AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 SENRI Axel {V.2}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Homme crapaud : embrassez le et il deviendra enfin beau~♥

Masculin Nombre de messages  : 53

Localisation  : Soit il noie une jolie jeune fille dans un lac, soit il exploite un joli jeune homme dans sa chambre.
Emploi/loisirs  : Faire l'éléphant dans les bains.
Humeur  : A te faire boire.

Inscrit depuis le   : 26/07/2009
avatar
Homme crapaud : embrassez le et il deviendra enfin beau~♥


Feuille de personnage
Age: 19 ans [depuis si longtemps]
Race: Humain [loque]
Arme / Pouvoir  : Une/plusieurs épées fines.

MessageSujet: SENRI Axel {V.2}   Mer 10 Juil - 1:11


SENRI Axel
Live, and be happy, and make others so.
• • •

"Smile, though your heart is aching; Smile, even though it's breaking; When there are clouds in the sky, you'll get by"
Acte de naissance ▬
Nom : Senri Grionfli Wionselle
Prénom : Axel, Huan, Paul, Anthony
Âge : 19 ans. {18/02/1542}
Race : Humain
Camp : Ankou, Illea Est
Arme : Une épée fine ressemblant à un katana, sans pour autant l’être. Un juste milieu, disons.
Fonction : Conseiller du petit Prince en sucre
Lieu de résidence : Le château de l’Est



Famille :
Huan Senri – Le père, mort lors d’un affrontement avec des nekos 2 ans auparavant. Issu d’une vieille famille noble, il était très proche du défunt roi, à vrai dire, ils étaient un peu comme à l’image de l’amitié entre son fils et le Prince. Axel tient son tient son caractère enjoué et espiègle de lui, sachant toutefois faire preuve de sérieux lorsque la situation le demande.
Elizabeth Senri – La mère, actuellement atteinte d’une maladie incurable qui ne cesse d’empirer. Egalement issue d’une famille noble, c’est une femme respectable et pleine de virtus. La mère idéale en soi, auparavant, elle était d’une très grande beauté et ne se laissait pas marcher sur les pieds – son mari souffrit de son caractère déterminé à maintes reprises.
Alline Senri – La sœur âgée de 14 ans. C’est bien simple, quelqu’un la touche, Axel mord. Fort. L’adorable jeune fille est aussi pure et innocente qu’une magnifique fleur, et c’est le trésor du jeune homme. Il prend grand soin d’elle, voir même un peu trop. Effectivement, à part ce qu’on lui apprend, Alline, bien qu’intelligente, ne sais que peu de choses de la vie ; elle a cependant des ressources et comme son frère, elle assimile vite les choses. Et serait-ce une once de rébellion au fond de ses yeux bleus ?



Aime : Axel aime les fleurs et les petites filles.... Ahem. Il aime sa famille - prince inclu-; jouer aux échecs; sa soeur; faire les quatre-cent coups; les jolies filles; Alline; le orange; ses yeux; les yeux de sa soeur; son pays; faire du bruit et s'amuser en général; faire des câlins à Alline; jeter des grenouilles sur Ankou; le poisson, les pêches et les fraises; les vêtements de couleurs vives; faire rire sa soeur; les chiens  
N'aime pas : En revanche, il n'aime pas les garçons qui s'approchent de trop d'Alline; les lâches et les menteurs; le vert ; Ankou ; être enfermé quelque part sans pouvoir bouger; les pistaches, les épinards et les betteraves; perdre; les gens tristes; lorsqu'Ankou se venge; la paperasse; les situations trop sérieuses



