AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 NOLWANN Astrid {V.1}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Humaine déchue, Villageoise

Féminin Nombre de messages  : 23

Localisation  : Près de toi.^^
Emploi/loisirs  : Astrid joue, elle aimerait bien jouer avec toi.^^
Humeur  : Astrid est heureuse...~

Inscrit depuis le   : 28/07/2009
avatar
Humaine déchue, Villageoise


Feuille de personnage
Age: Astrid a 15 ans. 16 en Octobre 1562.~♫
Race: Astrid est une humaine, humaine. Juste humaine.^^
Arme / Pouvoir  : Astrid manie un fouet, qui fait très très très...Mal.^^-

MessageSujet: NOLWANN Astrid {V.1}   Jeu 30 Juil - 2:51



Nolwann
Astrid

"A whispering voice in your ear."


Nom : Nolwann

Prénom : Astrid, Rose

Âge : 15 ans. {19/10/1546}

Race : Humaine déchue

Camp : Le Royaume de l'Ouest

Arme : Pour se battre, Astrid se sert d'un fouet ressemblant à une rapière à la poignée dorée. Bien que souple, ce fouet n'en reste pas moins très efficace, et si Astrid vous visait les yeux, elle serait capable de vous aveugler sans trop d'efforts.

Fonction : Astrid est une simple villageoise, qui ne travaille pas. C'est sa grand-Mère adoptive qui travaille, tissant et tricotant des vêtements qu'elle revend ensuite au marché.

Lieu de résidence : Hererra, Illea Ouest.




Aime :
Les miroirs; Les poissons; Les chats; Les chiens; Le silence autant que le bruit; La pluie; Les greniers et la poussière; L'eau; Les poupées de porcelaine; Le sang; Le bruit d'un verre cassé; Les carrelages noirs et blancs; Entendre les battements d'un cœur. Astrid aime aussi beaucoup marcher, et fait régulièrement de très longues promenades dans les environs d'Hererra, malgré le danger, qu'elle semble de toute manière ignorer.


N'aime pas :
La couleur marron; Les cochons; Les sols unis; Les miroirs brisés; Les personnes trop sceptiques et soucieuses; Les bananes; Le chocolat, auquel elle est allergique. Ele déteste aussi, pour une raison inconnue, qu'un bibelot soit brisé au niveau de la tête. Ça, ainsi que les images de pendus, la font hurler à s'en briser la voix.


Famille :
Astrid possède encore toute sa famille, bien qu'elle ne vive qu'avec Lina, sa grand-mère adoptive. Sa mère et son père, Lora et Brandan, l'ont confiée aux bons soins de cette femme il y a des années de cela, l'envoyant loin de la ville. Astrid a également un grand frère de quatre ans son aîné, Bruce, qu'elle n'a plus revu depuis son départ. Pour la jeune fille, le reste de sa famille, passée à l'Est il y a des mois, ne lui importe de toute façon plus.


►Description Physique.


