AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Random Talk.[PV Alline et Axel.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Invité



avatar
Invité


MessageSujet: Re: Random Talk.[PV Alline et Axel.]   Lun 23 Aoû - 14:16

Définitivement,Alline avait pour son frére des sentiments un peu étranges.Mittigés était le mot qui lui venait a l'esprit en premier,en fait.Elle ne savait pas trop ce qu'elle éprouvait réellement envers Axel.Etait-ce l'amour et l'entente que chaque petit frére ou petite soeur dévoue a son aîné?Surtout si celui ci démontre un genre d'affection similaire?Il était indéniable que Axel avait pour sa jeune soeur beaucoup de tendresse et d'amour.Alline le savait,et c'était principalement pour cela qu'il avait tendance a un peu trop la couver,dailleurs.Elle ne s'en plaignait pas vraiment.De toutes maniéres,Alline n'avait pas vraiment conscience d'a quel point Axel pouvait lui masquer les yeux.Elle savait qu'il le faisait oui,et elle savait tout autant qu'il le faisait pour son bien.Mais elle ne savait pas du tout l'ampleur que pouvait avoir les fameuses choses que lui cachait son grand frére.Et cela ne l'inquiétait pas du tout,puisque c'était une décision d'Axel.Et les décisions d'Axel sont toujours des bonnes décisions.Partant de ce fait,elle aurait put affirmer sans trop se tromper qu'elle ressentait pour Axel de l'amour et du respect.Qu'elle lui rendait bien l'affection qu'il avait pour elle,a sa maniére.Sans le surprotéger,bien entendu,mais en tentant tout de même de manifester l'affection qu'elle avait pour son aîné de la meilleure maniére possible.Elle aurait put dire cela,c'était une partie de la vérité après tout.Elle aimait beaucoup son grand frére,oui.Mais parfois,elle le detestait cordialement.Il lui arrivait d'agir exactement comme l'inverse de la personne que Alline imaginait,a savoir avec immaturité,avec perversité et avec manque de maniéres.Axel était quelqu'un de très particulier,pour sûr.Il était capable d'être fondamentalement gentil avec tout le monde et l'instant d'après,abandonner tout ce monde pour courir soulever les jupons d'une belle demoiselle passant par ici.Les jeunes femmes étaient dailleurs le plus gros point faible de son grand frére.Alline avait beau être suprotégée par Axel,il aurait fallut être aveugle pour grandir aux cotés du conseiller du Prince,et ne jamais s'imaginer un seul instant que ce conseiller était un invétéré coureur du jupons et drageur sans faille.Elle le savait,elle était peut être naïve mais pas stupide non plus.Elle ne cautionnait dailleurs pas vraiment cette attitude chez son grand frére adoré.La maniére qu'il avait de toujours plaisanter et agir comme un bourreau des coeurs avec ces femmes ne plaisait pas particuliérement a Alline.Toutefois,elle avait continuer de ne rien dire jusqu'a il y'a peu de temps.Il y'a peu de temps,Axel s'était trouvé une petite amie et cela avait même duré quelques temps.Beaucoup de temps.En fait,Alline avait même finit par croire qu'il finirait par se fiancer a cette jeune femme.Qu'Axel avait enfin terminé son attitude de coureur de jupons.Mais malheureusement,la jeune femme avait apparemment brisé le coeur d'Axel.Et depuis,il n'avait plus l'air de vouloir s'engager dans des relations durables.Outre qu'en faisant cela,la jeune fille avait brisé le coeur d'Axel,elle avait également convaincu Alline d'une chose: Axel pouvait souffrir a cause de ces femmes là,et il n'était pas question qu'il fréquente a nouveau une jeune femme trop longtemps si celle ci n'était pas la femme idéale pour lui.Alline voulait que son grand frére soit heureux.Il devrait se marier un jour ou l'autre,et se marier signifiait bien evidemment la fin de son petit jeu avec la gente féminine.Cela soulageait Alline dans un sens,qu'il soit enfin obligé d'arrêter d'ainsi draguer n'importe quelle jeune fille qui passait par là.Mais cela la rendait également triste.Si il ne pouvait plus faire ce petit jeu,qu'au moins la compagne avec laquelle il s'établirait réussisse a le rendre heureux par elle même.Hors voilà: Alline ne parvenait pas a trouver la moindre Noble qui répondait a ses attentes en la matiére.Axel faisait courir bon nombre de rumeurs sur sa personne,et si Alline savait que ces rumeurs en question n'étaient pas toutes vraies,et si elles n'étaient pas infondées,elle donnaient a Axel une réputation qui n'était pas toujours des plus brillantes.De ce fait,peu de Nobles capables de rendre Axel Senri heureux devaient exister en ce monde.Au grand désarroi de la cadette Senri dailleurs.Si elle n'appréciait pas vraiment que l'on la considére uniquement comme la petite soeur du Conseiller ou comme la descendante de la famille Senri,elle était quand même fiére de pouvoir aider Axel a trouver le bonnheur,d'une quelconque maniére que ce soit.Et avouons le,Axel avait le même fardeau sur les épaules.Ca serait a l'aîné de la famille de determiner le fiancé d'Alline,et donc ca serait Axel qui choisirait le futur mari de sa petite soeur.Elle avait confiance en lui,la question n'était pas là.En revanche,elle voulait lui rendre la pareille.Même si elle n'avait théoriquement aucun pouvoir,elle voulait quand même faire ce qu'elle pouvait.Restait a savoir quoi,exactement.


Axel n'était toujours pas revenu dans la salle aux miroirs.Alline ne s'inquiétait pas,outre mesure.Axel était Axel,et jamais il ne lui arriverait de malheur.Après tout,c'était d'Axel Senri que l'on parlait.Il ne lui arrivait pratiquement jamais rien quand il était seul pendant une journée entiére.Il ne lui arrivait rien,parce que c'était lui le plus fort,le plus beau et le plus compétent qu'Alline connaisse.Oh bien sûr,elle pouvait aussi dire la même chose d'Ankou.Elle s'entendait très bien avec le prince de l'Est,et elle le trouvait lui aussi très beau,très fort et très compétent.Mais elle avait grandit avec Axel comme modéle de vie,et cela influait beaucoup sur sa maniére de pensée.Ainsi pour Alline,Axel était un petit peu comme l'homme auquel il ne pouvait rien arriver.Comme celui pour lequel on n'avait pas vraiment a s'inquiéter,parce que quoi qu'il arrive il se sortirait toujours de ce genre de situation.C'était Axel,après tout.Et c'était son grand frére.Donc non,elle n'était pas particuliérement inquiéte de ce qui arrivait au jeune Conseiller.Par contre,elle était fichtrement plus inquiétée par ce qu'il allait ramener avec lui.Il n'était pas parti pour la forme,il avait une idée derriére la tête.Et il ne pouvait pas réaliser son idée sans quelque chose qu'il était parti chercher.C'était évident,il était parti chercher quelque chose.Seulement voilà: que diable était t-il parti ainsi chercher?Cela faisait un petit moment qu'il ne revenait plus,et cela ne rassurait pas du tout Alline quand a la nature de l'objet qu'Axel recherchait.Car plus il mettait de temps,et plus cela voulait dire qu'il en rassemblait beaucoup,et par conséquent,qu'il avait un plus grand projet derriére la tête.La jeune fille s'en voulut presque d'avoir précédemment soutenu Ankou dans l'optique de demander a Axel quelque chose pour passer le temps.Elle aurait dût s'en douter que jamais Axel ne "passerait le temps" d'une maniére tout a fait commune.Ca n'était fichtrement pas son genre.Même lorsqu'elle était petite,Axel avait encore ce goût pour les jeux étranges et inédits,dans lesquels il entraînait souvent Ankou,dailleurs.Le pauvre prince n'avait pas l'air enchanté de cette situation,dailleurs.Cela se comprenait.Ankou était un homme particuliérement calme et gentil.Alline l'aimait beaucoup,presque autant qu'Axel.Ce qui était dailleurs un cas un peu unique.Alline avait beau apprécier chaque personne dans tout le château,et probablement dans tout le pays voire plus,elle n'avait jamais estimé dépasser la limite instaurée par Axel.La limite dans les deux sens.A savoir qu'elle n'appréciait personne autant que son grand frére,et elle ne detestait personne autant que son grand frére.Il était la seule personne capable de l'enerver,comme il le faisait dailleurs a présent.Elle était anxieuse et stressée,oui.Mais elle devait bien avouer qu'elle était tout de même curieuse de voir enfin de près un de ces jeux auquel Axel se livrait parfois avec Ankou.A l'instar des drôles de ressentis qu'elle avait pour Axel,voilà qu'elle ressentait des émotions plus qu'étranges.Elle avait a la fois la crainte de ce que pouvait bien rapporter Axel,et l'excitation d'en connaître la nature.Tout comme elle pouvait déborder d'amour pour son aîné,et quelques heures plus tard,lui crier dessus parce qu'il avait irrémédiablement commis une bêtise.Oui,elle éprouvait dans l'immédiat quelque chose de très similaire a ses émotions envers son grand frére.Même si,il fallait bien le recconaître,l'anxiété était définitivement plus grande que l'excitation.Elle était largement plus stressée de savoir ce qu'Axel rapportait que véritablement curieuse.Parce que la curiosité n'était pas vraiment parmis ses défauts,aussi.Alline n'était pas une jeune fille particuliérement curieuse.Sinon elle aurait dépassé la limite d'Axel depuis bien longtemps.Elle avait le même degrès de curiosité que chaque être vivant,se disait t-elle.Et puis c'est tout.Elle se contentait très bien de ce qu'elle avait pour le moment,et de ce qu'elle savait avoir dans le futur.Cela lui convenait plus que tout,et elle n'avait pas vraiment l'intention d'y changer quelque chose.Elle vivrait ainsi,et elle serait heureuse ainsi.Elle n'avait aucun doute la dessus.Aucun doute.Sur ce qui allait lui arriver dans un avenir assez lointain.En revanche,dans un avenir tout proche,elle avait peur de ce qu'il pourrait bien lui arriver.Et la cause de cette peut était la même que celle de ce bonnheur qui finirait par lui arriver dans le visage.Son grand frére.Il assurerait a Alline un avenir heureux,elle n'en doutait encore une fois pas le moins du monde.Mais elle avait peur de ce qu'il allait ramener.Fondamentalement peur.


« Ce genre d'évènement me manque aussi, tu sais, mais je ne pense pas pouvoir en organiser un d'ici tôt. Cela demande beaucoup de travail et de préparation et...Oh, mais qui voilà... »

Alline hocha la tête poliment au début de la phrase d'Ankou.Oui,un bal serait d'un très beau goût dans ce château,et ce genre d'événement manquait visiblement autant a la jeune fille qu'au Prince de la contrée.Elle serait elle même particuliérement heureuse si jamais elle participait enfin a un bal.Elle en rêvait depuis sa plus tendre enfance,de danser avec des Nobles de son âge,de pouvoir participer a ce genre de divertissement exclusivement reservé a la catégorie de personne a laquelle elle appartenait...Oui,elle avait véritablement envie de faire un bal,un jour.Elle ignorait le travail et la préparation que l'organisation d'une telle fête demandait,mais si Ankou en avait autant envie qu'elle,il finirait par en organiser un,c'était plus ou moins certain.En revanche,a la fin de la phrase qui sortait des lévres du jeune Prince aux cheveux argentés,elle reporta son regard vers la direction qu'Ankou désignait par ses iris rouges.Et elle vit une silouette penetrer dans la piéce.Une silouette recconaissable entre mille.Axel venait de rentrer.La premiére envie d'Alline fut de se jeter dans les bras de son grand frére,pour lui montrer a quel point il pouvait lui manquer par une si courte absence,mais elle préféra s'en abstenir,et en venir immédiatement au deuxiéme point,a savoir l'envie d'aller le voir pour s'enerver contre lui.Elle préféra également taire cette pulsion pour l'instant elle ne savait même pas ce qu'il venait de rapporter.Et puis,il parlait a son tour,donc déja elle ne devait pas le couper en pleine phrase.Ca n'était pas du tout poli.


« Les enfants, Papa est revenu ! Venez donc lui faire un gros câlin ! »

Il venait d'écarter les bras,l'air de véritablement croire qu'Ankou et Alline allaient lui sauter dessus en le couvrant d'embrassades.Mine de rien,il n'avait pas tout a fait tort,Alline avait effectivement l'envie de lui faire un "gros câlin" comme il le disait si bien.Mais elle avait tout aussi l'envie d'aller lui frapper l'épaule avec un visage contrarié,car après tout elle restait en colére contre lui.Elle décida donc de ne pas le moins du monde s'approcher de lui,et de croiser les bras en affichant une mine sévére.Elle voulait qu'Axel comprenne qu'en la laissant ainsi seule,il l'avait rendue mécontente.Et elle faisait tout pour afficher un visage afin qu'il le comprenne.Elle écouta Ankou répondre a Axel,sur le ton qu'elle aurait elle même employé pour le saluer,dailleurs.Ce qui prouvait que le prince devait ressentir lui aussi un léger agacement par l'absence d'Axel.


« Comment? Tu nous abandonnes, puis tu reviens comme si de rien n'était, et tu voudrais que nous te serrions contre nous comme si tu n'étais jamais parti? Désolé, mais les enfants ont prit leur indépendance, et ont appris à vivre sans leur père, maintenant. C'est dur, je sais, mais c'est malheureusement la triste vérité. »

Alline ouvrit soudainement grand ses yeux bleux.Elle se retourna vers Ankou,en se demandant ce qu'il voulait dire.Parce que quoi qu'il arrive,Alline ne serait jamais capable de vivre sans Axel.Elle savait que même si il l'enervait souvent,c'était grâce a lui qu'elle était la petite fille polie et gentille qu'elle était aujourdhui,et elle voulait continuer a avancer a ses cotés.Non,Alline n'avait pris aucune indépendance,et elle n'apprendrait jamais a vivre sans son grand frére.Voilà pourquoi elle tourna un visage étonné dabord vers Ankou,constatant qu'il arborait un sourire après sa petite tirade.Elle en fut rassuré,ca n'était qu'une plaisanterie.Comme l'emploid du mot "Papa" par Axel,dailleurs.Elle secoua doucement sa tête blonde,un peu honteuse de ne pas avoir compris tout de suite le sens de ces phrases.Puis,Ankou demanda ce que Axel avait apporté avec lui.La jeune fille se tourna également vers son grand frére,avant de regarder le sac,qui avait produit un drôle de son il y'a quelques instants.Elle regarda le sac,puis son frére,puis Ankou,avant de reposer son regard sur le sac.Elle préféra ne rien dire,puisque Ankou venait de dire a peu près tout ce que Alline aurait put répliquer a Axel.Mais son regard était plus qu'évocateur.

Ce qu'il y'avait dans ce sac,elle aurait vraiment préféré ne pas le savoir.Malheureusement,elle était sûre qu'elle en apprendrait le contenu d'ici peu.



