AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Seek and Find?-{Alline Senri}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité



avatar
Invité


MessageSujet: Re: Seek and Find?-{Alline Senri}   Ven 8 Juil - 21:41

[Cool. Moi non plus.u__u]


Le fait que Coleen ait trouvé une bague ne pouvait dire qu’une seule chose pour Alline : on pouvait retrouver des choses en cherchant dans les fauteuils. Alors ce bracelet, si il l’avait bien perdu ici, ils pouvaient le récupérer ! Elle n’avait que quatorze ans, mais Alline Senri était une fillette malgré tout intelligente pour son âge. Intelligente et cultivée. Simplement trop naïve et trop protégée par son frère. Comprendre et apprendre, c’était naturel pour elle, mais pas vraiment comprendre et apprendre ce qu’on avait pas prévu qu’elle comprenne ou apprenne. On n’avait jamais vraiment voulu qu’elle découvre le monde tel qu’il est réellement. Jamais vraiment voulu que ses petits yeux innocents se posent en face de la cruelle pauvreté du pays, en face de la guerre qui menaçait d’éclater entre l’Illea Est et l’Illea Ouest. Après, elle n’était pas stupide à ce point. Elle savait, pour ne plus avoir de véritables nouvelles d’Annahita, qu’il y’avait des tensions entre la belle princesse et son frère jumeau. Ankou et Annahita. Les jumeaux Della’Morte. Les maitres de cette contrée qu’était Illea. Alline avait souvent pensé que si Ankou eut été le seul dirigeant il n’y aurait jamais eu de problèmes. Elle ne voulait aucunement porter atteinte à Annahita, qu’elle respectait beaucoup malgré le fait qu’elle ne la connaissait pas vraiment, mais elle trouvait tout de même qu’Ankou était le chef idéal. Le roi parfait pour diriger un pays. Et un garçon de surcroît. Peut être était ce parce qu’on l’avait éduquée de manière à penser que la femme n’a qu’une place mineure dans la société mais Alline avait toujours trouvé un peu étrange qu’un pays puisse avoir simplement une Reine comme héritière du trône. Elle trouvait ça… Un peu bizarre. Sans doute parce qu’un roi était plus apte à diriger. Un chef, Alline avait quand même compris que ce n’était pas forcément quelqu’un d’intelligent ou de compétent dans la stratégie. Elle avait compris que ce qui faisait la force d’un chef, c’était sa popularité, le fait qu’il soit écouté des gens. En même temps, avec le conseiller du Prince pour frère, elle avait vite compris la fonction d’Axel. Ankou dirigeait, Axel conseillait avec un grand talent et beaucoup d’intelligence. Ankou était populaire, avait une réputation saine et sans réelles bavures. Là où Axel, si il était loué pour ses compétences et sa capacité de réflexion, avait tout de même une réputation un peu frivole, presque gamine. Alline aimait Axel, évidemment. Mais elle aurait quand même apprécié qu’il sâche se tenir un peu de temps en temps. Il y’a encore peu de temps il tenait la main d’une jeune demoiselle en riant et en lui caressant les cheveux. Alline aurait trouvé ça très beau, si cette demoiselle n’avait pas été la cinquième ce mois ci… Ankou lui, il n’avait pas ce genre de procédés. Enfin, elle voulait dire… Axel était merveilleux, un grand frère modèle oui. Mais Ankou était une sorte de meilleur modèle dans un sens. Il n’était peut être pas aussi décidé qu’Axel, pas aussi impulsif et motivé, mais il était plus tranquille, plus calme, du moins dans l’esprit de la petite blondine. Il était en quelque sorte l’image qu’Axel aurait dût refléter en tant que… En tant que quoi au juste ? Non, elle faisait fausse route. Il était l’ami idéal pour Axel. Tout aussi compétent et intelligent. Tout aussi excellent dans les domaines de la direction du pays. Mais plus calme. Plus posé. Moins enclin à s’emporter pour pas grand-chose, à l’inverse d’Axel qui était quelqu’un de plus nerveux, plus porté sur l’offensive, si elle osait qualifier la chose ainsi. Une sorte de duo parfait. Dont l’un avait du sang royal. Le pays ne pouvait qu’aller très bien. Par rapport à l’organisation de l’autre pays, avec une reine et une chef de clan d’une race dont Alline n’avait que très peu entendu parler, et qu’Annahita ne connaissait que depuis peu de temps…. Alline trouvait le système de l’Est bien plus abouti que le système mit en place à l’Ouest. Et cela, malgré son intelligence. Naïveté.