• Description Physique •

Si un miroir pouvait sourire, il est vraisemblable que ceux qui croisent la route d’Axel le ferait. Sans pour autant dire que le jeune homme est un demi-dieu dont la beauté pourrait lui valoir la mort, il est vrai qu’il possède tout un attirail d’atouts qui font de lui un garçon très, très séduisant.
Du haut de son mètre quatre-vingt-deux qu’il trouve très satisfaisant (tant qu’il peut taquiner Ankou), il domine un certain nombre de personnes, ce qui n’est pas pour lui déplaire. Il n’est pas monsieur muscle, mais il n’en est pas pour autant dépourvu, notamment grâce aux nombreuses heures d’entrainement au combat qu’il se doit de suivre. De ce fait, il a développé une musculature fine qui lui donne un aspect masculin, effaçant ainsi les derniers signes de rondeurs adolescentes. En soi, il n’est pas vraiment ce que l’on peut appeler une personne imposante considérant sa silhouette élancée et son corps naturellement fin ; il ne prend pas de poids facilement et de toute façon, il bouge tellement dans une journée qu’il n’a pas de temps de grossir, gardant donc en permanence ces 70 kilos. Non, définitivement, s’il fallait un mot pour le décrire, ce serait plutôt élégant.
Cette élégance se retrouve sur son visage qui est certainement le point phare de son physique. Axel possède un mix de tous ce que ces parents avaient de mieux ; un charme masculin certain complimenté d’une beauté hypnotique. Son visage est ovale, son menton pointu mais en même temps doux, suivant une ligne droite et parfaitement dessinée. Il en va de même pour son nez quoi que légèrement retroussé de manière charmante. Il est vrai que son visage peut paraître un peu fade lorsqu’il est vidé de toute expression, mais ceci est rare ; la plupart du temps il est bien animé ! Mais le plus fascinant chez Axel, ce sont ses yeux. Il possède la paire d’yeux la plus fascinante, les perles bleues argentées brillant d’une lueur espiègle la plupart du temps. Il tient ceux-ci de sa mère, et tout comme elle, on lui dit souvent que l’on pourrait se perdre dans les deux orbes scintillantes de vie.  En tout cas, il ne dénie pas que c’est un très grand atout pour charmer les gens autour de lui, utile dans la vie de tous les jours. Ses cheveux châtains mi-longs indisciplinés sont aussi l’un de ces charmes ; passer sa main dans les cheveux avec un grand sourire éclatant qui fait remonter ses yeux d’une manière charmante en regardant un groupe de demoiselle, c’est bien là l’une de ces activités favorites. La réaction est en général assez amusante, ce qui ne fait que l’encourager.
Le tout se mari parfaitement avec son teint frais qui garde un aspect légèrement halé tout au long de l’année. Décidément, il y en a qui ont de la chance au jeu de la génétique…
Peut-être est-ce dû à son sang noble, mais il y a aussi chez lui une grâce naturelle qui rejoint son élégance et le fait qu’il soit plutôt très agréable à regarder. Axel est un peu le noble par excellence et cela se reflète également dans ses vêtements. Aussi simple que certains de ces ensembles puissent sembler, il garde toujours une allure noble, et puis, il aime les beaux vêtements tout de même. Sans pour autant être obséder par comment il va devoir s’habiller, il est vrai qu’il aime bien mettre des choses qui le mettent en valeur, lui et son rang. De toute manière, lorsque l’on occupe une place aussi importante dans le château, l’on se doit de s’habiller de manière convenable. Après il est possible que certains de ces choix vestimentaires ne font pas tout à fait l’unanimité et son habitude de porter des vêtements colorés et criants lui ont également valus quelques remarques et regards critiques. Il porte également en permanence un petit bracelet orange – sa couleur fétiche- que sa petite sœur a fait pour lui, jamais, au grand jamais, il ne s’en sépare, tout comme il ne voudrait pour rien au monde se séparer de sa petite Alline –qui le gronderait s’il ne le portait pas.
Autre accessoire important dans sa vie, une écharpe que sa mère lui a tricotée. Cependant il la porte très rarement, mais toujours en présence de sa mère s’ils vont dehors en hiver. Il dit souvent qu’il la portera jusqu’à sa mort, après il la gardera simplement dans son armoire, en souvenir d’elle.
Axel est donc un jeune homme séduisant- et sachant jouer de ces charmes, charmes qui sont également dû à sa personnalité haute en couleurs.