Astrid est quelqu'un qu'on remarque très facilement parmis la foule de villageois que l'on trouve dans Illea tout entier. En effet, même si la fille part avec un physique qui n 'est à la base pas très remarquable ou particulier, la façon dont cette dernière s'habille, ou même les expressions pour la plupart assez particulières qui passent sur son visage, jouent grandement à rendre Astrid particulièrement remarquable et difficilement oubliable. Pour commencer, Astrid est une jeune fille de 15 ans déjà, et qui pourtant n'est pas aussi grande que la plupart des filles de son âge. En effet, Astrid mesure à peine 1m55, pour quelques 38 kilos avec ses vêtements et son arme. Petite, donc, et très légère, cette fillette fait peut-être un peut plus jeune que ce qu'elle est en vérité, et l'adjectif 'mignonne' lui conviendrait bien mieux que tout autre qualificatif comme 'belle', ou autre chose de ce genre. Enfin, ceci n'est pas pour gêner Astrid, bien que cette légèreté et cette petite taille soit un très gros défaut dans un combat. Astrid part donc avec un handicape certain pour se défendre, mais a comblé ces lacunes par une vitesse et une agilité supérieures à celle de tous les autres humains. Bien que devenue extrêmement rapide et agile, elle ne pourrait toutefois pas rivaliser avec des Esprits, des Neko, ou même des Elfes. Elle le sait pertinemment, mais cela ne semble pourtant pas la déranger, puisque provoquer les autres races est une action quotidienne-et peut-être inconsciente- pour elle. Du côté du visage d'Astrid, il n'y a pas grand-chose dont la jeune fille pourrait se plaindre: Ses cheveux sont d'un blond tellement pâle qu'ils en paraissent blancs selon la lumière ambiante. Assez courts, ils s'arrêtent, à l'arrière de sa tête, juste au dessus de ses épaules, alors que deux mèches légèrement plus longues encadrent parfaitement bien son joli visage, de forme plutôt ronde, ce qui rajoute au charme enfantin que la jeune humaine déchue dégage. Les yeux de la jeune fille sont d'une étrange couleur dorée, eux aussi de forme plus ronde qu'ovale. La plupart du temps, toutefois, même si Astrid passe le plus clair de son temps à sourire, ses yeux reflètent un sentiment dont la plupart des gens ont du mal à saisir le sens, faisant passer un certain 'malaise' entre l'humaine et son interlocuteur. Ses sourcils sont de la même couleur que ses cheveux, fins, et son nez est plutôt petit et droit, passant inaperçue au milieu du visage d'Astrid. Sa poitrine n'est guère développée, il faut le dire, ce qui renforce là encore l'impression d'avoir devant soit une enfant plus jeune que ce qu'elle est en réalité. Astrid, oui, pourrait tout à fait ressembler à une jeune fille normale, si on lui enlevait là certaines de ses expressions qui sont pour le moins dérangeantes, et ses vêtements parfois bien extravagants pour une simple villageois, déchue qui plus est. Astrid, oui, sourit beaucoup, et si parfois son sourire nous paraît normal, il peut parfois ressembler plus à un affreux rictus qu'autre chose, ses lèvres s'étendant en un sourire bien trop grand pour être sincère et non forcé. Ajouté à cette étrange lueur qui siège en permanence dans les deux jolis orbes dorés qui lui servent d'yeux, cela procure à l'interlocuteur un profond sentiment de malaise, le sentiment que quelque chose cloche dans l'attitude de la demoiselle en face d'eux. Mais laissons de côté les expressions faciales d'Astrid, pour nous concentrer sur sa tenue vestimentaire habituelle. La jeune fille aux cheveux trop clairs pourrait porter des vêtements normaux, des robes que les villageoises ont toutes l'habitude de porter: En temps que déchue, il serait même préférable qu'elle se fonde dans la société en imitant l'habitude vestimentaire des citoyens, mais il n'en est rien. Au contraire, les vêtements d'Astrid sont loin d'être communs, et on ne peut pas dire que la jeune fille passe inaperçue lorsqu'elle décide de se promener dans la rue. Astrid affectionne tout particulièrement les vêtements courts, tels que les shorts, les jupes ou les robes. Coquette, elle apprécie aussi beaucoup les nœuds, dentelles, et tout ce dont raffole les jeunes et petites filles. Les couleurs préférées d'Astrid étant le blanc et le rose, ce sont ces couleurs ci qui dominent dans son habillement, quoi qu'elle mette. Astrid apprécie aussi les chapeaux, qu'elle trouve jolis et pratiques. Béret, ou ces chapeaux de tissus qu'elle porte tout le temps, ils sont obligatoirement roses et blancs, là encore. Elle ne les mettraient jamais s'ils n'étaient pas de ces couleurs. Si pour le bas, elle préfère quelque chose de court qui laisse visiblement la peau très blanche de ses jambes, elle ne découvre jamais ou presque ses bras, qui restent obstinément cachés sous de longues manches, et parfois même des gants ou des mitaines. Ses chaussures sont la plupart du temps de simples chaussures d'écolière blanches, auxquelles elle rajoute des mis-bas dont la couleur varie selon les jours.


►Description Mentale.


