AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sweet Escape [Pv? Pour Henry, le seul et l'unique...]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité



avatar
Invité


MessageSujet: Sweet Escape [Pv? Pour Henry, le seul et l'unique...]   Jeu 22 Mar - 18:00

Pour Yuuki, aujourd’hui était une grande première.

C’était sa première sortie à Esidir, en dehors du château ! Depuis son arrivée deux mois auparavant, elle n’était jamais allée plus loin que le parc du château, et cela lui convenait parfaitement…Mais elle avait besoin de sortir aussi. Aujourd’hui, elle avait un jour de repos et avait décidé de s’en servir pour visiter un peu la ville, faire deux ou trois achats… S’aérer un peu quoi. Oh, pas que la vie au château n’était pas agréable, loin de là ! Actuellement, à part des regards ou des murmures peu tendres derrière son dos, la vie était plutôt tranquille et son métier lui plaisait grandement. En général, les gens n’étaient pas méchants avec elle. Elle sentait souvent une gêne, mais rien de bien important qui les pousserait à lui arracher la tête. Bon, d’accord, certains donnaient vraiment l’impression de vouloir la mener à la guillotine directement et ainsi surveillaient ses faits et gestes, mais Yuuki jugeait que cela était normal, bien que troublant. Et puis, sa compagne de chambre, elle, était très gentille ! Les deux filles s’entendaient très bien et avaient pas mal de centre d’intérêt en commun, alors cohabitation était parfaite ! Non, vraiment, Yuuki était plus qu’heureuse d’avoir changé de camp. Tout n’était pas rose, mais c’était déjà bien mieux que chez elle…
Mais elle avait aussi besoin de sortir un peu, de voir ce qu’était la vie de l’Est en dehors du château, et aujourd’hui était un bon jour. Le soleil se cachait assombrissant les alentours, mais malgré le fait qu’il faisait plutôt froid dehors et l’après-midi s’annonçait sans averses alors qu’elle avait quitté le château juste après avoir mangé. Elle avait enfilé une cape sur ses épaules et enfoncé sa capuche sur sa tête afin de cacher ses oreilles et sa queue de Neko. Elle ne désirait pas vraiment recevoir de regards mauvais sur elle alors qu’elle marchait, et ses oreilles ressortaient vraiment trop sur sa tête. Et puis, une cape la protégerait du froid. En dessous, elle portait une robe –chose assez rare pour être signalée- lui arrivant au-dessus des genoux très simples, verte avec une ceinture noire à la taille à manche longues et une bonne paire de collants noires ainsi que des bottes lacées noires sans talons. Elle passerait très facilement inaperçue dans la foule d’Esidir, selon ce qu’on lui avait dit. Yuuki avait également nouée ses longs cheveux noirs avant de partir, en une queue de cheval à l’arrache. Eux, ils étaient difficiles à camoufler, en vue de leur longueur, mais la cape noire faisait bien son travail. Il était certain que personne ne la remarquerait tant qu’elle serait habillée de la sorte !

La ville était gigantesque aux yeux de la petite Neko et ses yeux émeraude ne savaient plus trop où se poser alors qu’elle se frayait un chemin tranquillement dans la foule. Comme elle l’avait prévu, elle semblait parfaitement normale, comme une vraie humaine en plein milieu de la foule, bien qu’elle était consciente de recevoir un ou deux regards des commerçants à cause de sa cape qui lui masquait la tête et une partie du visage. Peut-être que cela lui donnait un air de malfrat ? Elle ne savait pas trop, mais elle préférait ne pas ôter sa capuche, sachant que ce serait une encore plus mauvaise idée de se faire remarquer. Yuuki n’avait vu aucun autre Neko déchu dans les rues et à priori, il n’y en avait pas des masses dans tout le royaume de l’Est non plus… Dire qu’elle ne se sentait pas vraiment à l’aise était un euphémisme, mais elle essayait malgré tout de passer outre et de prendre un peu de bon temps. Comme elle l’avait déjà précisé, Esidir était grande, et son centre-ville regorgeait de jolies choses à voir. Yuuki avait déjà mis la main sur des friandises qui étaient absolument délicieuses, mais elle se répétait qu’elle ne devait pas faire qu’acheter des friandises… Sinon, elle ne ferait que cela, pour sûr ! Son ventre ronronnait à chaque qu’une bonne odeur atteignait ses narines… Mais la petite demoiselle résistait, et même très bien ! Elle n’avait pas besoin de beaucoup de choses, mais elle pensait ramener un ou deux vêtements, ainsi que des petits bibelots, et peut-être quelque chose pour sa camarade de chambre, elle était si gentille…