[Perso,j'ai répondu comme d'habitude,moi.Et je n'aime pas mon poste,comme ça l'équilibre est respecté.XD

Sinon,pardon Ayu si je raconte parfois n'importe quoi...C'est que j'ai l'impression qu'Alline est plus compliqué qu'elle en a l'air...ô__ô'']
Revenir en haut Aller en bas


Homme crapaud : embrassez le et il deviendra enfin beau~♥

Masculin Nombre de messages  : 53

Localisation  : Soit il noie une jolie jeune fille dans un lac, soit il exploite un joli jeune homme dans sa chambre.
Emploi/loisirs  : Faire l'éléphant dans les bains.
Humeur  : A te faire boire.

Inscrit depuis le   : 26/07/2009
avatar
Homme crapaud : embrassez le et il deviendra enfin beau~♥


Feuille de personnage
Age: 19 ans [depuis si longtemps]
Race: Humain [loque]
Arme / Pouvoir  : Une/plusieurs épées fines.

MessageSujet: Re: Random Talk.[PV Alline et Axel.]   Mar 25 Oct - 0:21

Axel était une personne qui adorait être entouré, et donc par déduction, détestait solennellement la solitude.

De toute façon, depuis qu’il était tout petit, il était ainsi, le clown de service, la personne sociable au possible, le boute-en-train, et cela n’avait absolument pas changé au fil des années. Axel était toujours cette personne joyeuse entourée d’un groupe d’ami ou juste de curieux, et il adorait cette attention, pour être tout à fait honnête, c’était comme une grande partie de sa vie. Il pouvait l’avouer sans rougir, il ne pourrait pas vivre sans cette attention, parce qu’il s’ennuierait trop comme il n’était vraiment pas le genre de personne à s’asseoir et attendre que cela passe. Axel était une personne vivante, pleine d’énergie, et certes, un peu grande gueule, mais il ne pouvait pas s’en passer. Les gens pouvaient le trouver aussi bien intéressant qu’irritant, il ne s’en fichait pas, mais honnêtement, il n’allait certainement pas se priver pour faire plaisir à ces personnes, même si elles étaient en majorité, ce qui n’était pas vrai. Axel l’avouait lui-même, il se savait irritant parfois, mais il ne pensait pas l’être au point qu’on le haïsse. D’ailleurs, il était assez rare qu’il s’acharne sur une seule personne, et donc peu de personnes le trouvaient irritants – peu sérieux, oui, mais pas irritant. Généralement, il ne ‘s’en prenait’ qu’à ses proches, ceux qu’il pouvait taquiner sans risque qu’ils ne le haïssent, bien qu’il y a eu quelques exceptions, comme une certaine demoiselle qu’il avait trouvé si intéressante qu’il avait bien du l’irriter jusqu’au bout. Bien heureusement, il doutait franchement qu’elle le haïsse même après son petit moment de folie, et il ne regrettait absolument rien de ce qu’il avait fait. Il en était même très fier. Il avait su taper fort, et il était sûr d’être inoubliable pour elle maintenant ! Elle-même était totalement inoubliable. Ce n’était pas forcément dans un mauvais sens, pas du tout même. Axel devait avouer que, bien que leur rencontre fut surprenante, quelque chose en cette jeune femme l’avait immédiatement captivé. Ils n’étaient pas similaires, mais son franc-parler et sa sorte de brusquerie peu féminine lui avait vraiment plu, pour la simple et bonne raison qu’il avait rarement vu une femme comme elle. De plus, c’était tout bonus, puisqu’elle était plutôt jolie- voir très jolie. Certes, elle manquait de… Certains atouts, mais il pouvait s’en passer, même éternellement, en vue du fait qu’elle en avait beaucoup d’autres pour compenser son manque.

Enfin, quoi qu’il en soit, sa méthode de boute-en-train avait fonctionnée. Certes, il avait utilisé d’autres méthodes, comme l’exaspération, et même la menace – c’était un blague bien entendu, il n’avait pas vraiment l’intention de la jetée à l’eau, au début, du moins- mais le résultat était étrangement satisfaisant, pour lui. Pour elle aussi, il espérait. Et donc, elle fut l’une des exceptions du système d’irritation qui n’incluait généralement que ses proches. Proches dont Ankou faisait partie. Sincèrement, aussi étrange que cela puisse paraître, pour Axel, qu’Ankou soit le Prince ou non, il restait Ankou pour lui, et donc il se contrefichait totalement de son statut. Enfin, il n’était pas irrespectueux, et même plus qu’admirable en publique, mais en privé, c’était une toute autre histoire.

Pour Axel, Ankou avait beau avoir le plus haut statut possible, il restait son ami avant tout, dans la plupart des cas. D’une certaine manière, Axel pensait que si Ankou appréciait autant sa compagnie, c’était peut-être parce qu’il pouvait être lui sans avoir peur d’être jugé pour ses actes en tant que Prince, sans avoir peur de représailles, et cela devait le détendre considérablement. En tout cas, c’était la façon de penser d’Axel. Après, il y avait le travail, et là, Axel savait pertinemment qu’il fallait séparer amitié et pouvoir pour avoir la meilleure vision des choses, il était bien assez intelligent pour comprendre cela. Travailler avec son meilleur ami comportait des risques de mauvais jugements ou d’altération du travail par les sentiments, et ils en étaient tous les deux totalement conscients, mais ils avaient su trouver un juste milieu. Cependant, Axel ne pouvait pas garantir que ses sentiments ne se mettront jamais en conflit avec son travail, mais pour l’instant, l’équilibre était parfait pour eux, et sain. En toute honnêteté, Axel avait regretté d’avoir pris cette position, parce que c’était une lourde et dure tache pour lui. Malgré le fait qu’il soit intelligent, il n’avait jamais pris très à cœur l’éducation et les grosses responsabilités lui donnait le vertige lorsqu’il était jeune, et même parfois maintenant. Pour sûr, la mort de son père l’avait changé parce qu’il avait dès lors la responsabilité de sa mère malade et de sa jeune sœur, soit une énorme responsabilité pour un jeune homme, mais grâce à cela, il avait beaucoup grandit, et il pensait avoir fait un excellent travail jusqu’à présent. Cependant, il n’avait pas eu le choix.

Etre le conseiller ou non, il avait eu le choix. Au début, il avait longuement hésité, et avait même presque refusé cette pensée, mais il avait réalisé qu’Ankou avait besoin de quelqu’un sur qui compté, et un parfait inconnu n’était certainement pas ce qu’il lui fallait après tout cela. Pour lui, cela s’était imposé dans son esprit après l’avoir vu perdu avec ce trône. Il avait alors choisi de l’aider de son mieux, et accepter sa position actuelle. Les gens pouvaient rire et dire qu’il avait juste fait cela pour la gloire, et lui-même en riait, mais tant qu’il savait pourquoi il faisait cela, tout allait bien. Sans vouloir passer pour gay pour son meilleur ami, Axel s’inquiétait vraiment pour son ami et l’aimait énormément, et cela le blessait toujours de savoir qu’il souffrait certainement sans se plaindre. Cela le blessait lorsque quelqu’un faisait une remarque désobligeante sur lui, comme si quelqu’un avait insulté sa famille. En réalité, au fil du temps, Axel avait vraiment adopté Ankou comme son petit frère officiel, il faisait partie de sa famille.

Oh, il y accepterait Annahita volontiers, si celle-ci ne semblait pas si déterminée à rendre la vie impossible à la beauté du château de l’Est… Dans ce cas, ils seraient une grande famille. Sa sœur et son fiancé- non pas lui-, Ankou et sa fiancée, Annahita et son fiancé, sa mère – il espérait qu’elle vivrait assez longtemps pour voir cela, mais il en doutait honnêtement- et lui et sa future femme aussi – ils prendraient un autre bain dans le lac l’année prochaine, avec un peu d’espoir, si elle ne lui en voulait pas trop et ne le rejetait pas toute sa vie…
Mais tout cela était purement enfantin, il le savait, mais il pouvait bien rêver un peu, non ?

Quoi qu’il en soit, Axel devait revenir à la réalité cette fois ci et affronter les deux membres de sa famille potables pour l’instant – enfin, potable n’était pas le mot, mais il n’avait pas vraiment mieux sous la main. Il avait toujours les bras écartés comme si il attendait qu’on le crucifix, je veux dire, qu’on l’enlace, mais aucun des deux sujets attendues ne vinrent s’écraser sur son torse de rêve. Pas qu’il ne s’en doutait pas, mais en tant que père, il avait l’impression d’avoir raté l’éducation de ses enfants et voulait juste fondre en larme, là, maintenant. Du coup, il se laissa tomber et se mit à pleurer à chaude larme l’indifférence de ces enfants qu’il avait tellement aimés et élever au lait de licorne… Bon, ok, c’était une blague jusqu’ici. Mais avouer que c’était amusant. Et non, Axel n’était pas bourré –pas encore.


« Comment? Tu nous abandonnes, puis tu reviens comme si de rien n'était, et tu voudrais que nous te serrions contre nous comme si tu n'étais jamais parti? Désolé, mais les enfants ont prit leur indépendance, et ont appris à vivre sans leur père, maintenant. C'est dur, je sais, mais c'est malheureusement la triste vérité. »

Axel prit un air faussement outragé en fixant son meilleur ami. Son regard se balada sur Alline un instant. Celle-ci semblait prendre quelque temps pour comprendre qu’Ankou ne faisait que plaisanter, et ceci le fit sourire. Alline était définitivement la chose la plus adorable dans ce monde, sans aucun doute, et le fait qu’elle aille hésiter avant de sourire à cette blague ou même de ne pas approuver lui prouvait qu’elle l’aimait et ne pouvait se passer de lui, ce qui lui fit chaud au cœur. D’un autre côté, il commençait à réaliser que plus il attendait, plus le ’sevrage’ allait être compliqué, pour eux deux. Cela ne signifiait pas pour autant qu’il allait s’empresser de la mariée sur le champ, mais qu’il fallait vraiment qu’il lui apprenne beaucoup de choses et commence à lui laisser plus d’indépendance. Cela allait être compliqué.
Son sourire ne le quitta cependant pas lorsque son regard revint sur son faussement-contrarié ami qui le regardait avec un petit sourire et les bras croisés. Ce dernier désigna du menton le sac qu’Axel tenait.


« Et peut-on savoir ce que le père indigne à ramené avec lui? »

Le sourire d’Axel s’étendit encore plus, s’il le pouvait. Il sentait la suspicion de son ami à plein nez. Alline, elle, ne semblait rien trouver d’anormal, mais trouvait cela étrange pour sûr aussi. Il rétracta ses bras et les laissa tomber le long de son corps, provoquant un sublime ‘cling’ provenant de son sac, tandis que la lanterne vacilla légèrement, rien de bien grave. Le ‘cling’, en revanche, l’enchanta. C’était totalement ce qui n’enchantait pas Ankou. Ah, ce petit avait déjà une bonne idée de ce qu’il pouvait y avoir dans ce gros sac, malgré le fait qu’il soit jeune. Axel nota cela et se promit de lui en faire la remarque dans un autre lieu, à un autre temps. Il ne fallait pas gacher celui-ci pour des choses aussi futiles, et passer aux choses sérieuses.
Il traina gracieusement des pieds sur les derniers mètres qui les séparaient – rappelez-vous bien de la gracieuseté du bougre, hein… Lorsqu’il arriva juste devant eux, il brandit le sac triomphalement, en évitant de frapper Ankou ou Alline au passage- surtout Alline, Ankou avait l’habitude de se faire frapper par accident, depuis le temps.


« Ceci est ce qui va nous permettre de nous amuser pendant au moins les deux prochaines heures et aussi, de nous rapprocher inexorablement ! »

Maintenant, il était certain qu’Ankou avait compris de qui il parlait. Cependant, cela ne l’empêcha pas de sourire de son sublime sourire qui apparaissait sur son visage lorsqu’il était fier de lui et/ou avait une idée de génie. Aujourd’hui allait être amusant, et un jour de repos pour tous. Il ne dit rien d’autre et se contenta de s’asseoir en leur faisant signe de faire de même. Il posa la lanterne au milieu du cercle. C’était maintenant que le jeu commençait.
Il brandit de nouveau le sac devant lui, son long sourire ne quittant toujours pas son beau visage.


« Bien. Une idée de ce que cela peut-être ? Alline, Ankou ? »

Il agita légèrement le sac, faisant en sorte qu’un nouveau ‘cling’ retentisse dans toute la salle. Oh oui, aujourd’hui allait être excitant, diablement excitant, pour vu qu’aucun d’eux ne choisisse de s’enfuir – il les rattraperait de toute manière, Ankou ne pourrait pas vraiment blesser gravement son meilleur ami pour un jeu, n’est-ce pas ?... N’est-ce pas ?

Quoi qu’il en soit, tant qu’ils s’amusaient en apprenant… C’était ludique et légal, non ?



[HOLLY FUCKING SHIT! J'ai posté mes amis! Je vais chialer maintenant. C'est pourri.
Mais Enjoy!? XD
Et je suis éternellement désolée du temps de délais... u__u ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Dirigeant outrageusement beau qui vous éblouit par sa beauté~♥

Masculin Nombre de messages  : 178

Localisation  : Dans mes appartements. Je vais... Dormir.
Emploi/loisirs  : Pas mes cours, en tout cas, je suis trop fatigué pour ça...=___x'
Humeur  : ... *Pousse un long soupir*

Inscrit depuis le   : 13/12/2008
avatar
Dirigeant outrageusement beau qui vous éblouit par sa beauté~♥


Feuille de personnage
Age: 17 ans, j'en aurais 18 cette année.^^
Race: Humain, qui ne désirerait pas être autre chose qu'un humain.^^
Arme / Pouvoir  : Je me bats avec une épée. Mais je sais manier d'autres armes, bien entendu.u__u

MessageSujet: Re: Random Talk.[PV Alline et Axel.]   Dim 30 Oct - 2:38

Ankou suivit des yeux le sac d'Axel, qui continuait de provoquer ce désagréable son qui, il en était certain, n'appartenait pas à un jeu de société. Bien sûr que non. Ça aurait été trop simple, de s'asseoir et faire avancer des pions sur un plateau de bois. Sérieusement...Le jeune homme aux cheveux blancs se demanda s'il n'aurait pas mieux valu qu'il aille se recoucher, tiens. Une fois n'était pas coutume, et au moins, il aurait échappé aux plans diaboliques d'Axel qui, bien qu'ils visaient à les distraire, finissaient irrémédiablement par leur attirer des ennuis plus gros qu'eux. Enfin, il doutait du fait que sa Cour accepte de le voir échapper à ses responsabilités en dormant, et son précepteur ne serait certainement pas d'accord non plus. Quelle misère! A quoi cela servait-il d'avoir un grand et beau lit s'il ne pouvait même pas s'y prélasser plus que nécessaire? Reportant son attention sur Axel, il vit que ce dernier s'avançait vers eux d'une démarche exagérément lourde et trainante, et recula sa tête lorsque le jeune Conseiller crut bon de brandir son sac en avant, histoire que lui et Alline puissent bien voit ce qu'il leur avait ramené, en bon ami et grand frère qu'il était. Du reste, Axel avait l'air extrêmement fier de lui, et Ankou pensait qu'il n'avait jamais vu de sourire aussi grand sur un visage. Il ne quitta pas son air dubitatif, cependant, et se permit même de fusiller le sac du regard. Il en était sûr, ce maudit sac, ou plus justement son contenu, allait lui amener bien des tourments dans quelques instants.

