AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 AELITH Mary-Morgann {V.1}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Tireuse de cravates professionnelle, et hôtesse dans divers bars

Féminin Nombre de messages  : 32

Localisation  : Dans son salon.
Emploi/loisirs  : Faire remercier les serviantes trop plantureuses.
Humeur  : Emue.

Inscrit depuis le   : 18/08/2009
avatar
Tireuse de cravates professionnelle, et hôtesse dans divers bars


Feuille de personnage
Age: 22 ans.
Race: Humaine.
Arme / Pouvoir  : Aucune.

MessageSujet: AELITH Mary-Morgann {V.1}   Mer 19 Aoû - 4:30


AELITH Mary-Morgann
Ladies shouldn't be messed with
• • •

"She's a drama provider, an instant update of the world ; she's a first class liar, a constant forgetter - she's attractive but bitter"
Acte de naissance ▬
Nom : Aelith
Prénom : Mary-Morgann, Nalycia, Lydianne, Maëlyne.
Âge : 22 ans. {31/10/1539}
Race : Humaine.
Camp : Ankou, Illea Est.
Arme : Aucune. Elle n'a jamais appris à se battre, et n'a même jamais touché à une quelconque arme.
Fonction : Noble.
Lieu de résidence : Château, Esidir, Est, Illea.



Famille : Les deux parents de Mary-Morgann, François et Nalycia Aelith, sont encore en vie.
Elle n'a ni frères ni sœurs, mais considère son fiancé, Vincent Henrin-Klemens, comme membre intégrant de sa famille.
En dehors de cela elle a une tante et un oncle du côté de sa mère, ainsi que trois cousins et une cousine qu'elle ne voit que rarement.
Du côté de son père, elle n'a qu'un oncle, deux cousines et un cousin. Là encore, elle ne les voit et ne leur parle que peu.
Étant donné que du côté de sa mère ils sont de plusieurs années plus vieux qu'elle et que du côté de son père ils sont de plusieurs années plus jeunes, elle n'a que peu d'affinité avec ces derniers et ne partage pas leurs centres d'intérêts.



Aime : Le vin, ou tout alcool qu'elle juge raffiné ; Les couleurs orange, doré, noir et rouge ; Les glaces, en été aussi bien qu'en hiver ; Les aliments sucrés de manière assez générale ; Son fiancé, bien qu'elle dise le contraire à longueur de temps ; Les longues robes, et de manière plus large toutes les tenues élégantes qui lui plaisent et la mettent en valeur ; Les talons haut, elle ne jure que par eux ; Être écoutée ; La pluie ; Avoir raison ; Le silence ; Les personnes intelligentes ou qu'elle juge intelligentes ; Les papillons - qui sont les seuls animaux à obtenir ses faveurs ; Réfléchir ; Les échecs et autres jeux stratégiques ; Les roses rouges ou noires ; Obliger les gens à réfléchir ; Les Bals et autres moments festifs ; Pouvoir dire ce qu'elle pense ; Qu'on lui fasse des compliments.
N'aime pas : Les couleur bleu et vert ; Être sous-estimée ; Être ignorée ; Qu'on ne la croit pas ; Les personnes stupides ou faisant les idiots ; Presque tous les animaux - auxquelles elle est allergique pour un grand nombre ; La sœur de son fiancé ; Les 'brutes' ou les personnes violentes ; Le vacarme ; Les armes en général ; Les orages ou éventuels tremblements de terre ; Qu'on s'inquiète pour elle ; Les personnes niaises ou trop gentilles ; Les talons plats ; Les aliments épicés ; Les personnes désordonnées ; Les Esprits et Neko déchus ; Qu'on lui dise ce qu'elle a à faire.