• Description Mentale •

Une chose est certaine, si vous êtes avec Axel, vous ne pouvez pas vous ennuyer, CQFD. Le garçon trouvera toujours quelque chose pour amuser la galerie et la sauver d’un ennui certain, c’est clair ; on dirait qu’il en fait son but ultime dans sa vie. Pour ce faire, son caractère naturellement social et enjoué est une aide non négligeable, ainsi que sa langue bien pendue. Energique et toujours à la recherche de contacts, il semble inépuisable, ce qui en échange, ne épuise plus d’un. Axel est une personne qui sourit et blague en quasi permanence ; parfois il se fait même des blagues tout seul, c’est pour dire. On ne peut pas dire qu’il manque de joie de vivre et il est vrai que cela peut être irritant pour certains, et aussi que l’on aille envie de lui coller une paire de claques de temps en temps pour les plus grognons, mais en général les gens apprécient beaucoup sa personnalité colorée.
C’est un garçon très charmant qui sait exactement comment plaire aux gens qui l’entourent ; ainsi aussi blagueur et insouciant qu’il semble, il ne va pas parler de la même manière à un vieux noble qu’à une jeune demoiselle, il ne va pas faire les mêmes blagues. Il est plutôt doué pour cerner les gens en peu de temps, ce qui est là encore un atout social intéressant dont il a énormément besoin dans son travail. Il doit juger de la situation comme il doit juger des gens que la situation concerne. Axel a grandi dans la haute noblesse, entouré de personnes dont il devait prendre en considération le rang et le caractère de la personne en face de lui, afin de plaire et être à la hauteur de son nom. Autant dire qu’il était plutôt bon à cela, et donc qu’il l’est toujours.
Sans jamais perdre son sourire, secrètement, il est capable de discerner au fil d’une conversation ce qu’il faut dire et ne pas dire, mais plus particulièrement si la personne est importante.
Le reste du temps lorsqu’il n’a pas besoin de montrer sa façade noble, il est taquin et joueur, voire très joueur. Depuis que son père est mort, son image s’est quelque peu dégradée car il est connu pour ses farces et fresques qui sont plutôt nombreuses. Autour du château il s’est fait un nom plus ou moins plaisant. Certains disent que c’est rafraichissant et agréable d’avoir un blagueur aux alentours en des temps si sombres, d’autre déplore le fait que quelqu’un aussi haut placé dans la hiérarchie et dont l’avenir du pays dépend plus ou moins soit aussi dissipé et passe son temps à jouer. Axel ne porte que peu d’attention aux rumeurs montantes autour de lui, tant que les personnes dont il est proche sont heureuses et qu’il fait son travail comme il faut de son côté, tout va bien. Parfois même, l’on peut se demander si tout cela ne l’amuse pas…
Contrairement à ce qu’il veut bien laisser penser, il est loin d’être un simplet dépourvu d’intelligence, loin de là. On dit souvent qu’il est difficile pour un idiot de se faire passer pour intelligent, mais que le contraire est aisé, et bien voilà ce par quoi vit Axel. Il se sert de son intelligence pour faire des blagues et se faire passer pour stupide, c’est une activité comme une autre. Ce n’est pas quelqu’un a sous-estimé en tout cas ; il n’en a peut-être pas l’air, pourtant le châtain sait très bien retourner un cerveau, c’est un art qu’il maîtrise de mieux en mieux d’ailleurs. La plupart du temps il ne fait que cela pour s’amuser et cela n’a aucune incidence, mais le fait même qu’il puisse le faire et faire croire un mensonge à quelqu’un est assez inquiétant.