Yuuki évita de se prendre un homme plutôt imposant par un pas sur le côté un peu brutal, mais sa nature souple de Neko l’aidait grandement dans son exercice qui était d’éviter de se prendre tout le monde de plein fouet. C’était fou de voir le monde qu’il pouvait y avoir en un seul endroit ! Là d’où venait Yuuki, il n’y avait jamais autant de monde dans la rue, ça pour sûr ! Elle huma un air de musique doux dont elle ne se rappelait plus la provenance en zigzaguant de nouveau avec agilité entre les humains et elfes. Au passage, elle ne pouvait s’empêcher d’admirer la taille de certaines personnes tout en ayant peur dès qu’elle en était trop près. Elle-même n’était pas petite, mais pour une Neko… Du reste, lorsqu’elle se retrouvait à côté de certaines personnes d’ici, elle était ridiculement petite, et pour être honnête, cela l’effrayait. Hop, encore un grand homme ! La brune s’écarta vivement du chemin et manqua de renverser un enfant au passage. Elle n’eut même pas le temps de s’excuser que le petit garçon filait en courant. Il n’avait pas l’air mal en point ou rien du tout en tout cas, alors elle était soulagée.
Elle redressa la tête, faillit se manger une femme en pleine figure, fit une sorte de pirouette mais s’en sortit bien, atterrissant sur ses deux pieds et reprenant sa marche immédiatement, tranquillement. Ah vraiment, elle aimait ses origines rien que pour le plaisir d’être aussi agile… Cependant, elle sentit immédiatement de nombreux regards sur elle. Yuuki se demanda un instant si c’était son acrobatie qui lui valait autant d’attention, mais lorsqu’elle sentit l’air passé sur ses oreilles qui frémirent soudainement, elle comprit que sa capuche était tombée en pleine action. Elle rabattit celle-ci brutalement sur sa tête et rougit violemment, essayant de se faire la plus petite possible… Mais le mal était fait et elle entendait déjà des murmures grâce à, justement, ses origines. Sa journée était fichue.

Parfois, elle ne savait plus si elle devait haïr ses origines ou les adorer…



[KUKUKUKU. Allez Reagan. Ou Henry, pour les intimes... XD
Je sais pas si c'est un PV ou pas, je verrais plus tard. Cool
J'ai rien à dire mais j'aime bien les HS. Et donc voilà, sujet ouvert, Reagan va pouvoir commencer à s'extasier sur le truc noir... XD]
Revenir en haut Aller en bas


RHYYYYYYS ♥

Féminin Nombre de messages  : 17

Localisation  : AH AH. Tu l'aimerais le savoir, hein?8D
Emploi/loisirs  : TRICOOOT. Encore et toujours.|D
Humeur  : Cool, cool, cool... Aaaah, Yuuki.-^^-

Inscrit depuis le   : 29/01/2010
avatar
RHYYYYYYS ♥


Feuille de personnage
Age: 19 ans. Je suis encore un bébé Elfe!XD
Race: Je suis un Elfe, même si...Mes oreilles...TT___TT
Arme / Pouvoir  : Un duo de deux épées! Euh...Un duo c'est déjà deux, non? Si?O_O

MessageSujet: Re: Sweet Escape [Pv? Pour Henry, le seul et l'unique...]   Ven 23 Mar - 4:23