• Description Physique •

Mary-Morgann est une jeune femme qui, même dans son apparence physique générale, laisse penser qu'elle est issue de la Noblesse. La jeune femme a des manières de se mouvoir, de s'exprimer, de se coiffer ou même de s'habiller qui rendent très bien cette idée, que ce soit volontaire ou pas. Cela vient sans doute de son éducation,  mais dès le départ elle a toujours eu un physique qui se prêtait très bien au jeu. D'ailleurs elle s'est toujours trouvé chanceuse, de ce côté là ; de son point de vue, elle est jolie. Elle n'ira peut-être pas le répéter à tort et à travers, mais ça ne  la dérange pas de s'en faire la remarque, en tout les cas.
Tout d'abord Mary-Morgann est une personne assez grande, ne serait-ce que par rapport à la taille moyenne d'une femme. Elle mesure aux alentours d'un mètre soixante-treize, et si certaines trouveraient que c'est trop grand, elle ne semble absolument pas gênée par ce 'détail' de son apparence. C'est en tout cas ce qu'on pourrait se dire à raison en la regardant ; si elle était complexée par sa taille, elle mettrait uniquement des chaussures plates. Or Mary ne jure que par les talons qui, sans être trop hauts, le sont assez pour qu'on les remarque. Que ce soit avec des bottes, des escarpins ou n'importe quel autre type de souliers, la quasi totalité de celles qu'elle porte ont des talons. Cela allonge sa déjà fine silhouette, et la jeune femme semble trouver cela parfait. Au niveau de son poids, Mary est assez chanceuse ; les sucreries en tout genre ne lui font pas prendre beaucoup de poids, et elle  n'a donc pas tant à se soucier de ce qu'elle mange. D'un autre côté, les régimes strict pour ressembler à une aiguille, très peu pour elle ; elle tient à ses formes. Bien entendu elle n'est pas même enrobée et ne tient pas du tout à l'être, mais trop de minceur tue la minceur, comme elle le dirait sans doute. Elle pèse aux alentours de cinquante-cinq kilos, et se refuserait sans doute à descendre plus bas. La demoiselle a de jolies hanches, un tour de poitrine qui lui convient tout à fait, et des jambes fines sans pour autant ressembler à des bâtons. D'une manière assez générale, on ne peut pas dire que la jeune femme soit laide ou 'mal fichue'. Sa silhouette donne une impression assez harmonieuse qu'elle entretient tout de même, ne serait-ce que par habitude. Son visage, à présent. Mary-Morgann a un visage qui s'accorde très bien au reste de sa personne ; savoir qu'il est fin et assez impérieux. Disons que rien qu'en la regardant, sans lui parler ou faire quoi que ce soit, on ne se dit pas que c'est quelqu'un de facile et de particulièrement gentil. Parce qu'elle a naturellement l'air assez strict, sans doute. Et à moins de n'être proche d'elle comme le serait un ami par exemple, vous la verrez difficilement autrement qu'ainsi. Parce que sa palette d'expression pour les 'inconnus' est assez limitée, finalement. Sa bouche est fine, et encline à réellement sourire que dans certains cas, et pas forcément les plus courants. Son nez trouve sa place au milieu de son visage, droit et mince, et ne défigure en rien le reste de son faciès. Ses yeux, quant-à eux, ressortent parfaitement sur sa peau un peu pâle. Fins et en amande, ces derniers sont d'un bleu expressif et plutôt clair.  Ils sont surmontés par des sourcils clairs, qui la plupart du temps vont trouver refuge derrière sa frange. Ses cheveux sont blonds-roux, toujours coiffés de la même manière. Il est rare en tout cas qu'elle en change, encore plus qu'elle les laisse libre. Alors à moins qu'il n'y ait une occasion spéciale, que pour une raison X ou Y elle se soit coiffée différemment ou bien que vous la surpreniez avant qu'elle n'aille se coucher ou peu après qu'elle se soit levée, vous la verrez toujours de la même façon. A savoir que sa frange tombe juste au-dessus de ses yeux, et que seules deux mèches ondulées retombent devant ses oreilles. Le reste de sa longue chevelure est attachée en une longue tresse qu'elle enroule à l'arrière de son crâne, retenue sur le côté par une barrette surmontée d'une rose rouge. Elle a toujours une fleur dans ses cheveux, mais elle préfère nettement les roses rouges. Si elle les laissait détachés, sans doute onduleraient-ils jusqu'aux creux de ses reins ; déjà ondulés par nature, le fait de les tresser accentue encore ce fait.
Pour ce qui est de ses habits, Mary-Morgann est assez compliquée. Elle n'aime pas les  vêtements trop lâches au niveau de sa taille ou de sa poitrine, mais déteste porter des choses serrées au niveau des cuisses. Ses chaussures doivent avoir des talons, et être soit hautes soient très basses ; pas de bottines ou quoi que ce soit dans ce goût là. Elle hait les couleurs trop voyantes en général, mais adore porter du rouge bordeaux, du noir, du blanc ou même du doré. Mary aime porter des colliers, mais ne supporte que les tours du cou.  Elle met principalement de longues robes, qui tombent jusqu'à ses pieds ; il ne faut cependant pas qu'elles tombent plus bas, auquel cas ça la gênerait pour marcher convenablement. Elle ne porte jamais ni shorts ni pantalons, mais il lui arrive de mettre des jupes courtes ; dans ce cas elles sont soit simples, auquel cas le haut est plus ouvragé, soit comportent des dentelles ou des volants ; dans ce cas là elle opte le plus souvent pour un haut sobre, voir une chemise et un veston très court, une veste par dessus si le temps est mauvais. Quand elle met des jupes elle met immanquablement des bas en accord avec le reste de sa tenue. Si elle porte des robes, elle aime qu'elles aient des manches très larges, de manière à ne pas être gênée dans ses mouvements ; ça peut aller de simples manches qui lui laissent la possibilité de mouvoir ses poignets à des manches vraiment larges et un peu longues qui vont parfois jusqu'à cacher une partie de sa main. La jeune femme aime aussi porter des décolletés, mais ils sont la plupart du temps carrés ; trop décolleté, elle trouve ça vulgaire. Elle est donc assez compliquée au niveau vestimentaire, mais le fait qu'elle soit riche pallie sans doute à cela. En tout les cas ses tenues sont tout le temps riches et coûteuse, et même si elles étaient le plus simple du monde cela se sentirait.

