AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 EVAN Daneel {V.1}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Son Enviable Opulence

Masculin Nombre de messages  : 11

Localisation  : Chez moi. Mais je suis occupé, pas la peine de... Oh, évidemment, sauf si vous avez quelque chose à me donner. Un gâteau, la tête de cet idiot de roux...
Emploi/loisirs  : Lire un livre en mangeant un gâteau. Ou deux, d'ailleurs.
Humeur  : Elle était meilleure y a deux minutes, si tu veux savoir.

Inscrit depuis le   : 28/11/2010
avatar
Son Enviable Opulence


Feuille de personnage
Age: 14 ans
Race: Humain
Arme / Pouvoir  : ///

MessageSujet: EVAN Daneel {V.1}   Dim 28 Nov - 17:25

Nom: Evan

Prénom: Daneel

Age: 14 ans

Race: Humain

Camp: Est

Arme (ou pouvoir): Aucune arme. A dire vrai, s'il est toujours le premier à provoquer et menacer, dès qu'il s'agit de se battre réellement, que ce soit avec une arme ou ses poings, rien ne va plus: il ne sait pas se défendre du tout. Ceci dit, ça ne l'empêche pas de prêcher la violence: tant que ce n'est pas sur lui qu'on l'exerce...

Fonction: Lui, ne travaille pas encore. Mais sa famille est à la tête d'une entreprise possédant de nombreuses auberges et pâtisseries. Pas qu'ils y travaillent eux-mêmes, ils les gèrent et les dirigent. Ce qui, en plus d'être plus valorisant, rapporte beaucoup plus d'argent. Et qui donc, est cent fois mieux.

Lieu de résidence (Esidir, Litinna, le château...):Esidir

Description physique: Physiquement parlant, disons le de suite, Daneel n'est pas une personne ayant été particulièrement gâtée parla nature. Par ses parents, en revanche, si; et on peut penser que cela explique largement ses 'quelques kilos en trop', quoiqu'il prétendra ne pas l'être spécialement. En effet, la première chose remarquable est son tour de taille. Là où certaines personnes sont minces, sveltes et élancées, on pourrait dire de lui tout le contraire, malheureusement. Sa silhouette n'a franchement rien de gracieux et léger, c'est le cas de le dire. Puisqu'il n'est âgé que de quatorze ans, il semble plus ou moins évident qu'il lui reste encore de nombreuses années avant d'avoir atteint sa taille adulte; pourtant, s'il est vrai qu'il est assez large, il n'en est pas petit pour autant, puisqu'il mesure aux environs d'un mètre soixante-huit. Soixante-huit et demi, selon lui, pour plus d'exactitude. Son problème se situe donc plutôt au niveau du poids, sujet qu'il ne vaut mieux pas trop aborder avec lui si vous préférez éviter des remarques cinglantes, ou tout simplement de vous le mettre à dos pour le restant de vos jours. Pesant au alentours de quatre-vingt-cinq kilos, ce ne serait pas un tel problème s'il s'agissait de muscles, mais vous pensez bien que c'est très loin d'être le cas. Ils sont juste le résultat de la mauvaise combinaison d'une morphologie naturellement épaisse, pour ainsi dire, et d'un énorme trop plein de 'gâteaux chocolat-crème-bonbons-et-vanille-fraise' et autre. Et ça se voit. Une large figure, et tout ce qui va avec. En soit, il ne s'en plaint pas, et fait avec. Après tout, ce n'est pas si dérangeant pour lui, dans la mesure où il n'a jamais été vraiment mince. Cependant, les critiques ne sont pas les bienvenues non plus. Si l'on excepte cette 'légère' surcharge pondérale, on ne peut pas dire que ses traits soient vraiment particulièrement ceci ou cela. Des cheveux châtains, coupés relativement courts, et souvent recouverts d'un bonnet, sans que ce soit permanent pour autant. Ses yeux, d'un marron trop clair pour sembler noir, et trop foncé pour être dit 'noisette', ont donc cette couleur commune, que l'on trouve un peu partout et qui n'attire pas l'attention. Du reste, il est odieux, et cela se voit sur lui, tout simplement. Il n'a pas l'air gentil, il n'a pas l'air généreux, il n'a pas l'air affable, il n'a pas l'air d'être ce qu'il n'est pas, en somme. Et ce n'est peut-être pas plus mal comme ça. Ceci dit, s'il s'en donne la peine, il peut y remédier. De toute façon, s'il y a bien une chose qu'on ne peut pas nier, c'est qu'il inspire confiance. C'est peut-être stupide, c'est peut-être à tort, mais c'est ainsi et pas autrement. Il ne se l'explique pas lui-même, et ne cherche pas non plus à le faire. Les faits sont là, voilà tout. On ne s'en méfie pas, et l'assurance qu'il manifeste transparait dans sa manière d'être. Cela joue sans doute un rôle plus ou moins conséquent, mais c'est surtout une qualité qu'il ne faut pas négliger. Sa peau, claire, ne bronze pas facilement mais, en été, il ne reste pas pâle comme un cadavre non plus, ce dont il se félicite. De son avis, mieux vaut cela qu'être roux, blanc et boutonneux, vraiment. Puisqu'il a une petite santé, il se couvre généralement plus que largement, et écharpes, manteaux épais et gants sont au rendez-vous. Puisque, même s'il ne le faisait pas de son propre chef, ses parents insisteraient, il est extrêmement rare qu'il sorte légèrement vêtu. Mais cet habillement, disons, ne le mincit pas non plus. Ses couleurs favorites étant le rouge et le bleu, c'est le plus souvent dans ces tons là qu'il s'habillera. Après, il veille à ne pas être ridicule, cela va sans dire. Et, plus encore à ne pas avoir l'air pauvre; si on est riche, autant le montrer. Enfin, il ne poussera pas non plus le vice à l'extrême, et n'exagérera rien. Ses vêtements, quoique d'excellente facture, restent relativement simples.

