AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 NERULL Andreas {V.2 - U.C}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Plumeau humain

Masculin Nombre de messages  : 51

Localisation  : Dans la chambre d'Alice fuhoho ♥
Emploi/loisirs  : Répandre des rumeurs.
Humeur  : Taquine.

Inscrit depuis le   : 07/05/2009
avatar
Plumeau humain


Feuille de personnage
Age: 17 ans.
Race: Humain déchu.
Arme / Pouvoir  : Sexy as hell. Get all the bitches good.

MessageSujet: NERULL Andreas {V.2 - U.C}   Jeu 7 Mai - 4:00


NERULL Andreas
show me how to lie
• • •
"I hate myself, but that's okay. Because I never have enough ; I don't love you, I just need to be loved. I'm a liar, I'm a fake - open up your chest, let me throw your heart away"
Acte de naissance ▬
Nom : Nerull.
Prénom : Andreas, Guillaume.
Âge :  17 ans. {10/08/1544}
Race : Humain déchu.
Camp :  Annahita, Illea Ouest.
Arme / Pouvoir : Andreas n'a absolument aucune connaissance d'absolument aucune arme. S'il doit se battre, c'est bien simple : il fuit. Ou il vous lance ce qu'il trouve dessus. Il n'est pas gauche quand il s'agit d'utiliser des armes telles que des couteaux, mais n'est pas stupide : si quelqu'un est blessé avec une arme blanche, ça va retomber sur le peu d'humain présent alentours. Il n'est pas très porté sur le combat en général, de toute façon, et évite les confrontations physiques.
Fonction : Serviteur au château.
Lieu de résidence : Château, Jiang-Zemin, Ouest, Illea. Sa famille résidait dans un village proche d'Esidir, mais il ne peut plus s'y rendre à présent. Il n'a pas d'autre demeure que sa chambre au château, dont il dépend en conséquent totalement.




Famille : Les deux parents d'Andreas, Guillaume et Sybilla Nerull, sont morts à l'âge de 36 ans, il y a un an de cela. Tués lors de la guerre civile, lui et ses sœurs les ont retrouvés morts quand ils sont revenus chez eux, un après-midi, vraisemblablement assassinés.
Mailee, sa petite sœur, a aujourd'hui 15 ans et aide son oncle dès qu'elle le peut.
Moira, sa cadette, a 14 ans et peine toujours à vivre normalement, fermée et presque entièrement muette.
Hormis elles il a un oncle, prénommé lui aussi Andreas, qui a 29 ans et héberge ses cadettes, à Esidir. Ils sont sa seule famille, et il ne les voit plus du tout à présent qu'il est passé à l'Ouest.



Aime : Mentir, déformer la réalité ; Le bleu ; Les aliments sucrés, comme les glaces ou les gâteaux ; Les personnes intelligentes et futées ; Plaire et séduire, sans aller plus loin cependant dans la plupart des cas ; Avoir raison et se savoir au-dessus des autres, peu importe en quoi ; Qu'on le prenne pour ce qu'il n'est pas ; Qu'on croit ses mensonges, de manière assez générale ; Les personnes aux cheveux clairs ; Les filles aux cheveux longs (ne cherchez pas pourquoi, vraiment...) ; Sourire, rire et faire l'imbécile à longueur de temps ; Répandre des rumeurs et en entendre, même s'il sait qu'elles sont fausses cela semble l'amuser ; Parler à ceux qui semblent se moquer éperdument de ce qu'il dit ; Dormir. Parce que c'est génial, dormir ; Observer les réactions des autres ou prévoir ce qu'ils vont bien pouvoir faire ; Se lancer des défis constructifs à lui-même ; Faire du mal aux autres. La plupart du temps, ça le fait rire.
N'aime pas : Les humains, déchus ou non ; Le orange et le jaune, même si vous pourriez le voir en porter s'il en décide ainsi ; Les personnes niaises et trop crédules, qu'il est trop simple de tromper ; Ceux qui tuent par plaisir ; Les aliments trop épicés ou trop forts ; Les rongeurs, il les trouve répugnants ; Les vêtements trop amples qui gênent les mouvements ; Les blonds, ils partent avec un désavantage dans son estime ; Les personnes qui rient et sourient tout le temps ; Les personnes qui lui font penser à lui, d'une manière ou d'une autre, et qu'il déteste en conséquent ; Ne pas avoir le plein contrôle d'une situation. Ce qui arrive très rarement ; Être insulté sans raison valable ; Qu'on voit à travers certains de ses mensonges. Même si parfois, ça l'amuse ; Les 'Autres', à savoir presque tout le monde ; Lui-même. Il se déteste.