« Ceci est ce qui va nous permettre de nous amuser pendant au moins les deux prochaines heures et aussi, de nous rapprocher inexorablement ! »

Pendant au moins les deux prochaines heures? Prit d'un doute soudain, le Prince aux yeux grenats se demanda s'il n'avait pas quelque chose à faire dans deux heures environ, mais ne parvint pas à se rappeler le reste de son emploi du temps de la journée. Il le connaissait pourtant par cœur, d'habitude! Tout ça à cause d'Axel et ses jeux stupides qui occupaient en ce moment entièrement son esprit inquiet. Il n'arrivait même plus à penser correctement. En ce qui concernait le dit rapprochement évoqué par son meilleur ami, Ankou trouvait déjà qu'ils étaient très proches, tous les trois. Après, allez savoir s'il parlait d'être proche physiquement ou mentalement...Dans les deux cas, ils l'étaient déjà assez de l'avis du jeune homme aux longs cheveux. Inutile de chercher à en faire plus, hein...Si seulement. Le garçon au cheveux cuivré leur fit signe de s'asseoir, et Ankou, déjà assis sur sa chaise, ne bougea par conséquent pas, se contentant de regarder la flamme de la lampe vaciller comme une danseuse aux cheveux de flamme. Il fut sorti de sa contemplation par un nouveau 'cling' sonore, et se retourna vers Axel, la mine soucieuse.

« Bien. Une idée de ce que cela peut-être ? Alline, Ankou ? »

Ankou observa un moment le sac que tenait toujours Axel, avant de soupirer. Bien sûr, qu'il avait une idée de ce que cela pouvait être. Et il savait qu'Axel savait qu'il savait. Cette question, pourtant pas rhétorique, était juste là pour l'embêter et faire réfléchir Alline. Ankou ne pensait pas que la jeune fille aux cheveux blonds puisse deviner de quoi il s'agissait. Ou plutôt, elle n'aurait pas pu associer le dit objet avec la situation, car ça lui aurait certainement paru absurde. Qu'elle se rassure, ça lui paraissait tout aussi absurde! Ou plutôt qu'absurde, car ça ressemblait malheureusement bien à Axel, une très mauvaise idée. Il aurait pu parier son Royaume qu'il allait regretter tout ça le lendemain. Ou même cette nuit là. Il allait être malade, il le sentait. Regardant alternativement Axel et Alline, il se décida à prendre la parole. Axel ne les lâcherait pas avant qu'ils aient émis une hypothèse, il imaginait.

« Bien sûr,
fit-il avec l'expression la plus innocente qu'il pouvait arborer et un grand sourire, tu as ramené un jeu des petits chevaux, n'est-ce pas? »

Oui, un jeu des petits chevaux qui faisait 'cling'. Le Prince n'avait jamais vu ça de sa vie, et trouvait sa réponse tout à fait stupide, comme il avait voulu qu'elle le soit. S'il avait vraiment ramené un jeu comme ça, au moins, il n'aurait pas eut à s'inquiéter de ce qui allait s'ensuivre. En plus, comme il allait sûrement vouloir 'épargner' sa petite sœur, Ankou avait peur que son ami aux yeux clairs ne fasse exprès de tout faire retomber sur lui. Il ne savait pas trop comment il comptait s'y prendre, mais il était clair qu'il allait essayer. Parce qu'il ne voudrait pas qu'Alline...Enfin...Ça lui paraissait bizarre! Mais il était vrai que plus le temps passerait et plus le 'jeu' avancerait, moins Axel serait en mesure de réfléchir correctement. Et il en allait de même pour lui. Il tenta de se rappeler quelque chose que ses parents auraient pu lui dire à ce sujet, mais rien d'utile ne lui revint en mémoire. Il se demandait d'ailleurs pourquoi ils auraient tenu à lui parler de ça! Il avait eut douze ans depuis un mois seulement lorsque ses parents étaient morts. Plus tout à fait un enfant, mais pas un adulte non plus. S'ils étaient encore en vie, ils lui en auraient récemment parlé, sans doute. Seize et dix-sept ans, comme tout le monde le savait, c'était la période de l'éveil aux choses de la vie.

Pour une fois, Ankou aurait bien aimé avoir dix ans et être encore un petit garçon innocent qui ne se préoccupait que d'envoyer des avions en papier dans les cheveux de son précepteur en compagnie d'Annahita, et qui ne savait pas ce qu'avoir des rapports sexuels voulait dire.

[Je n'ai qu'un mot à dire: YEAH.8D]

_________________

JENKOU 4EVER:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://illeaworld.forumactif.com
Invité



avatar
Invité


MessageSujet: Re: Random Talk.[PV Alline et Axel.]   Lun 31 Oct - 12:39

Alline ignorait encore tout des plaisirs divers que pouvait ressentir un adulte en pleine santé, vivant dans la haute société de ce pays. Pour elle, simple jeune enfant d’une famille riche et nantie d’un titre relativement prestigieuse, la vie à la cour n’était peut être pas toute rose, mais elle était tout de même la meilleure possible. Elle n’imaginait même pas que son bonheur et son petit confort quotidien puisse être d’un seul coup bouleversé par toutes ces choses qu’Axel aurait pu lui cacher dans le but de préserver son innocence. Le fait que des adultes aient des plaisirs que les enfants ne pouvaient même pas… Imaginer, eh bien c’était quelque chose de totalement improbable à ses yeux. Pour elle, un homme et une femme se fréquentaient et pouvaient être heureux ensembles. Axel avait été heureux avec les quelques femmes qu’il ramenait parfois. Il avait été heureux, et même si ces filles le rendaient parfois plus…. Eh bien, moins heureux, il était maintenant de nouveau totalement disponible à aspirer au bonheur. Il était de nouveau le grand frère énergique et plein de vie qu’elle connaissait bien. Alline préférait son grand frère ainsi. Le bonheur c’était vraiment bien. Du coup, elle s’imaginait que dans un sens, il était plus heureux sans qu’avec une femme pour l’accompagner. Bon, il ne fallait pas non plus exagérer la chose : Alline était tout à fait compréhensive du fait que son frère aîné doive bientôt se marier, et que donc il n’avait qu’à choisir une femme avec laquelle il pourrait éventuellement passer le restant de ses jours. En toute sincérité, Alline avait peur de cela. Le fait qu’Axel doive épouser une demoiselle, qu’il doive la soutenir tout le restant de sa vie… Elle le voyait mal faire ça, surtout si ça finissait par tourner mal. Comme… La plupart de ses autres histoires d’amour d’ailleurs.

« Ceci est ce qui va nous permettre de nous amuser pendant au moins les deux prochaines heures et aussi, de nous rapprocher inexorablement ! »

Alline haussa ses deux sourcils blonds, lui donnant ainsi un air encore plus étonné que d’habitude à l’entente des paroles de son frère. Hum… De les amuser ? Elle faisait confiance à Axel pour beaucoup de choses, mais elle devait aussi reconnaître que son coté le plus étrange et agaçant était justement sa capacité à ‘s’amuser’ en n’importe quelle situation. Il avait toujours des idées qui…. Hum, c’était difficile à expliquer. Disons qu’il avait des idées très ‘dignes de lui’. Ca n’était pas très précis pour quelqu’un qui ne connaissait pas beaucoup Axel, mais pour Alline, ça l’était et c’était bien assez suffisant d’ailleurs. Le fait qu’il avait ramené ce sac ne rassurait pas du tout, mais alors pas du tout, sa petite sœur. Elle ne comprenait pas non. Que diable pouvait-il bien y’avoir dans ce sac… ? Quelque chose d’amusant, si elle comprenait bien ? Et qui leur permettrait de… Les rapprocher inexorablement… ? Elle ne comprenait vraiment pas très bien où il voulait en venir. De mémoire, Alline n’avait jamais vraiment vu autre chose qu’un jeu de société, qui puisse tenir dans un sac et rapprocher des gens. Rapprocher de manière amicale, elle sous entendait. Car il n’était pas possible, du moins à ses yeux, de se rapprocher plus des autres. Comment l’aurait-elle put, de toutes façons ? Axel était son grand frère, soit la personne qui tenait le plus à elle et à qui elle tenait le plus au monde. L’être de qui elle était le plus proche. Et Ankou, c’était le meilleur ami d’Axel, et un très bon ami d’Alline également. Elle le connaissait depuis sa naissance et avait presque grandi avec lui. Difficile de se rapprocher plus de quelqu’un qui n’est pas pour autant de la famille, non ?

En tout cas, le sac semblait contenir tout autre chose qu’un jeu quelconque. Les bruits qu’il faisait indiquaient plutôt qu’il contenait une sorte d’objet métallique, ou en verre. Mais dans un sens, un jeu pouvait très bien contenir un objet de cette nature, non ? Elle ne voyait pas trop où était le problème là dedans en fait. Mais elle n’arrivait pas très bien à comprendre pourquoi ; elle n’arrivait pas à imaginer le moindre jeu de société dans ce sac. Un simple pressentiment. Elle devait reconnaître qu’elle n’avait pas la moindre envie de le suivre.

« Bien. Une idée de ce que cela peut-être ? Alline, Ankou ? »

A l’entente de la question d’Axel, Alline fut tirée de ses petites reflexions. Elle regarda son aîné avec ses yeux bleus, qui reflétaient bien son total manque d’informations sur la chose qu’il transportait dans son sac. Il avait posé cette question, mais la petite blondinette était certaine qu’elle s’adressait essentiellement à Ankou. Lui, semblait avoir plus d’idées sur la nature de l’objet là dedans qu’Alline. Elle n’avait aucune chance de fournir la réponse qu’Axel semblait attendre, aussi elle hocha la tête de gauche à droite en signe de négation, toujours avec un air vaguement inquiet. Ankou, lui, regarda tour à tour l’ainé et la cadette de la famille Senri, puis il afficha une tête qu’Alline trouvait très sympathique. Il avait vraiment l’air heureux, d’ailleurs…

« Bien sûr, tu as ramené un jeu des petits chevaux, n'est-ce pas? »

La petite fille aux grands yeux bleus se tourna vers Ankou, en laissant un sourire fleurir sur son visage enfantin. Oh…. ? Alors c’était ce qu’Ankou pensait ? Bien sur, un jeu des petits chevaux qui émettait un bruit de ce genre c’était un peu étrange, mais il ne semblait pas avoir l’air de mentir… Et puis il semblait très convaincu de son hypothèse ! Son grand sourire ne pouvait qu’être le reflet de la vérité pour Alline. En plus, il avait adopté un air très… Hum… Convainquant ? Alline ne pouvait que le croire. Au diable son pressentiment d’auparavant ! Elle garda son sourire et se tourna cette fois ci vers Axel, l’air beaucoup plus soulagé que quelques minutes plus tôt.

« C’est vrai ? dit-elle l’air, il fallait le dire, assez plein d’espoir. C’est un jeu des petits chevaux ? Tu aurais dût le dire plus tôt… ! C’est une très bonne idée je trouve ! »

Elle sourit de plus belle, hocha la tête en signe cette fois ci affirmatif. Oui, un jeu des petits chevaux. C’était une très bonne explication et une idée très intéressante qu’avait eu Axel alors ! Elle avait d’un seul coup très envie de jouer aux petits chevaux. Alors de là, autant qu’il sorte son jeu. Oui, c’était une bonne idée. Et surtout, une hypothèse qui arrangeait tout le monde.
Revenir en haut Aller en bas


Homme crapaud : embrassez le et il deviendra enfin beau~♥

Masculin Nombre de messages  : 53

Localisation  : Soit il noie une jolie jeune fille dans un lac, soit il exploite un joli jeune homme dans sa chambre.
Emploi/loisirs  : Faire l'éléphant dans les bains.
Humeur  : A te faire boire.

Inscrit depuis le   : 26/07/2009
avatar
Homme crapaud : embrassez le et il deviendra enfin beau~♥


Feuille de personnage
Age: 19 ans [depuis si longtemps]
Race: Humain [loque]
Arme / Pouvoir  : Une/plusieurs épées fines.

MessageSujet: Re: Random Talk.[PV Alline et Axel.]   Jeu 10 Nov - 2:21

Axel pensait honnêtement qu’ils allaient beaucoup s’amusés aujourd’hui.

Il se disait aussi que ce n’était pas seulement les deux prochaines heures que seraient occupées, mais toute la journée. Oh, le château se passerait d’eux pour la journée, ils pouvaient bien s’accorder une pause. Bien que la guerre fût toujours proche, elle n’éclaterait certainement pas dans les mois à venir, du moins, il en doutait. Et il l’espérait également, ce serait une catastrophe. Cette pensée le faisait toujours grimacer, mais aujourd’hui il se garda de faire toute sorte de moue. Il ne voulait pas gâcher la joie générale qui s’était emparé de la salle avec ce genre d’expression. Oui, parce qu’évidement, pour Axel, l’ambiance aujourd’hui était au rendez-vous avec sa sœur et son meilleur ami, cela crevait les yeux. Tous deux s’amusaient déjà énormément et cela se voyait sur leurs visages éblouies par sa grandeur. Bien entendu, tout ceci n’était pas à prendre au sérieux, le jeune conseiller s’apercevait bien qu’au moins le jeune homme aux cheveux blancs n’était pas des plus heureux et n’en menait pas large à ce même moment.
Et ça, c’était exactement ce qui poussait Axel à faire ce genre de choses. Non, il n’adorait pas torturé son meilleur ami et lui faire passer une salle journée dès qu’il le pouvait, mais les expressions d’Ankou étaient toujours les meilleurs. Non, réellement, c’était presque fascinant et il trouvait rarement quelqu’un qui l’égalait – à part une certaine demoiselle qui l’étonnait depuis peu avec une galerie d’expressions qui lui étaient jusqu’alors inconnues. Et puis, Ankou était Ankou, même si il ronchonnait au début et se montrait peu enthousiaste, dans quelques minutes, cela ne se verrait plus. Que ce soit de son plein gré ou pas, d’ailleurs, puisque le petit jeu auquel ils allaient jouer était totalement destiné à le décoincer et le faire sourire et rire un peu. Ce n’était pas comme si Axel l’avait consigné non plus. Il ne le laisserait pas s’enfuir pour autant, cela allait de soi. Non, il était bien connu que lorsqu’Axel avait une idée en tête, il ne lâchait pas le morceau de sitôt, et ce n’était pas son ami d’enfance ou sa sœur qui le démentirait.