Reagan aimait bien se promener en ville. Pourquoi ? Parce que, même si le temps se refroidissait, c'était toujours amusant pour lui de voir toutes ces personnes grouiller dans les rues, se presser pour rentrer chez elles ou dans les différentes boutiques qui bordaient les rues. Ses yeux violets s'ouvraient en grand devant toutes ces merveilles sur les étals, et il sautillait d'un trottoir à l'autre comme pouvait le faire un enfant de cinq ans venant pour la première fois en ville. Esidir était si différente de son village natale, pensa le jeune Elfe en jetant un coup d'œil à une dame à la robe magnifique qui conversait avec ce qui lui semblait être un fabricant d'horloges. Chez lui, il n'y avait pas tout ce bruit ni tout ce monde, les maisons étaient différentes, et il n'y avait pas de moyen de locomotion comme ces calèches qui filaient parfois sur le pavé, le faisant sursauter à chaque fois. Les vêtements aussi étaient différents, quoi que Reagan portait maintenant des vêtements à la mode d'Illea, comme tous ses compatriotes. Pratiquement tout avait coulé avec leur île, et puis pour bien s'intégrer, c'était mieux de ressembler aux Humains. Eux aussi étaient drôles, d'ailleurs... Ils avaient les oreilles rondes, et ils étaient petits aussi. Assez agressifs et bruyants, mais Reagan aimait leur culture si particulière. Et leur architecture, se dit-il en fixant une maison comme si c'était la première fois qu'il en voyait une. C'était triste que leur île ait coulée, mais ce nouveau monde n'était pas trop mal. Moins naturel, moins calme... Mais passionnant néanmoins.

Sifflant un air de son invention, le jeune homme aux cheveux blonds s'engagea dans le centre ville, l'endroit où il y avait le plus de monde et le plus de bruit. Comme il ne faisait pas très chaud, Reagan avait enfilé un des manteaux de son père, un peu trop grand pour lui et de couleur sombre, qui contrastait avec son pull d'un vert vif et son pantalon rouge. Ses bottes brunes claquaient sur le pavé alors qu'il avançait, tournant sans cesse sa tête de droite à gauche pour être sûr de ne rien manquer. Il y avait trop de choses à voir, il comptait bien y passer la journée. Enfin, jusqu'à ce que son père ne décide qu'il était temps de rentrer. Lorelei et Aleht étaient restées chez eux, et il ne fallait pas les faire attendre. Sinon, Reagan était certain de trouver un produit louche dans son verre. Et pas un produit qui lui ferait du bien.

Il avait déjà de la chance que son père ait consenti à le laisser partir... A dix-neuf ans, c'était bien qu'il commence à lui faire confiance ! Alors qu'il fixait avec intérêt un vendeur de sculptures, une rumeur lui fit tourner la tête. Les regards de plusieurs de ses voisins étaient tournés vers une petite demoiselle qui avançait rapidement, et Reagan vit immédiatement ce qui avait attiré leur attention. Oh, une Neko ! Mais avant qu'il ait eut le temps de faire quoi que ce soit, elle avait remit sa capuche sur sa tête et s'était éloignée. Hey, mais où allait-elle ? Ni une ni deux, Reagan se mit à la recherche de cette mystérieuse inconnue, laissant derrière lui les murmures indignés et surpris. Il ne mit pas longtemps à la retrouver, avec ses grandes jambes, il allait vite. Souplement, il passa entre deux personnes, et attrapa le bras de la petite Neko. Il serra un peu, pas assez pour lui faire mal, mais assez pour qu'elle ne puisse pas se défaire de son étreinte, et se dirigea vivement vers un trottoir peu bondé. Enfin un peu de calme ! Une fois qu'il y fut arrivé, il lâcha le bras de la Neko, et se tourna vers elle avec un grand sourire (et non, il ne pense même pas que ce qu'il a fait peut être effrayant). D'une voix enthousiaste, il lui dit, comme s'il étaient de vieux amis d'enfance:

