, un loup camouflé dans les traits d’un magnifique agneau. Comme c’est ironique. Se faire prendre dans les toiles d’une araignée n’a jamais été très agréable, n’est-ce pas ? Mais si on se fait prendre sans le savoir, sans comprendre, ce qui fait le plus mal, c’est quand on s’en sort. Tout semble détruit autour. Comme si on avait fait le ménage. Elise réussit souvent son travail. Elle n’aime pas les choses non-achevées. C’est une chose qui l’horripile. C’est comme si l’on ne mangeait que la moitié d’une pomme croquante et savoureuse… Vous ne trouvez pas cela décevant, vous ? Elise déteste cela. Autant qu’elle déteste ceux qui pleure pour des choses futiles. Elle s’était fait si souvent insulté et avait prit tellement de coup bas que cela lui semblait faire parti de sa vie. La jeune fille ne pleurait plus depuis un moment, remplaçant cela par la vengeance. Une manière bien plus efficace de se soulager, selon elle. On ne pouvait pas effacer le passer, mais rendre la pareille lui semblait naturel. C’était un monde ainsi maintenant. Aucune pitié. Pas non plus qu’elle prenait du plaisir à torturer les autres, à les détruire… Non, ce qui lui faisait plaisir, c’était le résultat. De les voir pleurer pour quelque chose de futile. Et d’ainsi, pouvoir les haïr. Personne n’avait jamais découvert ce qu’elle faisait. Si on se plaignait d’elle, grâce à son emprise, elle pouvait facilement se faire passer pour innocente. Tellement amusant, tellement divertissant… Bien entendu, jamais elle n’oserait s’en prendre à quelqu’un comme la reine, ou même Samyra, parce qu’elle les respectait. La notion du respect était profondément ancrée dans son sang. Elise n’était pas non plus stupide, elle n’irait, jamais s’en prendre à quelqu’un de bien plus fort qu’elle. Elle exerçait son contrôle, s’amusait comme une folle, attendant chaque jour un nouveau jouet. En réalité, Elise était tellement douée dans son art qu’elle ne savait même plus qui elle était réellement. Elle se voile la face en se faisant elle-même croire qu’elle sait qui elle est. Mais finalement, qu’est-elle devenue ? Une manipulatrice mauvaise et sournoise. Et si c’était réellement cela ? De la pierre, du pétrole. N’y avait-il pas d’or en elle ? Une lumière, une échappatoire. Pour elle, il s’agit de son frère. Mais sans le savoir, il la manipule, il la fait couler au plus profond. Triste vérité de se faire prendre à son propre piège… Mais quel piège au final ? Quel piège puisqu’il l’a lui-même initié à cela. Se servir d’elle, de ces pouvoirs. Lire dans les pensées… N’est-ce pas là un pouvoir merveilleux ? Certainement.
Seule. L’amour, l’amitié… Elle avait connu cela, une fois, deux fois. Une fois, une jeune fille lui avait dit, elle avait osé lui dire que son dos paraissait seul. Quelle chose absurde. Un dos ne pouvait pas paraître seul, n’est-ce pas ? Mais qu’on lui adresse la parole, elle avait aimé, elle c’était accroché. Une autre fois, un garçon, naïf en apparence, malin en dehors… Mais avait-elle réellement aimé ? Elle-même en doutait.