• Description Mentale •

Mary-Morgann est loin du stéréotype de la jeune femme sage et effacée qui fait ce qu'on lui dit de faire, c'est certain. Ce qui peut paraître assez étrange en soit d'ailleurs étant donné qu'elle a toujours été élevée dans ce sens. Peut-être son caractère a-t-il pris un pli différent en réaction à cela. En tout cas, la demoiselle a un fort caractère et elle le fait savoir assez rapidement aux personnes à qui elle peut bien adresser la parole. Ne pas être timide et effacée ne fait pas d'elle quelqu'un d'irrespectueux, cela étant ; ce serait se tromper que de dire ça. Mary-Morgann ne prête pas une attention excessive aux formules de politesses et aux courbettes en tout genre envers les personnes socialement plus haut placées qu'elle. Disons que ça lui vient naturellement, comme n'importe qui remercierait par réflexe quelqu'un lui ayant rendu quelque chose qu'il avait fait tomber. D'une manière assez générale, Mary n'est pas une personne qu'on pourrait qualifier de gentille ou d'avenante. Pas dans le sens qu'elle aime être méchante en soit, ce n'est pas tout à fait ça. Simplement que la jeune femme se fiche relativement des personnes qui n'ont rien à voir avec elle. Oui, elle veut bien être attentionnée et compatissante, mais il y a des limites à tout et on rencontre les siennes dans cette matière assez rapidement. S'il arrive quelque chose à quelqu'un qu'elle connaît bien, elle s'impliquera certainement, surtout si ce sujet la touche. Elle a un cœur, bien entendu : simplement elle l'utilise pour les gens qui selon elles le méritent, et pour les situations qui en valent la peine. Exigeante serait sans doute un des maître mot pour la définir, puisqu'elle en attend beaucoup d'un peu tout le monde. Quand elle place sa confiance en quelqu'un, elle veut que l'autre en fasse de même, et qu'il ne la trahisse jamais. Trahir Mary-Morgann est une très mauvaise idée dans le sens où sa très bonne mémoire ne vous oubliera pas de sitôt. Elle retient ce qui l'intéresse, et beaucoup de choses attirent son intérêt en vérité, même si vous pouvez avoir l'impression inverse. La jeune femme est assez intellectuelle, finalement ; elle préfère utiliser son cerveau plutôt que le reste, contrairement à d'autres. Alors si elle juge que vous êtes stupides, vous n'avez à peu près aucune chance d'avoir une conversation intéressante ou 'gentille' avec la demoiselle. Elle hait les idiots et ceux qui font les idiots au même titre, et ne leur prête pas une grande attention. En fait soit elle les ignore, soit elle se moque d'eux. Non pas que se moquer des gens soit son activité favorite, mais si quelqu'un fait quelque chose d'idiot ou de complètement stupide, elle n'aura aucun remord à se mettre à rire. Si quelqu'un tombe, si quelqu'un fait un lapsus, tout ça la porte à rire. Si elle rit de vous de manière plutôt gentille et agréable, c'est qu'elle trouve votre maladresse ou vos actes mignons, ou tout simplement amusants. Si elle rit de vous de manière déplaisante, c'est tout simplement qu'elle se fiche de vous-et soit dit en passant, ça arrive assez souvent.
L'impression qu'on a d'elle peut se forger à cause d'une mauvaise entrée en matière, ou tout simplement à cause de votre rang ou statut social. Envers les personnes plus haut placée elle sera toujours polie et restera toujours plus ou moins à sa place. Envers les serviteurs, elle ne doit pas être appréciée. Parce qu'elle les traite comme des serviteurs, justement, comme des personnes qui sont là pour servir et non pour discuter gentiment. Elle leur parle, oui ; mais à moins qu'elle ne les trouve réellement intéressant, elle s'en fichera bien vite. Envers les autres Nobles on note déjà une différence assez flagrante. Si elle vous aime bien, elle vous traitera avec une certaine déférence et parlera volontiers avec vous. Si elle ne vous aime pas en revanche, vous risquez de vous en rendre compte. Pas parce qu'elle va s'énerver contre vous en public ou qu'elle va vous faire des remarques cinglantes que n'importe qui pourrait remarquer. Non, mais ce serait bien son genre de glisser des piques dans chacune des phrases qu'elle vous