«Ou peut-être que je ne l'ai pas perdue là. Mais il me semble bien, pourtant.»

Coleen continuait de chercher, d’un air cette fois qui parut à Alline un peu plus distrait, comme si la bague allait lui révéler l’endroit où se trouvait le fameux bracelet que l’Elfe aux cheveux dorés avait perdu et qu’ils étaient en train d’activement chercher. Alline releva un autre coussin, avisant qu’en dessous ne se trouvait que quelques petits détritus dont elle n’avait que faire et qu’elle se promit de jeter à la poubelle un peu plus tard, elle put se retourner vers Coleen pour s’enquérir de sa situation. Il ne semblait plus vraiment motivé par la recherche. Il était assit sur ses talons à regarder faiblement la bague et à vaguement chercher distraitement ce qui lui tombait sous la main. Pour un peu, Alline lui aurait secoué les puces, si elle n’avait pas été d’un tempérament gentil et compréhensif. Elle le vit se retourner vers elle et se redresser, l’air un peu plus lassé que quand elle était entrée la première fois. Est-ce qu’il était en train de perdre sa motivation ? Alline n’en savait rien, mais il faisait sa pour sa petite sœur… Et elle était sûre d’une chose. Un grand frère exemplaire ne doit jamais abandonner ce qu’il fait pour sa petite sœur. Axel aurait trouvé ce bracelet en deux temps trois mouvements lui. Elle devait tenter de faire pareil ! Pour prouver que les grands frères peuvent tous être comme Axel avec un peu d’efforts. Et que toutes les petites sœurs pouvaient avoir au moins ce bonheur là. Avoir un grand frère formidable.

«Hm, Mademoiselle Alline? Je pense que je ne suis pas allé aussi loin que là-bas, ça m'étonnerait qu'elle y soit.»

Alline regarda autour d’elle, constatant qu’en effet, leurs positions respectives s’étaient quelque peu éloignées. Oups… Peut être qu’elle en avait un peu trop fait dans ses recherches ? Elle pensait avec beaucoup de sérieux que si elle étendait son champ de recherche, elle allait trouver l’objet de ses fouilles plus rapidement. Mais… Il fallait croire que Coleen avait finalement une idée un peu plus précise de l’endroit où il fallait concentrer les fouilles. Alors donc, se rapprocher un peu de lui. Au moins ça réduisait le périmètre et rendrait leurs investigations d’autant plus faciles ! Il faut toujours voir le bon coté des choses. Toujours.

«Peut-être que si je lui donne la bague, elle sera contente quand même. Elle oubliera peut-être qu'elle a perdu son bracelet.»

Alline cessa de chercher pour se tourner vers Coleen, l’air un peu sévère, prête à lui faire un bon petit topo de la situation. Non, elle ne serait pas contente. Alline elle-même ne le serait pas. Elle refusait d’avoir ce genre de cadeau à la place de l’objet perdu par son frère. Et si vraiment l’objet perdu était introuvable, alors ils tenteraient de le remplacer par quelque chose d’encore mieux. Mais là, c’était une simple bague, visiblement pas très onéreuse non plus. Une bague tout à fait commune… Comparé à un bracelet, même sans l’avoir vu, Alline pouvait dire qu’elle préférait le bracelet.Non, choisir cette option c’était juste la preuve que Coleen n’était pas près à tout pour sa petite sœur, et ça, ça rendait triste la petite sœur du Conseiller de l’Est.

«Si je fais une offrande, peut-être que je le retrouverais plus vite? Ou alors il a disparu à tout jamais. J'ai dû faire quelque chose de mal.»