Elise a beau sembler si sûre, se dire qu’elle est sûre, elle doute, de beaucoup de chose. Parfois même, elle se demande si ce qu’elle fait n’est pas mal. Mais finalement, une discussion avec son frère, et elle nie tout en bloc… La manipulatrice manipulée elle-même. Quelle ironie… Avoir tant confiance en quelqu’un et se retrouver trahie…
Sa confiance… Une chose si précieuse. Tellement dure à acquérir, tellement simple perdre. Pas par méfiance, non. Juste parce qu’elle ne trouvait personne qu’elle trouvait digne de confiance. Une personne assez forte et intelligente pour comprendre son véritable elle. Elise avait trouvé. Mais au passé. Maintenant, pour elle, ce n’était rien de plus que des gamins qu’elle haïssait.
Si elle faisait tous cela juste pour s’amuser égoïstement, par vengeance, ou par simple et pure méchanceté, personne ne pouvait le savoir. Peut-être les trois… Ou peut-être autre chose. C’était un grand mystère. Pour elle-même. Se comprendre elle-même avait toujours été un grand chalenge. Malgré le fait qu’elle se dise toujours qu’elle se connaît. Ce serait stupide de dire qu’elle ne se connaissait pas. Et elle n’aime pas la stupidité. Qui aime se faire passer pour stupide ? N’importe qui aillant un tant soit peu de fierté et d’honneur n’aime pas. A part si c’est pour réussir quelque chose. Là encore, c’était quelque chose de bien différent de la vraie vie. Mais pour Elise, mentir, jouer la comédie, c’était toute sa vie. Alors elle n’avait pas à aller chercher bien loin, sa réussite devait être quotidienne. Oui, quotidienne. Elle ne devait jamais se relâcher, sinon, tout pouvait tomber à l’eau. Son masque, sa vie, la confiance de son frère, des autres… Parce que malgré tout, pour réussir, elle a besoin de la confiance des autres pour réussir. Sinon, elle ne pouvait rien faire. On ne peut pas passer sa vie seule, c’était quelque chose d’impossible. Élise n’aimerait pas, elle s’ennuierait trop…
Et l’ennuie, elle détestait cela.
De l’or en elle… Était-elle capable de se montrer généreuse sans avoir quelque chose derrière la tête ? Probablement non. Alors, toute sa personne était noire ? Ca non plus, ne semblait pas être vrai. Elle ressemblait juste à une gamine perdue et seule qui s’accrochait à la seule personne qu’elle avait trouvée, qui faisait tout pour la garder près d’elle… Oui, c’était ainsi. Voilant ainsi sa personnalité propre, pour ne pas être seule. Sa plus grande phobie, la solitude, oui. Rien d’autre que la solitude. Une chose qui la poussait à faire d’autres choses horribles. C’était mal. Mais on n’y pouvait rien, elle ne pouvait pas faire machine arrière. Si elle pleurait, si elle lâchait en cours, elle se haïrait. Prise au piège. Vaincu dans son propre jeu.
Échec et mat.
Finalement, n'était-elle pas la plus normale?

