AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Plus on prête attention aux coïncidences, plus elles se produisent.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Psychopathe aux tendances incestueuses et franchement douteuses

Masculin Nombre de messages  : 6

Localisation  : Quelque part.
Emploi/loisirs  : Faire des trucs.
Humeur  : Va savoir.

Inscrit depuis le   : 21/01/2011
avatar
Psychopathe aux tendances incestueuses et franchement douteuses


Feuille de personnage
Age: 18 ans.
Race: Esprit.
Arme / Pouvoir  : Arracher tes cheveux à distance.

MessageSujet: Plus on prête attention aux coïncidences, plus elles se produisent.   Mar 27 Jan - 5:14

Si Milan n'avait eu que moyennement envie de sortir, concrètement, il n'avait aussi eu que moyennement le choix. C'était soit s'aventurer dans le froid avec sa sœur jumelle, soit laisser sa sœur jumelle s'aventurer dans le froid sans lui – ce qui tout de suite sonnait beaucoup moins bien, n'est-ce pas ? Loin de lui l'idée de la couver ou de trop la materner mais, dans un monde peuplé essentiellement de gens peu fréquentables avec des idées déplacées plein la tête, laisser une demoiselle se promener seule dans la foule n'était guère prudent. Pas que Roxanne soit belle au point d'attiser toutes les convoitises – quoi que ; il n'en savait rien, lui, et son jugement était clairement biaisé – mais malgré tout. On ne sait jamais. Et puis tiens, ça tombait bien, lui aussi devait sortir. Il l'avait fait de son plein gré, clairement. Parce qu'il avait envie de sortir. Au même moment que sa sœur. Preuve qu'ils étaient profondément liés, hein.
Bon, au fond, peu importe qu'il calque ses envies sur celles de sa sœur ; ce n'était pas tout à fait nouveau, comme comportement. Veiller sur elle faisant partie de son contrat de jumeau, il ne pensait pas que quiconque le lui reprocherait. Il soupçonnait même ses parents d'aimer les voir au chaud par deux, comme ça, au fond d'eux-même. Leur inconscient avait peut-être même poussé la nature à le faire dès la naissance. Allez savoir.

Toujours est-il qu'il faisait froid. Même après avoir enfilé une veste bien chaude (et vérifié que sa sœur en mettait une aussi), il continuait à grelotter par instants. Ça ne se voyait heureusement pas trop – il n'avait pas envie qu'on s'inquiète pour lui ; d'autant plus si ça impliquait de retourner mettre un autre pull alors qu'ils avaient déjà fait pas mal de chemin – mais le fait restait le même. Sûrement que sa minceur n'y était pas pour rien. Pas qu'il y puisse grand chose, du coup. Ce n'était pas demain la veille qu'il se mettrait à manger comme un ogre et à prendre kilos sur kilos, il le craignait. La génétique devait y être pour beaucoup dans cette histoire, malheureusement, et le fait qu'il se considère très bien comme tel n'y arrangeait rien.
Si on ne peut rien y changer, autant s'y habituer, l'accepter.
Un truc comme ça.

Bras collé à celui de Roxanne pour éviter de la perdre, même si la foule n'était heureusement pas encore trop dense, le jeune homme jeta un coup d’œil par-dessus les têtes des passants. Être grand avait ses avantages, n'est-ce pas.

« On devraiiit t'acheter une veste, fit-il remarquer en cherchant des yeux quelque part où ils en vendraient. T'as pas froid ? »

Disant cela, il tira doucement sur ce qu'avait sa sœur sur le dos. Tant que ça ne ressemblerait pas à une moumoute polaire, cela dit, il aurait l'impression qu'elle mourait de froid. Ce qui était peut-être le cas, remarquez.
Emprunter ses vestes était bien sympa, et ça ne le dérangeait pas le moins du monde, mais il aurait quand même préféré qu'elle ait un truc à elle. Tant qu'à faire.
Sans vraiment lui laisser le loisir de protester, saisissant son bras entre ses longs doigts, il l'entraîna sagement jusqu'à une échoppe qui, de là, avait l'air de convenir à peu près ; et, une fois devant, décida bêtement de tendre sa jambe gauche pour la dégourdir.
Résultat des course ? Et un croche-pied involontaire sur blond potentiellement friqué, un.
A moins que son subconscient, sentant le danger approcher, n'ait décidé d'agir rapidement.

A voir.

« Oups. »

Oups, oui. Pas comme s'il comptait vérifier que tout allait bien et tout ce qui s'ensuit.
C'était fou, quand même, comme les blonds aimaient se mettre sur son chemin. Antipathie naturelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Nombre de messages  : 5

Localisation  : Très probablement dans sa chambre.
Emploi/loisirs  : Villageoise en recherche de travail, vraiment!
Humeur  : Elle a arrêté de pleurer.

