AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Random Talk.[PV Alline et Axel.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage


Dirigeant outrageusement beau qui vous éblouit par sa beauté~♥

Masculin Nombre de messages  : 178

Localisation  : Dans mes appartements. Je vais... Dormir.
Emploi/loisirs  : Pas mes cours, en tout cas, je suis trop fatigué pour ça...=___x'
Humeur  : ... *Pousse un long soupir*

Inscrit depuis le   : 13/12/2008
avatar
Dirigeant outrageusement beau qui vous éblouit par sa beauté~♥


Feuille de personnage
Age: 17 ans, j'en aurais 18 cette année.^^
Race: Humain, qui ne désirerait pas être autre chose qu'un humain.^^
Arme / Pouvoir  : Je me bats avec une épée. Mais je sais manier d'autres armes, bien entendu.u__u

MessageSujet: Random Talk.[PV Alline et Axel.]   Mar 29 Déc - 0:27

[Fin de l'Automne.]




Ankou s'ennuyait. Ce n'était pas quelque chose de très rare, il s'ennuyait à vrai dire assez souvent, mais aujourd'hui encore plus que de coutume. Il poussa un long soupir alors que le bruit de ses chaussures sur le carrelage dallé résonnait doucement dans le silence qui avait enveloppé depuis plusieurs heures déjà les couloirs du château de l'Est. Il était trop tôt, il n'y avait rien à faire d'intéréssant. Certes, ce n'était pas comme s'il n'avait aucun travail en attente, mais les papiers adminsitratifs et le blabla incessant de ses subordonnés pourrait bien attendre l'après-midi, il n'y avait aucun affaire particulièrement urgente qui devait être réglée dans les plus brefs délaits. S'étirant pour la troisième fois en quelques minutes avec un discret baillement, il jeta un regard ennuyé aux peintures qui décoraient les murs tapissés du couloir dans lequel il se trouvait. Des peintures qui représentaient des natures mortes, des scènes de combat, des portraits de gens dont-il ne connaissait parfois pas même l'identité...La plupart étaient bien laides, de l'avis du maître des lieux, il aurait du les remplacer par quelque chose de plus intéréssant. Il y songerait plus sérieusement quand il aurait une idée de quoi mettre à la place des ces toiles aux couleurs sombres. Des portraits de lui, peut-être? L'idée lui paraissait si grotesque qu'elle lui fit échapper un petit rire. Se promener dans des couloirs où son visage était peint à chaque mètre, non merci, il ne l'aurait tout simplement pas supporté. Il était loin d'être le genre de personne à s'admirer deux heures entières chaque matin devant son miroir pour voir à quel point il était splendide. En réalité, moins il voyait sa tête, mieux il se portait. Pas qu'il se trouvait laid, non, loin de là, mais...hum, c'était compliqué.

Le jeune Prince s'arrêta de marcher une fois arrivé devant une immense porte de bois sculptée. Il l'observa un instant, comme ailleurs, perdu dans un monde loin de celui dans lequel il se trouvait actuellement. S'il avait bonne mémoire, c'était la porte qui donnait accés à la salle de bal. Il poussa un nouveau petit soupir, indécis. Cette salle n'était que très peu utilisée, voir très rarement, les occasions de donner un bal ne s'étant pas faites très nombreuses ces derniers temps. Ankou lui-même n'avait du rentrer dans cette salle qu'un nombre très limité de fois. Il ne se souvenait même plus de ce qui s'y trouvait précisément. Beaucoup de miroirs. C'était la seule chose concrète dont-il parvenait à se souvenir pour l'heure, beaucoup de miroirs. Il eu un petit sourire, repensant à ce qu'il s'était dit avant. Une salle où l'on voyait tout le monde, où à chaque fois que vous tourniez la tête, vous tombiez sur votre propre reflet...Cela devait être perturbant, non? Un tel endroit devait brouiller les sens, et vous ne deviez plus savoir où vous vous trouviez exactement. Enfin, cela pouvait être amusant aussi, non? Et puis, il n'avait rien à faire. Dire qu'il serait un intrus dans sa propre maison serait assez osé, non? Sans une seconde pensée, le jeune homme aux cheveux blancs saisit la poignée entre ses mains fines et poussa la porte, qui céda avec un petit grincement. Une fois qu'il fut entré, il referma à demi la porte derrière lui, la laissant légèrement entrouverte. Il n'avait pas franchement envie de se retrouver enfermé à double tour dans cette pièce, l'idée n'avait rien de réjouissante. Il n'avait guère envie de se rendre ridicule et attendre que quelqu'un passe dans le couloir pour apeller au secours et lui demander d'ouvrir la grande porte de bois. La prochaine fois, il sortirait avec un trousseau de clés, de cette manière, aucun accident de ce genre ne serait possible.

Il marcha jusqu'au centre de la salle, sur le carrelage noir et blanc, tournant sur lui même pour observer la salle dans son intégralité. Il y avait beaucoup de miroirs, comme dans son souvenir, et de nombreuses décorations et fresques dorés qui donnaient à l'endroit une prestance des plus somptueuses. Il devait l'admettre, c'était unes des plus pièces du château, unes de ces rares qui n'avaient pas été redécorées lorsque l'endroit avait été réhabilité. Le moindre bruit prenait dans cet endroit des proportions étonnantes, et lorsqu'il marcha près d'un miroir, ses pas résonnèrent désgréablement dans ses oreilles. Le silence, dans ce genre d'endroit, coupé par un seul bruit, était la chose la plus désagréable que l'on pouvait entendre, selon le Prince. Penchant sa tête sur le côté, il regarda le reflet que lui renvoyait la glace, avec une petite moue désapprobatrice. Bon, il était pâle, mais ne ressemblait pas à un mort-vivant, c'était déjà cela. Même si on aurait pu se demander à son teint s'il voyait parfois le soleil. Et les longs cheveux blancs qui encadraient son visage n'étaient pas pour arranger les choses, au contraire. Seul ses grands yeux rouges ressortaient dans son visage, seuls eux n'étaient pas d'une pâleur qui aurait pu faire peur. Sérieusement...il n'aimait guère son visage. Il ne savait même pas pourquoi. Il était loin d'être laid, pourtant. Pourquoi n'aimait-il pas à ce point se regarder, dans ce cas? Secouant doucement sa tête pour couper court à toutes ses pensées, il poussa un soupir, encore. Il devait devenir sénile, il n'y avait plus que cette possibilité. Mince, lui qui aurait voulu rester sain le plus longtemps possible...Voilà que ses projets étaient fort contrariés! Sur ces mots, il se remit à sourire. Souriant, il avait déjà meilleure mine.

Ankou sursauta lorsqu'un grincement se fit entendre, se retournant automatiquement vers la porte d'entrée. Est-ce que quelqu'un essayait de l'ouvrir? A cette heure-ci, alors que personne n'y entrait d'habitude? Ah, peut-être que le fait qu'il l'ai laissée entrouverte avait attiré du monde. Il continua de fixer la porte, prenant la parole au bout d'un moment, espérant obtenir une réponse:


"Qui est là?"

[Voilà, Ayu, j'ai réalisé un de tes plus grands fantasmes.x'D]

_________________

JENKOU 4EVER:
 


Dernière édition par Ankou Della'Morte le Sam 18 Déc - 1:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://illeaworld.forumactif.com
Invité



avatar
Invité


MessageSujet: Re: Random Talk.[PV Alline et Axel.]   Mar 29 Déc - 4:07

Ce n'etait pas vraiment que Alline s'ennuyait,pour sa part,en fait.Lorsqu'elle avait quitté ses appartements avec un air enjoué pour se rendre a ses quelques lecons du matin,elle n'avait pas vraiment imaginé que tout ce joli programme se révélerait aussi barbant que le fait de regarder ses ongles pousser.Oh,certes,en tant que dame de la cour,ou plutôt jeune fille de la cour,elle se devait d'avoir cette culture et cette grande polyvalence en bien des domaines culturels,tels que l'histoire,la danse ou les maniéres de se comporter en groupe.Elle avait beaucoup de lecons a faire,et ce depuis sa plus tendre enfance,de laquelle elle n'etait pas toujours totalement sortie,remarquez.Sans doute serait t-elle dispensée de suivre ces lecons un peu superflues une fois sa majorité passée.Ou même après quelques années encore a étudier,et peut être pourrait t-elle enfin jouir de la liberté qu'un Noble pouvait un tant soit peu avoir,car elle savait bien que la liberté etait précisement ce qui manquait le plus aux gens de la cour.On ne pouvait pas faire ce que bon nous semblait quand on etait un membre des proches de la famille royale.En fait,même quand on avait une grande fortune et donc,que l'on passait d'une classe pauvre a une classe supérieure dans la hiérarchie du pays,on se retrouvait forcément plus ou moins ligotés par des principes.Ainsi,Alline savait depuis le début de sa vie quotidienne qu'un jour,ses parents décideraient de la fiancé a un Noble important de la cour.Voire au Prince lui même,après tout si il y'avait une Noble dans toute la cour a avoir le plus de chances de se rapprocher de lui,c'etait bien elle.Mais bon,tout ceci ne lui occuppait guére l'esprit pour l'instant.Elle avait beau garder l'approche de ses fiancailles en tête,elle ne se sentait pas vraiment concernée pour le moment.Après tout,Axel son grand frére n'etait toujours pas fiancé a une demoiselle,et pourtant il etait agé de cinq ans de plus qu'elle,ce qu'ele trouvait fort conséquent.De ce fait,elle ne voyait pas trop pourquoi elle s'inquiéterait dans l'immédiat de ce petit problème.Et de toutes maniéres,ca n'etait pas comme si elle y pouvait quelque chose,non?Pour le moment,en tout cas,Alline ne pensait pas a ce genre de contretemps.La seule chose qui lui venait a l'esprit,c'etait plutôt de profiter un maximum de la petite période de temps libre que ses professeurs lui avait accordée.Il faut dire que le matin,Alline n'etait jamais en très grande forme,etant plutôt une personne qui as tendance a retrouver son energie vers le milieu de l'après midi,elle se sentait constamment a moitié endormie le matin,ce qui avait sûrement contribué aux pas catastrophiques qu'elle avait réalisé en Danse ce matin.Puis après,suivirent des cours,tout aussis barbants,mais qui au moins,ne necessitait pas toute son attention.Après ces quelques lecons,elle savait qu'elle en aurait encore a supporter très probablement après le repas de milieu de journée.