[Elle fait peur en fait... Et elle est horrible xDD]
~~>


Dernière édition par Elise Bernskastel le Mer 2 Sep - 23:00, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité



avatar
Invité


MessageSujet: Re: BERNSKASTEL Elise {V.1}   Mer 2 Sep - 22:44

Histoire:
L’histoire, la ni belle, ni moche histoire de Elise a débutée un magnifique jour de printemps. Le 18 mai précisément. Ce jour là, les oiseaux chantaient gaiment, les papillons voltaient, les sauterelles sautillaient… Enfin, tout ce qui qualifie un beau printemps. Oui, c’était un jour parfait, magnifique, destiner à être sans heurt. Sa naissance avait été déjà parfaitement programmée. Une fille de noble ayant un seul fils pour l’instant, c’était certain qu’elle allait avoir une belle naissance. D’ailleurs, dès ça naissance, elle avait été dans le bain de la noblesse. Pas le choix d’y échapper d’ailleurs. Ce serait stupide de refuser une si belle vie. A peine avait-elle mit le nez dehors qu’on la surprotégeait. Ses cheveux et ses yeux étranges captivaient, ainsi que sa petite bouille mignonne qui était, selon eux, totalement différente des autres. C’était peut-être ce que touts, et toutes, ces autres nobles disaient à toutes mères ayant un petit bébé à choyer. Ils avaient aussi certainement dit cela à la naissance de son grand frère, Edward. Il avait alors 4 ans de plus qu’elle à sa naissance. Lui possédait des cheveux noirs et des yeux violets, mais son regard avait toujours semblé moins vide que celui de Elise. Au tout début, son frère ne lui avait jamais accordé beaucoup d’attention. Sans doute qu’elle n’était pas la bienvenue. On ne s’occupait plus autant de lui, et cette gamine brayait sans cesse. Elise avait été très aimée, choyer, tout ce que l’on veut encore. Elle avait bien commencé sa croissance, et elle grandissait même vite. A 3 ans, elle dépassait nombre de ces petits camarades bambins. En revanche, elle avait prit beaucoup de temps pour marcher et avait été souvent malade. Cela semblait être passé, mais ces parents, en particulier sa mère, ne cessait de la couver.
De ce fait, elle avait passé une majeure partie de son enfance avec des adultes.
Cependant, son frère continuait de garder ses distances avec elle. Lorsqu’elle avait environ 4 ans et qu’elle voulu jouer avec lui avec un ballon, il la rejeta un bloc. Mais elle avait tellement pleuré et hurlé qu’il avait fini pas se sentir mal. Il avait tenté de la rassuré, de la faire arrêter de pleurer. Comme un « homme ». Mais rien n’y faisait, elle pleurait, pleurait et pleurait encore. Finalement, excéder, il avait fini par lui crier dessus. Elise avait arrêté de pleurer et l’avait fixé un bon moment. Et comble de l’ironie, elle c’était mis à sourire et a lui tendre les bras. A cet âge là, elle était tellement mignonne qu’on ne pouvait pas lui refuser grand-chose. Et depuis ce jour là, elle n’avait cessé de le coller et le suivre partout où il allait, de faire ce qu’il faisait et tout ce genre de chose. Elle le copiait. C’était son exemple. Et quel exemple…
Il aurait certainement bien mieux fallut qu’elle n’aille pas d’exemple dans ce cas là. Parce que la suite avait été catastrophique. Et sa socialisassions en avait prit un bon coup.
Un an avant cela, son autre sœur était née. Du coup, Elise avait été un peu éloignée aussi. Mais voyant qu’elle le supportait mal, et étant sans le vouloir plus attaché à sa fille, ce fut beaucoup plus sa grand-mère qu’il s’occupait de sa petite sœur, Louise. Cette dernière avait de longs cheveux aussi noirs qu’Edward, mais avec des reflets bleutés, comme sa sœur. En revanche, ses yeux étaient bleus. Elise ne s’occupait pas beaucoup de sa sœur, ne la voyant pas la plupart du temps autre part qu’avec sa grand-mère.