Inscrit depuis le   : 30/07/2013
avatar


Feuille de personnage
Age: 18 ans, tout frais, tout chaud~.
Race: Esprit.
Arme / Pouvoir  : Elle te transforme en légume.

MessageSujet: Re: Plus on prête attention aux coïncidences, plus elles se produisent.   Dim 1 Fév - 21:43


Tout de suite après avoir mis le pied dehors, Roxanne avait commencé à regretter cette idée. Sortir se dégourdir les jambes et se changer les idées, c’était une bonne, très bonne chose; en hiver, lorsqu’il devait faire dans les négatifs, c’était tout de suite beaucoup moins amusant. Le froid ne lui faisait d’habitude pas froid aux yeux - ahah-, cependant il y avait une différence monumentale entre froid ‚ooh, un peu de neige‘ et froid ‚ mes os le sentent et me détestent‘, voyez-vous.

Pourtant, elle avait enfilé deux grosses vestes mis deux paires de collants et chaussettes en tout genre, prête pour le plus grand des froids… Mais non, ça ne suffisait pas. Roxanne n’était pourtant pas si frileuse que ça (bon, un peu, elle avouait). Elle commençait vaguement à se demander si elle aurait aussi froid si elle faisait quelques kilos de plus. Elle imaginait que les personnes bien en chaire et en graisse ne rencontraient pas tant se problème que cela et, de ce fait, les regarder passer à côté d’elle avec envie. Ils semblaient bien heureux, cou rentré dans leurs écharpes et manteaux, les chanceux.

Elle enfonça un peu plus profondément ses mains dans ses poches, collant le plus possible son épaule contre le bras de son frère afin d’essayer de réunir un peu plus de chaleur. Il semblait presque bien, lui. Peut-être qu'il avait un super-pouvoir. Ca ne l’étonnerait même pas plus que cela, honnêtement. Il était au moins aussi fin qu’elle, toutefois certainement plus résistant, un truc de mec quoi. Roxanne tenta vainement de rentrer sa tête dans son col.

« On devraiiit t'acheter une veste. T'as pas froid ? »

Elle lui aurait bien répondu qu’elle, en fait, se les caillaient bien, dents claquant presque les unes sur les autres, mais un excès de fierté lui avait simplement fait haussé les sourcils. Bof, elle pouvait survivre. Probablement. Elle allait bien, merci. Mais acheter une veste lui semblait soudain une très, très bonne idée. Elle adorait inconditionnellement prendre celles de son frère (confortables, chaudes et rassurantes), malheureusement, cette fois, elles étaient insuffisantes pour la sauver du grand froid polaire qui s’abattait sur Jiang Zemin. A croire que quelqu’un s’acharnait sur eux, hein.

La grande brune suivit sans broncher son frère, se laissant docilement entrainée vers la boutique sur laquelle il avait jeté son dévolu. Y jetant un bref regard, Roxanne déduisit que c’était, encore une fois, un bon choix de son cher frère. De toute manière, il connaissait ses goûts presque aussi bien qu’elle même, alors franchement. Un truc de jumeau, il faut croire. Elle eut cependant à peine le temps de s’intéresser à la marchandise puisque quelque chose de très lourd et grand s’écroulait au même moment à ses pieds.

Spectaculaire et surprenant; elle frôla l’arrêt cardiaque, honnêtement.

Elle entendit vaguement le distinctif « oups » de son frère, celui qu’il sortait lorsqu’il venait de faire un truc pas très politiquement correct mais était très fier de son coup et de là, il ne lui fallut pas grand chose de plus pour comprendre que la chose était probablement un homme. A vu d’oeil, un blond, bien habillé (donc il devait avoir chaud, le bâtard), comme un riche, grand et lourd.

Roxanne du se mordiller les lèvres pour ne pas rire.

Le pauvre avait l’air ridicule, ainsi étalé dans la neige. Elle lança un large sourire à Milan, lui signalant par cela qu’elle était satisfaite de son oeuvre, avant de prendre un air faussement-faché, mains sur les hanches.

« Rooh, Milan, tu pourrais faire attention quand même! »

Ou pas. Après tout, ça n’était pas de sa faute si ses longues jambes traînaient, n’est-ce pas? C’est encombrant, ces choses. La jeune fille sourit doucement, hésitant à s’accroupir, préférant tendre la main à la place, de peur de se salir, elle ou sa robe.

« Vous allez bien, monsieur? Je suis désolée, mon frère et ses grandes jambes…Vous devez savoir ce que c’est. »

Parce que, mine de rien, il avait l’air grand. Très grand.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Plus on prête attention aux coïncidences, plus elles se produisent.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le voleur du Lac (quête terminée)
» Pourquoi les pommes sont-elles rondes ? (PV - Kallo Hone)
» ATTENTION ,HAUTE TENSION...
» Pourquoi les femmes sont elles plus attirantes que les hommes
» Attention, araignées qui tuent ..

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Illea's world :: Royaume de L'Ouest :: Jiang Zemin :: Le centre ville-