Mais Axel est loin d’être une personne méchante et il ne ferait de mal à personne tant qu’il n’a aucune raison de le faire. Personne ne voudrait le voir en colère de toute façon, et malgré le fait qu’il soit une personne très vive, il est difficile de l’atteindre au point qu’il se mette en colère ; l’on pourrait compter sur les doigts d’une main le nombre de fois où il s’est mis en colère, et la plupart du temps, c’est tout simplement à cause de sa famille et de ses amis proches. Il ne supporte pas que l’on dise du mal ou que l’on fasse du mal aux personnes qui lui sont si précieuses. Honnêtement peu de personnes passent la barre du simple ami pour rejoindre le rang de ses précieux qu’il protège à tout prix ; en réalité il s’agit simplement de sa famille – il considère Ankou comme sa famille de toutes façons. Cette attitude protectrice se voit le plus sur Alline, sa petite sœur, et c’est un peu excessif, il est vrai. Mais qui ne voudrait pas protéger un petit ange et le mettre loin, très loin de ce monde si noir qui pourrait le salir ?
Quoi qu’il en soit, un Axel en colère n’hésite pas à utiliser tous les coups. Il n’utilise la violence qu’en dernier recours, préférant généralement détruire la personne grâce à son cerveau et son rang. Pas de problèmes, il sait se montrer très vicieux lorsqu’il le veut. Sa loyauté est sans taches auprès de ceux qu’il choisit de suivre et de son royaume, ce qui est admirable. Jamais, au grand jamais, il ne pourrait trahir son meilleur ami. S’il prête serment pour quelque chose, vous pouvez être sûr qu’il n’en dérogera pas.
C’est pour cela un ami exceptionnel, mais avant tout, il est aussi une personne très humaine et généreuse. C’est en partie parce qu’il ne supporte pas de voir les gens malheureux que son caractère est ainsi. Ce monde est bien trop sombre à son goût et il voudrait beaucoup changer cela, même si ce n’est que faire quelqu’un sourire, c’est déjà quelque chose d’important pour lui. Sa sensibilité au monde extérieur, son intelligence et son don pour définir une personne font certainement qu’il est qualifié pour son travail de conseiller.
Tout n’est pas rose, il en est parfaitement conscient et il est également touché par des tragédies qui ne laissent personne, pas même une boule d’énergie comme lui, indifférents. Cependant Axel est depuis trois ans l’homme de la famille, il doit s’occuper de sa mère et de sa sœur alors il doit être fort pour les deux, peu importe ce qu’il arrive. Malgré le néant laissé par son père il y a trois ans de cela, il fut forcé de devenir mature plus rapidement et de ne pas montrer à quel point cette situation le fait souffrir. Il ne pleura pas longtemps son père, obligé d’endosser très vite son nouveau rôle et de consoler sa famille, de la faire aller de l’avant. Sa mère ne tarda pas à tomber malade ce qui ne fit qu’ajouter au poids sur ses épaules. Prendre la position d’un père lorsque l’on a 17 ans est loin d’être facile, et bien que jamais il ne le montrera, il y eu bien des fois où il pensait tout abandonner lui-même. Ayant appris à cacher ses problèmes, c’est une personne que l’on peut qualifier de renfermer ; il ne parle jamais de ses problèmes à qui que ce soit et s’il se sent triste ou vide, il restera tout seul. Il ne veut ennuyer personne avec cela, et puis, il est l’homme de la famille, il ne doit pas être faible en aucun cas.
Beau parleur et attirant, il est presque naturel qu’il aime les femmes. Malgré ce que l’on peut dire, il n’est pas un coureur de jupon, il trouve simplement le sourire des femmes magnifiques et puis, elles sont amusantes, après tout. En amour, il est comme en amitié, quelqu’un de très loyal et fidèle. Malheureusement pour lui, la seule histoire d’amour qu’il eut ne se finit pas très bien, ce qui n’a fait qu’amplifier sa méfiance naturelle envers les autres et renforce la difficulté d’avoir un jour une place importante dans son cœur. Sa méfiance ne l’empêche pas d’être très accueillant ; personne ne se rend compte qu’il met toujours un mur entre lui et eux car il est simplement très doué à ce jeu. Tant que son but n’est pas de blessé qui que ce soit, il peut jouer, n’est-ce pas ?
Agréable à vivre, toujours de bon humeur mais parfois très lourd – surtout lorsqu’il ne sait pas vraiment quand arrêter la blague, il est très téméraire et parfois il peut aller trop loin par inattention. Il semble utiliser les farces et sourires comme un moyen d’échapper à ces lourdes responsabilités, autant que pour aider les autres à s’en échapper, l’espace d’un instant.