Quoi qu’il en soit, le soupir et le regard désespéré d’Ankou ne lui échappèrent pas, ni l’ai ravie mais curieux de sa jeune sœur. Le contraste était plutôt amusant à regarder et ainsi expliquait pourquoi Axel ne se laissait jamais de les voir tous les deux ensembles – en sa présence, lorsqu’il allait visiblement jouer un de ses tours. Ankou réagissait et comprenait toujours le premier, et ce depuis toujours et pas seulement comparé avec Alline. Il avait toujours été un enfant intelligent et Axel se rappelait bien que même lorsqu’ils jouaient ensemble, le garçon comprenait toujours lorsque son ami l’emmenait dans des jeux qui lui semblaient mené à des problèmes- et il se trompait rarement. En revanche, sa jolie sœur – Alline, la sienne, pas Annahita, celle d’Ankou, puisqu’elle aussi était aussi vive d’esprit que son frère-, réagissait bien plus lentement. Ou plutôt, elle réagissait vite mais mettait toujours plus de temps à comprendre les étranges jeux de son frère – n’allez rien penser de déplacer ici-, ne les comprenant qu’avec son esprit innocent. D’ailleurs, bien qu’Axel ait mis un point d’honneur à lui donner une éducation très saine et à la protéger de toute mauvaise chose, il pensait maintenant qu’elle était assez grande et qu’il devait maintenant lui apprendre les dangers de la vie et d’autres choses peu innocentes.

Et aujourd’hui commençait ce nouvel apprentissage.


« Bien sûr, tu as ramené un jeu des petits chevaux, n'est-ce pas? »

Ankou affichait le plus magnifique sourire hypocrite-innocent qu’Axel n’avait jamais vu. C’était pratiquement de l’art à ce niveau-là, et Axel ne put s’empêcher de lui rendre un sourire également hypocrite. De son côté, Alline qui semblait perplexe peu avant et plutôt négative sur la question, eu soudain l’air d’être frappée par une illumination. De ce fait, un sourire fleurie sur son jolie visage et Axel ne put s’empêcher de lui sourire aussi, se retenant de justesse de se jeter sur elle pour l’enlacer avec tout l’amour qu’il avait pour elle et de pleurer sa perfection de jeune demoiselle tout en bénissant les gènes supérieurs de la famille Senri. Il était vrai que dans la famille, sans se vanter, tout le monde était séduisant. Sa mère, bien que malade, témoignait ouvertement de cela avec ses traits fins et ses longs cheveux blonds. C’était simple, si Axel avait les yeux de sa mère, c’était Alline qui avait ses cheveux et s’il avait les cheveux de son père, Alline avait ses yeux. C’était le mélange parfait ! Quoi qu’il en soit, sa mère était magnifique, bien qu’elle ne soit pas de toute jeunesse, et son père n’était pas en reste non plus. Actuellement, Axel était très heureux d’avoir hérité de l’allure de son père, parce qu’il n’y avait pas à dire, être séduisant aidait, c’était indéniable. Ankou le savait aussi. Tout le monde au château le savait, et même en dehors, il ne fallait pas se mentir, quelqu’un de bien présenté et d’élégant donne beaucoup plus envie d’engager la conversation qu’une personne peu gracieuse. Et puis, pour des personnes aussi importantes que lui et Ankou, le charme et le charisme était nécessaire.

« C’est vrai ? C’est un jeu des petits chevaux ? Tu aurais dût le dire plus tôt… ! C’est une très bonne idée je trouve ! »

La pauvre Alline semblait pleine d’espoir et heureuse. L’espace d’un instant, Axel se senti mal pour elle, mais l’instant d’après, il se dit qu’il devait réellement lui apprendre le côté le plus rude de la vie. Axel lui adressa un nouveau grand sourire joyeux et posa le sac sur ses genoux tout en secouant négativement la tête.

« Un jeu de petits chevaux ? Sommes-nous encore des enfants ? »

Il parlait d’un ton joyeux comme il parlerait du beau temps, comme si ce qu’il allait dire après n’était qu’une petite brise. Il savait bien que le jeu pouvait tourner à une sorte de mini-catastrophe, mais cela ne l’empêcherait pas d’aller au bout de son idée. Il se concentra un instant le temps d’ouvrir son sac clinquant et retrouva son grand sourire satisfait en brandissant devant lui une bouteille de…

« Alline, voici du Rhum ! Aujourd’hui, tu vas débuter un tout nouvel enseignement, et moi et Ankou nous serrons tes instructeurs ! »

Il jeta un regard rapide à Ankou avec un sourire qui lui montrait bien qu’il n’avait pas le choix avant de retourner son regard sur la jolie petite blonde.

Oui, aujourd’hui, Alline verrait un tout nouveau monde.



[Kufufu! Débutons le fun! 8D]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Dirigeant outrageusement beau qui vous éblouit par sa beauté~♥

Masculin Nombre de messages  : 178

Localisation  : Dans mes appartements. Je vais... Dormir.
Emploi/loisirs  : Pas mes cours, en tout cas, je suis trop fatigué pour ça...=___x'
Humeur  : ... *Pousse un long soupir*

Inscrit depuis le   : 13/12/2008
avatar
Dirigeant outrageusement beau qui vous éblouit par sa beauté~♥


Feuille de personnage
Age: 17 ans, j'en aurais 18 cette année.^^
Race: Humain, qui ne désirerait pas être autre chose qu'un humain.^^
Arme / Pouvoir  : Je me bats avec une épée. Mais je sais manier d'autres armes, bien entendu.u__u

MessageSujet: Re: Random Talk.[PV Alline et Axel.]   Sam 10 Déc - 4:36

« C’est vrai ? C’est un jeu des petits chevaux ? Tu aurais dût le dire plus tôt… ! C’est une très bonne idée je trouve ! »

Owh. Ankou eut du mal à réprimer une petite grimace, mais s'arrangea pour garder un sourire sur ses lèvres. Masquer ses émotions n'était pour lui qu'une simple formalité à présent, bien qu'il avait encore beaucoup à apprendre pour atteindre la perfection dans cet art. Son regard grenat se posa sur Axel, puis sur Alline, dont la mine était si joyeuse qu'on aurait pu croire qu'elle avait appris une très bonne nouvelle. Ce qui n'était peut-être pas tout à fait faux, d'ailleurs... Si elle sentait sa tension et son appréhension, elle avait pu s'imaginer qu'Axel avait ramené quelque chose de contrariant et tout sauf amusant. Elle n'avait pas décelé l'ironie derrière son immense sourire, et pensait vraiment qu'ils allaient s'asseoir sur le carrelage pour jouer aux petits chevaux. Bien, bien. Le grand frère allait être obligé de décevoir son adorable petite sœur, sur le coup. Le Prince suivit des yeux le sac lorsqu'Axel le posa sur ses genoux, toujours aussi sceptique. Il se demandait pourquoi Axel voulait faire une chose pareille. C'était aller un peu loin pour un simple jeu, non ? Ankou se redressa sur sa chaise, faisant de son mieux pour ne pas paraître mal à l'aise. Il avait peut-être dix-sept ans, mais ça ne voulait pas dire qu'il adorait l'idée de passer ses journées complètement désorienté sur le sol, dix bouteilles d'alcool à côté de lui. Il avait du travail, mince ! Et si ses subordonnés le voyaient arriver, chantant des chansons paillardes et brandissant une bouteille vide avec enthousiasme, il se ferait sèchement réprimander une fois de nouveau en pleine possession de ses moyens. Quelle galère...

« Un jeu de petits chevaux ? Sommes-nous encore des enfants ? »


Si seulement, songea le jeune homme aux cheveux blancs, fronçant légèrement ses sourcils pour montrer son mécontentement grandissant. Même enfants, Axel aurait trouvé que jouer aux petits chevaux était ennuyeux et que ce n'était pas une occupation digne d'eux. Enfant, Ankou avait plus volontiers suivit son meilleur ami dans ses bêtises, car il n'avait pas encore alors la couronne sur sa tête, et que son caractère était bien plus passif que maintenant. Son père l'avait parfois encouragé à désobéir un peu, histoire qu'il ne soit pas aussi vivace et volontiers qu'une marionnette. Mais maintenant, il n'avait pas le droit de faire tout ce qu'il voulait. Voir un gamin courir en s'esclaffant dans les couloirs était certes inconvenant, mais attendrissant. Voir un adulte courir dans les couloirs en riant, par contre... Cette personne serait à n'en point douter au centre de tous les ragots de la journée. Mais d'un autre côté, toujours avoir une attitude irréprochable agaçait souvent Ankou, qui rêvait d'envoyer un avion en papier sur la tête de ceux qui lui demandaient audience. Seul son bon sens l'empêchait de faire une telle chose. Au moins, avec Axel, il pouvait être lui-même et s'exprimer comme il le voulait.

« Alline, voici du Rhum ! Aujourd’hui, tu vas débuter un tout nouvel enseignement, et moi et Ankou nous serrons tes instructeurs ! »


Et aussi découvrir des activités et situations qu'il n'aurait jamais cru possible. Le Prince aux yeux rouges écarquilla largement ses yeux, lançant un regard interloqué et choqué à son meilleur ami. Ses instructeurs ? Avec du rhum ? Pardon ? Mais ils ne pouvaient rien apprendre à Alline avec du rhum ! A part les différentes mixtures que l'on devait ingurgiter pour faire passer la gueule de bois le lendemain matin, évidemment. Et encore, Ankou ne les connaissait pas, ces mixtures, pour la simple mais néanmoins bonne raison qu'il n'avait jamais été saoul de sa vie. L'alcool, il évitait de trop y toucher, et lorsqu'il en buvait, c'était un petit verre, pour faire bonne impression. Il fixa la bouteille qu'Axel tenait d'un œil mauvais, clairement mécontent. Il savait qu'il n'avait pas le choix, car Axel ne le laisserait pas partir si facilement. Et puis n'était-ce pas lui qui s'était plaint, un peu plus tôt, de n'avoir rien à faire ? Ankou poussa un petit soupir, résigné. Il ne tenait certainement pas l'alcool. Il sentait la catastrophe arriver d'ici, mais la plainte qui sortie de ses lèvres était étrangement molle et peu convaincue:

« Quel enseignement, Axel ? Je n'ai jamais vu de précepteur apporter du rhum à ses élèves. Je me trompe ? »

Il haussa un sourcil inquisiteur pour la forme. Évidemment que personne ne faisait ça, c'était un coup à sèchement se faire renvoyer. Ankou songea au moins que s'il avait la gueule de bois le lendemain, on ne pourrait pas le traîner à ses cours, et son précepteur ne pourrait rien y faire. Donner des cours à un jeune homme malade n'était pas la meilleure ni la plus simple des idées.

« Tu as de drôles d'idées, quand même. »

Le Prince aurait aimé être plus ferme. Il maudissait cette étincelle d'intérêt qui lui brûlait malgré tout le cœur. Annahita, elle, aurait refusé d'une voix si dure que personne n'aurait rien pu y faire. Ce n'était pas la première fois qu'Ankou souhaitait avoir la force de caractère de sa sœur.

[Oh oui, débutons le fun!~]

_________________

JENKOU 4EVER:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://illeaworld.forumactif.com
Invité



avatar
Invité


MessageSujet: Re: Random Talk.[PV Alline et Axel.]   Sam 10 Déc - 5:43

« Un jeu de petits chevaux ? Sommes-nous encore des enfants ? »

Eh bien… Alline fut relativement étonnée de la réponse d’Axel. Si ils étaient encore des enfants ? Légalement parlant, oui… Enfin, pour elle et Ankou tout du moins. La petite blonde se souvenait avoir étudié le système des lois d’Illea, notamment la loi sur la majorité. La majorité était bel et bien le passage de l’enfance à l’âge adulte, non ? La majorité du pays était de 19 ans. Or, Alline n’avait que 14 ans et Ankou seulement 17. Seul Axel était âgé de 19 ans, il était donc le seul à être majeur ici. Par déduction simple, c’était le seul à ne plus être un enfant dans le trio. Ca c’était d’un point de vue légal. D’un point de vue mental, Alline était bien placée pour savoir qu’Axel n’était pas du tout mature ou majeur. L’aîné Senri était fortement gamin psychologiquement. D’ailleurs, la preuve se faisait sous ses yeux : Axel avait ramené… Quelque chose pour s’amuser alors qu’ils auraient pu trouver un passe temps plus concret et plus sophistiqué. Elle était sûre au fond d’elle que ce qu’avait dût ramener Axel n’était pas un jeu comme elle l’espérait. C’était évident. Alline était peut être naïve, cela ne l’empêchait pas d’être assez intelligente pour comprendre que son frère n’avait aucune intention de jouer aux petits chevaux. Elle ne fut donc pas surprise de sa réaction lorsqu’elle avait annoncé, pleine d’espoir, qu’elle pensait qu’il s’agissait d’un jeu de petits chevaux. Elle avait bien vu que ce n’était pas le cas, et la réaction d’Axel, qui traduisait une réponse s’apparentant à ‘non Alline, ce ne sont pas des petits chevaux mais quelque chose de plus fou que ça.’ Ne surprenait pas Alline. En revanche, elle était déçue. Elle aurait vraiment voulu que ce soit un jeu de petits chevaux. Elle savait y jouer à ça au moins. Et ce n’était pas un passe temps louche, comme ceux qu’Axel adorait tant.

Les choses se compliquèrent lorsqu’elle vit Axel sortir ce qui avait l’ai d’être une bouteille de son sac. Il l’exhibait fièrement devant les deux ‘enfants aux yeux de la loi’ avec un air particulièrement réjoui. La vue de cette bouteille causa une réaction similaire à Ankou comme à Alline. Le prince avait les yeux écarquillés et semblait particulièrement étonné. Alline, elle, cligna plusieurs fois des yeux, avant de froncer les sourcils, comme si elle cherchait à identifier ce que pouvait bien être cette bouteille. Dans une bouteille il y’avait… De l’eau en général, non ? Ou bien ces boissons particulières réservées aux adultes… Ah, peut être que c’était du jus de fruit ? Alline aimait beaucoup le jus de fruit, cela lui aurait fait du bien si dans cette bouteille il y’avait un peu de jus de pomme. Elle avait bien besoin d’un petit quelque chose de sucré à boire pour tenter de se remettre de…

« Alline, voici du Rhum ! Aujourd’hui, tu vas débuter un tout nouvel enseignement, et moi et Ankou nous serrons tes instructeurs ! »

La petite blondinette eu alors une réaction similaire à celle de son ami princier : yeux écarquillés et sourcils haussés, elle fixait la bouteille avec un air tout aussi curieux et méfiant. Du… Du rome ? Qu’est ce que c’était du rome ? Alline n’en avait jamais goûté. Elle n’était même pas sûre d’avoir déjà entendu ce mot en fait ! C’était sans doute une de ces choses que les adultes buvaient parfois en soirée… Quoi qu’Alline se souvenait que les adultes buvaient surtout du.. .Vin, non ? Alors qu’était ce donc, ce rome ? Elle ne savait pas… Mais en toute honnêteté, elle ne brûlait pas du tout d’envie de le savoir. Ce rome ne lui inspirait pas confiance, pas du tout. Ankou semblait du même avis qu’elle, fixant la bouteille d’un air mauvais. Tant mieux, se disait-elle. Peut être qu’il pourrait raisonner Axel avec sa sagesse et son pragmatisme. Ankou avait le pouvoir de faire cesser la folie du grand frère d’Alline. Il pouvait cesser de lui faire penser à cette idée de rome…. Il pouvait….