Astrid n'est pas, et il est bon de le préciser, jamais été quelqu'un de juger entièrement 'normal' par la norme établie. Il est en effet des personnes qui perdent la raison après un événement particulièrement tragique ou choquant, mais il n'en est rien pour Astrid. Dès sa naissance, la jeune fille a agit de manière 'étrange' aux yeux de ses parents et de tous les autres, provoquant très tôt le rejet de ces personnes à son égard. Bizarre, étrange, folle, malade...Tous ces qualificatifs peu aimables, c'est depuis qu'elle est toute petite qu'Astrid les entend presque chaque jour. La fillette effraye les autres par son attitude hors norme et ses répliques parfois sans la moindre logique. En effet, la fille aux cheveux clairs n'agit pas comme quelqu'un de normal, et il n'est pas étonnant en soit que les autres se méfient d'elle. Pour commencer, Astrid à la fâcheuse habitude de parler d'elle à la troisième personne du singulier, comme si elle parlait d'une autre personne qu'elle. Cette petite facétie faisait déjà se tourner les autres enfants sur son passage, et ses parents quand elle parlait. Sa mère essaya bien plusieurs fois de corriger cette habitude, mais jamais Astrid ne parla d'elle à la première personne du singulier, comme le font toutes les autres personnes. Tout le monde a maintenant abandonné de faire disparaître cette appellation. Si seulement il n'y avait que cela qui dérangeait dans la personnalité d'Astrid, ce serait presque merveilleux. Cependant, ceci est loin d'être la cas. Astrid manifesta très tôt également un goût très prononcé pour les miroirs en tout genre, qu'ils soient petits ou grands, tant qu'elle pouvait se voir dedans, cela ne la dérangeait pas. Enfant, elle passait des heures à se mirer dans la glace et à parler à son reflet, répondant quand on lui demandait ce qu'elle faisait qu'elle parlait à son ami, un certain Klaus. Plus encore que cette habitude de s'appeler par son propre prénom, cet ami imaginaire qui lui parlait à travers les miroirs effraya encore plus son entourage. Même arrivée à ses 15 ans maintenant, Astrid garde toujours cette habitude de parler aux miroirs. Elle agit par ailleurs comme une petite fille parfois, et non comme quelqu'un censé avoir déjà 15 ans. Elle peut piquer d'énormes crises de colère si elle n'a pas ce qu'elle veut sur le champ, comme rester tout à fait calme et aller caser un à un les vases et autres bibelots de la maison jusqu'à ce qu'on lui apporte ce qu'elle veut ou qu'elle ai tout cassé sans exception. Certes, si Astrid agit comme une enfant, elle est tout de même très indépendante et sait très bien se battre. La demoiselle se bat à l'aide d'un fouet, et n'hésite pas à frapper la première si l'envie lui en prend ou si elle le juge nécessaire. Parfois aussi, elle vous regarde droit dans les yeux, et vous sors quelque chose qu'elle n'était pas censée savoir. Là, personne n'a jamais trouvé de réponses satisfaisantes quant à l'origine de ce savoir.

Folle aux yeux de certains, mais loin d'être bête. Astrid se met souvent à la place de son interlocuteur afin de pouvoir comprendre ce qu'il pense exactement. Cela l'aide à élaborer un raisonnement à l'inverse de celui qui lui parle pour contredire ce qu'il dit. Pourquoi la jeune fille fait cela, c'est un mystère. Sans doute pour énerver celui ou celle à qui elle parle, ce serait loin d'être étonnant, la fillette ayant parfois un esprit de contradiction assez fort. Enfin, Astrid possède parfois des réactions qui paraissent complétement détachées de la situation qu'elle vit. Elle peut très bien se mettre en colère sans aucune raison, comme être heureuse, ou n'importe quoi d'autre dans ce genre là. Cette étrange attitude qui façonne la personnalité de la fillette a fait que malheureusement elle n'a jamais eu d'amis. Cela ne semble pourtant pas du tout la toucher. Elle peut aussi parfois se montrer affreusement cruelle sans aucune raison. il est impossible de cerner ce à quoi elle peut bien penser, comme il est très dérangeant de lui parler. Comme on ne peut pas prévoir ses réaction, l'interlocuteur d'Astrid reste constamment sur ses gardes, créant involontairement une situation assez tendue. Astrid est une humaine déchue, mais n'agit pas comme telle. Elle ne fait rien pour se cacher, ni baisser la tête devant les autres, et s'attire souvent des ennuis avec les autres habitants de son village ou des alentours. Elle n'est guère appréciée dans la région, et les gens évitent de lui parler au maximum.


►Histoire.