Question capacités physiques, enfin, aucune surprise. Pas de force cachée, pas de botte secrète permettant de mettre n'importe qui à terre, pas de quoi étonner et impressionner la galerie. Son arme, c'est sa parole et son ingéniosité, pas autre chose. Comme il réussit à éviter la plupart du temps la confrontation directe, cela ne lui pose pas trop de souci, mais précisons tout de même les choses. Il n'a absolument aucune endurance. Mais vraiment aucune. Courir deux cent mètres rapidement équivaut pour lui à un marathon complet et éreintant. D'ailleurs, en parlant de vitesse, les sprints ne sont pas son fort non plus. Se battre à mains nues est pour lui hors de propos, exclu, dans la mesure ou malgré sa carrure 'imposante', il n'a aucune technique. Et un certain manque de force et de résistance à la douleur, également, il faut bien savoir le reconnaître. Quant à apprendre à manier une arme, c'est également hors de question, pas même une option. Pas que ses parents fassent bloc contre ça: ce ne serait pour lui pas un problème et il s'en serait arrangé. Juste qu'il n'en a pas la moindre envie et, s'il a un jour tenté de s'essayer à l'épée, il ne lui a pas fallu plus d'un cours pour se rendre compte qu'il n'avait pas de talent dans cette discipline, comme tout ce qui touche, de près ou de loin, de toute façon, au sport. Évidemment, il aurait préféré être, comme ses cousins maternels, mince et d'une grande beauté. Mais il ne va pas non plus en faire tout un plat, et ne fait absolument aucun effort dans ce sens, de toute manière. Il continue à manger pour dix, voire plus, sans se soucier du reste. Et si ça ne plait pas eh bien, tant pis. Il s'en fiche pas mal. D'autant qu'il sait que certaines personnes sveltes sont pourtant d'une laideur sans pareil... Et puis, aucune loi n'interdit encore la mauvaise foi; alors, pour lui, tout va bien.