Elise grandissait. Pendant un moment, elle faisait même la taille de son frère. Mais brusquement, étrangement, lorsqu’elle eu 10 ans, elle cessa de grandir. Sa taille ne bougeait plus, restant obstinément à 1m55. Chose étrange, réellement étrange. Mais finalement, à cet âge là, elle s’en fichait quelque peu. Tant qu’elle pouvait rester avec son frère… C’est d’ailleurs vers cette période qu’elle commença doucement à changer. En même temps que son frère s’affirmait, devenait plus… Sournois. Il devenait menteur, il commençait à faire du mal aux autres… Mais Elise n’en voyait rien. Elle ne voyait que son frère chéri. La jeune fille n’avait pas d’amis. Même quand un enfant l’abordait, elle se cachait derrière sa mère, son père, son frère… Son grand-père affirmait souvent qu’elle finirait mal. Mais depuis longtemps, ses parents lui répétaient qu’il n’avait plus toute sa tête. Et ils continuaient de chérir leurs enfants. Enfin, plus particulièrement Elise. Louise restait souvent avec sa grand-mère et Elise la voyait rarement. Edward était plus grand et semblait bien s’occuper de lui-même. Et surtout, il était loin d’être aussi mignon et obéissant que sa sœur. Mais à force d’être autant gâtée, Elise commençait à s’en lasser, mais aussi à en profiter un maximum. Et son frère avait bien compris que ces parents ne lui refusaient rien. Du coup, il commença à la manipuler pour avoir des choses qu’il voulait. Et à chaque fois, cela marchait. Certainement à cause de ça, il prit la vilaine attitude de manipuler sa sœur, et de l’influencer. Et il l’influençait beaucoup. Il n’était pas sans le savoir.
Au fur et à mesure, il fit en sorte qu’Elise ne l’écoute que lui. Si elle se trouvait des amis, son jouet favori aurait été ailleurs… Alors, il mettait hors d’état de « nuire » ses « ennemis ». Elise n’en su jamais rien. Cependant, un jour, elle rencontra un jeune garçon du nom de James. Elle n’avait alors que 14 ans, lors de la dispute pour le trône, mais avait déjà un caractère bien à elle. Lui en avait 16. Elle commençait déjà à haïr tous ceux qui pleuraient pour peu, et manipulait déjà les autres avec précision. Ce garçon, elle il l’avait beaucoup attiré, par son air niais et son attitude naïve. Elle se disait alors qu’il serait un bon jouet. Cependant, il la surprit. Au fond, il était terriblement intelligent, et l’avait totalement captivé. Il était son premier amour. Elle commençait doucement à se fondre dans les autres, son frère étant partit un moment du château. Elise, malgré son air toujours si innocent et trop mignon, devenait apprécié d’autres enfants, et non pas d’adulte. Mais lorsque son frère revint, il fit en sorte que James la trahissent, fasse quelque chose qui lui déplaise énormément. Mais n’arrivant pas à trouver quelque chose, il inventa une histoire, la mettant en garde, comme quoi James la trompait. Elle eu du mal à le croire, mais il réussit à la monter contre lui. Pour concrétiser les choses, il fit en sorte qu’une situation étrange se créer, et qu’elle le surprenne. Elle fut tellement choqué que sous la colère qu’elle avait ressentit, elle fit en sorte de tout détruire autour de lui. En même temps qu’elle fit en sorte que cette fille soit rayer de sa vue.
Mais jamais elle ne comprit, aveuglé par l’admiration qu’elle montrait à son frère. Elle ne voulut rien entendre de James. Et pendant un an, elle fut dans le noir. Et lors d’une autre absence de son frère, ce fut à une fille qu’elle s’attacha. Melody. Quel joli nom… C’était ce qu’elle avait pensé. Là encore, elle avait finit par s’attacher à elle. Peut-être un peu plus fort qu’une amie. Elle ne savait pas, elle ne comprenait pas. Mais encore une fois, son frère, la voyant hors de contrôle fit tout ce qu’il pouvait pour la ramener vers elle. Croyant trop en lui, pensant qu’il ne lui mentirait jamais, Elise avait stupidement cru que Melody n’en voulait qu’à l’argent de ses parents. Parce que Melody était une fille de servante, elle était pauvre. Hors d’elle, encore une fois, Elise détruisit aveuglement son amie, tirant un grand trait sur son histoire avec elle.
Depuis ce temps, Elise était redevenue normale. Elle continuait sa manipulation, sous la tutelle de son frère malveillant. Naïve. Oui, elle était tellement naïve… Sa confiance aveugle détruisait tant de chose autour d’elle…
Mais les esprits n’étaient-ils pas aveugles, justement ?
Il y a peut-être 2 mois, elle trouva un joli chaton abandonné qu'elle a recueillis. Depuis, il est une de ces nouvelles compagnies et Elise y tient beaucoup.
Maintenant, la vie continue...