adressera, ou d'être volontairement blessante et loquace sur les sujets que vous préféreriez taire ou éviter. Oui, Mary adore pointer là où ça fait mal, elle trouve que c'est un véritable amusement en soit. Quand elle parle à quelqu'un c'est d'ailleurs une des première chose qu'elle fait, chercher à la cerner. La demoiselle aux cheveux longs préfère d'ailleurs largement parler avec quelqu'un doué d'un minimum de réflexion. Si vous n'aimez pas réfléchir ou que vous préférez foncer dans le tas et vous poser des questions après, vous n'allez gagner que son dédain. De même, les personnes qui pensent exactement comme elle ne lui plaisent pas tant que ça, curieusement. La jeune femme aime avoir à réfléchir, et apprécie à juste titre les dialogues dans lesquels elle a le loisir de ne pas s'ennuyer. Autant dire que c'est rarement le cas, puisqu'à ses yeux la majorité des personnes qui l'entourent sont assez limitées de ce côté là. Oh bien sûr, il n'y a pas que des idiots sur cette planète, ou par défaut dans ce château ; mais l'autre moitié n'est pas intéressante non plus. Allez savoir ; elle n'est pas associable, loin de là, mais déteste juste s'ennuyer. Et si une personne commence à l'ennuyer, alors elle va l'énerver. Et si quelqu'un l'énerve, ou est l'intérêt de continuer à lui parler? Non, elle parle avec les gens qui lui donnent l'occasion d'avoir à défendre son point de vue, donc sûrement pas ceux qui se plient à son point de vue dès les trois premières secondes un quart. Est-ce qu'elle recherche les conflits? Difficile à dire, mais quelque part ça l'occupe, donc sans doute.
Devenir ami avec Mary-Morgann, c'est un peu comme un parcours du combattant. Il faut faire ses preuves, et une fois qu'on a réussit à devenir son ami il faut le rester. Cela étant elle 'na pas l'impression que tout le monde veuille devenir son ami, et elle n'a pas non plus envie de rester constamment seule ; alors il lui arrive d'aller vers les autres, oui. De là à aller rechercher l'amitié comme un chat demanderait des caresses, il ne faut pas rêver. La demoiselle est bien, bien trop fière pour ça. Elle se croit au-dessus des autres? Au-dessus des serviteurs et du peuple en général, c'est certain. Question d'éducation. Côté cœur, la jeune femme est fiancée depuis longtemps à un Noble, et n'a jamais senti le besoin d'aller voir ailleurs. Fidèle, c'est une certitude ; la jeune fille déteste que les gens ne tiennent pas parole, et elle applique cette règle à elle-même. Alors elle ne regarde pas les autres garçons, ou tout du moins pas avec des idées déplacées. Dans tout les cas ce n'est pas un domaine qui l'intéresse franchement, l'amour. Et puis elle a du mal à admettre qu'elle ressente quelque chose pour quelqu'un dès lors que ça la touche un peu trop ; comme dans le cadre d'une relation amoureuse, ou dès que quelqu'un devient un ami trop proche. Dans ces moments là elle peut se montrer blessante, il faut juste s'y habituer. D'ailleurs il y a fort à parier qu'elle se dispute bien plus souvent avec son fiancé ou ses amis proches qu'avec les autres qu'elle connaît moins. A priori ils doivent y être habitué, sans quoi elle n'aurait plus ni l'un ni les autre.
Mary-Morgann ne déteste pas la solitude si c'est elle qui l'a choisi, mais elle hait profondément qu'on la déteste sans raison ou qu'on la 'boude'. Ça, elle ne supporte pas. On lui en veut si elle a fait quelque chose de mal, et uniquement si elle a fait quelque chose de mal. Ça doit venir de son petit côté autoritaire, qui ressort bien plus dans certaines circonstances que dans d'autres. La demoiselle admet ses défauts, ou tout du moins ceux qu'elle reconnaît. Elle veut bien dire qu'elle déteste perdre puisque de toute façon c'est presque de notoriété publique, mais s'est toujours refusé à dire qu'elle était parfois quelque peu possessive ou exagérait certaines de ses réactions. De même, si vous lui demandiez ses qualités elle vous dirait sans doute qu'elle est élégante, intelligente et relativement jolie, mais elle ne dira jamais qu'elle peut être émotive ou gentille alors qu'elle n'a aucune raison de l'être. Ce doit être sa fierté, encore une fois.