Description morale (4 lignes complètes minimum): Daneel n'est, tout simplement, pas le type de personne que l'on pourrait qualifier d'appréciable. Là où certains prêchent l'honnêteté et la gentillesse, lui, serait plutôt un adepte du contraire ou, pour être plus précis, il est juste plus courant que ces principes-là lui apportent quelque chose. Et s'il y a bien une chose à savoir sur lui en premier lieu, c'est bien qu'il doit s'agir là du pire arriviste que vous ayez eu l'occasion de croiser de votre vie. Ceci sans aucune exagération, pas la moindre. Il veut beaucoup de choses et, dès lors qu'il s'est mis en tête de l'avoir, tous les moyens sont valables à ses yeux. Si une opportunité se présente à lui, pourquoi la refuser? Au fond, de son point de vue, il faut juste savoir ne pas manquer sa chance, sans quoi elle pourrait très bien ne jamais se présenter à nouveau. Nombre de gens ont ce même mode de pensée, bien évidemment, aussi pourrait-on penser que cela n'a rien de particulièrement exceptionnel. Et on se tromperait. Poussé à un certain extrême, et conjugué avec un sens des priorités un peu 'bousculé', pour ainsi dire, les conséquences sur le caractère peuvent être absolument désastreuses, pour parler par euphémisme. En effet, à ses yeux, personne n'est vraiment important, ou presque. Les gens qu'il ne connait pas, les gens qu'il n'apprécient pas (et ceux-ci sont légions) et ceux dont il se fiche royalement, le brun n'hésiterait pas une seule petite seconde à leur causer autant de tort que nécessaire s'il avait quelque chose à y gagner, ou même ne fut-ce que 'l'éventualité' de ce faire. Il n'accorde, de fait, pas la moindre espèce d'importance à son entourage, qu'il considère plus comme des outils pour atteindre les sommets que comme des amis ou autre. D'ailleurs, en parlant d'amis, peut-on seulement réellement utiliser ce terme en parlant de lui? Rien n'est moins certain. Il ne se donne pas même la peine d'avoir l'air aimable, et il passe le plus clair de son temps à critiquer, encore et toujours, la première personne sur laquelle ses yeux auraient eu le malheur de se poser. S'il ne trouve strictement rien à redire sur vous, ce qui, autant le préciser de suite, est hautement improbable, alors seulement il se taira et ne laissera pas fuser de remarque cinglante et bien sentie. Toutefois, il dispose tout de même de quelques amis, que l'on pourrait compter sur les doigts de la main d'un vétéran de la guerre. Deux, peut-être trois? Peut-être moins même, mais guère plus en tous cas. Et même ces derniers, s'il y avait à la clé une somme assez importante pour le faire réfléchir, il les trahirait sans ressentir une once de culpabilité. Ou quasiment, selon les circonstances, mais rien qui puisse l'empêcher d'agir comme bon lui semble de toute façon. Le respect non plus, il ne connait pas; avec ses parents -surtout sa très chère mère, ceci dit en passant-, il demande, sans aucune formule de politesse, et il obtient sans plus tergiverser, et sans se trouver dans l'obligation de fournir ne fut-ce qu'une petite explication. Il paraît par conséquent, à son sens, plus ou moins normal de se comporter de l'exacte similaire manière avec les autres. Ceci lui a, bien entendu, déjà valu quelques ennuis, mais rien qu'il n'aie su surmonter ou qui l'aie traumatisé suffisamment pour qu'il retienne la leçon. Car il faut savoir que, si le tableau dressé de lui est jusqu'ici bien noir, il a néanmoins de précieuses qualités également. Bon, disons, pour nuancer ces propos, qu'il ne faut pas non plus lui demander la lune: de bonnes qualités, inestimables, mais utilisées à fort mauvais escient, voilà