« Je t'ai vue sans ta capuche là ! Dit, tu es Neko, pour de vrai ? Je n'ai jamais vu de Neko ! Je suis ravi de te voir, je suis Reagan ! »

Après quoi, il lui tendit la main, toujours aussi souriant. C'était comme ça qu'on disait bonjour ici, hein ? Ou alors on embrassait sur la joue ? Pris d'un doute soudain, il décida que si elle ne prenait pas sa main, il l'embrasserait sur la joue, car il se serait alors trompé. Reagan n'était pas un jeune homme qui se compliquait la vie en d'inutiles interrogations, c'était certain. Là où n'importe qui hésitait et réfléchissait, ne serait-ce qu'un minimum, lui agissait, sans autre forme de procès. Cette spontanéité qui datait de son enfance n'allait pas en s'atténuant, mais plutôt en empirant, ce qui était agaçant de l'avis de son père. Lui ne voyait pas où était le problème... C'était bien, de sourire et de rire !

[Ce qui est bien avec Reagan, c'est qu'il se rend même pas compte qu'il pourrait passer pour le pire des détraqués.X'D

Tu vas voir comment il va s'extasier, dans quelques postes.Cool]

_________________


Can't you see you're beautiful,
And you deserve so much more,
I would give you everything if there was a way...
If I was king for a day, I'd make you my queen,
I'll give you anything.

I'll take you away from this little apartment,
And escape this pain that you've been living with,
I would build you a castle in the skies,
So high it'll blow your mind,
I would give you a crown,
Made from the promises for better life.

If I was king for a day,
I'd make you my queen.


“The secret of reaping the greatest enjoyment from life is to live dangerously!“
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité



avatar
Invité


MessageSujet: Re: Sweet Escape [Pv? Pour Henry, le seul et l'unique...]   Dim 8 Avr - 2:03

Yuuki ne souhaitait vraiment pas se faire remarquer.

C’était sa nouvelle phobie, passer inaperçue, se fondre dans le décor… Elle devait absolument faire en sorte qu’on ne la remarque pas plus qu’il ne le faut. Cela ne la dérangeait pas du tout qu’on ne fasse pas attention à elle, du moment qu’on ne lui lançait pas un regard ambigüe. Venir à l’Est l’avait rendue plus peureuse et paranoïaque qu’elle ne l’aurait jamais pensé, bien elle ne le regrettait aucunement. Elle c’était très vite rendue compte que dû à la guerre, de nombreuses personnes avait une certaine haine et animosité envers tous les déchus, mais plus particulièrement les Nekos, que l’on remarque bien plus facilement que les Esprits. D’ailleurs, aujourd’hui n’était pas une exception : elle s’était faites remarquée, de nouveau, à cause de ses oreilles de chats, dressés fièrement sur sa tête noire. Elle n’avait pas honte d’être une Neko, elle était fière même, quelque part, mais ce n’était pas pratique du tout. Yuuki n’était d’habitude pas quelqu’un qui aimait avoir toute l’attention, mais alors ces temps-ci, elle le redoutait encore plus. Elle se lamentait tout en essayant de s’enfuir le plus vite possible en forçant le pas, évitant avec tout autant d’habilité les gens rien qu’en regardant leurs pieds par terre. Voilà, elle devait faire encore plus profil bas…
Non, vraiment, elle devrait s’acheter une capuche qui tenait bien, avec un élastique, quelque chose comme ça… Hum, c’était un achat à faire, effectivement. Elle n’était pas très douée en couture, elle finissait toujours pas déchiré le tissus avec ses ‘griffes’, alors elle devait acheter. Ah, sa vie n’était vraiment pas très drôle, être une Neko déchue n’était…