• Description Physique •

Andreas est beau. C'est un fait, il en a conscience, en joue et en tire partie ; sait quels vêtements mettre, quelle attitude adopter, comment arranger ses cheveux pour mettre son physique déjà avantageux encore plus en valeur. Il a la bonne attitude, les bonnes mimiques, le bon regard et le sourire qui fait fondre ; alors oui, c'est un beau jeune homme. Qu'il puisse ne pas être au goût de certains, il le conçoit – qu'on le trouve laid, non. Ça le ferait bien rire, tiens.
D'une taille tout à fait correcte, Andreas porte son mètre soixante-dix huit avec aisance et tranquillité. Ni trop grand ni trop petit, il ne pense pas avoir à se plaindre de ce côté-là et n'a jamais eu aucune raison de le faire : être dans la moyenne a ses avantages. Plutôt fin, élancé, sa silhouette inspire plus l'élégance que la force. Quoi qu'il prenne facilement du poids, son régime alimentaire douteux (il n'aime en tout et pour tout pas grand chose à part le sucré) lui a toujours permis de rester mince et bien portant : au contraire, il doit même se forcer pour avaler des aliments qui, s'ils ne lui plaisent pas, ont au moins le mérite de le maintenir en vie. Le jeune homme n'a, de fait, pas typiquement l'allure d'un sportif. Il peut même avoir l'air moins fort qu'il ne l'est en réalité, sans doute – et ne vous étonnez pas si un jour il dit ne pas arriver à porter quelque chose que, pourtant, il pourrait soulever s'il y mettait du sien. Paraître empoté, maladroit et faible est un détail auquel il tient. Qu'on ne se méfie pas de lui est un peu sa raison de vivre, n'est-ce pas ? Passer inaperçu, se glisser dans les couloirs sans être particulièrement remarqué, avoir l'air et l'allure du type sans intérêt qu'on aura oublié la minute suivante... Ça, il sait faire. Il le fait même très bien. Trop, peut-être.
Son visage est assez fin ; on aura pourtant tendance à lui donner un, deux, voire trois ans de plus. Ses traits sont clairement ceux d'un jeune homme, et personne ne pourrait le confondre avec une femme en le voyant passer. Sa peau n'est ni pâle ni foncée, sans rien de particulier. Ses traits sont doux, son nez fin et droit, ses pommettes assez effacées, son menton inscrit dans la courbe de son visage. Oui, pour sûr, Andreas a un beau faciès. En le voyant, on aurait du mal à dire ce qui le rend plus séduisant qu'un autre garçon ; sans doute est-ce simplement que l'ensemble est harmonieux, plaisant. Le tout est agréable à regarder quoi qu'il en soit. Ses yeux, enfin, sont d'un bleu commun mais seyant néanmoins dont les deux pupilles noires dénotent terriblement avec la plupart des personnes qu'il a l'occasion de croiser à l'Ouest ; deux yeux d'humain, miroirs expressifs et pourtant sans teint. Il leur fait dire ce qu'il veut bien laisser croire : inutile d'essayer de percer de quelconques secrets en le fixant sans relâche.
Au-dessus de ses yeux, cachés par des mèches bleues un peu trop longues, ses sourcils blonds restent habilement dissimulés aux regards indiscrets. Pourtant, sa teinture est peut-être un de ses mensonges les plus voyants. Il suffirait de se pencher vraiment près, de prêter attention aux détails – de le surveiller comme il vous surveille, tout simplement, pour se rendre compte que sa couleur d'origine est bien plus claire que celle qu'il arbore constamment. Ceux qui le remarquent, fort heureusement, ont tendance suivant le contexte à s'en moquer éperdument ou ne pas en faire grand cas : c'est ce qui permet à la supercherie de continuer. Parce qu'il y est attaché, voyez, à son nouveau reflet. Très attaché. Vous n'auriez pas envie de le contrarier sur ce point. Alors mieux vaut le laisser passer une main pensive dans sa courte chevelure océan, hausser un sourcil peut-être, mais rien de plus.
Maître de la comédie et des mensonges, Andreas a une facilité innée dès qu'il s'agit de donner à son visage l'expression souhaitée. A force d'observer les autres, de retenir leurs moindres mimiques et petits tics, il a appris à suggérer sans même avoir besoin de dire quoi que ce soit. Il peut jouer la gêne, la colère, la honte, la tristesse, le remord, l'amour, l'idiotie et la préoccupation, passer de l'un à l'autre en un quart de seconde – et le tout en restant crédible, bien entendu. Son jeu d'acteur passe de son regard au ton de sa voix, de ses mains à la tenue de son dos. Il séduit par des gestes très simples, menace en tendant ses épaules et crispant ses poings. Son visage est un masque ; son corps une marionnette dont il tire les ficelles. Aussi simple que ça.
D'un point de vue vestimentaire, Andreas enfin se contente de ce qu'il a. Lorsqu'il travaille il porte son uniforme de serviteur, comme il se doit, et pioche le reste du temps dans le peu de tenues qu'il a emporté avec lui. Des hauts simples, une veste et une écharpe, peut-être un chapeau en été... Il n'a guère d'argent à dépenser en vêtements, pour être honnête. Il reste donc dans le classique et songe, à juste titre, que la beauté de ses traits compense le manque de moyens de ses tenues.