qui le caractériserait bien. Puisqu'il est d'un naturel aussi avare, hautain, méprisant qu'impitoyable, il serait naïf de penser qu'il aie envie d'aider les autres sans rien recevoir en retour: sachant qu'un sourire ou de la gratitude, ce n'est pas une récompense qui vaille la plus courte des secondes de sa vie. Premièrement, il est intelligent. Et pas qu'un peu. Certes, il faut qu'il accepte de se donner la peine de réfléchir et, une fois de plus, il ne le fera pas de manière totalement désintéressée. Mais lorsque la situation l'impose, ou qu'il juge cela nécessaire pour une raison ou une autre, il sait penser de manière tout ce qu'il y a de plus posée et calme. Coordonnée, pertinente, et extrêmement organisée. Ces quelques qualificatifs font de lui une personne qu'il vaut mieux ne pas se mettre à dos si on tient à ne pas y laisser des plumes. D'autant que, de manière aussi déroutante qu'inexplicable, il parvient toujours à rallier des gens à sa cause. Qu'elle soit bonne ou, plus souvent, mauvaise, ce n'est pas ce qui compte. Il sait parler et, surtout, persuader et convaincre, avec des propos simples. Cette technique, il en fait usage à tort et à travers, pour la bonne raison qu'il ne se rend le trois-quart du temps pas compte qu'il le fait; on pourrait dire de lui qu'il est très doué pour commander, ce qui n'est pas pour lui déplaire, et son réalisme ainsi que son manque total de pitié et de considération pour la vie et le bonheur des autres en font une personne aussi cruelle que compétente dans tout ce qui touche aux affaires. Qui plus est, le jeune homme possède un caractère très décidé, et ne lâche pas facilement l'affaire; s'il a décidé qu'il ferait quelque chose, qu'importe ce que vous pourrez lui dire: il le fera, point final. Du reste, il est extrêmement possessif, et ne prête jamais, ô grand jamais, ses affaires. Les autres n'ont qu'à se débrouiller, il les jetterait à la poubelle plutôt que de les offrir gracieusement à quelqu'un d'autre!
Autre des traits inhérents à sa personnalité: l'ambition. Daneel vise toujours haut. Trop haut? Oui, de temps à autre, il est vrai. Mais qui ne tente rien n'a rien, et il a toujours eu une chance phénoménale alors, autant essayer et voir ce que ça peut donner. Ses rêves les plus chers étant d'amasser une fortune immense, et débarrasser le pays des gêneurs venus s'y installer ainsi que des crétins qu'il ne supporte pas -le tout sans avoir à se battre et à se priver, bien entendu-, il ne reculera pas devant pour grand chose pour ce faire. Ne connaissant que de réputation le sens du mot timidité, aller parler aux gens, quelle que soit leur fonction, est bien loin de le déranger, au contraire. Il peut donc parler à des gens haut-placés sans trop de problèmes.
Enfin, pour terminer, il lui arrive malgré tout d'avoir de brusques accès de gentillesse ou de pitié, et d'agir de manière désintéressée. Mais ne vous méprenez pas; la plupart du temps, ce sera avec une idée précise derrière la tête qu'il agira. Du reste, il est encore jeune, et agit donc parfois par impulsion ou par caprice. Rien d'étonnant à cela. Comme il ne supportr pas les ordres, il tentera bon gré pmal gré de trouver un moyen quelconque de les contourner et, puisqu'il joue à la perfection la comédie, et peut se donner beaucoup de mal dans un but bien précis, il peut faire avaler un peu n'importe quoi à un peu n'importe qui s'il s'en donne la peine. Et donc, se débrouiller pour faire accuser quelqu'un d'autre de l'avoir empêcher d'obéir ou, bref, d'autres choses du même acabit.
]Méchant, impitoyable, intelligent, acharné, fier, raciste, ambitieux, condescendant.]