« Quel enseignement, Axel ? Je n'ai jamais vu de précepteur apporter du rhum à ses élèves. Je me trompe ? »

Alline se tourna vers Ankou, hochant la tête bien que peu certaine du sens des paroles du prince. Visiblement, il savait ce qu’était ce rome. Visiblement, cela n’était pas quelque chose de très populaire ou de très conseillé. Si les précepteurs n’en apportaient jamais, cela était probablement quelque chose d’amusant, mais sûrement pas quelque chose de totalement inoffensif. Il suffisait de voir l’air enjoué d’Axel et celui, plus méfiant et refrogné, d’Ankou. Le prince avait déclaré sa phrase sur un ton assez mou qui déçu Alline. Ca n’était pas avec ce genre de plainte qu’ils allaient convaincre Axel qu’il valait mieux ranger ce qu’il venait de ressortir. Alline n’avait pas envie d’apprendre ce qu’était le rome. Elle était curieuse, d’accord, mais même la curiosité a ses limites. Pour une raison qui lui échappait, Alline ne laissait pas toujours recours à sa curiosité. C’était comme se jeter dans un gouffre pour voir ce qu’il y’avait au fond. Par curiosité. C’était stupide selon elle.

« Tu as de drôles d'idées, quand même. »

Alline Senri poussa un soupir, regarda successivement Ankou, puis Axel, avant de hausser les épaules et de planter son regard bleu dans celui de son grand frère. Il fallait mettre les choses au clair.

« Axel… Je ne suis pas sûre de vouloir savoir ce qu’est le ‘Rome’ et… Et quel genre de jeu est-ce au juste ? Tu va me faire cours ? Ici et maintenant ? »

Elle afficha un air perdu sur son visage poupon, se tournant ensuite vers Ankou pour lui saisir la manche et la tirer doucement.

« Qu’est ce qu’il veut faire ? Je n’ai pas tout compris… »

Comme ça, elle était sure de comprendre, même si au fond elle avait déjà sa petite idée. Enfin, mieux valait confirmer. Et comme ça, elle verrait si Ankou pensait pareil qu’elle.
Revenir en haut Aller en bas


Homme crapaud : embrassez le et il deviendra enfin beau~♥

Masculin Nombre de messages  : 53

Localisation  : Soit il noie une jolie jeune fille dans un lac, soit il exploite un joli jeune homme dans sa chambre.
Emploi/loisirs  : Faire l'éléphant dans les bains.
Humeur  : A te faire boire.

Inscrit depuis le   : 26/07/2009
avatar
Homme crapaud : embrassez le et il deviendra enfin beau~♥


Feuille de personnage
Age: 19 ans [depuis si longtemps]
Race: Humain [loque]
Arme / Pouvoir  : Une/plusieurs épées fines.

MessageSujet: Re: Random Talk.[PV Alline et Axel.]   Mar 6 Mar - 18:30

Axel était plus que satisfait de ses idées actuelles, vraiment.

Aujourd’hui, c’était comme si un volcan était en éruption dans sa tête, et la lave était des idées. C’était magnifique, et bien qu’il était heureux, il était certain qu’Ankou lui aurait dit qu’il préférerait largement qu’il aille ce genre de fusions d’idée uniquement pour son travail, et pas ce genre de… de petit jeu qu’il prévoyait pour aujourd’hui. Mais enfin, Ankou est Ankou, et Axel savait que même s’il allait grogner avant, pendant et après, au fond, il se serait bien amusé ! Et il n’avait pas le choix non plus, parce qu’Axel ne le laisserait pas se défiler aussi facilement. Ankou était un grand garçon, approchant la majorité à grand pas – Axel oubliait souvent que son ami, contrairement à lui, n’était pas encore légalement majeur, mais c’était tout comme-, et il pouvait à présent faire son baptême de l’alcool. De toute façon, Axel était là, il ne laisserait rien arriver à son cher meilleur ami, en tant que sorte de grand-frère. Et encore moins à son innocente petite sœur, à qui il enseignerait simplement rapidement l’art de boire. Il n’allait pas la laisser en dehors du jeu, mais n’allait pas non plus la faire boire comme il espérait faire boire son ami. Alline n’avait que quatorze ans, et à quatorze ans, on ne boit qu’un fond de verre ou une gorgée par-ci, par-là. A dix-sept ans, on peut prendre ce qu’on appelle la première cuite. Oui, dix-sept ans, c’était convenable, c’était à peu près l’âge où Axel l’avait pris, lui, alors c’était probablement bon.
Ankou semblait plus que déconfit, et sa sœur semblait au moins tout autant surprise que lui. Il se sentit de nouveau un peu coupable envers Alline, mais on lui avait tellement dit qu’il la couvrait un peu trop qu’il pensait que cela ne serait surement pas un problème qu’il lui enseigne ce genre de choses, de lui montrer d’autres facettes du monde – et certainement d’autres facettes de ce cher Ankou, puisqu’Axel doutait que son ami reste de marbre après plusieurs shots de rhum. Il aurait dû ramener de la vodka, tout de même, le rhum n’était pas forcément le plus génial… Ahah. Mais il avait de la vodka ! Il avait pensé à tout, bien entendu ! Cela n’avait jamais fait de mal à personne de goûter les deux… Enfin, si, mais c’était un autre mal, une autre histoire.


« Quel enseignement, Axel ? Je n'ai jamais vu de précepteur apporter du rhum à ses élèves. Je me trompe ? »

Axel eu un léger rire, accompagné d’un grand sourire. Aucun précepteur ne ferait cela, effectivement, ou alors si, mais pour signaler qu’il veut quitter son travail. Le visage plutôt renfrogné d’Ankou fit clairement comprendre à Axel qu’il n’approuvait de nouveau pas son idée, mais le jeune garçon était certain que dans pas longtemps, son ami sourirait à pleine dents, que ce soit volontaire ou non. Le conseiller tourna son regard bleuté sur sa sœur, qui semblait elle aussi un peu renfermée, comme insatisfaite de l’idée brillante de son frère. Ah, mais elle ne pouvait pas encore comprendre le génie de son frère, et elle ne pouvait pas savoir qu’elle allait assister à un spectacle unique au monde, un spectacle dont elle serait presque l’unique spectatrice, voire même, l’unique spectatrice, puisque personne à part elle et lui n’en serait témoins, si tout se passait bien.

« Tu as de drôles d'idées, quand même. »

Cela ne fit qu’agrandir le sourire d’Axel. Son ami était tellement mou dans son reproche ! D’ailleurs, le châtain se demanderait presque si s’en était une, ou une simple remarque exaspérée. A partir de cela, Axel savait qu’il avait atteint son objectif d’attirer l’attention et surtout la curiosité du Prince de l’Est, et c’était une vraiment bonne nouvelle, bien que même s’il avait été renfrogné à cette idée, il aurait dû s’y faire, c’était évident qu’il n’aurait jamais lâché prise, à moins que le garçon ne fasse preuve d’une autorité qui ne lui était pas légendaire.

« Axel… Je ne suis pas sûre de vouloir savoir ce qu’est le ‘Rome’ et… Et quel genre de jeu est-ce au juste ? Tu va me faire cours ? Ici et maintenant ? »

Son regard pétillant se tourna immédiatement vers sa sœur et ses yeux se plantèrent dans les siens, alors qu’il afficha un sourire plus doux, mais toujours aussi malicieux. Il avait juste envie de lui faire un gros câlin et de ne jamais, jamais la lâchée. S’il pouvait, il ne la quitterait jamais, vraiment ! Il était certain qu’il n’en aurait jamais assez de l’avoir à ses côtés, bien que certaines de ses activités auraient été bien compromises, voire même impossibles, et vous ne voulez pas savoir lesquels.
Elle se tourna ensuite vers Ankou, lui tirant la manche et lui demandant si lui pouvait lui expliquer ce qu’il se passait. Une vague de jalousie envahie Axel, mais elle repartie aussi tôt. Il était stupide d’être jaloux de son meilleur ami concernant sa sœur, mais elle était juste trop adorable. Il devait bien choisir le chanceux bâtard qui allait se marier avec elle, un jour.

« Awh, Alline, Ankou, ne vous en faites pas, tout cela n’a rien d’étrange ! » Il rit et se tourna vers Alline, plus particulièrement. « Je ne vais pas vraiment te faire cours, pas… Conventionnel. C’est un jeu très amusant, mais en même temps, il t’apprendra deux ou trois choses. »

Il leva les yeux un instant, songeant à une explication plausible… Son sourire revint soudainement, comme s’il avait été frappé par un éclair d’illumination. Mais bien sûr !

« Le rhum, Alline… C’est de l’alcool, et l’alcool, c’est une boisson, une boisson dont tu as dû entendre parler, ressemblant à une sorte de potion… C’est une potion qui te fait rire la vérité, tout en te faisant rire et passer un bon moment ! »

Axel hocha la tête, satisfait. C’était réellement la parfait définissions pour l’alcool, hum…
Son grand sourire moqueur revint sur son visage alors que son regard sauta d’Alline à Ankou. Le pauvre garçon avait raison de ne pas avoir totalement confiance en ce qui concerne les idées de son ami, et cela faisait beaucoup sourire Axel de savoir ce que son ami ne savait pas. Aujourd’hui serait une bonne expérience.


« Aucun précepteur ne le fait parce qu’aucun d’eux n’est assez amusant, ou assez audacieux pour le faire ! Mais je pense que ce genre d’atmosphère est la meilleur pour mon jeu. »

Axel balaya de nouveau la grande salle des yeux. Oui, cette salle était parfaite. Il tira une chaise soudainement et s’installa à côté de ses deux camarades. Il posa d’abord la lanterne au centre et ramena le sac sur ses genoux, sans jamais lâcher la bouteille de rhum dans sa main. Il se pencha ensuite légèrement en avant, laissant son grand sourire jouer sur ses lèvres alors qu’il huma légèrement et tranquillement. Puis, passant son regard d’Ankou à Alline, le garçon lâcha finalement la bombe, pensant le suspense au comble.

« Connaissez-vous le jeu du ‘J’ai jamais’, mes amis ? »



[Mouahaha. Je suis persuadée que j'ai écris n'importe quoi, mais je n'ai pas relu.
Mais c'est fait, au moins.XD]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Dirigeant outrageusement beau qui vous éblouit par sa beauté~♥

Masculin Nombre de messages  : 178

Localisation  : Dans mes appartements. Je vais... Dormir.
Emploi/loisirs  : Pas mes cours, en tout cas, je suis trop fatigué pour ça...=___x'
Humeur  : ... *Pousse un long soupir*

Inscrit depuis le   : 13/12/2008
avatar
Dirigeant outrageusement beau qui vous éblouit par sa beauté~♥


Feuille de personnage
Age: 17 ans, j'en aurais 18 cette année.^^
Race: Humain, qui ne désirerait pas être autre chose qu'un humain.^^
Arme / Pouvoir  : Je me bats avec une épée. Mais je sais manier d'autres armes, bien entendu.u__u

MessageSujet: Re: Random Talk.[PV Alline et Axel.]   Jeu 8 Mar - 14:19

« Axel… Je ne suis pas sûre de vouloir savoir ce qu’est le ‘Rome’ et… Et quel genre de jeu est-ce au juste ? Tu va me faire cours ? Ici et maintenant ? »

Ankou ferma les yeux un instant, cherchant activement des tournures de phrases qui pourraient faire abandonner son projet à Axel. Il était peu probable qu'il trouve des arguments percutants au point de rendre son meilleur ami soudain raisonnable, mais qui ne tente rien n'a rien, comme le dit le vieil adage. Et Ankou ne comptait pas 'ne rien tenter' pour empêcher qu'ils finissent tous trois complètement ivres sur le sol de la salle de bal. Ou plutôt, se reprit-il, qu'il finisse ivre. Il ne savait pas quelle était la tolérance à l'alcool de l'aîné des Senri, mais elle était sans doute plus forte que la sienne -qui était plus ou moins égale à zéro. Quant à Alline, il avait de sérieux doutes quant au fait qu'Axel la fasse boire jusqu'à ce qu'elle ne sache plus où elle se trouvait. Oh non, Axel n'allait pas lui faire cours, songea Ankou, il allait s'amuser à... A il ne savait même pas quoi ! Ankou du se faire violence pour ne pas rétorquer à Alline que son frère était devenu fou et qu'il fallait s'enfuir sur le champ. Comme toutes ses idées tordues, celle-ci allait mal se finir, et Ankou était-il paranoïaque pour penser que ça allait mal se finir pour lui ? Plus probablement, il était simplement rodé aux 'pulsions créatives' de son ami aux yeux clairs.

Sentant qu'on lui tirait la manche, Ankou se tourna vers Alline, qui affichait un air perdu. La pauvre, elle ne devait pas comprendre grand chose à ce qui se passait. Le jeune homme aux cheveux blancs allait ouvrir la bouche pour lui répondre, mais Axel le devança, et ce n'était pas pour être méchant, mais son ton ne lui disait rien qui vaille.

« Awh, Alline, Ankou, ne vous en faites pas, tout cela n’a rien d’étrange ! Je ne vais pas vraiment te faire cours, pas… Conventionnel. C’est un jeu très amusant, mais en même temps, il t’apprendra deux ou trois choses. »

Deux ou trois choses. Évidemment, avec l'alcool, on apprenait forcément 'deux ou trois choses' sur les autres, vu que l'on finissait à rire ou pleurer en racontant sa vie et d'autres tonnes de bêtises. Cela, si l'on était encore assez sobre pour écouter ce que disaient les autres. Ankou se demanda s'il n'aurait pas du aller chercher Madame Senri, histoire de l'informer de ce que son fils voulait faire à sa fille, mais par respect pour sa pauvre santé, il n'en fit rien. Il allait devoir gérer tout ça lui-même, et à voir le sourire d'Axel revenir sur ses lèvres, il doutait qu'il allait pouvoir y arriver. Contenir Axel n'avait jamais été une tache aisée, et lorsqu'il partait dans un de ses drôles de jeux, c'était encore pire.

« Le rhum, Alline… C’est de l’alcool, et l’alcool, c’est une boisson, une boisson dont tu as dû entendre parler, ressemblant à une sorte de potion… C’est une potion qui te fait dire la vérité, tout en te faisant rire et passer un bon moment ! »

Oh. Ankou lança un regard interloqué à Axel, incrédule. Quelle définition totalement erronée de ce qu'il comptait faire ingurgiter à la petite Demoiselle ! Une potion qui vous faisait dire la vérité, et puis quoi encre. Plutôt un liquide imbuvable qui vous faisait regretter de vous être levé ce matin-là. Parce qu'en plus d'avoir des effets néfastes, oui, l'alcool était dégoûtant. Il n'avait rien pour plaire, Ankou ne voyait pas pourquoi tant de gens l'aimait. C'était incompréhensible. Il renvoya à Axel une mine dure, refusant de sourire. Il voulait lui montrer que quoi qu'il veuille faire, il était contre. Même si ça, il avait d'ores et déjà du le deviner.