• Description Mentale •

Andreas est un menteur, un manipulateur, un garçon extrêmement intelligent, totalement misanthrope, qui déteste tout et tout le monde – y compris lui-même. Mais qui pourrait le soupçonner? Aux yeux du monde entier, il est tout le contraire. Si d'aventure vous demandiez aux autres serviteurs ce qu'ils pensent de leur collègue, ils ne sauraient trop quoi vous dire. Ils diraient que c'est un garçon normal. Un humain sympathique, qui rit tout le temps mais fait son travail correctement. Quelqu'un qui a l'air d'avoir traversé des évènements difficiles dans sa vie. Un garçon sensible, quoi que pas très intelligent, qui ne crée pas vraiment de problèmes. Difficile de voir la ressemblance entre ces deux descriptions, et pourtant il s'agit bel et bien du même Andreas.
Pour commencer, c'est un menteur. Andreas ment comme il respire, et jamais cette expression n'aura eu autant de sens. Il ment sans raison, sans s'en rendre compte parfois. Il ment aussi pour s'amuser, et parfois il se ment à lui-même pour avoir l'impression que sa vie est un peu meilleure. Il ment pour faire du mal aux autres, il ment pour voir si on est capable de le démasquer. En bref, il ment sans arrêt. Il peut vous mentir sur sa taille, sur son âge, sur l'endroit d'où il vient, sur sa famille, sur ce qu'il faisait à l'instant, sur ce qu'untel lui a dit, sur les ordres qu'on a pu lui donner, sur des propos échangés... N'importe quel sujet prête au mensonge, pour lui. Parfois ça n'a ni sens ni raison d'être, parfois c'est dangereux et bien plus grave. Toujours est-il que, mensonge ou non , chaque mot sorti de sa bouche est calculé, pensé, réfléchi au point que ça en devienne franchement malsain. Il sait toujours précisément où il veut aller, où il veut vous emmener. Et s'il décide de vous faire aller là, soyez certain que peu importe comment, vous y serez un jour ou l'autre.
Andreas c'est aussi quelqu'un d'extrêmement intelligent. Il n'a guère eu l'occasion de beaucoup s'instruire, mais tout ce qu'il a appris, il l'a intégré avec une facilité déconcertante. Il a une excellente mémoire, et se souvient d'absolument tout ce dont  il désire se souvenir. Il est extrêmement vif et perspicace, et parviendrait à trouver des solutions à des problèmes complexes seulement en faisant preuve d'un peu de logique. Des calculs compliqués, il les résoudrait de tête et sans trop de mal. C'est une sorte de génie, on peut le dire. Pour autant, il ne met pas son intelligence au service de ce genre de choses, dans la vie courante : il préfère de loin s'en servir pour d'autres activités, et pas forcément en votre faveur. En effet, il est devenu un expert pour ce qui est de deviner ce que les autres pensent, pour décrypter leurs gestes et la tournure de leurs phrases. Quand il pose ses jolis yeux bleus sur vous, il peut faire un examen poussé de votre personne tout en discutant tranquillement de la pluie et du beau temps.  Il est dangereux, ça c'est sûr. Et pourtant, il a l'air d'un garçon tout à fait normal : comme quoi il ne faut pas se fier aux apparences.
Parce que lui, il ne s'y fie pas le moins du monde. Et Dieu sait que c'est un excellent comédien : il peut faire absolument tout ce qu'il veut, il peut montrer de lui ce qu'il veut que vous voyiez, s'adapter à n'importe quel type de situation. Il peut arborer la gamme complète des expressions humaines, peut vous faire croire tout et n'importe quoi, peut même vous pousser à faire tout et n'importe quoi. Aucun doute qu'il n'aurait aucun mal à pousser un dépressif au suicide, sans pourtant avoir abordé le sujet avec lui une seule fois. Le jeune homme sait sous-entendre, sait dire ce qu'il faut pour vous mettre en confiance, dit ce que vous avez envie d'entendre. Il peut devenir ami avec à peu près n'importe qui, et avec un peu d'efforts, n'aurait aucun mal à gagner leur confiance. Et ça, aucun doute là-dessus, il s'en servira contre vous. Vous, vous ne connaitrez de lui que ce qu'il vous aura laissé croire : lui, il en saura bien plus sur vous que ce que vous lui aurez dit. Autant dire qu'il a toujours plusieurs coups d'avance sur les autres, et qu'il ne se laisse jamais attraper. Détecter ses mensonges, démêler le vrai du faux, il vous faudrait beaucoup de patience et d'intelligence pour y parvenir.
De la même façon, Andreas déteste les autres et lui-même. Les 'Autres', comme il les appelle, sont à ses yeux détestables. Il hait le monde entier, trouve tout le monde stupide et pitoyable et, de fait, s'amuse de leurs malheurs. Il les met tous dans le même paniers, et ne trie que rarement.  Ils se fichent de lui? Très bien, lui se fiche d'eux. Mais s'il y a bien quelqu'un qu'il déteste plus que les Autres, c'est lui-même. Il se déteste, et déteste quiconque lui fait penser à sa propre personne. Les blonds. Les personnes aux yeux bleus. Les personnes qui rient sans arrêt. Les humains. Il se trouve minable en tous points, et se déteste tout simplement. Cela dit, vous ne le remarquerez sans doute pas. Après tout, c'est un comédien.
Non, voilà ce que vous verrez. Un jeune homme souriant, qui rit sans arrêt et lance des blagues à tout va. Un garçon gentil, pour sûr : après tout, Andreas aime aider les autres et se rendre utile. Toujours là pour remonter le moral des autres ou leur prêter main forte, c'est quelqu'un sur qui on peut compter. Mis à part pour garder un secret, peut-être ; c'est une véritable commère, et il adore répandre des rumeurs avec ses collègues. Un garçon qui pardonne assez facilement, aussi : parce qu'après tout, être rancunier à outrance n'amène nul part. Un adolescent pétillant, qui ne s'énerve pas facilement, qui ne parle que de choses légères et tait ce qui lui tient vraiment à cœur. D'ailleurs, il a une vie sociale très active : des amis, des connaissances... Malgré son statut de déchu qui le fait irrémédiablement chuter dans l'estime de certains, il arrive inexplicablement à se faire apprécier des autres. Parce que mille raisons l'ont poussée à s'installer à l'Ouest, parce qu'il approuve les choix des Esprits ou peut-être parce qu'il semble totalement intégré à son nouvel environnement. Parce qu'il ne cherche pas à clamer que les déchus ont des droits aussi, et que si on l'insulte il se contente d'esquisser un sourire triste.  Et si bien souvent tout cela est de la comédie, lui-même ne saurait sans doute pas expliquer ce qui est faux et ce qui est sincère.
En amitié et en amour, c'est quelqu'un de très exigeant. S'il vous apprécie vraiment – ou qu'il dit vous apprécier – vous n'avez pas intérêt à le décevoir. Parce que dans un cas comme dans l'autre, il est spécialiste pour ce qui est de casser du sucre sur le dos des autres. Sauf que si c'était de la comédie il se contentera de répandre deux trois rumeurs. S'il vous appréciait vraiment, il est tout à fait capable de chercher à détruire, purement et simplement, toute chose que vous appréciez. Pour ce qui est de l'amour, c'est complexe. Il aime flirter, et ne se prive pas pour le faire : cela dit, il déteste les personnes qui passent de partenaires à partenaires, et ça ne va donc généralement pas plus loin. Si ça peut lui apporter quelque chose, en revanche, ça ne lui poserait aucun problème. Il n'a que rarement été réellement amoureux, mais quand c'est le cas il a tendance à s'accrocher à l'autre comme si elle était la seule chose qui le maintenait en vie. Mieux vaut ne pas lui briser le cœur, on ne sait jamais.