Mais autant en attendant cet événement,la voila qui etait libre de son temps,et cela l'enchantait tout particuliérement.Ce fut donc avec un petit sourire et un air soulagé qu'elle entama sa petite promenade dans les couloirs du chateau de l'Est.Et elle n'osait pas vraiment se l'avouer,mais même pendant ce temps libre,elle n'etait pas non plus très occuppée.Elle n'avait rien a faire sur le moment,a part marcher,encore et encore,en agitant ses vêtements a chaque mouvement,ou en tentant de desserer légérement la petite cravate qu'elle portait autour du cou,et qui la serrait suffisamment pour qu'elle ai du mal a respirer.Poursuivant sa petite promenade,Alline se rendit alors compte que depuis le début de la journée,elle n'avait apercu ni Ankou,ni Axel.Ni le prince,qui etait accessoirement un de ses meilleurs amis,ni son grand frére pour qui elle avait beaucoup de respect,même si parfois il faut bien recconaître que Axel etait un peu lourdaud.Mais bon,elle ne pouvait pas lui en vouloir.Après tout,elle devait le supporter tout les jours,elle.C'etait sans doute pour ca qu'elle le trouvait parfois inssuportable,et pas la plupart des gens.Mais malgré tout,Alline adorait son grand frére.Même si elle detestait qu'on la rattache directement a lui.


Enfin,elle y etait parvenue.La petite cravate noire qu'elle portait autour du cou s'etait enfin déssérée légérement après plusieures minutes d'affrontements que la petite Senri avait trouvé plutôt inssuportable.Mais elle pouvait enfin respirer,c'etait déja ca.Elle prenait toujours les choses du bon coté.Tenez,elle s'ennuyait?Et bien,au moins,elle etait libre pour faire n'importe quoi,cela etait forcément un bon coté.Elle poursuivit donc sa petite ballade dans le château avec un peu plus d'enthousiasme qu'auparavant,même si elle s'ennuyait toujours autant,d'une certaine maniére.Elle avancait,tranquillement dans le couloir éclairé par les vitres au travers desquelles passaient le soleil diffusant ainsi sa lumiére dans la structure royale,et indiquant le pseudo chemin que suivait la petite Alline.Et elle posa enfin son regard sur quelque chose d'inhabituel.Une porte a moitié ouverte.Ou plutôt une porte entrouverte.Alline la regardant une petite minute,avec un air un peu incrédule sur son adorable visage,car elle ne se souvenait absolument plus de l'endroit qui se trouvait derriére cette porte.Et a vrai dire,elle ne brûlait pas particuliérement de curiosité.Même si il est vrai qu'elle s'ennuyait suffisamment.Elle se rapprocha donc de cette porte,et fut surprise de constater qu'a l'interieur,la lumiére etait quelque peu tamisée,moins forte que l'endroit ou elle se trouvait.Elle jeta un coup d'oeil dans cette fameuse piéce,se demandant pourquoi la porte avait été ouverte.A prèsent,elle se rapellait plus ou moins de cet endroit.La salle de bal.Elle n'avait plus été utilisée depuis fort longtemps,pourquoi la porte etait t-elle ouverte?Alline,dans un souci de bien faire,posa sa petite main sur la poignée,et s'apprêtait a refermer la porte,comme elle aurait dut l'être,quand une voix provenant de la piéce la fit légérement sursauter.


"Qui est là?"

Une question.Une question qui venait de l'interieur de la salle.Sur le coup,Alline lâcha brusquement la poignée de la porte,avant de pousser légérement le morceau de bois qui faisait office de passage entre le couloir et entra dans la piéce de la salle de bal.Elle vit une silouette dans l'ombre,et dut attendre un petit instant que ses yeux s'habituent a l'obscurité pour y recconaître une tignasse blanche.Alline sourit alors,d'une maniére agréable,comme elle avait l'habitude de le faire quand elle voyait ces cheveux.C'etait Ankou.Le prince Ankou,l'homme avec lequel elle s'entendait peut être le mieux,après son frére.Elle fit quelques pas dans sa direction,restant néanmoins près de la porte,de maniére a laisser entrer le plus de lumiére possible.


C'est moi,Ankou....

Elle avait dit cela d'une voix un peu timide,légérement étonnée de trouver le prince dans cet endroit,censé être inutilisé.Mais bon,ce n'est pas comme si c'etait une mauvaise surprise,si?


Dis moi,que fait tu ici,tout seul?Toi aussi,tu t'ennuie?

Et bien sur,elle avait toujours sur ses fines lévres ce sourire qui la rendait si irresistiblement innocente.
Revenir en haut Aller en bas


Homme crapaud : embrassez le et il deviendra enfin beau~♥

Masculin Nombre de messages  : 53

Localisation  : Soit il noie une jolie jeune fille dans un lac, soit il exploite un joli jeune homme dans sa chambre.
Emploi/loisirs  : Faire l'éléphant dans les bains.
Humeur  : A te faire boire.

Inscrit depuis le   : 26/07/2009
avatar
Homme crapaud : embrassez le et il deviendra enfin beau~♥


Feuille de personnage
Age: 19 ans [depuis si longtemps]
Race: Humain [loque]
Arme / Pouvoir  : Une/plusieurs épées fines.

MessageSujet: Re: Random Talk.[PV Alline et Axel.]   Mer 30 Déc - 1:52

Axel ne s’ennuyait jamais. Réellement jamais. Il avait toujours, ou faisait toujours, quelque chose.

Il devait juste être incroyablement discret lorsqu’il faisait quelque chose. Si, si ! C’était vrai ! Jamais vous n’entendrez Axel dire qu’il s’ennuie… Sauf si il veut attirer l’attention sur lui. Malgré tout, il ne s’ennuie jamais. Par exemple, en ce moment même, même si il flânait dans les couloirs à regarder allégrement la décoration comme un chien regarderait son maitre [Je ne sais pas pourquoi j’ai mis ça, sincèrement XD], il faisait absolument quelque chose de concret. Effectivement, il était en pleine recherche de sa petite sœur, Alline. Ce matin, il n’avait pas pu la voir, puisqu’il était parti trop tôt. Il ne savait même plus ce qu’il avait bien pu faire à cette heure, d’abord. Probablement un truc sans aucun intérêt. Il faisait pas mal de choses sans intérêt, mais au moins, il était occupé. Il avait si peu de temps pour lui-même ! Malgré tout, pas mal de gens trouvaient qu’il avait justement, beaucoup trop de temps libre. Mais, voyez-vous, Axel empiétait pas mal sur son temps libre pour chercher sa petite sœur, ces temps ci. Parfois même, il se demandait si elle ne le fuyait pas… Mais c’était définitivement impossible. Alline ne le fuirait pas… Ou du moins, elle lui en dirait la raison. Il la connaissait trop bien pour savoir qu’elle était sincère. Pas comme lui parfois, malheureusement… Mais curieusement, en présence de sa sœur, il se comportait plutôt bien. Il n’avait jamais menti à sa sœur… Du moins, jusqu’à maintenant. Il ne savait pas ce qu’allait lui apporter l’avenir, mais il lui sembla curieusement que quelque chose de… Dérangeant allait se produire. Il allait bien falloir qu’il se fiance, lui… Et sa sœur en suivant. Pour lui, il n’y avait pas de problème. En réalité, il avait peut-être même trouvé sa fiancée… Et elle était noble, distinguée, belle… Tout ce dont on pouvait rêver… Certes, un peu brusque et pas très simple à vivre… Mais Axel aimait beaucoup les difficultés. Et cette fille était absolument adorable… Bon après, cela allait probablement être plus compliqué pour toutes ces modalités et tout, mais… Il y arriverait bien !