• Histoire •

Le 18 février 1542 connait les premiers cris d’Axel Anthony –et j’en passe- Senri. Le début de nombreux cris pour être tout à fait honnête car le jeune garçon était loin d’être un enfant très calme, au grand damne de ces parents, Huan et Elizabeth. Elizabeth disait souvent qu’il était le portait craché de son père qui était également connu pour être un enfant turbulent, ce qui ne s’est pas tellement améliorer au fur et à mesure des années. Malgré toutes les protestations de son mari, elle utilisait d’ailleurs régulièrement l’excuse qu’Axel lui ressemblait plus à lui qu’à elle pour l’envoyer s’occuper de lui en plein milieu de la nuit ou dès que le jeune garçon faisait une bêtise. Quoi qu’il en soit, on peut dire qu’Axel ne manqua de rien lorsqu’il fut un enfant, étant donné le rang social élevé de ces parents, ainsi que leur proximité avec la famille royale qu’il voyait régulièrement. Il lui arrivait de voir Ankou et Annahita de temps à en temps, mais jusqu’aux trois ans de ces derniers, ils n’étaient jamais laissés ensemble- à juste raison, puisque déjà à cet âge, Axel faisait peur au pauvre petit par son énergie un peu trop…envahissante. Les débuts de leur amitié furent ainsi plutôt difficiles puisqu’Ankou s’enfuyait en général face à Axel, surtout depuis que ce dernier lui avait lancé une grenouille dessus. Il voyait plus rarement Annahita qui restait rarement avec son frère, encore moins en présence de la tornade châtain.
Entre temps naquit la petite Alline, le 4 Août alors qu’il avait 5 ans. Habitué au luxe d’être un enfant unique, ce fut un coup dur pour Axel, l’espace de quelques mois. L’usurpatrice ! Elle arrivait comme cela et prenait sa place du plus intéressant ! Non, cela n’irait pas ainsi. Les six mois qui suivirent furent marqué par plus de punitions qu’il n’en eu dans toute sa vie après puisqu’il faisait absolument tout pour se faire remarquer. Honnêtement, s’il ne s’était pas casser la jambe en tentant une glissade sur œufs dans le couloir, il n’aurait probablement pas stoppé pendant un moment. Forcer à rester à la maison, il dû également voir la petite sœur qu’il refusait de voir, et là, en l’espace d’un seul sourire, tout changea. Soudainement elle n’était plus l’usurpatrice mais le sacré graal, et ce fut le début du Axel obnubilé par sa sœur que tout le monde connait. Bien entendu personne ne raconta à Alline que son frère la haïssait pendant 6 mois.
Le temps passait et malgré son incapacité de rester assis pendant plus de 5 minutes, le garçon se révélait être intelligent et naturellement charmant ; il devint rapidement un petit garçon que beaucoup trouvait intéressant pour de multiples raisons, et ainsi il passa une grande partie de sa jeunesse à essayer de plaire aux plus vieux. Ses parents firent face à de nombreuses demande de fiançailles également, mais Huan ne voulut jamais rien entendre à ce propos ; pas avant que son fils aille 15 ans il disait, et il en allait de même pour sa précieuse fille.
Sa relation avec Ankou commença à s’améliorer, ce dernier grandissant, et Axel comprenant que faire des farces n’était pas la bonne approche du tout. Peu à peu, ils se rapprochèrent et malgré leurs emplois du temps qui s’alourdissaient, ils devinrent pratiquement inséparables, au plus grand bonheur de leurs parents, mais aussi malheur puisqu’il va sans dire que même si le plus âgé s’était un peu calmé, il n’hésitait pas à emmener Ankou avec lui lorsqu’il décidait qu’aujourd’hui était le jour de mettre un sceau d’eau sur une porte. Cette relation comptait énormément pour Axel qui, malgré sa sociabilité remarquable, avait bien du mal à se trouver des amis qui ne lui parlaient pas parce que leurs parents pensaient que c’était une bonne chose d’avoir un Senri proche d’eux- c’était toujours la même chose avec les nobles, après tout…
Le jeune noble suivait ce que ces parents lui demandaient de faire, bronchant rarement face au lourd travail que l’on exigeait de lui. Son père qui avait connu les mêmes tourments que son fils venait souvent s’asseoir avec lui dans l’herbe du parc lorsqu’il avait l’occasion de prendre une pause. Ils ne se disaient pas grand-chose pendant quelques minutes avant qu’Huan laisse tomber le masque de l’homme noble pour faire rire aux éclats son fils. Axel admirait énormément son père et disait toujours honnêtement qu’il voulait être juste comme lui plus tard : il voulait rendre les gens heureux autour de lui, protéger et maintenir sa famille comme lui, mener une vie honnête et humble comme lui et servir son royaume au mieux, comme lui. Son père souriait à ces paroles et lui ébouriffait les cheveux. Même s’il ne le montrait pas directement, son fils savait qu’il était touché par cela ; après tout, il avait toujours eu ce don de lire à travers les autres, et son père ne faisait pas exception, c’est pourquoi il vivait toujours dans l’étrange sensation que ces mots le rendait triste, sans savoir dans quelle mesure. Il n’avait jamais le temps de le questionner parce son père lançait alors une blague et ils riaient encore, avant que Huan n’embarque son fils dans une farce. Souvent, lorsqu’Axel se faisait gronder pour ses bêtises, son père faisait semblant de soutenir Elizabeth en lançant à son fils de clins d’œil et des pouces en l’air derrière son dos – au risque de se faire prendre et frapper.