« Aucun précepteur ne le fait parce qu’aucun d’eux n’est assez amusant, ou assez audacieux pour le faire ! Mais je pense que ce genre d’atmosphère est la meilleur pour mon jeu. »

Quelle atmosphère ? Manqua de demander Ankou en soupirant. Si aucun précepteur ne le faisait, il y avait une raison à cela, mise à part celle de vouloir garder son travail. Axel pouvait faire ce qu'il voulait, sortir, boire et revenir éméché au château, il n'en avait cure, c'était sa vie. Mais Ankou ne comptait pas échapper à ses responsabilités de la sorte, c'était... Irresponsable. Voilà qu'il n'en trouvait plus ses mots. L'alcool était proscrit de son vocabulaire en trop grande quantité. Un peu, ça allait, mais il ne voyait pas l'intérêt de se saouler jusqu'à ne plus savoir ce que l'on faisait. Si Axel trouvait ça amusant, grand bien lui en fasse. Lui n'allait pas se laisser avoir. Il suivit des yeux son ami alors qu'il tirait une chaise pour s'asseoir à leurs côtés, posant la lampe à terre. Il le regarda alors qu'il semblait attendre quelque chose, ce grand sourire idiot toujours plaqué sur son visage. Le Prince était quelqu'un de patient, d'ordinaire, seulement ce silence là mettait ses nerfs à vif. Raison pour laquelle il fut presque soulagé quand Axel se remit à parler.

« Connaissez-vous le jeu du ‘J’ai jamais’, mes amis ? »

Soulagement qui fut malheureusement de courte durée. L'exclamation à la fois surprise et choquée que laissa sortir Ankou fut totalement involontaire.

« Axel ! »

Puis il se reprit, et soupira profondément. Il avait entendu parler de ce jeu, en bien ou non, et s'il connaissait vaguement les règles, il n'avait aucune envie de le tester ici-même. C'était un jeu de... Oh oui, maintenant il comprenait pourquoi il avait dit que le jeu lui apprendrait 'deux ou trois choses', à Alline. C'était un jeu à la fois de voyeur (ben ouais carrément hein) et d'alcoolique. Le beau visage du Souverain se transforma en une gracieuse grimace, comme s'il avait avalé une boule d'aiguilles.

« Je ne pense pas que c'est un jeu auquel Alline voudrait jouer. Moi non plus, d'ailleurs. »

Alline était trop jeune pour boire, et lui n'avait pas envie de finir saoul. De toute façon, Axel ne pouvait pas le forcer à boire, s'il ne le voulait pas, et il pouvait le traiter de rabat joie, ça ne changerait rien. Dire non était aisé. Sinon, qu'allait-il faire ? Lui mettre un entonnoir dans la bouche pour le forcer ? Ah, pensa Ankou, non sans ironie, il aurait bien aimé voir ça.

[Tu vas voir que je peux tenir mon pari. Postons plus vite que nos ombres, que je puisse le gagner!XD]

_________________

JENKOU 4EVER:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://illeaworld.forumactif.com
Invité



avatar
Invité


MessageSujet: Re: Random Talk.[PV Alline et Axel.]   Jeu 8 Mar - 19:27

« Awh, Alline, Ankou, ne vous en faites pas, tout cela n’a rien d’étrange ! Je ne vais pas vraiment te faire cours, pas… Conventionnel. C’est un jeu très amusant, mais en même temps, il t’apprendra deux ou trois choses. »

Alline, qui aurait préféré une réponse plus claire de la part d'Ankou, se tourna vers son grand frère, lequel lui avait fourni assez de détails pour qu'elle n'ai pas plus envie que ça de se plonger dans l'aventure qu'il lui proposait. L'alcool lui avait toujours été interdit depuis sa plus tendre enfance, et elle n'avait jamais vraiment cherché à savoir pourquoi. Oh, bien sûr, il y avait beaucoup de curiosité envers cette chose, chez Alline. Mais à voir l'air inquiet d'Ankou, elle se doutait qu'il ne valait peut être mieux pas en savoir plus. L'alcool, c'était interdit... Et il y avait une bonne raison à cela, non ? Si ce n'était pas très conventionnel, en plus, Alline avouait que c'était bien moins entraînant que d'habitude. Néanmoins... Elle devait au moins reconnaître que son grand frère avait piqué sa curiosité. Le fait de lui proposer quelque chose qu'elle n'était pas censée faire avant longtemps était assez intéressant et innovant en soi. L'alcool, elle n'avait jamais goûté ça de sa vie. A l'inverse d'Ankou, vraisemblablement qui semblait craindre le breuvage. S'il le craignait tant que ça, c'est qu'il devait l'avoir expérimenté au moins une fois, non ? Après tout, il était en âge de le boire... Non ? Il n'était pas majeur, mais Alline avait compris qu'il était parfaitement possible, pour le prince de surcroît, de boire une boisson alcoolisée bien avant sa majorité. D'ailleurs, elle n'était pas certaine que l'alcool soit interdit jusqu'à ses 19 ans, maintenant qu'elle y réfléchissait... Si c'était le cas, Axel ne lui en aurait jamais proposé, non ? Alline suivait beaucoup son frère dans ses conseils. C'était grâce à lui qu'elle en savait autant pour l'instant sur tout ce qui l'entourait... Il était son protecteur et son professeur à la fois. Elle n'avait aucune raison de ne pas lui faire confiance... Excepté bien sûr, son attitude extrêmement frivole et encline à partir dans des jeux qui ne se termineraient pas bien la plupart du temps. Elle savait que les idées de son frère n'étaient pas toujours les meilleures... Voilà pourquoi, dans l'instant présent, elle pensait qu'Ankou était plus... Digne de confiance que lui. Cependant, elle était curieuse. Quel goût et quel effet ce 'Rome' pouvait bien lui faire ? Elle n'en avait aucune idée.... Et elle devait reconnaître qu'elle se posait maintenant la question. Elle allait avoir du mal à faire sans la réponse, d'ailleurs.

« Le rhum, Alline… C’est de l’alcool, et l’alcool, c’est une boisson, une boisson dont tu as dû entendre parler, ressemblant à une sorte de potion… C’est une potion qui te fait dire la vérité, tout en te faisant rire et passer un bon moment ! »

La petite blonde haussa ses sourcils à l'entente de la description d'Axel de cette boisson. L'alcool ? Ça elle l'avait déjà plus ou moins deviné durant la conversation, elle était peut être petite mais elle n'était pas stupide. En revanche, les effets de l'alcool qui venaient de lui être décrits là n'étaient pas vraiment l'image qu'elle avait jusqu'à présent. Une boisson qui ressemble à une potion et qui lui fait dire la vérité ? Et qui la faisait rire tout en lui faisant passer un bon moment ? Elle avouait que d'un seul coup, le 'Rome' était bien plus intéressant. Si c'était vraiment le sérum de vérité dont parlait Axel, elle n'avait rien à craindre, non ? Ce n'était pas comme si elle avait vraiment des choses à cacher à qui que ce soit... Elle était polie et gentille, sans la moindre tâche. Comme toutes les bonnes petites filles de son âge, s'imaginait-elle. Non, la vérité ne lui faisait pas peur si c'était elle qui devait la dire... Et si c'était vraiment une boisson qui la faisait rire... Et passer un bon moment... Pourquoi s'en priver dans ce cas ? Elle devait reconnaître que la proposition semblait plus tentante à présent. Pour un peu, elle lui aurait presque accordé sa chance sans hésiter, à ce beau jeune homme qu'était son frère.

« Aucun précepteur ne le fait parce qu’aucun d’eux n’est assez amusant, ou assez audacieux pour le faire ! Mais je pense que ce genre d’atmosphère est la meilleur pour mon jeu. »

Une... Atmosphère ? Alline ne comprenait pas vraiment où il voulait en venir avec ces paroles. Et il parlait d'un jeu... D'un jeu avec une atmosphère... Drôle et qui faisait passer un bon moment, c'est ça ? C'était plutôt une atmosphère joviale quand elle y repensait. Et de quel jeu pouvait-il bien s'agir, alors ?

« Connaissez-vous le jeu du ‘J’ai jamais’, mes amis ? »

« Axel ! »

L'exclamation d'Ankou fit sursauter Alline qui se tourna vers lui très rapidement, sans avoir eu le temps de bien comprendre le jeu dont venait de parler Axel. Le quoi... ? Le... G... Ja nee ? Le Jay Dja Mais ? Quelque chose comme ça... En tout cas, elle n'en avait jamais entendu parlé ! A l'inverse d'Ankou qui semblait connaître ce jeu... Et ne pas l'apprécier du tout.

« Je ne pense pas que c'est un jeu auquel Alline voudrait jouer. Moi non plus, d'ailleurs. »

La petite fille choisit ce moment pour parler.

« … Pourquoi donc ? Qu'est ce que c'est que ce jeu ? J'ai du mal à comprendre... »

Ses sourcils arqués lui donnant un air perdu et un peu triste, Alline était maintenant complètement paumée dans cette conversation entre son grand frère et Ankou. Elle ne comprenait rien à ce qu'ils se disaient. Et honnêtement, elle n'aimait pas beaucoup cela, elle avait l'impression de ne plus être maîtresse de ses décisions.
Revenir en haut Aller en bas


Homme crapaud : embrassez le et il deviendra enfin beau~♥

Masculin Nombre de messages  : 53

Localisation  : Soit il noie une jolie jeune fille dans un lac, soit il exploite un joli jeune homme dans sa chambre.
Emploi/loisirs  : Faire l'éléphant dans les bains.
Humeur  : A te faire boire.

Inscrit depuis le   : 26/07/2009
avatar
Homme crapaud : embrassez le et il deviendra enfin beau~♥


Feuille de personnage
Age: 19 ans [depuis si longtemps]
Race: Humain [loque]
Arme / Pouvoir  : Une/plusieurs épées fines.

MessageSujet: Re: Random Talk.[PV Alline et Axel.]   Sam 10 Mar - 18:46

« Axel ! »

Les yeux bleus-argentés du conseiller se tournèrent immédiatement vers la source de cette exclamation pour rencontrer l’expression surprise et choquée de son meilleur ami. Oh, c’était une bonne réaction ! Cela voulait dire qu’Ankou connaissait le jeu, et rien ne pouvait plaire plus à Axel, à part peut-être qu’il lui saute en cou en le félicitant de tout ce qu’il avait fait pour lui et de se prosternez à ses pieds en lui disant combien il l’adulait, lui et ses magnifiques idées… Cela arriverait un jour, Axel en était absolument certain. Le conseiller avait bien le droit de rêver un peu, n’est-ce pas ? Bien entendu, il n’avait pas vraiment ce genre de fantaisies, mais il fallait bien avouer que ce serait une scène plutôt amusante à voir. Certainement beaucoup moins pour le Prince cependant, mais avec un peu d’alcool, peut-être que…
Non, il déraillait complétement. Aussi marrant que cela puisse être, son but n’était pas de rire du Prince ainsi. Si son ami le faisait naturellement, Axel n’aurait cependant rien à redire. C’était tout à fait normal d’admirer la grandeur Senri !
Un sourire amusé avait pris sa place sur le visage d’Axel alors que le blanc soupirait, se reprenant un peu trop tard. Pour le jeune homme châtain, c’était un signe évident que le souverain n’était pas contre son jeu. Du coin de l’œil, Axel pu voir que sa jeune sœur avait également sursauté, mais beaucoup plus certainement de l’exclamation du Prince de l’Est que du nom du jeu, puisqu’Alline ne devait techniquement pas connaître ce jeu. D’ailleurs, le fait que la beauté de l’Est connaisse visiblement ce jeu – le conseiller le voyait à présent par la grimace qu’il affichait son sur visage d’aristocrate, ce qui était également assez comique pour faire jubiler intérieurement le châtain- était assez amusant du point de vue d’Axel, puisqu’Ankou n’était de tout évidence pas le genre de personne à payer attention à ce genre de jeu, à moins qu’il n’y participe ou que quelqu’un de son entourage comme lui-même, son meilleur ami ne lui en parle, et Axel ne se souvenait pas avoir mentionner le J’ai Jamais autour de son ami. Ah, mais il pouvait avoir tout autant oublié, pour ce qu’il en savait…


« Je ne pense pas que c'est un jeu auquel Alline voudrait jouer. Moi non plus, d'ailleurs. »

Le sourire de son conseiller n’avait certainement jamais été aussi grand – pas depuis un moment certainement- alors que le Prince prononçait ses mots. S’il essayait de prendre la carte de la petite sœur pour éviter de jouer, c’était perdu d’avance. Lors de sa petite marche dans les couloirs, Axel avait pris sa décision, calculé les risques et trouvé des solutions. Hey, on ne devenait pas Conseiller du Prince de l’Est avec les doigts dans le nez, et il espérait fortement qu’Ankou n’avait pas oublié ce petit point !

« … Pourquoi donc ? Qu'est ce que c'est que ce jeu ? J'ai du mal à comprendre... »

Axel se tourna avec un sourire beaucoup plus calme et rassurant aux lèvres vers sa jeune sœur. AWH ! Elle était tellement adorable avec son air perdu et même un peu triste… Sa sœur était vraiment la meilleure. La plus adorable. Il voulait juste la serrer dans ses bras de nouveau, la prendre sur ses genoux, lui faire faire l’avion, lui acheter une robe, lui… Enfin bref, agir comme un grand frère avec sa sœur de huit ans, sauf qu’Alline avait maintenant quatorze ans et que c’était le comportement d’un père avec un complexe plutôt obsessionnel sur sa fille. Axel rencontrait rarement des gens aussi dévoués à leurs sœurs que lui l’était avec la sienne, mais il ne regrettait pas d’être ainsi avec Alline, il passait juste tellement de bons moments avec sa jeune sœur qu’il ne les échangerait pour rien au monde. C’était dur, de la voir grandir, mais il était fier comme un père en même temps. Après tout, il n’y avait rien de mal à tout cela, Axel était tout comme son père, étant la seule figure masculine restante de la famille. Il avait toujours pris soin d’elle et de sa mère, et le ferait jusqu’à la fin… Il secoua mentalement sa tête pour chasser ce genre de pensés et se concentra sur la conversation.
Ankou était un tel rabat-joie que c’en était triste. Heureusement qu’Axel était là pour le sauver de la monotonie ! Sans les blagues et farces du conseiller, il était certain que le Prince serait en dépression depuis le départ pour l’Ouest de sa sœur. Lui aussi était attaché à sa sœur, et Axel n’imaginait même pas être sépara d’Alline, surtout dans ce genre de situation. Quoi qu’il en soit, le jeune homme était certain que sans lui, son meilleur ami serait une épave au service de son pays. Une épave accueillante, certes, mais une épave quand même.


« Mais enfin, Ankou, cesse de faire peur à ma petite Alline ! C’est parce qu’elle menace ta place de Beauté du château que tu es ainsi ? Ce n’est pas un mauvais jeu ! »

Le conseiller rit doucement de sa blague et passa sa main libre dans ses cheveux, maintenant le sac sur ses genoux avec son autre bras qui tenait toujours fermement la bouteille de rhum. Bien, comment allait-il se débrouiller pour expliquer tout cela avant qu’Ankou ne se trouve un truc très important à faire qui pourrait éviter la guerre ? Le garçon ne mit pas longtemps avant de trouver. Il posa la bouteille de rhum par terre et se leva soudainement. Il se dirigea vers Alline et sortit de son sac un petit verre, le lui donnant avec un grand sourire. Il ébouriffa ensuite les cheveux blonds de sa jolie sœur avant se faire de même avec Ankou, lui ébouriffant également les cheveux avant de courir à sa place, tout cela en disant :

« Tenez, prenez votre verre… Faites attention, c’est du Crystal pur ! »

Il rit de nouveau et reprit sa place en humant un air de musique joyeux. Ensuite, il posa le sac par terre, reprit sa bouteille de rhum avec un grand sourire, et sortit de son sac, finalement, une bouteille de vodka. Son sourire se fit plus cocasse et il souriait tellement que ses yeux se fermaient. Aujourd’hui, il aurait une crampe à force de sourire, et ne serait pas perturbé par la tonne de papiers sur son bureau et tous les calculs que lui laissait Ankou avec son grand sourire de sadique. Au tour d’Axel de faire le sadique…

Il tendit les deux bouteilles en face de lui, et demanda, d’un ton chantant.