Histoire: (7 lignes complètes minimum): Daneel Evan n'est pas une personne ayant une histoire traumatisante, sur quelque point que ce soit. On pourrait être tenté de croire le contraire, à voir la manière qu'il a de traiter tout ce qui l'entoure, le mépris qu'il entretient soigneusement à l'égard de tout ce qui a le malheur d'être un peu trop différent de lui. Et pourtant..., pourtant, il est loin d'être la personne la plus à plaindre que vous puissiez rencontrer. Certes, il a, comme tout un chacun, dû faire face à la guerre civile qui a ravagé Illea. Ceci mis à part, il n'y a pas grand événement de sa vie qui mérite d'être souligné plus que les autres. Oh, bien entendu, de son point de vue, son existence n'est qu'une suite d'injustices profondes et de déconvenues mais, si on part d'un point de vue quelque peu plus objectif, force est de constater que c'est très loin d'être le cas. Daneel est donc né le vingt-six novembre, il y a quatorze ans de cela, dans une famille très aisée. Des bourgeois, en d'autres termes. Par conséquent, dès sa plus tendre enfance, ce ne fut pas l'argent qui lui manquât. Il lui suffisait de demander quelque chose pour l'avoir. Son père, un homme très occupé au demeurant, n'hésitait pas un seul instant à compenser son absence par des cadeaux excessifs, entre autres choses. Ce n'était pas qu'il n'était jamais là; bien d'autres personnes voyaient leurs parents beaucoup moins que Daneel ne voyait son père. Mais chaque fois qu'il se voyait obligé de s'absenter pour une durée de quelques jours, il revenait avec une montagne de présent, autant pour son fils unique que pour sa femme, Aelinne. Ayant eu son enfant très jeune, cette dernière avait quelques difficultés à s'en occuper correctement. Elle n'en était pas moins une jeune fille très gentille, trop, même, sans le moindre doute, et ne voyant le mal nulle part. Encore moins dans son fils adoré, qu'elle aurait volontiers qualifié de 'huitième merveille du monde', en en pensant jusqu'au dernier mot. Alors, lui refuser quelque chose? Jamais! En d'autres termes, son père, quoi-qu'étant une personne très intelligente, comblait tous les vœux de sa femme, qui elle-même insistait pour que Daneel ai absolument tout ce qu'il y avait 'de mieux' et, par extension, tout ce qu'il voulait. On devine donc aisément d'où lui vient ce caractère pour le moins..., insupportable. Un enfant gâté, tant et si bien qu'il n'aurait souffert que qui que ce fut lui désobéisse d'une manière ou d'une autre. Lorsqu'il commença à prendre des cours, il montra également son côté profondément fumiste dès que cela touchait aux études. Paresseux au possible, il refusait très clairement d'étudier, ce qui n'arrangeait pas les choses et au grand dam de son père. Ce dernier ne cessa de se lamenter sur son sort que lorsque sa femme, dans toute sa naïveté, lui signala qu'au final, puisque leur fils acceptait de travailler s'il avait une récompense à la clé, il devait avoir un très bon sens des affaires. Ce qui n'était ni tout à fait vrai, ni tout à fait faux... Mais en tout cas, très optimiste, comme on aurait pu s'y attendre de la part d'une telle demoiselle. Le gros point noir de la prime jeunesse du jeune homme fut, sans aucun doute, les moqueries et ses cousins du côté maternels. En effet, il n'avait ni frère, ni sœur. Il apprendrait plus tard que, suite à un problème durant sa grossesse, sa mère ne pouvait malheureusement plus avoir d'autres enfants -ce qui expliquait, au moins partiellement, sa conduite pour le moins laxiste avec le seul qu'elle aie eu. Toujours était-il qu'il avait quelques cousins, ce qui aurait dû le garder de la solitude. Tout du moins, en théorie. Dans les faits, sa grande capacité à 's'entendre avec tout le monde' lui fit défaut... Il se fichait de Wisha, à peine plus jeune que lui, assez timide et susceptible pour qu'il trouve toujours un nouveau moyen de la faire fondre en larmes. Quant à Ismeria, il se contentait d'user de sa crédulité pour lui faire faire le plus strict n'importe quoi en n'importe quelles circonstances, dès que l'ennui menaçait. Comme il n'habitait pas loin, elles étaient, à cette époque, ses 'victimes' favorites. Hesse, plus vieux et quelque peu plus responsable, le supportait, au moins jusqu'à un certain point. Il aurait été trop s'avancer de dire qu'ils s'entendaient bien, toutefois. Néanmoins, le problème ne venait pas d'eux dans la mesure où, au final, les relations n'étaient pas si mauvaises. Du côté de sa mère, c'était une toute autre histoire..., et c'en est, par ailleurs, toujours une. Très tôt, il comprit la grande différence entre eux. Qui se comptait par quelques dizaines de kilos. Deux pestes se ressemblant comme deux gouttes d'eau et leur frère, non merci. Et il ne considère rien leur devoir, bien que ce soit en réalité un ami d'Elwan (le cousin d'Armand, alors, vous voyez?XD), ainsi qu'un de leurs serviteurs, Dorian (si on me pose une question sur Butters, voilà que le problème est réglé. XD), qui devinrent ce qui se rapprochait le plus d'amis, pour lui. A cette époque, s'il faisait déjà preuve d'un racisme quelque peu pesant, à la longue, ce n'était rien de comparable à ce qu'il éprouve maintenant. Pour cela, il faut remercier les jumeaux Della'Morte et la guerre civile, qui ne fit qu'accroître sa haine à l'égard des Esprits, sans parler des Neko ou de ces 'envahisseurs' d'Elfes. Il les considérait comme tels, et ne s'en cachait pas, ne manquant pas une occasion de leur nuire à tous. Si aucun membre de sa famille ne trouva la mort -bien qu'il n'aurait pas été fondamentalement contre la disparition de certains, il l'avoue sans mal et sans mensonges-, ce ne fut pas le cas de tout son entourage. Dorian, le frère de Dorian n'en réchappa pas. Daneel n'en a pas été très marqué, mais il n'hésite pas à l'utiliser, tout en changeant un peu l'histoire -les coupables étant tour à tour des Elfes, des Neko ou des Esprits ou, bref, ce qu'il a décidé de faire détester sur le moment.