Alline finit par s’asseoir en face de lui pour le regarder d’un air perplexe. Une offrande ? Quelque chose de mal ? Peut être qu’il faisait là une allusion à la religion appliquée par les Elfes. Hum, Alline n’en avait aucune idée. Elle était humaine, elle. Sa propre religion n’avait pas grand-chose à voir avec celle des Elfes, leurs dieux n’étaient pas les mêmes. Sur le point de vue religieux, Alline Senri n’était peut être pas une pratiquante invétérée, mais elle avait les bases et les notions d’une fille bien éduquée dans la matière. Et elle… Y croyait autant que possible. Jeune et naïve, pour elle ce genre de croyance était tout à fait naturel. Au même titre que les dragons et les princesses de compte de fées. Ca faisait parti de ces choses qui étaient encore dans sa tranche d’âge. Elle croyait donc en sa propre religion, mais la religion Elfique, elle n’en avait eu que très peu d’échos. Ce n’était pas ce qu’elle était censée apprendre après tout. Aussi elle pencha sa tête sur le coté, avant de sourire à Coleen d’un air qui se voulait encourageant. Non, ils ne pouvaient pas laisser tomber ! Pas maintenant ! Pas encore, non.

« Je suis sûr que vous n’avez rien fais de mal, vous avez l’air très fidèle ! A mon avis, il est simplement perdu… Et nous le retrouverons très vite si on s’y met à deux ! En plus maintenant on a un espace réduit pour chercher… Alors on peux y arriver ! »

Elle hésita un court instant, puis se releva avant de placer ses petites mains contre un fauteuil de la zone indiquée qu’elle n’avait pas eu le loisir de fouiller la première fois qu’elle était passée de ce coté. Elle avait procédé par alignements. Maintenant, c’était plus facile. Ils allaient le retrouver. C’est sur.

« Votre petite sœur sera ravie de revoir son bracelet ! Et puis vous êtes son grand frère, c’est votre rôle que de la protéger… Croyez moi je sais de quoi je parle ! Mon grand frère est le meilleur des grands frères. Il n’aurait jamais laissé tomber si c’était pour moi. Je le sais. »

C’est sur cette confession souriante qu’Alline replongea de plus belle dans la fouille du salon à la recherche du bracelet de la sœur Tyrell. Oui, Axel n’aurait jamais laissé tombé si c’était pour elle. Elle le savait. Il était peut être parfois agaçant, lourd, pénible, avec une réputation assez controversée, et justifiée, il était peut être parfois un peu trop pot de colle, il surgissait parfois un peu trop souvent… Mais c’était son grand frère. Le meilleur des grands frères. Si Coleen pouvait devenir pour sa sœur la même chose, ça serait merveilleux. Allons, au travail ! Ils allaient y arriver. Forcément !
Revenir en haut Aller en bas


Violeur de propriétés privés, et crabe à ses heures

Masculin Nombre de messages  : 43

Localisation  : Dans un couloir.
Emploi/loisirs  : Flirter et embêter son monde.
Humeur  : Espiègle.

Inscrit depuis le   : 14/06/2010
avatar
Violeur de propriétés privés, et crabe à ses heures


Feuille de personnage
Age: 15 ans.
Race: Elfe.
Arme / Pouvoir  : Se débrouille à l'épée.

MessageSujet: Re: Seek and Find?-{Alline Senri}   Mar 13 Sep - 19:30

{I gère, Hubert. ಥwಥ}

Coleen était croyant, pour sûr, et aussi pratiquant. Le contraire lui aurait semblé franchement bizarre! C'était stupide, non? Si on croyait en un Dieu mais qu'on refusait de l'honorer, alors ça revenait à dire qu'on croyait qu'il existait, mais qu'on refusait de se montrer aimable envers lui. C'était chercher les ennuis, en résumé. En tout cas, c'était comme ça que le jeune elfe voyait les choses. C'était ça qu'on lui avait appris, ça que sa mère et son père lui avaient expliqué, et ça qu'il inculquerait à ses enfants quand il en aurait. Pas tout de suite, donc, mais un jour. Et puis peut-être qu'il ne pouvait pas retrouver le bracelet parce que, oui, il devait être puni de quelque chose. Il réfléchissait sérieusement à la question, quand il énonça ses pensées à voix haute. Il posa ses yeux bleus sur la jeune fille, en face de lui, qui venait de s'assoir sur un fauteuil. Elle avait l'air relativement perplexe, pour ce qu'il en savait. Il ne savait pas pourquoi, cela étant. Ce qu'il avait dit était tout à fait censé, selon lui, et même pas bête du tout. Mais il savait très bien que les humains n'avaient pas les même croyances qu'eux ; et bien qu'il méprise – chose rare – leur religion, ilo avait appris à ne rien dire à ce sujet. Il aurait aimé expliquer à Alline à quel point leur vision des choses à eux était plus jolie, plus logique que la leur, mais il craignait qu'elle le prenne mal. Et puis ce n'était pas ses affaires, il ne devait pas s'en mêler. La petite blonde lui offrit un sourire encourageant, avant de ne prendre la parole à son tour.