« Mais avant que je n’explique quoi que ce soit, je dois vous demander…Vodka ou Rhum ? »



[Oh my, feels just like I don't try, Looks so good I might die♪♫~
Meilleure chanson pour Axel, EVER. XD
Oh, oui, faisons cela, faisons cela... J'ai tellement hâte. J'étais high pour ce poste, sérieux. XD]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Dirigeant outrageusement beau qui vous éblouit par sa beauté~♥

Masculin Nombre de messages  : 178

Localisation  : Dans mes appartements. Je vais... Dormir.
Emploi/loisirs  : Pas mes cours, en tout cas, je suis trop fatigué pour ça...=___x'
Humeur  : ... *Pousse un long soupir*

Inscrit depuis le   : 13/12/2008
avatar
Dirigeant outrageusement beau qui vous éblouit par sa beauté~♥


Feuille de personnage
Age: 17 ans, j'en aurais 18 cette année.^^
Race: Humain, qui ne désirerait pas être autre chose qu'un humain.^^
Arme / Pouvoir  : Je me bats avec une épée. Mais je sais manier d'autres armes, bien entendu.u__u

MessageSujet: Re: Random Talk.[PV Alline et Axel.]   Dim 11 Mar - 2:25

Non, Ankou ne boirait pas, et non, il ne sourirait pas non plus. L'idée d'Axel le contrariait à un point difficilement imaginable, et il comptait bien le lui montrer en faisant la tête tout le reste de leur conversation. Ensuite, lorsqu'il aurait réussi à s'échapper de la salle de balle et qu'il serait retourné dans ses appartements, bien à l'abri, il pourrait se permettre d'être à nouveau de bonne humeur. Mais pas tout de suite, pas devant Axel. Jamais de la vie. De toute façon, le sourire du Senri en valait bien dix à lui tout seul, le jeune Prince commençait même à se demander si son meilleur ami n'était pas bloqué. Il tourna sa tête vers Alline lorsqu'elle éleva la voix, et souhaita pouvoir prendre la main de la demoiselle et l'emmener loin d'ici. Il ne pensait pas qu'Axel allait la traumatiser d'une quelconque manière, il tenait trop à elle pour cela. Quand bien même, il y avait des choses qu'une jeune fille de quatorze ans faisait bien de ne pas connaître, et l'alcool en faisait parti. L'ignorance d'Alline avait parfois du bon, en ce moment même elle en avait. Sa candeur était rafraichissante, elle confortait Ankou dans son idée que dans le monde, il n'y avait pas que des dépravés qui ricanaient bêtement à la première allusion venue.
Pourquoi, pourquoi Axel ne pouvait-il pas se contenter de jouer à un véritable jeux de société avec eux ? S'amuser à manger les pions de l'autre en une course effrénée vers le centre du plateau était bien plus divertissant que boire un liquide infecte qui donnait des visions. Ou à défaut de visions, la rendait floue et faisait débiter un nombre impressionnant de bêtises à la minute. Alline aurait certainement été de son avis, pensa Ankou, si Axel lui avait donné la véritable définition du j'ai j'aimais et du rhum. Ciel, il avait mal à la tête à l'avance ! Et l'air imbécile du plus vieux d'entre eux ne l'aidait pas à se sentir mieux. Calme toi, s'ordonna-t-il mentalement, tentant de garder une expression impassible pour ne pas faire le plaisir à Axel d'une nouvelle grimace. Le Noble aux yeux clairs, en présence de sa petite soeur chérie, allait forcément se montrer raisonnable et ne pas en faite trop. Forcément.

« Mais enfin, Ankou, cesse de faire peur à ma petite Alline ! C’est parce qu’elle menace ta place de Beauté du château que tu es ainsi ? Ce n’est pas un mauvais jeu ! »

Ankou leva les yeux au ciel (quoi qu'au plafond eût été une formulation plus correcte), prenant tout de même le temps d'adresser un discret sourire désolé à Alline. Il ne voulait pas l'effrayer, loin de lui cette idée ! Seulement, le jeu auquel voulait la faire jouer son frère n'avait rien d'un jeu ordinaire ou amusant. Oh, selon certains, ce jeu devait être hilarant, il n'en disconvenait pas. Pour les soulards en général ou les soldats en mal de divertissement. Mais pour des enfants issus de la Noblesse, responsables et bien élevés, ce jeu aurait du être une infamie, quelque chose à éviter à tout prix. Mais non, il fallait qu'Axel trouve ça drôle et veuille leur faire partager sa passion soudaine pour l'alcool... Regardant son meilleur ami passer sa main dans ses cheveux, il se demanda s'il avait déjà joué à ça, justement. Ankou n'était pas au courant de ce qu'Axel faisait de son temps libre, et encore moins de ses nuits. Ils avaient beau être amis, ça ne le regardait pas, et l'inverse se valait également. Le fixant alors qu'il se levait, il souhaita pourtant le savoir.

Axel s'approcha d'Alline, sorti un verre, le lui donna, et ébouriffa affectueusement ses cheveux. Ankou accepta avec réticence celui qu'il lui tendit, poussant une exclamation surprise lorsqu'il se permit de faire de même avec ses cheveux. Il s'appliquait à les remettre en place de sa main libre quand Axel trouva bon de détendre encore un peu l'atmosphère:

« Tenez, prenez votre verre… Faites attention, c’est du Crystal pur ! »

Ankou abandonna l'idée de se recoiffer parfaitement, et jeta plutôt un regard circonspect à son verre en cristal pur. Un verre magnifique qu'il aurait aimé garder vide. A travers le verre, il vit la forme déformée du sac à terre, et de deux bouteilles qu'Axel leur tendait à présent. Ankou haussa un sourcil interrogateur.

« Mais avant que je n’explique quoi que ce soit, je dois vous demander…Vodka ou Rhum ? »

Vodka ou Rhum. Et il pensait vraiment qu'il allait répondre à la question sur un ton tranquille, comme si on lui avait demandé 'rouge ou jaune' ? Déterminé à gâcher le plaisir d'Axel -ce n'était guère aimable, mais peut-être que s'il résistait, il laisserait tomber-, Ankou haussa les épaules. S'il comptait lui faire avaler une de ces atroces mixtures, il se mettait le doigt dans l'œil. Qu'il lui mette la coupe sous les lèvres, il les garderait closes et ne piperait pas un mot.

« De l'eau suffira, merci. » Fit finalement Ankou en agitant son verre, prenant garde tout de même à ne pas le laisser tomber. Ça aurait été dommage de le casser, non ? Quoi que, s'il n'avait plus de verre, il ne pouvait plus boire. Habilement, il fit un mouvement trop ample du poignet, et lâcha maladroitement le verre, qui alla s'écraser à terre dans un petit bruit. Ankou ouvrit de grands yeux étonnés, tournant la tête pour fixer les débris transparents du verre. Il mit sa main devant sa bouche, et l'air réellement désolé, laissa s'échapper un petit 'oups'. A le voir, on pouvait vraiment penser qu'il ne l'avait pas fait exprès. C'était dans ces moments-là qu'il se félicitait de savoir jouer la comédie.

Même si, à priori, Axel ne serait pas dupe.

[T'étais tellement high que tu as mit ton HS en centré et en bleu? Ça devait être sérieux!8D

Je préfère écouter You look better when I'm drunk...~XD]

_________________

JENKOU 4EVER:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://illeaworld.forumactif.com
Invité



avatar
Invité


MessageSujet: Re: Random Talk.[PV Alline et Axel.]   Dim 11 Mar - 3:53

Alline était curieuse. Axel n'était pas le genre de personne à la mettre dans des pétrins insensés, non ? Après tout, il était son grand frère adoré et protecteur... Il était impensable de penser qu'il était en train de proposer à sa petite sœur quelque chose de dangereux. Pourtant, Ankou semblait définitivement convaincu du mal fondé de l'alcool que proposait Axel. Tout les deux devaient sans doute déjà avoir bu un peu de ce breuvage... La petite blonde ignorait lequel elle devait croire plus qu'un autre. Son frère, qu'elle aimait et en qui elle avait confiance, ou Ankou, son ami qui était plus sage qu'Axel et en qui elle avait... Eh bien, tout aussi confiance au final ? Elle ne parvenait pas à se décider... Mais en même temps, elle était capable de faire la part des choses. Axel était plus immature, plus enclin à proposer des jeux étranges que ne l'était Ankou.. Et de très loin. La logique voulait donc qu'Alline écoute plus Ankou, dans ce cas. Après tout, Axel était.. Eh bien un peu... Pas réellement digne de confiance lorsqu'il proposait une idée toute sortie de son imagination à lui. Si encore le jeu avait été élaboré par Ankou et par Axel, Alline aurait été ravie d'y participer. Mais là, il ne s'agissait que d'un jeu inventé par Axel... Enfin, inventé elle en doutait tout de même. Ce fameux jeu du 'J'ai jamais' (elle pensait que c'était cela) ne devait pas avoir été inventé par Axel dans l'instant même. Sinon... Eh bien, Ankou aurait été incapable de l'identifier, non ? Et il l'avait fait...En témoignait sa réaction lorsqu'Axel avait évoqué l'idée de ce fameux jeu du 'J'ai jamais'.

« Mais enfin, Ankou, cesse de faire peur à ma petite Alline ! C’est parce qu’elle menace ta place de Beauté du château que tu es ainsi ? Ce n’est pas un mauvais jeu ! »

A l'entente des paroles de son frère, Alline se sentit sourire sans pouvoir réellement y faire quelque chose. Peut être qu'il avait des idées un peu farfelues, mais en tout cas il restait adorable. C'était un frère exemplaire, tous devraient être comme lui ! Le meilleur des grands frères... Tant qu'il ne partait pas dans des délires dont il était finalement le seul à tirer un quelconque amusement. En était-ce un, maintenant ? Il disait que ce n'était pas un mauvais jeu, mais Alline savait bien qu'il ne pourrait pas vraiment prétendre autre chose. Il voulait des partenaires pour jouer à son jeu, et il avait choisit la petite Alline et le Prince Ankou. Et donc, il cherchait à les convaincre tout les deux. C'était comme un marchand qui cherche à attirer le client. Et naturellement, même si ce marchand, disons un commerçant spécialisé dans la vente de tapis, ne pouvait pas dire que sa marchandise était de mauvaise qualité. Même si le tapis était vraiment mauvais et pas très joli, même s'il finissait par s'effriter dès que l'on passait dessus, même s'il était mangé par les mites et les insectes du même genre... Jamais un marchand ne pouvait dire de ce qu'il vendait qu'il s'agissait de quelque chose de mauvaise qualité. C'était toujours le meilleur produit du monde aux yeux de ce marchand, un produit tellement rare et précieux que cela semblait fou qu'il puisse le vendre. Mais bon, c'était là les bases mêmes du commerce, non ? Enfin, c'était ce que se disait Alline, justement. Les bases du commerce. Sourire, avoir du charisme et de l'éloquence... Axel en avait, à n'en point douter. Racontait-il la vérité ou était il en train de leur tendre un piège. C'était... De l'alcool tout de même.

Axel s'approcha de sa petite sœur et lui tendit un verre qu'elle prit dans ses petites mains, faisant attention à ne pas le briser ou l'abîmer. Elle ne savait pas très bien en quoi était le verre en question, cependant elle pouvait dire sans penser se tromper que ça n'était pas une matière premier prix... Ces verres étaient sans doute très chers. Assez pour payer tout un mois de nourriture à des serviteurs, sans doute.... Et dire qu'ils s'en servaient pour boire dedans. Axel ébouriffa les cheveux d'Alline dans un geste affectueux auquel elle était plus ou moins habituée maintenant. Elle ne prit pas la peine d'arranger sa coiffure, elle savait qu'elle était parfaitement présentable avec les cheveux dans cet état. Il lui suffisait de lisser deux ou trois mèches en cinq secondes, et c'était fait. L'habitude, sans doute... C'était un peu comme finir par savoir dans quelles zones on devait regarder chez soi pour trouver un objet perdu. Ou pas... Elle se demanda si sa pensée était pertinente, tiens. Tenant le verre dans ses mains, Axel en offrit un similaire à Ankou, avant de parler à son tour.

« Tenez, prenez votre verre… Faites attention, c’est du Crystal pur ! »

Alline faillit sursauter si elle n'était pas déjà très prudente avec son verre. Du cristal ? Vraiment ? C'était cher ça ! Une pierre rare et précieuse.... Elle était presque honteuse d'en tenir un morceau en main. En forme de verre... C'était un peu étrange quand on y repensait non ?

« Mais avant que je n’explique quoi que ce soit, je dois vous demander…Vodka ou Rhum ? »

Encore ce rôme définit par Axel... Leur demandait-ils la boisson qu'ils voulaient boire ? Cela avait du sens. Alline, ne sachant que répondre écouta Ankou parler le premier.

« De l'eau suffira, merci. »

Alline ouvrit ses yeux un peu plus. Elle ne savait pas.... Quoi choisir entre les deux. Mais si elle pouvait choisir quelque chose de son choix, comme Ankou, eh bien...

« Pour moi, je voudrais bien du jus de fruit ! Mais.... Est ce qu'on a le droit, ou... ? »

Un bruit de bris de verre fit véritablement sursauter Alline juste après sa phrase. Elle se tourna subitement vers Ankou. Le Prince venait de casser son verre.
Revenir en haut Aller en bas


Homme crapaud : embrassez le et il deviendra enfin beau~♥

Masculin Nombre de messages  : 53

Localisation  : Soit il noie une jolie jeune fille dans un lac, soit il exploite un joli jeune homme dans sa chambre.
Emploi/loisirs  : Faire l'éléphant dans les bains.
Humeur  : A te faire boire.

Inscrit depuis le   : 26/07/2009
avatar
Homme crapaud : embrassez le et il deviendra enfin beau~♥


Feuille de personnage
Age: 19 ans [depuis si longtemps]
Race: Humain [loque]
Arme / Pouvoir  : Une/plusieurs épées fines.

MessageSujet: Re: Random Talk.[PV Alline et Axel.]   Dim 18 Mar - 18:08

Axel était absolument certain qu’il allait réussir aujourd’hui.