Non, le problème ne venait définitivement pas de son mariage à lui. Bien qu’elle ait encore du temps, c’est celui d’Alline qui le tracasse. Effectivement, Alline avait déjà 14 ans. Comme quoi, la vie passe vite. Lui-même était pas mal âgé, et ne s’en était pas rendu compte. 19 ans… Sa mère disait encore qu’elle avait du souci à se faire pour lui. Bon, assurément, pendant un long moment, ce n’était pas gagné. Il faut avouer qu’un peu avant et après la mort de son père, il avait fait un peu n’importe quoi. Et sans sa sœur, il aurait certainement fait pas mal de bêtises. Mais il y avait sa mère et tout… Il ne pouvait définitivement pas les laissées en plan, ce serait plus qu’il ne saurait faire. Enfin, maintenant que tout était passé, le magnifique problème venait de sa sœur. Peut-être était-il trop protecteur, comme on le lui avait souvent reproché, mais il aimait sa sœur et ne souhaitait pas la perdre en deux seconds tops chronos. Bon, ça aussi, cela semblait surréaliste. Mais la encore, il ne pouvait pas prédire ce qui allait arriver. Cependant, il était pratiquement certain que ce serait à lui de choisir le fiancé et mari de sa chère sœur.

Que de problèmes en perspectives… Et pour l’instant, son souci principal était sincèrement de trouver Alline. Pas qu’il aille franchement quelque chose à lui dire, non. Plutôt qu’il voudrait la voir un peu aujourd’hui… Malheureusement, cela faisait bien une demi-heure qu’il la cherchait sans rien trouver dans les couloirs. Aucune porte, aucun bruit qui ne pouvait laisser entendre qu’elle était là… Si elle jouait à cache-cache, elle était très douée ! De toute manière, Axel trouvait ce château définitivement trop grand. Il en connaissait chaque recoins ou presque, mais il fallait certainement plusieurs heures pour en faire tout le tour. Et heureusement qu’il avait un excellent sens de l’observation et une bonne mémoire, sinon, il aurait vite fait de se trouver assécher et de mourir dans un coin sombre du château en étant à quelques minutes des cuisines… Ce n’était pas du tout son genre de toute manière. Axel ne se laisserait jamais mourir de faim, c’était quelque chose d’indéniable. Il aurait même préféré mettre radicalement fin à ses jours !

Et oui, Axel était malheureusement, ou heureusement, comme cela. Il prenait généralement tout du bon côté. Ou presque tout, tout du moins.

A force de flâner ça et là, il finit par se lasser légèrement. Il ne la trouvait définitivement pas. Il soupira et se gratta la tête, agitant et ébouriffant ses beaux cheveux châtains. Il fit se balader ses deux yeux d’une étrange couleur bleuâtre sur les murs, et sur les portes. Il n’y avait réellement pas un chat. Oh ? Il ne devrait pas parler si vite. Au bout du couloir, il vit un éclat blond. Il du bien plisser les yeux. Ce n’était pas un Neko, il ne pouvait pas aussi bien voir. Il accéléra le pas. Tiens, l’éclat disparaissait soudainement. Cette personne était rentrée ? Il ralenti légèrement. Il arrivait déjà devant la porte, à l’endroit ou l’éclat avait disparu. La première chose qu’il entendit fut la voix d’une fille… Oh, il connaissait cette voix ! Et ce prénom, Ankou… Le Prince était donc ici. Son meilleur ami avec…


Dis moi,que fait tu ici,tout seul?Toi aussi,tu t'ennuie?


Alline ! Sa sœur était-ici, avec Ankou… Il ne voulut pas sauter à quelconque conclusion, car il connaissait l’un et l’autre. Cependant, avant que Ankou ne réponde quoi que ce soit, il s’élança agilement dans la pièce, poussant encore un peu la porte, illuminant le plus possible encore la pièce assez sombre. Un grand sourire accroché sur ses lèvres, il surgit doucement derrière sa sœur et lui ébouriffa les cheveux. Il avait été rapide, avec ces grandes jambes. Il fit, d’un ton rieur, et une pointe taquine :

« Oh ! Mais que vois-je ? Mes deux sujets favoris ? Quel bel hasard ! En espérant ne pas vous interrompre dans une conversation d'État...»

En disant "sujet", il s’amusait un peu du rang d’Ankou. Il ne le prendrait pas mal, il connaissait bien Axel. Et ce n’était pas dit méchamment. Il respectait bien trop son ami et ce qu'il faisait pour cela! Surtout que celui ci n'avait jamais abusé de son pouvoir. En voyant son ami près d’un miroir, Axel eu encore un beau sourire sur ses lèvres. Il aimait beaucoup taquiner ceux à qui il tenait. Il n’y avait rien de méchant, même si on pouvait le considérer comme lourd, parfois. Et sans cela, ce ne serait probablement plus Axel malgré tout.

« Tiens, le magnifique Prince s’est admiré ? Comment va la beauté de sa majesté ? »


Tout cela avec un grand sourire, bien entendu. Il n’enleva pas la main de la tête de sa sœur, en regardant avec un regard pétillant dont il avait le secret…


[Merci Never xDDD. Bon, j'ai fait ça vite, je me suis débarrassée 8D]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Dirigeant outrageusement beau qui vous éblouit par sa beauté~♥

Masculin Nombre de messages  : 178

Localisation  : Dans mes appartements. Je vais... Dormir.
Emploi/loisirs  : Pas mes cours, en tout cas, je suis trop fatigué pour ça...=___x'
Humeur  : ... *Pousse un long soupir*

Inscrit depuis le   : 13/12/2008
avatar
Dirigeant outrageusement beau qui vous éblouit par sa beauté~♥


Feuille de personnage
Age: 17 ans, j'en aurais 18 cette année.^^
Race: Humain, qui ne désirerait pas être autre chose qu'un humain.^^
Arme / Pouvoir  : Je me bats avec une épée. Mais je sais manier d'autres armes, bien entendu.u__u

MessageSujet: Re: Random Talk.[PV Alline et Axel.]   Mar 12 Jan - 4:22

Ankou n'avait jamais vraiment songé à son mariage. Il savait que pourtant, il aurait du, de toutes les personnes présentes au Royaume de l'Est, il était celle qui avait le plus besoin d'une descendance. Avoir des enfants afin d'assurer la suite de la lignée royale était quasiment aussi important que le règne en lui-même, et son mariage était autant une tache à remplir que les papiers qui s'entassaient sur son bureau chaque jour. Mais Ankou faisait la grimace à chaque fois qu'il y songeait, et se rassurait en se disant qu'il avait encore tout son temps, qu'il ne devrait remplir cette tache que dans quelques années au plus tôt. Oui, seulement voilà, cela faisait des années et des années qu'il répétait cette même rengaine, et le temps où elle ne serait plus valable se rapprochait dangereusement plus les jours passaient. Rien que le penser arrachait à coup sûr un soupir exaspéré au jeune homme aux cheveux blancs. C'était quelque chose que tous les Nobles se devaient de faire, ses parents lui avaient bien expliqué ceci dès son plus jeune âge, mais il ne pouvait s'empêcher d'appréhender cet évènement. Mais qui ne l'aurait pas fait? Ankou n'avait encore croisé personne qui, à sa connaissance, ne prenne à la légère ses fiancailles et son mariage. Il fallait dire que c'était quelque chose d'unique et qui influençait toute votre vie par la suite, mais malheureusement fort peu souvent un évènement heureux. Les parents choisissaient un fiancé ou une fiancée à leur enfant parfois au moment même de sa naissance, et jamais cet enfant ne pourrait dire quoi que ce soit concernant le choix de ses parents. La plupart du temps, la femme et le mari ne s'aimaient pas, se contentant d'apparaître ensembles en public. C'était la condition à remplir, jamais l'amour n'avait sa place dans ce genre d'union. Avoir des enfants et porter fièrement le nom de la famille était tout ce qu'on leur demandait. Un mariage de convenance, qui arrangeait les deux familles, c'était tout. Cela sonnait horriblement faux aux oreilles du jeune Prince, mais il n'avait pas son mot à dire. Il ferait la même chose, et l'échéance se rapprochait. Certes, il avait seulement 17 ans, il était encore jeune, mais dans ce milieu, l'on se fiancait tôt. Il y avait fort à parier que d'ici trois ans, il serait fiancé. A qui, il n'en avait pas la moindre idée, et c'était peut-être cela qui rendait la chose si difficile et stressante à ses yeux. Une Noble, c'était tout ce dont-il pouvait être sûr. Il espérait juste que ce ne serait pas quelqu'un de trop difficile, il n'aurait pu le supporter. Sa fonction était déjà assez difficile en elle-même, alors si en plus sa famille était aussi difficile à gérer...Il irait s'enterrer dans le Parc du château, il en faisait le serment!