« Je suis sûr que vous n’avez rien fais de mal, vous avez l’air très fidèle ! A mon avis, il est simplement perdu… Et nous le retrouverons très vite si on s’y met à deux ! En plus maintenant on a un espace réduit pour chercher… Alors on peux y arriver ! »

Fidèle? Hm... Fidèle comme, fidèle en amour? Fidèle comme quand on ne trompe pas quelqu'un? Coleen fronça légèrement les sourcils, signe d'une réflexion profonde, quand elle prononça ces quelques mots. Elle parlait peut-être de sa religion? Fidèle à une religion, ça devait se dire. Peut-être que ça signifiait ne pas aller voir d'autres religion, mais... Mais ça sonnait bizarre, quand même. Une expression humaine, peut-être. Il ne les connaissait pas toutes, et le reconnaissait volontiers. Il écouta avec un léger sourire le reste de sa réponse, amusé par son entrain. Elle avait presque l'air plus motivée que lui, là! Ça aurait dû être le contraire, pourtant. Sûrement ne savait-elle pas à quel point Jeany ne méritait pas du tout les efforts qu'ils étaient en train de fournir pour elle, voilà. A l'heure qu'il était elle devait déjà être en train de fouiller dans ses affaires pour aller perdre quelque chose, en guise de vengeance. Et il n'aurait pas parié que Celian allait l'en empêcher. S'il lui ramenait son bijou elle allait se retrouver bien embêtée, ah! Elle serait obligée d'aller le retrouver, ou bien elle allait se sentir mal vis-à-vis de lui. Bon. Elle n'était pas si horrible que ça, mais elle n'était pas la meilleure petite sœur au monde, ça non. Enfin, pour lui elle l'était : mais ça résidait uniquement dans le fait qu'il n'en avait que deux, et que selon lui elles étaient forcément les meilleurs au monde. S'occuper d'un cadet, d'accord. Mais de quatre, c'était une toute autre histoire!

Alline – qui s'était relevée – repris néanmoins, sans savoir que la 'petite sœur' était une véritable tyran :

« Votre petite sœur sera ravie de revoir son bracelet ! Et puis vous êtes son grand frère, c’est votre rôle que de la protéger… Croyez moi je sais de quoi je parle ! Mon grand frère est le meilleur des grands frères. Il n’aurait jamais laissé tomber si c’était pour moi. Je le sais. »

Ouiiii, mais son grand frère n'avait apparemment qu'une petite sœur, et pas la plus difficile, ça se voyait. Chez lui, l'une courait partout en riant, l'autre suivait en pleurant ou se plaignait, l'autre criait à propos de bijoux et de robes qui ne lui allaient pas ou d'une coiffure ratée, et le dernier aimait par-dessus tout lui créer des problèmes. Et quoi qu'il éprouve une affection toute particulière pour eux – et en particulier son frère le plus proche, avec qui il partageait plus de points communs – parfois il avait vraiment envie de les donner au premier venu. Ou à Alline, tiens! Qu'elle comprenne réellement ce que voulait dire 'protéger sa petite sœur' ou 's'occuper de son petit frère'.

Cela étant il se leva, et imita son amie en allant vérifier un fauteuil au hasard – est-ce qu'il avait déjà cherché là, ou pas? Impossible de se souvenir – pas très loin d'elle. Oui, ils finiraient par le retrouver, sans doute. S'il était là, évidemment. Et si personne ne l'avait ramassé.

Une nouvelle fois le découragement lui tira une moue ennuyée, et il ne prit pas la peine de se tourner dans la direction d'Alline pour lui adresser la parole. Ils n'étaient que deux dans la pièce : s'il parlait, c'était forcément à elle.