[Demande lui pour te prendre un mur xD...]

Famille:
Élise n'a pas eu beaucoup de perte dans sa famille. Elle a encore sa grand mère, son grand père qui est malade, ses parents, sa petite sœur, Louise qui a tout juste 13 ans et son grand frère Edward qui a 20 ans à présent. Elle a aussi sa cousine qui a 24 ans et qui vit en ville. Celle ci est mariée à un garçon du nom de Cedric. Elle a aussi une petite fille de 5 ans du nom de Léane. Elise n'a pas de fiancé, ni potentiel, ni concrés parce qu'à chaque fois que sa mère lui en présente un, il s'enfuit en courant à la nuit tombé. Parfois même avant. Mais sa mère n'a jamais su ce qui se passait lorsque sa fille rentrait toute sage et calme, toute seule.

Aime:
Ce qu'elle aime? Elise aime certaines choses, bien entendu. Par exemple, elle aime énormément son frère. Ensuite, son chat. Voici donc ces priorités. Elle aime aussi beaucoup toutes sortes d'animaux de compagnies: chat, chiens, lapins, hamsters... Ah, si, chose particulière, elle semble s'être trouvé une sorte de passion pour les araignées. Mais aussi les serpents. Oui, oui, serpents et araignées. Parfois, elle aime bien dire et faire des choses avec une intonation et un geste mignon. Très pratique pour enrôler. Elise aime beaucoup le son du piano et en joue parfois. Elle fait pas mal d'erreur, mais aime beaucoup cela. Elle aime aussi les pièces de théâtre et aime jouer la comédie. Elle admire beaucoup les comédiens. Elle n'apprécie pas spécialement l'art mais adore admirer certaines peintures au passage. Au sujet des études, elle adore les langues. Absolument toute. Elle est très douée pour parler différentes langues et c'est assez surprenant même. Elle aime aussi se laver et sentir bon, qu'on s'occupe de ses cheveux et tout plein de chose comme cela. Elle aime la fraicheur et l'eau. En plein été, vous la trouverez rarement en plein soleil.
Aussi, bien que ce ne soit pas toujours intentionnel, elle adore effrayer les autres. C'est souvent ses potentiels fiancés qui trinquent, d'ailleurs. Jamais aucun ne lui a résister. Jusqu'à présent, tout du moins. Elle aime aussi sortir des choses qui sont totalement hors-sujet et maitrise parfaitement le changement de sujet. En nourriture, elle aime de tout. Sauf quelques exceptions [Qui seront juste après xD]. Elle apprécie plus que tout les glace à la vanille. Elle n'est pas très gourmande, mais aime bien les sucre d'orges. Elle est aussi très friandes des pâtes et mange beaucoup de tomate qu'elle aime par dessus tout. Les pommes sont bonnes pour la santé, ça tombe bien, elle aime cela. Ainsi que tout les fruits rouges.
Elise aime la nuit. Parce que c'est là ou il fait le plus frais, ou toute les soirées ce passe, ou toute la magie ce fait. Là aussi ou elle est au calme. Si elle pouvait vivre comme un vampire, elle le ferait certainement. Elle aime les roses. Avec leurs épines et leurs beauté, elle font double. Toutes sauf les jaunes. Signe de trahison. Et dieu seul sait comme elle hait cela. La jeune fille aime aussi les gens qui sont malins et dur à duper. Ceux ci sont très intéressant et elle aime, du coup, arriver à les avoir. C'est une véritable satisfaction. D'ailleurs, elle aime réussir. Elle aime aussi énormément qu'on se m'éprenne sur elle en la prenant pour une sage demoiselle. Elle adore aussi la soie. Cette sensation lorsque l'on touche ou porte de la soie, elle adore. En couleur, les couleurs sombres sont appréciés, le blanc ne rend pas si mal. Le rouge et orange rende assez mal, mais elle aime tout de même.
Elle apprécie aussi énormément qu'on la complimente sur son attitude. C'est très amusant de voir à quel point les adultes peuvent ne rien voir à ce point. Hum... Et aussi, elle aime l'écriture de son grand frère. Et elle aimait le parfum de Melody, ainsi que la musique au violon qu'elle jouait. Chez James, elle aimait plus que tout son sourire.
Et maintenant, elle aime visiblement la solitude^^.~



Dernière édition par Elise Bernskastel le Jeu 3 Sep - 21:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité



avatar
Invité


MessageSujet: Re: BERNSKASTEL Elise {V.1}   Jeu 3 Sep - 21:17

N'aime pas:
Ce qu'elle n'aime pas à présent? Et bien... En premier, elle déteste son grand père. Parce que malgré le fait qu'il soit malade, il a très bien compris à peut près qu'elle genre de personne elle était. Tout du moins, ce que son frère est. Ensuite, elle n'apprécie pas réellement sa cousine, mais la supporte. Surtout le mari de sa cousine, et sa fille. Cette gamine est réellement insupportable. De toute manière, Elise apprécie rarement les enfants. C'est une généralité, mais elle n'est pas très maternelle. Certainement que ces enfants en seront pas toujours très gâtés comme elle l'a elle même été. Elle ne tolère pas qu'on lui hurle dans les oreilles. Elle déteste cela en réalité. Oui, Elise déteste les gens qui cri pour n'importe quoi et qui s'énervent sans raison. C'est très énervant. Elle tolère mais n'aime pas ceux qui baissent les bras trop vite. Ces personnes là ne sont définitivement pas intéressantes. Tout autant qu'elle déteste ceux qui pleurent pour... Pas grand chose, oui. Une sorte de haine. Une vengeance contre la petite fille criarde qu'elle était. Ceux qui trahissent, elle déteste. Par la suite, elle hait les roses jaunes. D'ailleurs, même la couleur jaune en elle même. Et parfois, le marron lui passe par dessus la tête. Le vert... Dehors, elle aime, sur elle, un peu moins. Elise déteste les mathématiques. Une phobie. Elle fuirait les cours si elle pouvait. Mais pour conserver son image, elle doit bien travailler malgré son rejet des matières scientifiques.
La jeune fille est tout autant motivée par la couture que par les mathématiques. C'est affolant. Ensuite... Elle n'apprécie pas réellement les gros animaux. Ainsi que les souris. Elle préfère les voir manger par des serpents qu'autre choses. Elle n'aime pas les chevaux. S'étant fait mordre un jour, elle a décider de ne plus s'en approcher du coup. Elle déteste les matières qui piquent, préférant largement le doux. Tout ce qui est inconfortable l'énerve. Que ce soit une situation ou un siège, elle n'aime pas du tout. Mieux vaut éviter toute sorte de désastre. Ensuite, pas qu'elle déteste, mais elle est allergiques aux noix et ne peut donc pas en manger. Mais elle s'en fiche bien. Ca n'a pas l'air si bon que ça, de toute manière...
Hum... En nourriture, elle bloque totalement avec le poisson. Parfois même certaines viandes. Les épinards sont à éviter et elle vomit dès qu'elle mange quelque chose à la banane. Pas de chance... Et elle n'aime pas trop les gâteaux. Pas qu'elle déteste non plus, mais certains trop pleins de crèmes... Non. La chaleur ne passe pas trop non plus. Du coup, elle préfère l'automne et l'hiver. Même si le printemps est beau. L'été et la fin du printemps ne passe pas trop. Heureusement que l'eau existe, n'est-ce pas? Elle n'aime pas non plus les trop grandes soirées, les bals... A force on s'ennuie, non? Qu'on lui fasse peur, c'est assez ennuyeux parce qu'elle n'a presque jamais peur. Oui, oui, presque jamais. Parfois, on peut y arriver. Mais elle n'aime pas qu'on y arrive. Elle n'aime pas non plus feindre d'avoir peur et de devoir se retenir parfois, pour ne pas perdre sa couverture de modèle pour touts les adolescents. Ce serait fort ennuyeux, et elle n'apprécierait certainement pas.
Elle déteste aussi James et Melody. Qui l'ont trahi. De ce qu'elle sait du moins.
Et... Ca semble être a peut près tout^^.~

Code du réglement:
Et bien... Inconnu XD[Je le connais, hein... Ou pas xD]

Autre chose à ajouter?:
Je vous dirais pas ce qu'elle est xD. C'est plus drôle comme ça, non? ^^. Allez, un indice, elle aime les êtres vivants! x)
Et voila, t'as coupé mon message Never 8D.
4 messages !OMG ! Je bas mon record. O___o
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: BERNSKASTEL Elise {V.1}   

Revenir en haut Aller en bas
 

BERNSKASTEL Elise {V.1}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Dans un hôtel de luxe, nuit de noce ![Délire, PV ELISE xD]
» Elise vient prendre des nouvelles de Nathan [Pv.]
» Daniel Elise
» Luna et Elise[PV Elise]
» Elise Carmin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Illea's world :: Hors-jeu :: Fonds de tiroirs :: Actes de décès-