Uh ? Elle sentit soudainement une légère pression sur son bras, puis elle se sentit tirée vers le côté. Elle suivit mécaniquement le mouvement, trop surprise pour faire quoi que ce soit, mais ses yeux se levèrent immédiatement, rencontrant le dos d’une personne, probablement un homme. De ce qu’elle pouvait voir, il portait un pantalon rouge très flash – il ne devait pas avoir peur de se faire remarquer- et un manteau sombre. Il avait également des cheveux d’un blond presque doré qui faisait presque mal aux yeux. En tout cas, il était grand, et fort, de ce qu’elle pouvait sentir. Yuuki n’était pas du tout à l’aise. Elle avait peur, honnêtement, mais ce serait inutile d’essayer de s’enfuir, il la tenait fermement. La petite brune angoissait soudainement à l’idée de ce que l’on pourrait bien lui faire… Et puis le garçon s’arrêta d’un seul coup, sur un trottoir qu’elle balaya très rapidement du regard pour se rendre compte qu’il était peu fréquenté. Yuuki avala sa salive amèrement et leva de nouveau ses yeux, à la fois curieuse et inquiète de voir à quoi ressemblait son « ravisseur » alors qu’il la lâchait finalement. Elle ramena vivement sa main à sa poitrine, méfiante. Il s’était tourné vers elle vivement, et elle constata qu’il était jeune, immédiatement, qu’il portait un pull vert… Mais aussi qu’il… Il souriait ? Et pas d’un sourire inquiétant de kidnappeur – bien que sur le coup, il lui parut ainsi, mais on ne peut pas lui en vouloir-, non, un vrai sourire de gentil.
C’était de plus en plus étrange.


« Je t'ai vue sans ta capuche là ! Dit, tu es Neko, pour de vrai ? Je n'ai jamais vu de Neko ! Je suis ravi de te voir, je suis Reagan ! »

… C’était de plus en plus étrange. Yuuki eu l’impression soudaine d’être embarquée dans un monde d’arc en ciel avec des fleurs partout. Ce garçon semblait juste irradié de sincérité et de pureté. Elle n’avait jamais vu ça de toute sa vie. Il n’inspirait que du bon. Elle en restait bouche bée, ne réalisant pas du tout ce qu’il venait de se passer. Elle cligna des yeux plusieurs fois, ayant à peine conscience qu’elle devait avoir l’air stupide, à le regarder ainsi.
Toute idée de fuite l’avait quittée d’un seul coup, et elle ne pouvait que regarder, comme ça, sans rien dire. Elle ne savait pas du tout si c’était le sourire, les cheveux, la voix, le ton, l’air gentil ou quoi que ce soit, mais une chose était sûre, il ne semblait pas lui vouloir de mal, et il avait l’air… Décalé. Totalement décalé. Elle aurait dû s’en douter en voyant ses vêtements, déjà, mais là, elle s’en rendait vraiment compte. Pour être honnête, il avait l’air d’une personne ayant un grave handicap mental, là, à ses yeux. Il avait aussi un effet ‘lavage de cerveau’ puisqu’elle ne pouvait plus penser à rien qu’à se demander ce qu’il se passait. Son cerveau ne semblait plus envoyé de signaux dans son corps, et du coup, elle laissa tomber son bras le long de son corps, impuissante. Vraiment, que voulez-vous qu’elle fasse, qu’elle réponde ? Rien ne lui venait. Le choc était puissant, en tout cas, et elle avait un peu l’impression d’être sous hallucinogène.
La ville de l’Est lui réservait encore beaucoup de surprise comme cela, ou pouvait-elle se promener tranquillement, un jour ? La Neko enregistra doucement ce qu’il se passait, baissant légèrement les yeux pour remarquer qu’il lui tendait la main, sans vraiment comprendre pourquoi. Elle cligna de ses yeux émeraudes de nouveau, enregistrant peu à peu la situation, et les ramena vers ceux violets de son ‘kidnappeur’. Ok, de ce qu’elle avait pu comprendre, il ne lui voulait aucun mal. Juste… La traîner là et lui dire bonjour parce que c’est une Neko, et qu’il ne l’a jamais vu.
Pas du tout suspect, à part ça… Elle opta donc pour une solution générale à ses problèmes…