« Oh, ma sœur n'est jamais ravie de rien!
s'exclama-t-il avec un sourire amusé, sur le ton de la plaisanterie. Elle est très..., euhm, capricieuse. Depuis que mon autre sœur est née notre mère s'occupe moins d'elle, c'est pour ça. Remarquez, après la naissance de mon frère elle était déjà embêtante. Enfin, c'est mes frères qui disent ça, je ne sais pas. Elle s'énerve pour de pas grandes choses. »

Un peu perdu dans ses 'mon frère', 'ma sœur' et compagnie, il dut s'arrêter une seconde de parler pour réfléchir. C'était ça, d'avoir une grande famille : il n'arrivait pas à trouver un qualificatif pour tous. Il aurait fallu dire..., grand frère, petit frère, frère cadet, petite sœur, sœur cadette? Fiou.

« Vous croyez que je peux vous tutoyer? Parce que,
expliqua-t-il avec un hochement de tête, tout en vérifiant qu'il n'y avait bel et bien rien sur ce fauteuil, je tutoie mes amis. C'est lointain, vous. »

Il était sûr d'avoir fait une faute, mais au moins l'idée était passée. Il se redressa, et balaya la pièce du regard. C'était véritablement immense, comme endroit. Il tenta une énième fois de refaire son parcourus de mémoire. Ils étaient partis de leurs appartements. Ensuite, ils avaient courus dans un couloir, presque renversé une Noble qui passait par là. Ils avaient attirés dans le salon. Ensuite, ils étaient descendus. Oui, il se souvenait être descendu. Et puis ils étaient allés dans les jardins, et..., et...

Il claqua des doigts, et se tourna vers Alline.

« Ah, je sais peut-être où il est, finalement! S'il n'est pas ici, alors je crois savoir où il est tombé! »


Merveilleux, Coleen. S'en souvenir dix minutes plus tôt n'aurait, évidemment, pas été possible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité



avatar
Invité


MessageSujet: Re: Seek and Find?-{Alline Senri}   Mer 14 Sep - 14:34

Depuis qu’ils avaient commencé à chercher ce bracelet, Alline s’était souvent demandé ce qu’Axel aurait fait à sa place. Comment il aurait réagit face à une telle situation. Elle se l’était demandé relativement souvent, et n’avait pas été capable de fournir une réponse correcte, ce qui expliquait sans doute pourquoi elle continuait de tâtonner un peu au hasard dans le salon, à la recherche de quelque chose qui aurait pût être le bracelet perdu par Coleen. Elle se rendait compte que sa méthode de recherche n’était pas du tout parfaite, elle en venait même à douter de son efficacité. Pourtant, elle ne pouvait simplement pas laisser tomber Coleen comme ça. Pour la simple et bonne raison que, d’une part elle était libre aujourd’hui (oui, on va considérer que le premier poste était le ‘véritable.><’) et que d’autre part, elle avait déjà bien assez souligné qu’elle n’était pas du genre à abandonner une petite sœur. Alline n’imaginait pas vraiment comment Coleen pouvait avoir une autre relation avec sa sœur, que la presque copie de la relation qu’Alline entretenait avec son grand frère adoré. Pour elle, petite Noble naïve et innocente, il était strictement inconcevable que des grands frères et des petites sœurs ne s’aiment pas, ou même ne se respectent pas, ou même s’ignorent au possible. Alline aimait énormément Axel, même si il lui cassait les pieds bien souvent. C’était surtout pour ça qu’Alline restait aux cotés de Coleen. Elle ne voulait pas avoir sur la conscience une petite sœur qui pleurerait parce que son grand frère avait eu l’infortune de ne pas retrouver le bracelet perdu.