• Histoire •

Spoiler:
 


► Quelques formalités :




    ♦~Code du règlement ?
    Wololol
    ♦~Comment avez-vous trouvé ce forum ?
    Soyon fouuuus.
    ♦~Expérience en RP ?
    Mary manie l'éventail à la perfection.
    ♦~Autre chose à ajouter ?
    Quand elle va changer de nom de famille, on va rigoler.



Dernière édition par Mary-Morgann Aelith le Dim 11 Aoû - 3:59, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Tireuse de cravates professionnelle, et hôtesse dans divers bars

Féminin Nombre de messages  : 32

Localisation  : Dans son salon.
Emploi/loisirs  : Faire remercier les serviantes trop plantureuses.
Humeur  : Emue.

Inscrit depuis le   : 18/08/2009
avatar
Tireuse de cravates professionnelle, et hôtesse dans divers bars


Feuille de personnage
Age: 22 ans.
Race: Humaine.
Arme / Pouvoir  : Aucune.

MessageSujet: Re: AELITH Mary-Morgann {V.1}   Dim 11 Aoû - 4:02

n°05 • Y'a du monde au balcon


Mais elle en a dans le crâne, aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

AELITH Mary-Morgann {V.1}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Hail Mary Pass !
» Marie Morgane (Mary Morgan) :
» Demande pour la jeune Mary
» Le guide anti Mary Sue, ou les trucs à éviter pour ne pas devenir un boulet.
» Bloody Mary

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Illea's world :: Règlement: Avant le RPG. :: État civil :: Archives-