Famille: Sa mère, Aelinne, 30 ans. Son père, Jonael, 39 ans. Son oncle, Riad, 33 ans, frère de sa mère, et sa femme Laurine, 35 ans. La soeur de son père, Trecia, 35 ans et son mari Hesley, 40 ans. Il n'a pas de frères et soeurs, mais un nombre assez conséquent de cousins. Du côté de sa mère, Saëliaet Syra, 16 ans, et Elwan, 17 ans. Et du côté de son père, Orilyn, 6 ans, Ismeria, 12 ans, Hesse, 15 ans, et Wisha, 13 ans.
(Oui, je sais, du côté de la mère, pas de souci, ils sont tous beaux. Du côté du père, c'est autre chose... Mmh, je vous laisse deviner de qui il a hérité, pour le tour de taille au moins? Allez, ce n'est pas comme si c'était compliqué...XD)


Aime: L'argent, les gâteaux en général, avec une préférence pour le chocolat, qu'on soit d'accord avec lui, critiquer les autres, ne rien faire et être tranquille, avoir raison, ou plutôt, que les autres aient tort, qu'on lui obéisse, faire de mauvais coups à ceux qu'il n'aime pas et qu'ils se sentent très mal ou très bêtes, se disputer, gagner, jouer la comédieet ses quelques rares amis, vaguement, ainsi que ce qui peut lui rapporter quelque chose.

N'aime pas: Les pauvres, qu'on l'oblige à faire quelque chose, devoir se priver de quoi que ce soit, qu'on le critique sur son poids ou qu'on le critique tout court, qu'on se fiche de lui (faites gaffe, il a la rancune tenace...XD), perdre, les gens plus forts que lui, qu'on lui refuse quelque chose, les idiots, les étrangers en général, le silence, l'ennui, qu'on l'ignore, devoir abandonner, les gens trop gentils et ceux qui ne savent pas ce qu'ils veulent, le sport, se battre, entre autres.

Code du réglement: Never, tu sais que je ferais jamais de bêtises...?^^-

Autre chose à ajouter?: Daneel déteste Armand, et est ami avec le cousin d'Armand. Donc, le connait et peut le faire chier à souhait. Na.XD
Et j'avais pas envie de faire l'histoire, j'avais rien à dire, alors voilà, j'ai rien dit d'important. NEVER, valide moi...XD


Sinon, bonne chance pour le supporter!XD


Dernière édition par Daneel Evan le Mar 21 Déc - 18:34, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Esprit, Servante au château royal

Féminin Nombre de messages  : 33

Localisation  : Dans le brouillard~ BOUH.
Emploi/loisirs  : Passer le balais sans balais, eheh.
Humeur  : Très bonne.

Inscrit depuis le   : 21/01/2009
avatar
Esprit, Servante au château royal


Feuille de personnage
Age: 18, bientôt 19. Je ne vois pas le temps passer, c'est dingue!O_O
Race: Je suis une Esprit, une jolie Esprit! Purée, c'est trop cool!XD
Arme / Pouvoir  : J'utilise la magie. Je rentre dans votre chambre sans passer par la porte, oh oh oh.~♥

MessageSujet: Re: EVAN Daneel {V.1}   Jeu 23 Déc - 18:07

Oups, bon, avant que j'oublie encore, tu es validé.~♫

Et bon RP. Je sens que tu t'intégreras très vite. B)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

EVAN Daneel {V.1}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Justin Gabriel Vs Evan Bourne
» Evan Blurder, et fier de l'être. ( en cours )
» Evan Bourne VS Alberto Del Rio
» Evan Bourne Vs Dolph Ziggler
» Evan Gibson

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Illea's world :: Règlement: Avant le RPG. :: État civil :: Archives-