D’ailleurs elle venait d’y penser, mais savait-elle exactement en quelles circonstances il avait put perdre le bracelet ? Elle n’y avait même pas réfléchit jusqu’alors… Elle ne se souvenait pas vraiment du début de la conversation. Passé trop de temps à chercher avec le jeune Elfe semblait avoir quelque peu affecté sa mémoire, mais il lui semblait que Coleen ne lui avait pas dit que c’était sa sœur qui avait perdu le bracelet. Elle avait même l’intuition que la perte de l’objet était principalement de la faute de son actuel compagnon dans la quête de recherche du fameux bracelet tant convoité. Ce n’était pas bien grave, évidemment, surtout si on considérait que Coleen ne devait pas être bien plus âgé qu’Alline, mais tout de même elle se sentait un peu honteuse pour lui. Un grand frère faisait souvent des erreurs, mais trouvait toujours le moyen de les réparer d’une manière plus que convenable. Est-ce que retrouver ce bracelet suffirait vraiment à Coleen pour remonter dans l’estime de sa sœur ? Alline ne savait pas vraiment. Si Axel avait égaré une de ses affaires et qu’il la retrouvait elle… En fait elle ne savait pas ce qu’elle ferait, pour la simple et bonne raison qu’elle venait de se rendre compte qu’Axel n’égarait jamais les affaires de sa sœur ! Il ne lui prenait jamais rien, et si jamais il lui arrivait de subtiliser un quelconque objet parfois, il le mettait toujours à un endroit où il était sûr de le retrouver facilement. Il faisait ça… Pour s’amuser. Et pour amuser sa sœur, qui bien que s’énervant d’avoir un frère aussi immature parfois, lui était vraiment reconnaissante pour lui permettre de passer du temps avec lui. Oui, Axel n’aurait jamais rien perdu à elle, il était trop soigneux pour ça, trop intelligent sans doute. Elle n’insultait pas Coleen en disant cela. Axel était simplement plus intelligent que beaucoup de monde dans le château. Rien d’étonnant à cela, si ? Il était le conseiller après tout. Seul Ankou avait une chance d’être plus futé que l’aîné Senri, aux yeux d’Alline.


« Oh, ma sœur n'est jamais ravie de rien! Elle est très..., euhm, capricieuse. Depuis que mon autre sœur est née notre mère s'occupe moins d'elle, c'est pour ça. Remarquez, après la naissance de mon frère elle était déjà embêtante. Enfin, c'est mes frères qui disent ça, je ne sais pas. Elle s'énerve pour de pas grandes choses. »

Alline stoppa un court instant ses recherches pour se retourner vers Coleen, lequel était également encore en train de fouiller dans les fauteuils. Elle haussa doucement ses sourcils blonds à l’entente de la phrase du jeune Elfe. Sa sœur n’était… Jamais ravie de rien ? Capricieuse ? En tout cas, ce qu’avait compris Alline c’était que la famille Tyrell semblait vraiment grande ! Ca n’avait rien d’étonnant en soi, une grande famille. Mais tout de même… Elle, elle n’avait que son grand frère et sa mère au monde. Sans doute que cela influait beaucoup sur le comportement d’Axel vis-à-vis d’elle. Si elle n’avait pas été la petite dernière, peut être que l’attention d’Axel aurait nettement diminuée à son égard… Ce que venait de dire Coleen la perturbait beaucoup dans un sens. Est-ce que c’était parce qu’ils n’étaient que deux, qu’Axel était aussi prévenant envers elle ? Est-ce que c’était aussi… Pour ça qu’elle éprouvait énormément de jalousie quand Axel se mettait à traîner dans les pattes des jeunes filles ? Il faut dire que ça ne lui était pas tant arrivé que cela, mais Alline avait une mémoire assez performante pour se souvenir de la dernière fois. Axel avait eu le cœur brisé par cette fille, et la jeune blondinette s’était jurée que cela ne se reproduirait plus. Ca jouait aussi sans doute beaucoup dans leur relation, cette protection mutuelle…


« Vous croyez que je peux vous tutoyer? Parce que, je tutoie mes amis. C'est lointain, vous. »

Sortant de ses petites réflexions internes, Alline reposa son regard azur sur Coleen et lui fit un sourire comme elle avait l’habitude d’en faire avec les gens qu’elle appréciait. Un sourire poli, gentil, agréable. Elle hocha la tête, chassant de son esprit toutes les mauvaises pensées qu’elle avait put avoir jusque là. Elle n’avait aucune raison de penser cela… Axel était son grand frère à elle, il était toujours là pour elle et elle serait toujours là pour lui quoi qu’il arrive. Elle prit une petite inspiration avant de répondre de sa petite voix innocente.

« Bien entendu, vous pouvez me tutoyer ! Mais seulement si j’ai le droit de faire de même ! »

Elle eu un autre sourie en penchant cette fois ci sa tête sur le coté, en arborant une expression heureuse. Pourquoi se compliquer la vie, de toute façon ? Elle était trop courte pour ça. Alline ne voyait aucun problème à ce que Coleen la tutoie, pas plus qu’elle n’en voyait un à le tutoyer elle-même. N’était-il pas amis ?