En voyant arriver Alline, c'était ce à quoi Ankou avait pensé. Pas qu'elle était juste au point de se fiancer ou se marier, non, mais...Axel. Aussi loin qu'il pouvait s'en souvenir, Ankou avait toujours vu Axel derrière sa petite soeur, la protégeant farouchement de tout ce qui pouvait la blésser ou l'incommoder. Alors évidemment, le jeune garçon aux yeux rouges se demandait comment il réagirait lorsque fiancer sa jeune soeur deviendrait une obligation. C'était un devoir, et le père des jeunes Senri n'étant plus, c'était à Axel que reviendrait à coup sûr le choix du futur mari. Ankou le plaignait, dans un sens. Cela n'allait pas être facile, et il appréhendait également autant que son mariage le moment où il devrait faire son choix. Car si cela n'allait pas être facile pour Axel, cela n'allait pas l'être non plus pour lui, ni Alline. Tant que le Conseiller aux yeux bleus gardait une attitude correcte durant cette période-ce dont-il doutait, et c'était de là que venait cette légère apréhension...-, tout devrait bien se passer. D'ailleurs, quand on parle du loup, on en voit la queue. A peine Alline avait-elle finit de parler, et avant qu'il n'ai pu lui répondre quoi que ce soit, Axel déboula dans la pièce, ébourrifant les cheveux de la jeune fille blonde lorsqu'il fut à sa hauteur. Le sourire qui avait automatiquement étiré les lèvres d'Ankou lorsqu'Alline était entrée céda sa place à une moue perplexe et surprise, alors qu'Axel, vif même de bon matin, commenceait à parler, le ton enjoué et taquin:


« Oh ! Mais que vois-je ? Mes deux sujets favoris ? Quel bel hasard ! En espérant ne pas vous interrompre dans une conversation d'État...»

Ankou du légèrement plisser ses grands yeux à cause de la lumière qui était subitement entrée avec Axel, fronçant involontairement ses sourcils. Ah, Axel, de l'humour et de la vivacité même le matin! Parfois, le jeune homme aux longs cheveux se demandait comment il parvenait à être si actif. N'était-il jamais fatigué? C'était en tout cas l'impression qu'il donnait à tous ceux qu'il croisait, Ankou pouvait s'avancer sans avoir peur de se tromper sur ce point là. Réouvrant ses yeux maintenant accoutumés à toute cette lumière, il poussa un petit soupir discret. Etait-il à la recherche d'Alline? Sûrement que oui, à chaque fois que le Prince le croisait pendant son temps libre-ou presque-, il était à la recherche de sa jeune soeur. Et bien, voilà qu'il l'avait trouvée! Mais pas seulement elle. Tant pis, cette perspective réjouissait Ankou, cela faisait un moment qu'ils n'avaient pu parler seuls tous les trois. Il fallait dire que chacun d'eux avaient un emploi du temps chargé, et si lui et Axel étaient amenés à se voir assez souvent, il n'en était pas de même pour Alline. Enfin, à voir le grand sourire plaqué sur le visage de son Conseiller, Ankou pensait qu'il devait être sacrément ravi d'avoir trouvé ici ses 'deux sujets préférés'. D'ailleurs, ce dernier s'était remit à parler, son regard braqué vers lui, visiblement enclin à s'amuser avec l'assistance:

« Tiens, le magnifique Prince s’est admiré ? Comment va la beauté de sa majesté ? »

Ankou jeta machinalement un regard au miroir à côté de lui, avant de se retourner vers le frère et la soeur, le sourire revenu sur ses lèvres. Effectivement, Axel semblait d'humeur joueuse. Et c'était une bonne chose, s'il ne l'avait pas été, Ankou aurait à coup sûr pensé que quelque chose n'allait pas, qu'un évènement dérangeant s'était produit. Et pour être honnête, il n'avait pas du tout envie qu'une tache d'encre vienne souiller la page vierge qui s'était aujourd'hui ouverte et qu'il entendait bien garder immaculée. Ankou passa une main dans ses cheveux à la manière d'une jeune femme voulant vanter l'éclat de sa magnifique chevelure, agrandissant son sourire alors qu'il répondait à Axel, d'une vois plus amusée que sérieuse:

"Parfaitement bien, je dois dire, comme toujours. J'ai l'impression de m'embellir de jour en jour, il faudra bientôt penser à installer des miroirs dans chaque pièce pour que je puisse en permanence m'admirer."

Il laissa filtrer un petit rire, prenant une pause dans ses paroles. Des miroirs dans chaque pièce...Quelle horreur, vraiment! Il aurait fallut être d'une suffisance exagérée pour faire une telle chose. Mais il devait avouer qu'accompagné de ces paroles, son geste rendait vraiment bien.

"Et effectivement, je m'ennuie, dit-il, répondant cette fois-ci à la question d'Alline, toujours souriant, Je suis rentré dans cette pièce au hasard, je dois l'avouer. Et rassures toi, Axel, tu ne nous dérange pas le moins du monde. (Il marqua une petite pause, avant de reprendre) Vous vous promeniez aussi, peut-être?"

La question était adressée aux deux Senri, bien qu'Ankou devinait plus ou moins ce qu'Axel était venu faire ici. Enfin, il pouvait toujours se tromper, et cela ne lui coûtait rien de vérifier. Visiblement, il n'était pas le seul à s'ennuyer en cette belle matinée. D'ailleurs, maintenant qu'il y pensait, il s'ennuyait déjà beaucoup moins en présence d'Alline et Axel, et il était à peu près sûr que l'aîné des deux ferait en sorte qu'aucun d'eux ne s'ennuye tant qu'ils seraient ensembles.

[Mais de rien, Ayu! J'ai eu plein de problèmes pour poster ce poste, c'est peut-être le signe que je n'aurais pas du le poster du tout...Mais maintenant que c'est fait, tant pis pour vous!XD]

_________________

JENKOU 4EVER:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://illeaworld.forumactif.com
Invité



avatar
Invité


MessageSujet: Re: Random Talk.[PV Alline et Axel.]   Mar 12 Jan - 6:39

[....Je sais même pas si je dois me mêler de ce HS,j'y comprends que la moitié.XDDD]

Alline ne savait pas vraiment quel comportement elle devait adopter en fonction de la réponse d'Ankou.En fait,il etait rare que la petite demoiselle de la cour sache quelle attitude prendre en présence du prince de la région Est,pour des raisons qui lui aparaissaient floues,a elle même.Elle ignorait pourquoi,mais ce garcon lui faisait toujours un effet un peu etrange,et elle se sentait toujours forcée d'être agréable avec lui.Oh,bien sur,il etait rare,très très rare qu'elle soit désagréable avec quelqu'un en particulier,seulement voila,elle ne ressentait pas forcément la sympathie qu'elle affichait sur son visage.Malgré sa grande gentillesse,elle ne comptait plus depuis fort longtemps le nombre de faux sourires qu'elle avait dut faire dans sa vie,a toute occasions.En revanche,elle ne se rapelait pas de la derniére fois qu'elle avait fait la tête a une autre personne que son frére.Axel.Dans un sens,c'etait la seule personne avec qui elle etait sincére,non?C'etait bien l'unique personnage avec qui elle pouvait avoir le droit de s'embrouiller si elle le désirait,et elle savait que,classe sociales basses misent a part,elle n'avait aucunement le droit de piquer une petite crise de colére contre une personne qu'elle n'apprécie pas,ou qu'elle apprécie peu,ou même qu'elle aime bien.Elle n'avait jamais vraiment saisit pourquoi,ou tout du moins n'en as jamais eu la preuve,toutefois elle pouvait quand même supposer beaucoup de choses en rapport avec cette attitude et ces droits qu'elle n'avait pas.Dabord,elle avait beau être Noble,une amie du Prince et la soeur du Conseiller,seule le dernier critére semblait affecter les gens qu'elle rencontrait afin d'augmenter la popularité de sa famille,comme toutes les autres Nobles.Le fait qu'elle ai du sang héroïque dans les veines,le fait qu'elle soit une amie plutôt proche de Ankou Della'Morte,tout ceci ne semblait pas entrer en compte lors d'une discussion avec un Noble quelconque.La seule chose qui semblait tourner la conversation en quelque chose de différent d'un simple échange de politesses entres Nobles,c'etait le fait qu'elle s'apellait Alline Senri,qu'elle etait donc la fille Senri,et par conséquent la soeur de Axel Senri,lequel etait connu un peu partout dans le château,voire dans cette partie du pays et même par quelques personnes de l'Ouest.Après,il etait connu en bien ou en mal.Comme Axel le disait parfois quand on evoquait ce sujet "il y'a l'embarras du choix".Seulement voila,Alline ne supportait pas que l'ont l'identifie immédiatement a son frére.Elle s'apellait peut être Senri,et il etait vrai qu'elle as en son grand frére une confiance presque absolue,toutefois,et cela est sans doute le cas pour nombre de personnes,Alline detestait perdre son identité propre pour qu'on la rattache immédiatement a celle du membre de sa famille plus connu.Peut être etait-ce pour cela qu'elle appréciait autant Ankou,en fait.Bien qu'elle l'ai rencontré parce qu'il etait l'ami d'Axel,Ankou Della'Morte traitait Alline comme une personne a part entiére,et non une simple "extansion" de son Conseiller.Cela,Alline le trouvait Normal,mais c'etait si rare que le fait qu'une seule personne le fasse la rendait heureuse.