« Umh… Bonjour… ? »


[Oh, oh, Reagan. Va doucement, faut pas brusqué mémé. Elle comprend que dalle. Elle pensait se faire agressée là... XD
Allez, saisit ta chance, Reagan. Traumatise là encore un peu. Cool ]
Revenir en haut Aller en bas


RHYYYYYYS ♥

Féminin Nombre de messages  : 17

Localisation  : AH AH. Tu l'aimerais le savoir, hein?8D
Emploi/loisirs  : TRICOOOT. Encore et toujours.|D
Humeur  : Cool, cool, cool... Aaaah, Yuuki.-^^-

Inscrit depuis le   : 29/01/2010
avatar
RHYYYYYYS ♥


Feuille de personnage
Age: 19 ans. Je suis encore un bébé Elfe!XD
Race: Je suis un Elfe, même si...Mes oreilles...TT___TT
Arme / Pouvoir  : Un duo de deux épées! Euh...Un duo c'est déjà deux, non? Si?O_O

MessageSujet: Re: Sweet Escape [Pv? Pour Henry, le seul et l'unique...]   Jeu 26 Avr - 2:15

Si Reagan avait eu ne serait-ce qu'un minimum de bon sens, il se serait rendu compte que traiter la Neko de la sorte n'était pas exactement le meilleur moyen pour sympathiser avec elle. Le jeune Elfe se savait un peu trop brusque parfois, mais ne pensait pas pour autant à y remédier. Son attitude ne lui avait jamais vraiment attiré de graves ennuis jusqu'ici, après tout, et de toute manière, même s'il avait essayé, il n'y serait pas arrivé. Reagan se connaissait, assez pour savoir qu'en prenant garde à ce qu'il disait, il sortait trois fois plus de bêtises. Il était ainsi fait, avait-il finit par conclure, et il n'y pouvait strictement rien ! Il devait juste continuer à vivre sans se soucier des petits détails. Une philosophie de vie qui aurait sans doute laissées perplexes quelques personnes intelligentes, mais qui lui convenait. C'était pourquoi, en ce moment même, il ne se souciait pas du regard ébahi que posait sur lui sa petite compagne. Comme si l'avoir attrapée par le bras et traînée à l'écart était la chose la plus naturelle au monde. Comme si s'adresser à elle comme à une vieille amie de la famille était tout aussi normal. Ah oui, décidément, Reagan aurait bien mérité une réprimande et une tape claque sur la joue pour avoir agir de manière aussi impulsive. Malheureusement, son père n'était pas derrière lui pour le sermonner, et le jeune homme aux cheveux blonds continuait à sourire de toutes ses dents, heureux comme un enfant à qui on aurait donné un nouveau jouer. Une Neko, pensait-il, c'était sa chance !

On en parlait beaucoup de ce coté du Royaume, mais il n'en avait encore jamais vu. Même pendant la Guerre Civile, il ne lui avait pas été donné d'observer un membre de ce peuple que l'on disait venir du froid. Des Esprits et des Humains, il en avait vu des tas, mais des Neko... Jamais. D'où l'excitation visible qui lui faisait briller les yeux d'émerveillement. Tout le monde disait que les Neko étaient cruels et sans pitié, mais cette jeune fille avait l'air aussi gentille que n'importe quelle jeune fille. Elle avait même l'air un peu perdue... Comme Reagan la comprenait ! Ce n'était pas facile de s'y retrouver dans cette grande ville. Peut-être qu'elle ne retrouvait plus son chemin ? L'idée qu'elle puisse être interloquée par son comportement, elle, lui passa largement au dessus de la tête, quand bien même c'était la réponse la plus logique.