« Ah, je sais peut-être où il est, finalement! S'il n'est pas ici, alors je crois savoir où il est tombé! »

Alline ouvrit de nouveau les yeux, l’air cette fois ci bien plus surprise qu’auparavant. Hun ? Si il n’est pas ici ? Il savait où il était en tout cas, c’était sans doute ça le plus important… !

« Ah ? Et donc… Où pensez vous qu’il puisse être ? »

Elle avait posé la question sur un ton poli, bien sur, mais nettement plus interrogatif que toutes les questions posées à Coleen précédemment. Après tout, ils avaient enfin une sorte de piste ! Il fallait l’exploiter au maximum !

« Est-ce que c’est dans cette salle au moins… ? »
Revenir en haut Aller en bas


Violeur de propriétés privés, et crabe à ses heures

Masculin Nombre de messages  : 43

Localisation  : Dans un couloir.
Emploi/loisirs  : Flirter et embêter son monde.
Humeur  : Espiègle.

Inscrit depuis le   : 14/06/2010
avatar
Violeur de propriétés privés, et crabe à ses heures


Feuille de personnage
Age: 15 ans.
Race: Elfe.
Arme / Pouvoir  : Se débrouille à l'épée.

MessageSujet: Re: Seek and Find?-{Alline Senri}   Lun 7 Nov - 21:11

{C'est ce qui s'appelle oublier en poste en beauté. Mais dommage pour toi, je m'en suis souvenuuu.u___u

Sache que je me souviendrais que le Dimanche 10 Avril à 22:03 tu as autorisé Coleen a aller violer Caleb. Ça peut toujours servir. o/}



Bien sûr que Coleen était un imbécile heureux. S'il avait pris pleinement conscience des énormités qu'il sortait parfois, ou qu'il s'était rendu compte de la superficialité de ses propos la quasi-totalité du temps, sûrement que les choses auraient été différentes. Se rendre compte que l'on est un peu 'limité', disons, n'est jamais quelque chose d'agréable. Mais il avait beau pouvoir réfléchir correctement quand il s'en donnait la peine (donc jamais) ça ne l'intéressait pas. Point final. S'il n'était pas capable de devenir un intellectuel – et il savait pertinemment qu'il en était incapable – alors autant rester en bas plutôt qu'au milieu. Le milieu, c'était détestable. Pas assez bien pour les uns, trop pour les autres... Non non. Il aimait être stupide, et quoi que ça lui joue des tours de temps à autre, il n'avait pas à s'en plaindre. Sa vie était faite de quiproquos amusants, de course poursuites dans les couloirs du château, de méprises et de fautes, de jeux parfois trop puérils pour lui et de sous-entendus à peine voilés. Mais ça lui convenait, franchement. Quand il voyait certains adultes regarder tristement par la fenêtre en disant 'si tu savais ce que le monde est laid', ça ne lui donnait pas envie de grandir. Le jeune elfe avait gardé une mentalité d'enfant sur bien des points. Si les autres voulaient voir le monde en gris, raisonner et réfléchir à s'en faire mal, grand bien leur en fasse : il n'en était pas capable. Il voulait voir le monde de toutes les couleurs, fermer les yeux sur ce qu'il ne voulait pas voir et agir comme s'il n'y aurait jamais de conséquences à ses actes. Il craignait de ne perdre sa joie de vivre en grandissant. Les adultes étaient tellement..., sérieux. Il avait encore plusieurs centaines d'années pour s'assagir, merci bien!

Ses yeux bleus posés sur Alline il songea, un brin mélancolique, qu'elle mourrait bien avant lui. C'était peut-être la pire chose qu'il avait constaté en arrivant ici. Les humains avaient une durée de vie si courte, c'en était affolant! S'attacher à eux était aussi stupide que s'attacher à un chat, non? Ces animaux ne partageaient qu'une infime partie de l'existence de leur maître. Là, c'était la même chose. Le seul problème était que, vu leur nombre et leur ressemblance frappante avec eux, eh bien... Difficile de les ignorer ou de les considérer comme autre chose que des amis. Et dire que dans une trentaine d'année il aurait sûrement l'air d'avoir à peu près le même âge que les enfants de la petite blonde... Ça avait quelque chose d'amusant à imaginer, remarque.
La demoiselle esquissa un sourire poli dans sa direction et lui répondit par l'affirmative. Il hocha simplement la tête pour lui signifier qu'elle pouvait le tutoyer, un peu dans la lune. Évidemment, qu'elle pouvait le tutoyer ; le contraire aurait été assez, hm, ridicule. Coleen n'était pas de ceux qui rectifiaient dès qu'on utilisait le 'tu' au lieu du 'vous', bien au contraire. Être vouvoyé, peu importe par qui, le mettait mal à l'aise. Que les adultes le fasse entre eux, très bien ; lui se considérait encore comme un adolescent, et il ne comptait pas se prendre la tête avec ça de sitôt. Alline avait l'air d'avoir à peu près son âge, peut-être un peu moins, et il ne voyait aucune raison valable de lui parler de manière si formelle. Hormis le fait qu'elle était la sœur du conseiller, mais...