C'etait incroyable,non?Enfin,tout cela ne pouvait dire que une chose: Ankou aimait bien la jeune fille,et c'etait réciproque.Elle ne savait pas si c'etait la vérité,il se pouvait que le Prince cache ses sentiments et lui mente depuis le tout début,mais elle se refusait a une telle eventualité.Il etait gentil avec elle.Un peu comme Axel,mais en plus calme,plus posé,même si elle devait bien recconaître que Axel etait plus drôle que Ankou.Ca n'etait pas un compliment ou un reproche envers l'un ou l'autre,simplement...Rien que le fait de voir Axel rappliquer automatiquement au fait qu'elle adresse la parole a un garcon dans sa tranche d'âge la faisait bien rire,et cela jamais Ankou ne serait capable de le faire.Axel etait décidement très drôle,ca c'etait certain.Il plaisantait beaucoup.Et Alline l'aimait beaucoup,aussi son grand frére.Mais bon,parfois,il pouvait être vraiment pénible.


Cette fois,Alline ne cherchait pas vraiment son frére avant d'entrer dans la salle aux miroirs.Elle cherchait simplement un moyen d'occupper sa fin de matinée tranquille,et le fait d'avoir croisé Ankou lui avait intimé la conviction qu'elle ne s'ennuyerait pas.Elle ne s'ennuyait jamais avec Ankou,c'etait étrange,non?Et donc,après avoir posé sa petite question,elle aurait bien aimé parler un peu avec le prince,lui demander si il avait quelque chose de particulier a faire qu'il aimait remettre a plus tard,savoir si il etait libre...Discuter,tout simplement?Enfin,elle aurait bien aimé passer du temps avec lui.Ce sera sûrement chose faite,simplement elle n'avait pas vraiment prévu qu'il fallait compter avec l'arrivée d'un troisiéme protagoniste pour la scéne,en la présence d'Axel Senri.Ce dernier fit presque exactement le contraire que sa soeur cadette,de ce que Alline avait put en déduire,il avait ouvert la porte en grand,emplissant la salle de lumiére d'un coup vif et etait rentré de facon tonitruante.Comme il avait l'habitude quoi.Axel etait un spécialiste d'entrées tonitruantes.Alline aimait bien voir son grand frére entrer de maniére imprévue.Elle trouvait cela marrant,même si,encore une fois,par moment,cela pouvait devenir lassant.En l'occurence,elle avait trouvé l'intention drôle,elle aurait même sans doute rit a cette entrée,si tant est que Axel n'avait pas aveuglé temporairement la jeune fille avec une aussi brusque entrée en matiére.De la lumiére vive,d'un coup,partout dans une piéce emplie de miroire,a l'instant même ou Alline en fixait un,ou plutôt une personne se tenant devant plusieurs miroirs,cela donnait une clarté bien plus soudaine et bien plus forte que dans le couloir.Par rapport a la semi obscurité precedente,les yeux d'Alline se plissérent vivement et elle porta deux doigts a ses orbes bleus pour les frotter afin de s'habituer a cette vive lumiére.Elle sentit egalement une main chaude lui ebourriffer les cheuveux.Elle se souvint qu'elle avait tout de même été forcée par sa professeur de danse de bien se coiffer pour entamer une lecon de valse,coiffure qui au final,lui avait déplu.Elle fut donc presque recconaissante a son frére de l'avoir ainsi décoiffée.Ainsi au moins,elle se sentait bien plus légére.


« Oh ! Mais que vois-je ? Mes deux sujets favoris ? Quel bel hasard ! En espérant ne pas vous interrompre dans une conversation d'État...»

Axel,aucun doute la dessus.C'etait sa voix,c'etait sa maniére d'agir,c'etait lui,aucun doute.Alline,cessant de se plisser les yeux utilisa sa main pour se plaquer les cheveux sur l'arriére de son crâne pour se recoiffer de maniére un peu brouillone et rapide.Elle n'avait vraisemblablement pas le temps pour se recoiffer de la maniére qu'elle appréciait le plus,et puis une tête négligée ne lui déplaisait pas pour l'heure,alors autant l'arranger simplement.Elle n'allait pas non plus se promener avec une tignasse dorée en l'air,non plus.Elle se contenta donc de les plaquer assez facilement,pour qu'ils revinrent rapidement a un simili de leur position originale.Cela n'etait pas aussi propre que sa premiére coiffure en entrant,mais honnêtement,elle se préferait ainsi.Alline se retourna vers son frére,froncant un peu les sourcils mais arborant un leger sourire envers lui.
« Tiens, le magnifique Prince s’est admiré ? Comment va la beauté de sa majesté ? »

Alline nota que cette réplique etait évidemment déstinée a Ankou,aussi elle ne se formalisa pas a l'écoute de cette phrase,et décida de simplement attendre qu'Ankou y réponde,pour ensuite prendre elle même la parole.

"Parfaitement bien, je dois dire, comme toujours. J'ai l'impression de m'embellir de jour en jour, il faudra bientôt penser à installer des miroirs dans chaque pièce pour que je puisse en permanence m'admirer."

Ankou n'aurait jamais dit une chose pareille sérieusement,jamais.Il n'etait pas sérieux.Si il l'etait,ca n'etait pas Ankou,mais un imposteur,c'etait donc une blague.Alline le regarda un instant,l'air surprise,puisque ca n'etait pas vraiment le genre du prince de verser dans ce type de plaisanterie,mais elle eu ensuite un petit rire fin,qui finit par évoluer en un rire plus affirmé,même si ca n'etait pas quelque chose de compulsif.C'etait juste le rire d'une enfant,rien de plus.

"Et effectivement, je m'ennuie. Je suis rentré dans cette pièce au hasard, je dois l'avouer. Et rassures toi, Axel, tu ne nous dérange pas le moins du monde.Vous vous promeniez aussi, peut-être?"

La fille Senri calma un peu son rire innocent,avant de racler très légérement sa gorge pour ôter tout signe qui aurait put altérer sa voix quand elle allait répondre a son tour.C'etait un peu idiot comme raisonnement,mais elle avait apprit a penser ainsi depuis toute petite,aurpès de professeurs très...Compétents.De ce fait,elle le faisait presque automatiquement a présent.

Moi non,pas vraiment.Je cherchais simplement ...Une occupation.Je t'ai trouvé,Ankou,ca vaut toutes les occupations du monde,en même temps.Quand a notre ennui reciproque,et bien...

Alline tourna sa jolie tête blonde vers son grand frére,avant de lui faire un sourire et de le montrer du pouce vis a vis d'Ankou,pour ensuite se tourner complétement vers son ainé.

Je suis sure que tu sauras nous trouver une occupation pour nous trois,Axel?A moins que tu n'ai pas de temps a nous consacrer...?

Elle acheva sa phrase sur une question,et sur une petite perte de son sourire.Elle n'avait pas envisagé qu'il ne pourrait pas être avec eux,paradoxalement au fait qu'elle n'envisageait même pas son arrivée il y'a quelques minutes.En conséquence,ses yeux s'arc boutèrent légérement,et son visage refletait un peu plus une inquiétude que la joie précédente.
Revenir en haut Aller en bas


Homme crapaud : embrassez le et il deviendra enfin beau~♥

Masculin Nombre de messages  : 53

Localisation  : Soit il noie une jolie jeune fille dans un lac, soit il exploite un joli jeune homme dans sa chambre.
Emploi/loisirs  : Faire l'éléphant dans les bains.
Humeur  : A te faire boire.

Inscrit depuis le   : 26/07/2009
avatar
Homme crapaud : embrassez le et il deviendra enfin beau~♥


Feuille de personnage
Age: 19 ans [depuis si longtemps]
Race: Humain [loque]
Arme / Pouvoir  : Une/plusieurs épées fines.

MessageSujet: Re: Random Talk.[PV Alline et Axel.]   Mer 3 Fév - 20:56

Axel aimait plaisanter. C'était un fait.

En réalité, il plaisantait tellement souvent que personne ne le pensait sérieux. Personne ne le pensait capable d'être sérieux. Ou alors, rare étaient ces personnes. Bon, d'un certain côté, ils avaient raisons. Si Axel l'aurait pu, il passerait son temps à rire. Mais cela ne se passait pas ainsi. Dommage, non? Cependant, il était clair que dès que le jeune conseiller avait du temps libre, il ne faisait que de plaisanter. Parfois même à son travail. Mais c'était plus rare, bien entendu. L'une des seules personnes à avoir déjà vu Axel sérieux était son meilleur ami, mais aussi son supérieur. C'était étrange, posé ainsi, mais c'était vrai. Cependant, Axel n'avait jamais considérer Ankou Della'morte très différemment des autres. C'était une faculté du jeune homme. Il traitait, dans la limite du possible, à peut près tout le monde à égalité. Que ce soit un paysan ou un noble, ils avaient au moins autant de mérites l'un que l'autre. Voir même, l'un en avait plus que l'autre, mais il n'était pas forcément plus élevé. Il n'était pas contre ce système, il était normal qu'il faille des riches et des moins riches, ou l'économie ne marcherait plus, mais il ne pensait pas qu'à part le sang et l'argent, les autres soient si différents des nobles. A ses yeux, ils avaient tous une vie, ils étaient tous -plus ou moins- humains, ils respiraient tous, alors... Où était le problème? Au fond, tout le monde savait cela. Mais les nobles étaient trop avares d'eux même et ne regardait jamais plus bas que leur nez. Axel ne pourrait pas affirmer être mieux qu'eux, mais il pensait regarder un peu mieux les paysans que les autres. Il ne devait pas être le seul à être aussi généreux dans sa pensé. Par exemple, il pensait avoir bien enseigner la gentillesse à sa sœur. Il l'espérait, du moins. Ou alors, cela aurait été une perte de temps considérable. Mais en vu du caractère doux et affectueux de sa sœur, il ne pensait pas avoir échoué. Il était content qu'Alline soit ainsi. Et il pensait que son père en serait heureux aussi. Si il était encore ici, bien entendu. Quoi qu'il aurait probablement gronder son fils sur deux points: De un, pour ne pas avoir laissé plus de liberté à sa sœur pour qu'elle apprenne d'elle même. De deux, pour ne pas être encore fiancé. Et c'était probablement un point sur lequel, effectivement, il devrait mettre un trait. Il devait se fiancer. Passé 19 ans, c'était même presque fou qu'il soit encore « sur le marché », pour dire cela vulgairement. Et pourtant, c'était vrai. Il n'avait juste personne pour lui arrangé son mariage. Oh, il allait bien finir par trouver quelqu'un. Disons qu'il avait même une idée. Mais il ne l'exprimerait pas maintenant. Il fallait qu'il attende encore. Cela ne le dérangeait pas le moins du monde, d'attendre. Il n'était pas pressé, de toutes manières.