Il n’était pas rare non plus pour Axel de passer du temps avec sa mère et Alline. Entre Axel et Elizabeth, il y avait une sorte de complicité, aucun mot n’était nécessaire pour qu’elle sache ce qu’il avait en tête et ce dont il avait besoin. Son don de lire les gens venait certainement d’elle, ou peut-être était-ce simplement parce qu’elle était sa mère ? Quoi qu’il en soit il appréciait énormément les après-midi passées avec sa mère. C’était souvent confortable et Axel ne ressentait pas le besoin de courir partout ou de crier, simplement de s’assoir avec sa mère et de parler ou lire, Alline sur ses genoux.
Pour lui, pour tout le monde, ils étaient une famille exemplaire et heureuse que rien n’aurait pu briser.
Mais la vie heureuse commença à s’écailler lorsque le roi et la reine quittèrent ce monde. Il avait 15 ans alors, il était déjà bien assez grand pour comprendre de lui-même que définitement, tout allait changer. Il était plus grand que son ami, qui à seulement 13 ans devait déjà monter sur le trône. Ce fut un choc pour ses parents qui étaient proches de la famille royal également. Le ciel s’assombrissait à vue d’œil et même s’il se gardait de commenter en présence d’Ankou, il ne voyait pas du tout cette histoire bien se finir. Il aidait le Prince du mieux qu’il le pouvait, malgré tout essayant de faire sourire son ami, faisant en sorte qu’il mangeait bien et ne s’épuisait pas, mais également en le soutenant mentalement. Perdre ces deux parents, c’était un coup dur certain.
Et puis ce qu’il redoutait arriva, la guerre fut déclarée et il affirma sa loyauté. Ce qu’il n’attendait pas cependant, ce fut la mort de son père. Brutale, nette, soudaine. Il se souviendrait toujours de comment sa mère était devenue livide, comment les mots résonnaient dans sa tête alors qu’il l’aidait à s’assoir, des sanglots de sa sœur et de son cœur qui se tordait dans tous les sens alors qu’il enlaçait les deux femmes, sa famille. Huan Senri n’était plus et il était le seul homme à porter ce nom à présent. Tant de responsabilités d’un coup et un trou béant dans la famille qu’il devait combler à tout prix et rapidement. Une veuve et une fille était son héritage et il se demandait comment son meilleur ami n’avait pas craqué face au poids de tout un pays.
Il ne pleura que peu la mort de son père, il n’avait pas le temps pour cela, il tentait d’oublier en se tuant à la tâche et en multipliant les sourires. Sa mère tomba malade seulement quelques mois après la mort de son père et il se trouva forcer d’agrandir le vase avant que cette goutte d’eau ne le fasse déborder. Il ne pouvait abandonner sa famille, peu importe combien c’était dur d’endosser ses nombreux rôles.
C’est alors qu’il fit la rencontre d’une jeune femme, un an plus vieille que lui du nom de Linet. De longs cheveux d’ébènes, des yeux améthystes et un sourire fascinant, elle était aussi douce que sa beauté était grande et il s’était laissé prendre au jeu, parce qu’il avait besoin de cette porte de sortie de ces problèmes. Pendant un moment, il considéra même se marier avec la jeune noble, puisqu’après tout, il était en âge. Il ne le fit jamais cependant, puisqu’après un peu plus d’un an de relation, la femme qui le réconfortait et le rendait heureux, la femme qu’il croyait connaitre, la femme dont il voulait croire toutes les paroles, cette même femme le trompait. En réalité, elle ne l’avait jamais vraiment aimé, sans doute. Comme tant d’autres elle avait vu une opportunité. Elle était simplement plus habile et dure à lire. Il était tellement troublé qu’il aurait accepté n’importe qui les yeux fermés, et Linet avait été si habile, si bonne actrice… Il ne la revit pas après lui avoir proposé d’intégrer un théâtre populaire. Il n’en eu pas vraiment l’occasion de toute façon, puisqu’une fois la supercherie découverte, la jeune femme et son amant, comprenant qu’il était dangereux de rester trop près du Senri l’évitait à tout prix dans le château. Il n’avait tout simplement aucune raison de la voir de toute façons, ce qui est fait est fait, comme l’on dit.
Cette année lui permit de reprendre le contrôle de la situation et de la famille. Son emploi du temps se libérant considérablement, il consacra plus de son temps au Prince, son ami de toujours. Ses petites aides de temps à autres devinrent rapidement un vrai travail. Il devint le support de son meilleur ami, et cette fois pas seulement mentalement, mais également pour régler les affaires du royaume. Il était presque naturel qu’il devienne le conseiller du prince, la confiance mutuelle qui régnait entre les deux amis s’alliant aisément aux capacités d’Axel qui accepta sans aucune hésitation de dédicacé sa vie s’il le fallait à son pays, mais également à son ami. Ce qui ne l’empêche en aucun cas de continuer ses nombreuses fresques et la protection ultra rapprochée de sa sœur.
L’heure de sa mère approche, il en est conscient mais ne veut pas pour autant l’admettre, tout comme il admet difficilement l’heure du mariage, que ce soit pour lui ou sa sœur.    