La famille Nolwann était vraiment une famille parfaite, c'était sûr. Un Père artisan, qui gagnait relativement bien sa vie, aimable avec les voisins, une Mère belle et calme à la santé fragile qui s'occupait de sa maison, le beau frère aîné robuste et sa blonde et mignonne petite sœur...Non, vraiment, d'apparence, cette famille n'avait rien à envier aux autres, et était presque un modèle à suivre pour leur entourage. Oui, d'apparence, c'était une famille parfaite que les scandales et la malchance semblaient habilement éviter depuis des années. Pourtant, le Père et la Mère n'avaient pas eu dans leur enfance beaucoup de chance: Déposés dans un Orphelinat alors qu'ils étaient encore tout jeunes, c'était là-bas qu'ils s'étaient rencontrés et dont-ils étaient sortis une fois majeurs pour se marier. Il n'y avait donc rien d'étonnant et de plus juste à ce que la famille qu'ils aient fondée soit solide et belle. Belle et parfaite, hein...Ça, c'était seulement d'apparence, car quelque chose clochait bel et bien dans la famille Nolwann, et quelque chose qui se trouvait justement être le deuxième enfant de la famille, la jeune Astrid. En effet, et ce dès son plus jeune âge, la fillette agit de manière très étrange. Sa Mère la surpris plusieurs fois en train de parler à son miroir, alors qu'elle avait à peine trois ans, ou casser tous les verres et assiettes de la maison lorsqu'elle était en colère, parfois pour une raison inconnue. Ces changements radicales d'attitude, son ami dans le miroir, et ses réflexions parfois très effrayantes, tout cela effraya de plus en plus la famille Nolwann au fil des années qui passaient sur la grande capitale. La petite fille aux clairs cheveux blonds finit par être enfermée chez elle le jour de ses sept ans, le jour où elle se coupa volontairement la main à l'aide d'un éclat de sa vitre, qu'elle avait brisée, pour écrire en lettres de sang sur son mur une chanson aux paroles inconnues. Cet acte finit d'effrayer toute sa famille, qui la firent passer pour très souffrante auprès du voisinage, et ne la ressortirent plus jamais en public après cela. Au bout de quatre années d'enfermement-Qui ne semblèrent pas le moins du monde affecter la jeune fille-, la famille décida d'aller l'emmener vivre à Hererra avec sa Grand-Mère, afin qu'elle ne soit plus un soucis pour eux. Le déménagement se fit sans encombre, et on informa les voisins que l'air de la campagne ferait le plus grand bien à leur petite fille souffrante. Le calèche démarra, et sans un œil pour ceux qu'elle laissait derrière elle, Astrid tourna son regard doré vers le paysage qui défilait sous ses yeux.
Quatre autres années passèrent, et Astrid vivait toujours chez sa grand-mère, sans aucune nouvelle de sa famille restée à Jiang-Zemin. Elle vécut la guerre civile, subit le partage des Royaumes, mais jamais ne quitta la ville où elle avait élu domicile avec sa grand-mère. Même lorsque tous les humains ou presque quittèrent le village, elles restèrent dans leur maison, et n'y bougèrent même pas lorsque Neko et Esprits arrivèrent dans les chaumières autrefois habitées par des compatriotes.
Même aujourd'hui, Astrid vit encore dans le village d'Hererra, malgré les difficultés qu'elle encontre de par son statut d'Humaine déchue. Mais elle n'en a cure, et continuera sa vie comme elle est maintenant, refusant de se plier à une quelconque autorité royale.


►Quelques formalités :


    ♦~Code du règlement?
    {Validé!}

    ♦~Autre chose à ajouter?
    Cette fiche, devenue trop ancienne, est entièrement à refaire.




Dernière édition par Astrid Nolwann le Lun 26 Sep - 1:18, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

NOLWANN Astrid {V.1}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Déterre la tombe d'Astrid pdt la nuit (pv Luca et Victoir)
» Juliette apprend que sa mère est vivante (pv Pascal/Astrid)
» ASTRID (éliminé)
» Vient voir la police à propos de la tombe d'Astrid.
» Léopoldine Y. Swarovski ► Astrid BF ► Finie.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Illea's world :: Règlement: Avant le RPG. :: État civil :: Archives-