Axel n'était jamais pressé. Et ce n'était probablement pas près de changer pour lui.

En revanche, si il ne s'inquiétait pas pour lui, il s'inquiétait pour sa sœur... Mais aussi pour Ankou. Pour sa sœur, parce que, malgré le fait qu'il lui restait quelques années avant son mariage, il allait bien falloir qu'il la prépare mentalement... Et qu'il trouve le mari, puisque c'était à lui que revenait cette tache, à présent. Cela allait être très compliqué pour lui, il le savait bien. Mais il n'en aurait pas le choix. C'était ainsi que la noblesse fonctionnait. A moins que Alline déniche un homme bien qu'elle aime d'elle même, qu'il soit un bon parti et que tout aille bien... A moins de cela, il devrait trouver de lui même. Et ce serait une très dure épreuve mentale pour lui.
Et ensuite, il s'inquiétait un peu pour son ami. Oh, il savait qu'il s'en sortirait certainement de lui même, Ankou était doué de lui même. Mais bon, il avait déjà 17 ans et le mariage, les fiançailles du moins, lui pendaient au nez. C'était aussi évident et voyant que la différence entre un chat et un chien! Enfin, donc, si cela se trouvait, son ami allait peut-être même se fiancer avant lui... Que c'était étrange. Il regretta d'avoir eu ce genre de pensé, cela bouscula son esprit dès l'instant ou cela sortit de sa tête. Il ne le permettrait pas, ce serait trop atroce! Il était plus âgé que lui, tout de même! Il ne pouvait pas y croire.
Ce n'était pas comme une compétition, mais cela lui semblait bien trop étrange. Ankou lui paraissait encore trop... Trop jeune. Bien qu'il savait qu'il était mature, Ankou semblait trop jeune aux yeux de Axel. Mais la vie était ainsi. C'était ça, profiter du confort, jusqu'à ce que cela se retourne sur nous. Mais le conseiller ne trouvait pas cette perspective de mariage si horrible, pour lui...


"Parfaitement bien, je dois dire, comme toujours. J'ai l'impression de m'embellir de jour en jour, il faudra bientôt penser à installer des miroirs dans chaque pièce pour que je puisse en permanence m'admirer."


La voix de Ankou résonna dans la tête de Axel. Il ne pu s'empêcher de lâcher un petit rire clair, en même temps que sa sœur. Le geste que le garçon venait de faire, combiner à la phrase qu'il venait de dire allaient parfaitement ensemble. Le prince pouvait aussi ne pas être sérieux, après tout! Et il fallait avouer qu'Axel l'incitait au rire. Passer une journée avec Axel était comme avoir clown à ses côtés. Ce n'était pas comme si il passait son temps à faire rire son monde en faisant des blagues ou en ironisant à longueur de journée, non. Il n'y avait pas de comme. Il passait pratiquement tout son temps à cela. On lui avait souvent dit qu'il était lourd, très lourd. Mais tant qu'il pouvait encore faire sourire, il le faisait. Alors, oui il n'était sans doute pas la personne la plus sérieuse du château, oui il occupait un poste sérieux, et oui, il travaillait sérieusement. N'était-ce pas parfaitement organisé?

"Et effectivement, je m'ennuie. Je suis rentré dans cette pièce au hasard, je dois l'avouer. Et rassures toi, Axel, tu ne nous dérange pas le moins du monde.Vous vous promeniez aussi, peut-être?"

Axel laissa son sourire s'agrandir légèrement. Il baissa instinctivement ses yeux d'une couleur inconnue sur sa petite sœur. Ah... Qu'elle était mignonne, non? Il était content d'avoir une aussi jolie petite sœur. Des cheveux blonds éclatants, de grand yeux bleus curieux, un jolie sourire, un air pur, innocente... Sur l'instant, il l'aurait serré dans ses bras! Mais bon, un peu de tenu, tout de même... Il en fallait un minimum, il n'allait pas lui fondre dessus alors qu'il venait à peine d'arriver! Elle se raclât la gorge et s'apprêta à parler. Axel posa son regard sur son ami, tout en écoutant la douce voix de sa sœur.

"Moi non,pas vraiment.Je cherchais simplement ...Une occupation.Je t'ai trouvé,Ankou,ca vaut toutes les occupations du monde,en même temps.Quand a notre ennui réciproque,et bien..."


Pendant un instant, Axel haussa les sourcils. Tait-ce une nouvelle façon de parler? Quoi qu'il en soit, aux oreilles d'un grand frère, cette phrase sonnait réellement, réellement étrangement. Il devait se faire des idées. C'était cela, des idées. Il intercepta un sourire de sa petite sœur en baissant ses yeux vers elle de nouveau et le lui rendit, souriant de toute ses dents blanches. [Colgaaaate! XD]

"Je suis sure que tu sauras nous trouver une occupation pour nous trois,Axel?A moins que tu n'ai pas de temps a nous consacrer...? "

Oh? Elle semblait inquiète? Qu'elle était adorable! Il ne résista pas à poser une main sur l'épaule frêle de Alline. Bien sûr qu'il avait du temps! A vrai dire, si Ankou avait du temps, il devait en avoir aussi, c'était quelque peu logique. Le château était calme en ce moment, et ce n'était pas pour lui déplaire. Axel adorait flâner sans rien faire. Cela lui donnait l'impression de ne rien être pour le château. C'était certainement étrange dit ainsi, pour n'importe qui, mais c'était lourd d'être quelqu'un que tout le monde connaissait. Certes, on le connaissait moins que le Prince, mais il était plutôt connu tout de même. Et il avait une réputation très... Très attaché à lui, disons.
Quoi qu'il en soit, Axel pencha légèrement sa tête sur le côté et répondit, avec un sourire tout aussi grand:

« Mais non, enfin! Ne t'inquiète pas Alline, j'ai toujours du temps pour ma petite sœur et... Et à la beauté dont tout le château parle, bien entendu! »

Il releva ses yeux vers Ankou. Il était ironique. Non, il ne lâcherait pas son meilleur ami avec ça. Il avait trouvé un trop bon argument de discussion. Le pauvre garçon en allait avoir pour la journée avec cela! Mais il savait qu'il ne le prendrait pas mal. C'était rassurant, d'un certain coté. Il ne tenait absolument pas à perdre son meilleur ami à cause d'une blague mal comprise. Ce serait stupide, n'est-ce pas? Et il ne l'était pas à ce point là, jusqu'à preuve du contraire.

« Une activité...? »


Axel regarda autour de lui. Une activité, n'est ce pas...? Oh, il avait trouvé ce qu'il lui fallait. Il eu un petit sourire et lâcha sa sœur pour aller virevolter plus loin. Il marchait, pour amuser son monde, bien entendu, comme une danseuse. Mais avec autant de grâce qu'un chien mort... Ce qui ne donnait pas tout fait une danse harmonieuse, mais plutôt celle des canards! Mais enfin, il atteint son objectif. Ce n'était pas très loin de Ankou et Alline, pas à l'autre bout de la salle quoi. C'était juste un coin ou trainait des chaises... Allez-savoir pourquoi il restait des chaises ici, d'ailleurs... C'était un grand relâchement, non? Mais cela tombait bien pour aujourd'hui. Il reprit son grand sourire et fit volte-face, faisant un grand signe exagéré à ses deux compagnons. Et il fit d'une voix plus forte que d'habitude, pour qu'ils l'entendent clairement.

« Venez par ici, tiens! Nous allons faire un forum d'ami! »

Il n'avait pas d'idées plus stupides que cela, sincèrement, c'était la plus basse... Mais la seule qui lui semblait spécialement réalisable ici!