Hey, tout lui souriait, absolument tout ! il ne voyait absolument pas ce qui pourrait aller de travers maintenant qu’il avait une idée en tête. Du moins, la situation pouvait parfaitement aller de travers, mais Axel savait parfaitement qu’il serait capable de la redresser et de mener son idée à bien. Il ne s’appelait pas Axel Senri pour rien… De ce qu’il savait, son père, Huan Senri, était déjà un farceur et adorait se jouer de son ami, le roi Julius également. Que voulez-vous, tel père, tel fils… Bien qu’il lui semblait, de ce qu’avait entendu le conseiller, que Jullius Della’Morte et Ankou n’avait pas vraiment un caractère aussi similaire qu’Axel et Huan. Sa mère lui racontait souvent d’amusantes anecdotes sur son père et le roi, et son père également, lorsqu’il était encore en vie, lui racontait parfois en confidence des histoires dont Axel ne saurait jamais si elles étaient vrais, à moitié vrais, ou totalement inventés, vu que certaines étaient vraiment, vraiment spéciales. Honnêtement, il ne serait pas étonné que son père lui ait raconté les plus grosses inepties qu’il existe dans sa jeunesse, et que le jeune garçon qu’il était l’ait cru. Il n’y avait rien de mal. On racontait des contes de fées à sa sœur, et on lui racontait des histoires déformées de la vie du roi et de son père. Huan Senri avait la particularité d’avoir une imagination aussi complexe que débordante, et en plus de tout cela, d’être un excellent conteur. Axel regrettait sincèrement de ne pas avoir pu bien connaître son père, et il se sentait encore plus amer pour sa jeune sœur qui l’avait encore moins connu, bien qu’il était vrai que les jeunes femmes étaient plus souvent proches de leur mère, et qu’Alline n’aurait certainement pas fait exception.

L’espace d’un instant, Axel se demanda ce qu’avait pu ressentir son père à la mort de son ami, mais il se ravisa très vite lorsqu’il pensa lui-même à ce qu’il ressentirait s’il venait à perdre son meilleur ami, Ankou. Il ne pouvait pas l’imaginer, c’était trop cruel, il ne serait jamais près à imaginer ce genre de choses. Perdre son père avait été une épreuve horrible pour lui, et la maladie qui avait frappé sa mère par la suite lui pesait en permanence. Lui qui avait toujours aimé ses parents, tout cela l’avait vraiment frappé en plein cœur. Il devait faire attention à Alline pour tout cela, parce qu’inconsciemment, il ne voulait pas qu’elle aille à porter ce fardeau, il ne voulait pas que quelque chose lui arrive également. Axel pensait que c’était normal de ne pas vouloir cela, alors peut-être qu’il semblait toujours exagéré autour d’elle, mais quelqu’un comme Ankou qui avait lui aussi beaucoup perdu, devait comprendre ce qu’il ressentait, lorsqu’on essayait de se raccrocher à quelque chose. Axel était conscient qu’Ankou avait encore plus perdu que lui, et portait un encore plus gros fardeau, alors pour lui, c’était important de prendre aussi soin de son ami, et même si ce n’était qu’en essayant de le faire sourire, de faire en sorte qu’il se détente et de porter un peu de son fardeau également, du mieux qu’il le pouvait, il voulait donner à Ankou un repère, quelque chose à quoi se rattraper s’il ne pouvait plus le faire. Axel n’avait certainement pas l’air de penser tout cela, et il avait même plutôt l’air de vouloir enquiquiner son ami à longueur de journée, mais il y avait vraiment ces sentiments derrière.
Ca, et il voulait vraiment, en tant que meilleur ami, voir Ankou ivre. Non, franchement, en plus de relâcher la pression, ce serait probablement hilarant. En fait, non, ça allait être totalement hilarant, il n’y avait pas de doutes à avoir. Axel ferait en sorte que rien ne lui échappe, il avait la situation bien en main réellement.


« De l'eau suffira, merci. »

Ah, oui, évidemment. S’il était certain qu’il le ferait boire, Ankou était certain qu’il pouvait trouver un moyen d’y réchapper. Peine perdue, peine perdue, Axel lui ferait avaler le liquide avec un grand sourire, et Ankou sourirait aussi, après, Axel le savait pertinemment, et ce n’était pas l’insolence naturelle de son meilleur ami qui lui en ferait démordre. L’entêtement d’Axel était à la fois une qualité et un défaut, et quiconque connaissait Axel s’était déjà frotté à cet aspect de sa personnalité, alors quelqu’un qui le connaissait aussi bien que le Prince devait savoir cela par cœur.
Axel lui lança un sourire mesquin et ses yeux s’attardèrent un instant sur le verre que tenait le garçon, curieux de la manière dont celui-ci le tenait, mais lorsqu’il entendit la voix sa sœur, son regard fila sur la blonde sans demander son reste.


« Pour moi, je voudrais bien du jus de fruit ! Mais.... Est ce qu'on a le droit, ou... ? »

Axel voulut lui adresser un grand sourire innocent à elle aussi, cependant, un bruit de verre qui s’éclate gracieusement sur le sol lui fit faire volte-face et son sourire se transforma en grimace alors que son regard bleuté virevoltait des débris brillants sur le sol à Ankou qui avait un air surpris et embarrassé sur le visage, une main devant la bouche et Axel aurait juré entendre « oups » venant de lui. Vraiment un pose parfaite pour quelqu’un ayant provoqué un accident dont il était vraiment désolé, mais Axel en avait vu d’autres. Ankou n’était pas quelqu’un d’extrêmement maladroit –bien qu’un peu tout de même, Axel devait bien avoué qu’il connait des gens avec plus de dextérité qu’Ankou- et son geste était probablement tout sauf innocent et accidentel.

« Oh, Ankou, enfin ! Je sais bien que ce sont les verres de TON château, mais tu devrais faire plus attention ! »

Sa grimace se transforma en un nouveau sourire plein à ras-bord de malice alors qu’il soupira légèrement en secouant la tête.

« Heureusement, j’ai bien évidemment pensé qu’un ou plusieurs malencontreux accidents pourraient avoir lieu, alors ne t’en fait pas, Ankou, j’ai tout prévu~. »

Comme pour complimenté sa phrase, Axel posa de nouveau la bouteille de Vodka dans le sac qui refit un magnifique son de verres qui s’entrechoquent. Ankou ne pouvait pas le croire si stupide, n’est-ce pas ? Axel plongea sa main de son sac- décidément plein de merveilles- pour en sortir un verre identique au précèdent, un large sourire sur ses lèvres alors qu’il posait également la bouteille de rhum dans le sac, laissant entendre un nouveau son de verre. Il se leva en prenant soin de prendre le sac avec lui, le laissant faire autant de bruit qu’il ne souhaitait, et tendit de nouveau le verre à son ami. Avant de retourner à sa place, il ne s’empêcha pas de lui glisser innocemment.

« Fais tout de même attention, tu ne voudrais tout de même pas boire de la bouteille… Ou de mes lèvres ? »

Il rit doucement et se rassit à sa place avec toujours autant de grâce qu’un éléphant ivre, laissant de nouveau entendre un cliquetis qui ne manquerait sûrement pas d’inquiété son ami.Son regard se balada de nouveau avec malice de son adorable soeur à son ami, alors qu'il reprenait la parole d'un air plus sérieux.

« Enfin, enfin… Non, non Alline, tu ne peux pas avoir du jus d’orange tout de suite. Plus tard, ok ? Et bien évidemment, l’eau est proscrite, mon Prince. Maintenant… » Il sortit de nouveau les deux bouteilles du sac, un sourire joueur sur les lèvres. « Si vous voulez bien choisir, avant que je ne le fasse de moi-même ? »

Oh oui, ils allaient bien jouer, aujourd’hui…


[Oui, j'étais high à ce point... Mais aujourd'hui aussi. Kukuku...
J'aime ce sujet. XD]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Dirigeant outrageusement beau qui vous éblouit par sa beauté~♥

Masculin Nombre de messages  : 178

Localisation  : Dans mes appartements. Je vais... Dormir.
Emploi/loisirs  : Pas mes cours, en tout cas, je suis trop fatigué pour ça...=___x'
Humeur  : ... *Pousse un long soupir*

Inscrit depuis le   : 13/12/2008
avatar
Dirigeant outrageusement beau qui vous éblouit par sa beauté~♥


Feuille de personnage
Age: 17 ans, j'en aurais 18 cette année.^^
Race: Humain, qui ne désirerait pas être autre chose qu'un humain.^^
Arme / Pouvoir  : Je me bats avec une épée. Mais je sais manier d'autres armes, bien entendu.u__u

MessageSujet: Re: Random Talk.[PV Alline et Axel.]   Mer 21 Mar - 21:35

Qui savait, le coup du verre aurait pu marcher. Si Axel n'en avait prit que trois et qu'aller en chercher un autre lui aurait demandé trop d'efforts, il aurait pu laisser tomber son idée. Ou mieux, pendant qu'il aurait été en chercher un autre -car Axel n'était malheureusement pas un fainéant, surtout quand il s'agissait d'embêter son monde-, Ankou aurait pu prendre Alline avec lui et s'enfuir vers le parc, là où personne ne les aurait retrouvés avant qu'il n'en décide ainsi. Il aurait aussi pu se cacher dans les appartements des Senri, en espérant qu'Axel ne passe pas demander à sa mère si elle n'avait pas vu passer les deux fuyards. Ankou haussa les épaules avec ce même air désolé quand deux regards se braquèrent vers lui, l'air de ne pas savoir ce qui s'était passé. C'était triste, d'avoir brisé un si joli verre, mais il était tellement maladroit en ce moment. Il ne contrôlait plus ses mains, qui n'en faisaient qu'à leur guise. Et il se trouvait que présentement, elles avaient eu envie de voir du verre cassé à terre. Dans ces conditions, vous pensez bien qu'y faire quelque chose était impossible. Comme il l'avait dit, il ne les contrôlait plus. Alors, même s'il n'y croyait pas trop, en voyant Axel faire la grimace, Ankou pensa qu'il avait réussit à le vexer. Il aurait bien du se douter qu'il en fallait plus pour vexer l'aîné des Senri -ce bâtard aux idées dérangeantes qu'il aurait du enterrer dans le parc depuis des lustres (comme c'est adorable). Ankou était décidément trop gentil, il allait falloir sévir, un jour. Éventuellement.

« Oh, Ankou, enfin ! Je sais bien que ce sont les verres de TON château, mais tu devrais faire plus attention ! »

Parfaitement, c'étaient les verres de SON château, il en faisait donc ce qu'il voulait. Le sourire d'Axel revint au galop, et c'est à ce moment précis qu'Ankou su qu'il n'y échapperait plus. Il pouvait casser son verre autant de fois qu'il le voulait, ça n'ébranlerait pas la détermination d'Axel. De plus, il pouvait difficilement simuler dix accidents maladroits à la suite, même Alline aurait finit par en conclure qu'il le faisait exprès. Et le Prince aux cheveux blancs n'avait pas envie d'expliquer à Alline pourquoi casser son verre était indispensable. On avait sûrement apprit à la demoiselle que briser la vaisselle était mal. A lui aussi. Mais là, tout de suite, c'était ça ou se laisser faire. Et quitte à finir embarqué dans ce jeu de toute façon, autant qu'Axel sache que c'était contre sa volonté.

Même s'il devait déjà bien le savoir.

« Heureusement, j’ai bien évidemment pensé qu’un ou plusieurs malencontreux accidents pourraient avoir lieu, alors ne t’en fait pas, Ankou, j’ai tout prévu~. »

Oui, ça ne l'étonnait guère, songea Ankou en offrant à son meilleur ami un sourire crispé, au bout d'il ne savait trop combien d'années de cohabitation, ils commençaient à se connaître assez pour pouvoir prédire les réactions de l'autre. D'aussi loin qu'il s'en souvenait, Ankou avait toujours été entouré par les Senri, et rares avaient été les jours où il n'avait pas vu le visage d'Axel, Alline ou de leurs parents. Mais depuis la mort de ses parents à lui, ça n'avait plus jamais été pareil; Tout le monde avait été plus sur les nerfs, plus sur ses gardes aussi, et pour lui faire enlever ses vêtements noirs de deuil, il avait fallut s'y mettre à plusieurs. Ankou n'était pas au château quand ses parents s'étaient fait assassinés, car son père l'avait envoyé ailleurs avec Annahita, comme s'il avait senti qu'ils n'étaient plus autant en sécurité qu'avant dans leurs appartements. S'il n'avait pas fait ça, peut-être serait-il mort en ce moment-même. Il ne savait pas. Mais au fond, Ankou était heureux de se dire qu'Axel était toujours là, et qu'il pouvait compter sur lui. Alors même s'il l'insultait et qu'en ce moment il le détestait pour avoir des idées tordus, il se félicitait qu'il soit encore celui qu'il avait connu toute sa vie, malgré les épreuves qu'il avait traversé. Alline aussi; Rien n'aurait fait plus mal à Ankou que voir la petite blonde malheureuse, car à ses yeux, elle était un peu comme une sœur.

Malheureusement, cet élan d'amitié pour Axel ne dura que le court instant durant lequel Ankou se remémora la mort de ses parents, car dès qu'il entendit le sac et le bruit qu'il faisait, il se rembrunit immédiatement. Encore plus encore quand Axel se leva pour lui tendre un autre verre, identique à celui qu'il avait lâchement tué quelques secondes plus tôt. Oui, d'accord, il avait compris, il en avait plein dans son sac. Mais il n'en aurait pas à l'infini, se fit-il le remarque avec une grande philosophie.

« Fais tout de même attention, tu ne voudrais tout de même pas boire de la bouteille… Ou de mes lèvres ? »

D'accord, d'accord. Cette remarque discrètement glissée à son oreille fit faire la grimace au Prince, qui lança un regard choqué à son ami. Qu'est-ce que c'était, comme genre de menace, au juste ? Il n'aurait pas... Il ne serait pas allé jusque là, si ? Fixant Axel, qui se rasseyait sur sa chaise avec toute la grâce dont était capable cet animal, Ankou décida de garder son verre intact. Il préférait ça à devoir subir les méthodes particulières d'Axel pour remplacer un verre perdu.

« Enfin, enfin… Non, non Alline, tu ne peux pas avoir du jus d’orange tout de suite. Plus tard, ok ? Et bien évidemment, l’eau est proscrite, mon Prince. Maintenant… Si vous voulez bien choisir, avant que je ne le fasse de moi-même ? »

Tsss. Eau proscrite, bien évidemment. Il ne pourrait pas même en avoir pour faire passer le goût de l'atroce boisson, ou la rendre moins infecte. Ankou haussa les épaules, son verre sagement coincé entre ses mains, posé sur ses genoux.

« La moins imbuvable. » Fut sa réponse courte mais terriblement précise. Après quoi, son regard grenat passa d'Axel à Alline, curieux. Il comptait vraiment la faire boire ?

[Moi aussi, et ça tombe bien, car il va falloir se remuer le popotin si on veut avoir une chance de finir comme il se doit!XD]

_________________

JENKOU 4EVER:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://illeaworld.forumactif.com
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Random Talk.[PV Alline et Axel.]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Random Talk.[PV Alline et Axel.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Bill Clinton : Talk is Money (al konprann se piyay!)
» Passion of Iris / Random Booster
» Axel Haire [Pouff']
» Axel H. Merrick || Nobody raise their voices [U.C.]
» How to talk with me.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Illea's world :: Royaume de L'Est :: Château royal :: La salle de bal-