Il n'allait pas le tuer pour avoir tutoyé sa sœur, hein? Non, bien sûr que non. Quand même pas. Quoi qu'à la réflexion, on ne sait jamais... Et s'il l'apprenait et pensait qu'il lui avait manqué de respect? Non non, c'était ridicule! Il ne devait pas être à ce point au taquet que ça au sujet de sa sœur, aha! Aha... Non? Non pas qu'il ait peur de lui, mais... Les figures d'autorité de ce Royaume étaient assez différentes de ce qu'il avait connu jusqu'alors. La notion de royauté et compagnie lui était étrangère, et quoi qu'il ait appris à peu près à quoi servait qui et à quel point il leur était inférieur et devait leur porter le plus grand respect, il aviat encore de grosses lacune. Comme celle de croire que le Conseiller et le Prince et autres hauts-gradés pouvaient lui couper la tête ou le faire pendre sur une simple impulsion, un bref claquement de doigts. Alors non, bien sûr que non, il n'avait pas peur d'Axel Senri. Mais, hm... On ne sait jamais...?

« Ah ? Et donc… Où pensez vous qu’il puisse être ? »

L'Elfe aux cheveux blonds – qui n'avait pu s'empêcher d'arborer une mine extrêmement inquiète à l'idée de se faire dépecer par le conseiller – détourna finalement son regard du sol pour lui préférer son interlocutrice. Ah, euh, oui, quoi? Qu'est-ce qui était où? De quoi ils parlaient, déjà? Obnubilé par cette histoire de frère vengeur qui allait le tuer s'il manquait de respect à sa petite sœur, il en avait presque oublié la raison pour laquelle ils étaient venus ici et, plus grave encore, ce qu'il venait de lui dire. C'est ce qui s'appelle être un parfait imbécile, oui.

« Est-ce que c’est dans cette salle au moins… ? »

Ah oui, le collier! Ou le bracelet? Bref, le bijoux. Coleen se remit immédiatement à sourire et fit demi-tour sur lui-même avec souplesse, parfaitement réintégré à la situation. Il traversa en quelques enjambées silencieuses la distance qui le séparait de la fenêtre la plus proche et fit signe à Alline de le rejoindre d'un bref geste de la main. Le tout sans cesser de sourire, s'il vous plaît. Après quoi il tira sur la poignée et ouvrit un des battants (sans la moindre considération pour le feu qui réchauffait vaillamment la pièce) avant de se pencher jusqu'à mi-torse dans le vide. Et l'idée que s'il tombait de cette hauteur puisse le tuer, ou que la jeune fille était trop frêle pour pouvoir le tirer en arrière si besoin était ne lui traversa pas un instant l'esprit. Pourtant, après être tombé du deuxième étage de chez lui, s'être fait assommé par sa sœur et s'être mis dans des situations dangereuses au moins une centaine de fois, il aurait dû se tenir à distance du danger. Mais non. Soyons jeunes, soyons fous.

Ou mourrons jeune parce qu'on est fou, dans son cas.

Il tendit son bras vers les jardins, en contrebas, et se tourna à demi vers Alline.

« Là-baaas. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Seek and Find?-{Alline Senri}   

Revenir en haut Aller en bas
 

Seek and Find?-{Alline Senri}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» The cave you fear to enter holds the treasure you seek. (23/07, 16h00)
» (akhésa) ✚ those who don't believe in magic will never find it.
» Glorfindel • Mornie utúlië... believe and you will find your way
» I've been dreaming for so long, to find a meaning to understand.
» (AGADRIEL) i'm gonna stand by you even if we can't find heaven

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Illea's world :: Royaume de L'Est :: Château royal :: Le Salon-