[Si si, merci encore, ce poste me fait décompresser XD.
Je pense la même chose que toi, Never, tu n'aurais pas du le poster... Moi non plus xD. Et y'a rien à comprendre Aeon, nous sommes des cas XD]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Dirigeant outrageusement beau qui vous éblouit par sa beauté~♥

Masculin Nombre de messages  : 178

Localisation  : Dans mes appartements. Je vais... Dormir.
Emploi/loisirs  : Pas mes cours, en tout cas, je suis trop fatigué pour ça...=___x'
Humeur  : ... *Pousse un long soupir*

Inscrit depuis le   : 13/12/2008
avatar
Dirigeant outrageusement beau qui vous éblouit par sa beauté~♥


Feuille de personnage
Age: 17 ans, j'en aurais 18 cette année.^^
Race: Humain, qui ne désirerait pas être autre chose qu'un humain.^^
Arme / Pouvoir  : Je me bats avec une épée. Mais je sais manier d'autres armes, bien entendu.u__u

MessageSujet: Re: Random Talk.[PV Alline et Axel.]   Mer 10 Fév - 0:48

Ankou pensait que ça ne pouvait que mal tourner. Il ne disait pas cela par méchanceté ou parce qu'il était pessimiste, non, c'était juste qu'il connaissait très bien ce genre de situation, et que ça ne pouvait que mal tourner. Tout simplement car Axel était là, et qu'Axel avait toujours de très bonnes idées quand il s'agissait de faire des bêtises ou des jeux susceptibles d'atrocement gêner son interlocuteur. Ou lui, en tout cas. Ankou se souvenait très bien de plusieurs 'jeux' qu'il n'oublierait probablement jamais, gravés dans un coin de sa mémoire. Certes, il devait l'admettre, avec du recul, toutes ces petites rancunes et gênes d'enfants semblaient tout à fait ridicules et futiles, mais dans ses souvenirs, l'on avait du mal à ne plus considérer ces évènements avec un cœur d'enfant. Ankou n'y arrivait pas très bien pour sa part, et s'il n'en voulait pas à Axel de s'être parfois comporté avec lui un peu trop 'vivement', il gardait tout de même de grosses appréhensions quant aux activités que ce dernier pouvait proposer lors de leur temps libre. Qu'Alline soit là ne le rassurait d'ailleurs pas du tout, il se demandait même si cela ne serait, en fin de compte, pas pire. Gardant néanmoins toujours son sourire, ne voulant en aucun cas paraître perturbé ou quoi que ce soit, le jeune homme aux cheveux blancs continua de regarder ses deux amis, s'éloignant sensiblement du miroir dans lequel il avait contemplé son reflet quelques minutes plus tôt. Le frère et la sœur se trouvaient toujours côte à côte, et Ankou tenta de se remémorer un moment pendant lequel ils avaient été en désaccord. Contrairement à ce que l'on aurait pu croire, cela était arrivé, plusieurs fois même. Il semblait au garçon aux grands yeux rouges qu'Axel était la seule personne avec qui la petite blonde était capable de se fâcher, pour quelques sujet que ce soit, qu'ils soient idiots ou non, qu'ils soient partis d'une bête action ou parole. Et même si chacune de leur dispute était pénible, également pour lui qui se retrouvait coincé entre les deux, il pensait que c'était là un signe de plus de leur bonne entente. Un frère et une sœur qui ne se disputaient jamais soit ne se parlaient pas, soit ne se voyaient pas, soit se fichaient l'un de l'autre. Une dispute était tout à fait normale, à partir du moment où bien entendu, elle finissait par se régler. Jamais deux personnes ne pouvaient s'entendre sur tous les sujets qu'elles abordaient entre elles, la dispute était donc inévitable à un moment donné. Amis, sœurs, frères, amants...Toutes ces paires se disputaient et se réconciliaient, et recommençaient ce petit manège, se brisant définitivement si cette vie à deux n'était plus possible. C'était pourquoi Ankou ne voyait pas toutes les disputes d'un mauvais œil, même si à chaque fois qu'une nouvelle naissait, il attendait impatiemment qu'elle se finisse. Enfin, si deux personnes devaient se disputer ici-même aujourd'hui, ce serait Axel et lui, à n'en point douter. A moins qu'Alline et Axel ne parviennent à se disputer, mais...Cela l'aurait tout de même beaucoup étonné, il devait l'avouer. Entendant Alline s'éclaircir la voix, très certainement pour lui répondre, il reporta sa pleine attention vers elle:

"Moi non, pas vraiment. Je cherchais simplement ...Une occupation. Je t'ai trouvé, Ankou,ca vaut toutes les occupations du monde, en même temps. Quand a notre ennui réciproque,et bien..."

Ankou aurait continué de sourire à la jeune fille si son regard n'avait pas attrapé au passage un léger haussement de sourcils de la part de son meilleur ami. Il afficha lui même une expression interrogative sur le coup, se demandant ce qui avait pu arracher à Axel ce sourire joyeux qui étirait toujours ses lèvres en temps normal. Il n'eut malheureusement pas le temps de se demander plus longtemps la cause de ce changement d'expression, car le Conseiller s'était automatiquement remit à sourire en interceptant le regard de sa jeune sœur, qui avait continué de parler, n'ayant apparemment pas remarqué ce que lui avait remarqué. Ankou retrouva alors son sourire, comme s'il ne l'avait jamais perdu, se reconcentrant du mieux qu'il le pouvait sur la conversation en cours.

« Mais non, enfin! Ne t'inquiète pas Alline, j'ai toujours du temps pour ma petite sœur et... Et à la beauté dont tout le château parle, bien entendu! »

Une main à présent sur l'épaule d'Alline, Axel avait jeté au Prince de la région Est un regard ironique et un grand sourire, sourire qu'il lui rendit de la même manière. Visiblement, Axel avait trouvé un sujet pour le taquiner, et ne le lâcherait plus avec ceci durant le temps qu'ils allaient passer ensemble aujourd'hui. Et peut-être même le lendemain, puis le surlendemain, il n'aurait su le dire, mais le saurait dans les jours à venir. Ankou aurait pu se formaliser d'une telle insistance s'il ne connaissait pas Axel depuis qu'ils étaient enfants. Mais cette attitude, que l'on aurait facilement pu qualifier de 'lourde' le trois quart du temps, faisait partie intégrante de la personnalité du jeune homme, et pour rien au monde Ankou n'aurait voulu qu'il change cet aspect de son caractère. Ni tout autre aspect de son caractère, d'ailleurs, il était parfait comme il était. Axel était vif, rieur, blagueur, lourd, Alline était douce, gentille, souriante, fragile, et ils étaient très bien comme cela. Il n'y avait rien à changer en eux. Et si parfois les nerfs ne suivaient pas, et bien...Il fallait faire avec, s'adapter. On ne demandait pas à quelqu'un de changer pour vous, juste car cela vous rendait la vie plus facile.

« Une activité...? »

Le jeune homme aux cheveux longs suivit du regard Axel, alors qu'il s'était écarté d'Alline, marchant avec le grâce, il ne fallait pas avoir peur des mots, d'un éléphant qui aurait avalé plusieurs litres de Vodka. Ankou du en étouffer un petit rire derrière sa main tellement c'en était ridicule, ne quittant pourtant pas des yeux son ami, qui se dirigeait lentement vers des chaises laissées là, non loin d'eux. L'espace d'un instant, le jeune Prince se demanda ce que des chaises pouvaient faire ici, dans une salle de bal qui, bien que très peu utilisée, ne servait tout de même pas de débarras. Arrivant à la conclusion qu'elles avaient du être oubliées ici par une tierce personne lors d'un quelconque évènement, il écouta Axel les apostropher, lui et Alline, tournant son regard du frère à la sœur, avant de finalement le reposer sur Axel. Un forum d'ami? Quand il avait dit que les choses allaient mal tourner...Sur le moment, Ankou ne chercha pas à masquer son air dubitatif, clairement affiché sur son visage pâle. Il resta là un petit moment, avant de ne s'avancer à son tour vers les chaises et Axel, lui demandant, sans que ses traits ne quittent cet air hésitant qu'ils semblaient avoir adopté:

"Nous arrivons, comme tu peux le voir, mais...Rassures moi, avant que nous ne fassions quoi que ce soit, dis moi que cette idée ne va pas tourner à la catastrophe..."

Il était sérieux, mais avait tout de même récupérer son sourire de début de conversation. Il était d'accord pour s'occuper, il ne voulait surtout pas briser la bonne humeur commune, il ne se le serait jamais pardonné, mais...Il avait juste besoin d'une précision. Si Axel daignait lui répondre, bien évidemment, cela ne l'aurait guère étonné qu'il garde le silence volontairement à cause de sa question...Dans le doute, il rajouta cette dernière phrase, avec un ton ironique, cette fois-ci:

"Tu comprend, je ne voudrais pas que ma beauté dont tout le château parle ne soit abîmée."