« Umh… Bonjour… ? »

Reagan s'apprêtait à lui répondre avec emphase lorsqu'il s'aperçut qu'elle n'avait pas prit sa main. Il fronça les sourcils l'espace d'un instant, avant de retrouver sa mine enjouée. Alors il s'était trompé, comme il l'avait pensé ! C'était bien lui, ça, de confondre les différentes coutumes d'Illea. Se serrer la main devait être pour se dire au revoir, et non bonjour. Donc, pour dire bonjour, on s'embrassait sur la joue. Satisfait de son petit résumé, le blond se décida à joindre le geste à la pensée. Sans brusquerie, il attrapa les épaules de la Neko aux yeux verts, et se baissa pour l'embrasser sur la joue, tout simplement. Il se releva, toujours avec ce grand sourire peint sur les lèvres, et posa ses mains sur hanches.

« Bonjour ! Je suis désolé, je pensais qu'on serrait la main pour dire bonjour, mais je m'ai trompé ! Ah, ce n'est grave. Dit, c'est quoi ton nom ? Tu sais, comment tu t'appelles... »

Il marqua une courte pause, répétant sa phrase à voix basse, comme pour s'assurer de la justesse de ses propos. Reagan avait toujours du mal avec la langue Humaine, et était intimement persuadé d'avoir fait plusieurs fautes en parlant. Il ne chercha pas à les corriger, cependant, car il ne recherchait pas l'exactitude. Tant que le message passait, c'était suffisant à ses yeux. Il se serait bien adressé à elle en Elfe pour qu'elle puisse voir à quel point il parlait bien en temps normal, mais se retint en sachant qu'elle n'aurait rien compris. Elle ne devait comprendre que la langue Humaine et celle de son peuple. Oh, est-ce que les Neko avaient une langue à eux, tiens ? Il avait toujours pensé que oui, mais comme il n'en avait jamais vu jusqu'ici, il n'avait pas pu vérifier. Il allait beaucoup en apprendre aujourd'hui, décidément ! Il avait mille questions à poser à sa pauvre interlocutrice.

« Moi comme j'ai dit, je suis Reagan, finit-il par dire en se désignant du pouce pour appuyer sa déclaration, mais tu peux m'appeler à ton aise si tu veux. »

Sans se rendre compte que la deuxième partie de sa phrase n'avait aucun sens, il se remit à sourire et la regarder avec curiosité. C'était vraiment bizarre d'avoir deux paires d'oreilles ! Même si on devait mieux entendre avec, du coup. On lui avait dit que les Neko entendaient et voyaient mieux que les autres races, ça devait être pratique. Ah oui, il avait aussi entendu qu'ils voyaient dans le noir. Si c'était vrai, ça devait être pratique ! Laissant ses questions de côté en attendant que la jeune fille aux cheveux sombres se présente, Reagan bouillonnait littéralement d'impatience. Tel un chercheur d'or ayant localisé un énorme filon, il contemplait sa découverte avec une certaine fierté, et n'était pas prêt de la laisser filer. Elle avait bien quelques minutes à lui consacrer, non ? Et si elle n'en avait pas, eh bien... Il poserait ses questions très rapidement, il le jurait.

[Ah ça, la délicatesse, Reagan ne connaît pas... Il ne l'agresse pas, voyons, il lui dit bonjour. Her her.8D]

_________________


Can't you see you're beautiful,
And you deserve so much more,
I would give you everything if there was a way...
If I was king for a day, I'd make you my queen,
I'll give you anything.

I'll take you away from this little apartment,
And escape this pain that you've been living with,
I would build you a castle in the skies,
So high it'll blow your mind,
I would give you a crown,
Made from the promises for better life.

If I was king for a day,
I'd make you my queen.


“The secret of reaping the greatest enjoyment from life is to live dangerously!“
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Sweet Escape [Pv? Pour Henry, le seul et l'unique...]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Sweet Escape [Pv? Pour Henry, le seul et l'unique...]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» the sweet escape ∞ (noël)
» + Pool Party: sweet escape.
» A quoi ça sert les émotions pour soi tout seul ? (Terminée)
» sweet escape.
» A quoi ça sert les émotions pour soi tout seul ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Illea's world :: Hors-jeu :: Fonds de tiroirs :: Anciens discours-