► Quelques formalités :




    ♦~Code du règlement ?
    {Wonderful you !} [wOOUIII]
    ♦~Comment avez-vous trouvé ce forum ?
    ILLUMINATION DIVINE JE DIS.
    ♦~Expérience en RP ?
    J'hésite.
    ♦~Autre chose à ajouter ?
    PETITE B



Dernière édition par Axel Senri le Lun 28 Oct - 19:04, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Dirigeant outrageusement beau qui vous éblouit par sa beauté~♥

Masculin Nombre de messages  : 178

Localisation  : Dans mes appartements. Je vais... Dormir.
Emploi/loisirs  : Pas mes cours, en tout cas, je suis trop fatigué pour ça...=___x'
Humeur  : ... *Pousse un long soupir*

Inscrit depuis le   : 13/12/2008
avatar
Dirigeant outrageusement beau qui vous éblouit par sa beauté~♥


Feuille de personnage
Age: 17 ans, j'en aurais 18 cette année.^^
Race: Humain, qui ne désirerait pas être autre chose qu'un humain.^^
Arme / Pouvoir  : Je me bats avec une épée. Mais je sais manier d'autres armes, bien entendu.u__u

MessageSujet: Re: SENRI Axel {V.2}   Sam 13 Juil - 4:20

Seconde version d'une première version que j'ai envoyé dans les limbes invisibles du forum, là où personne ne pourra plus jamais s'en moquer !

Petit Axel, tu es de nouveau validé ! ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://illeaworld.forumactif.com
 

SENRI Axel {V.2}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Axel Haire [Pouff']
» Axel H. Merrick || Nobody raise their voices [U.C.]
» Axel De Janus
» Répartition de Axel Adarsîdh
» Axel caniche de 10 ans - SPA PLAISIR (78)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Illea's world :: Règlement: Avant le RPG. :: État civil :: Archives-