• Histoire •

Spoiler:
 


► Quelques formalités :


♦ Code du règlement ? Andreas est sale et cruel x999.
♦ Comment avez-vous trouvé ce forum ? LE SALE.
♦ Expérience en RP ? En plus il est fckn blond en vrai.
♦ Autre chose à ajouter ? C'est ça sON PIRE MENSONGE ON EST D'ACCORD



Dernière édition par Andreas Nerull le Dim 11 Aoû - 2:56, édité 25 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Plumeau humain

Masculin Nombre de messages  : 51

Localisation  : Dans la chambre d'Alice fuhoho ♥
Emploi/loisirs  : Répandre des rumeurs.
Humeur  : Taquine.

Inscrit depuis le   : 07/05/2009
avatar
Plumeau humain


Feuille de personnage
Age: 17 ans.
Race: Humain déchu.
Arme / Pouvoir  : Sexy as hell. Get all the bitches good.

MessageSujet: Re: NERULL Andreas {V.2 - U.C}   Dim 11 Aoû - 2:59

n°03 • Nous n'irons plus aux bois


Ma sœur s'y est paumée. (et pas à cause de moi)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

NERULL Andreas {V.2 - U.C}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» l'histoire de mon fils nerull
» 3 Mars
» LA MAISON DU GEOGRAPHE
» GRAND THEFT AUTO
» GRACE & ANDREAS ▪ a night to remember [hot]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Illea's world :: Règlement: Avant le RPG. :: État civil :: Archives-