[Ouais, qu'ils fassent un j'ai jamais! C'est sûr, nous sommes des cas, essayer de nous comprendre serait dangereux...xD-Je n'aime pas mon poste.xDDD]

_________________

JENKOU 4EVER:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://illeaworld.forumactif.com
Invité



avatar
Invité


MessageSujet: Re: Random Talk.[PV Alline et Axel.]   Mer 10 Fév - 1:55

Alline ne connaissait pas grand chose de ce qu'on pouvait qualifier de "monde exterieur".En effet,la petite fille ayant toujours été surprotégée par son grand frére ici présent n'avait pas souvent eu l'occasion d'essayer diverses choses qu'une enfant de son âge devait connaître.Elle etait pure,et toute innocente,comme la plupart des parents auraient aimés que leur petite fille soit,sans jamais vraiment arriver au bon resultat.En effet,Alline ne comprenait absolument pas pourquoi parfois,et très souvent même,les jeunes filles de Noble naissance,comme elle,se rebellait contre l'autorité parentale tôt ou tard,et finissaient par apprendre des choses qu'elle auraient dût ignorer en temps voulut par leur parents.Toutefois,cela n'etait la qu'un alléa de la vie,après tout,non?Il etait bien naturel que ces jeunes femmes finissent par grandir,par perdre leur âme d'enfant et entrer dans le monde des adultes.Devenir un adulte etait une énorme responsabilité,surtout quand on savait déja a l'avance quel genre de vie l'adulte que l'on allait devenir va mener.Par exemple,Ankou aura sûrement une vie fort occuppée.Ce qui sera bien normal après tout,non?Il avait beau être déja sur le trône,il ne s'occuppait pas encore totalement des affaires totales du royaume.La preuve,il n'etait toujours pas fiancé après tout.Et les fiancailles d'un roi sont une partie extrêmement importante des affaires d'êtat d'un pays,ca Alline le savait au moins.Elle connaissait l'importance cruciale du mariage,même arrangé,et des ententes entre familles.Et elle trouvait cela normal.QUoi de plus normal?Mais il etait vrai qu'elle n'avait jamais connu rien d'autre.Elle ne pouvait pas vraiment savoir que ces personnes ne s'aimaient pas vraiment,n'ayant connu que des amours arrangés qui portaient miraculesement tous leur fruits,ou ayant vut défiler une bonne troupe de petites amies d'Axel,toutes plus différentes les unes que les autres,mais la totalité etant d'origine Noble.La jeune Senri savait pertinemment que les mariages arrangés l'étaient souvent contre la volonté des mariés,mais elle n'arrivait tout simplement pas a imaginer le fait que deux mariés,deux promis l'un a l'autre,ne s'aimeraient pas.Elle n'etait pas fiancée,ne le serait certainnement pas avant fort longtemps compte tenu de la rigeur d'Axel vis a vis de la protection de sa jeune soeur,et de ce fait,ne serait pas a même de comprendre quoi que ce soit sur l'amour arrangé et l'amour véritable.Pour elle,il n'y avait qu'un amour,et on aimait même si cet amour etait arrangé.Elle ne se doutait pas qu'elle etait bien loin de la vérité toutefois.Et cela n'etait qu'un point parmis tant d'autres,elle ne savait véritablement que peu de choses concernant le 'monde exterieur' et c'etait entiérement la faute,ou l'oeuvre,de son frére.Depuis toujours,ce dernier avait protégé sa soeur,chose très étrange puisque Alline avait remarqué que Axel l'empêchait de faire tout ce que lui faisait de son coté.L'exemple le plus probant etait bien sur,les relations amoureuses.Elle même ne comptait plus le nombre de romances que son frére avait eu avec des jeunes filles,depuis sa plus tendre enfance a l'époque ou elle était elle même née.Elle savait aussi que son frére avait un coeur,et qu'il pouvait facilement être brisé.Il l'avait déja été une fois.Une jeune fille que Alline n'aimait plus du tout,et qu'elle n'avait dailleurs jamais véritablement aimé.C'etait étrange dailleurs,puisque cette jeune fille paraissait parfaite en tout points.Mais ca restait plus que de l'hyppocrisie,en tout cas.Alline n'aimait pas que son frére frequente des demoiselles,depuis ce jour,elle avait compris que cela lui faisait mal parfois.Sans doute etait ce pour cela que ce genre de relation lui était interdit,non?De toutes facons,elle ne s'en formalisait pas.Elle ne voyait pas comment Axel aurait put la trahir,de toutes facons.


Car même si il etait parfois très enervant,Axel Senri restait son grand frére adoré,et elle aurait donné n'importe quoi pour pouvoir passer toute sa vie avec lui pour l'épauler.Elle savait cela impossible,car Axel etait déja le conseiller du prince de la région,elle même avait très peu de temps libre etant en préparation pour devenir une parfaite femme de la cour "sur le marché" et les fiancailles d'Axel approchants a grand pas.Alline savait que certains Nobles se fiancaient parfois dès leur plus jeune âge,douze ans,peut être même avant leur naissance,et que cela évitait des problémes potentiels liés aux mesententes des partenaires.Car après tout,si les mariages étaient arrangés dès la naissance,les deux promis se connaîtraient déja fort bien,non?Dans ce cas,les chances pour qu'ils ne se trouvent pas a leur goût etaient infimes.Mais Axel et elle,et Ankou paradoxalement,n'etaient pas comme cela,alors que bizzarement,ils étaient probablement tout trois les Nobles les plus connus du château.Le Prince,cela va de soit,le Conseiller,presque aussi connu que le Prince lui même,et la soeur du Conseiller,proche amie du prince,qui avait donc une réputation assez grande,même si elle savait que cette dite réputation était liée entiérement au fait que Axel etait sn grand frére.Elle se serait apellé Alline Dupont,par exemple,et elle n'aurait été qu'une Noble parmis tant d'autres.Elle n'aimait pas trop cela,devoir son statut et son rang de Noble importante uniquement grâce a son nom et a son frére.Bien sur,elle etait fiére de porter le nom de Senri,et fiére que son frére soit aussi important dans le château,mais néanmoins elle...Elle restait frustrée.Comment ne pas l'être,après tout?Quand on sait que tout ce que les autres savent de nous est le fait qu'on est de la famille de quelqu'un d'important,quand on se force a devenir poli a la seconde ou on sait que cette personne est proche de quelqu'un d'influent..C'etait frequent dans les événements mondains,comme les bals ou les fêtes,même si il n'y en avait plus beaucoup ces derniers temps.Elle n'etait jamais traitée avec plus de déference qu'une autre,jusqu'au moment des presentations,ou elle déclinait son identité,qu'elle s'apellait Senri,et par déduction,qu'elle etait la soeur du conseiller.Et automatiquement,tout les interlocuteurs qu'elle avait put avoir dans sa soirée devenaient subitement tous bien plus polis,bien plus galants,et bien plus respecteux.Juste parce qu'elle etait Alline Senri.Et elle n'aimait pas cela.Ca lui donnait l'impression de n'exister qu'au travers de son frére,qu'elle aimait beaucoup,mais pas au point d'abandonner sa propre identité.Elle etait fiére d'être Alline,elle aurait préférée être connue pour être la fiancée de quelqu'un d'important plutôt que la soeur du Conseiller.Peut être serait t-elle les deux,au final?Cette décision reviendrait a Axel,de toutes facons.Son grand frére qu'elle avait en face de lui,et qu'elle avait cherché le matin.Et Ankou,non loin du frére et de la soeur Senri.Alline aimait beaucoup Ankou Della'Morte,c'etait le seul ami masculin qu'elle avait conservé entre son enfance et les temps actuels.Elle se trouvait en compagnie des deux hommes de sa vie,en quelques sortes,bien qu'elle serait sans doute fiancée a un autre (ou pas,qui sait?XD).


Alline sentit la chaude main de son frére lui etreindre l'épaule,et elle leva ses yeux bleux vers Axel,l'air un peu dubitative.Pourquoi lui serrer ainsi l'épaule,elle avait fait quelque chose de spécial,a part s'inquieter?Elle n'arrivait pas a comprendre comment elle pouvait toucher les gens,car pour elle,tout le monde etait comme elle,sauf Axel.Tout le monde etait pareille qu'elle,sauf les adultes,et par conséquent,son grand frére.Elle ne comprit donc pas vraiment le geste de son frére,mais quand ce dernier ouvrit la bouche pour commencer a parler,elle sourit.Poliment,mais surtout parce qu'il disait qu'il allait rester,et même si cela etait souvent synonime de catastrophes,c'etait toujours bien mieux que si il allait devoir partir.Non?


« Mais non, enfin! Ne t'inquiète pas Alline, j'ai toujours du temps pour ma petite sœur et... Et à la beauté dont tout le château parle, bien entendu! »

A ces mots,Alline eu peur que Ankou soit véxé.C'est vrai qu'il etait très beau,Ankou,mais elle savait qu'il n'etait pas quelqu'un de narcissique,loin de la,et qu'il préférait de loin ne pas aborder le sujet.Même si c'etait un garcon très très beau,aucun doute la dessus.Axel aussi,etait très beau,Alline l'avait bien compris.Malgré son 'conditionnement' elle avait quand même apprit a recconaître la beauté masculine quand elle la voyait.Et de ce qu'elle savait,elle tirait la conclusion que les deux garcons avec elle dans la piéce etaient tout deux très beaux.Bien sur,elle trouvait Ankou plus attirant,physiquement parlant,mais c'etait surement lié au fait que Axel etait son frére,et qu'Alline n'etait certainnement pas une fille versant dans l'inceste.Enfin,même si il etait beau,Ankou restait très modeste,et n'appréciait certainement pas qu'on s'attarde trop sur sa beauté.Il serait sans doute géné.Alors Alline etait sure que le prince allait mal le prendre,mais il n'en fut toutefois rien.


« Venez par ici, tiens! Nous allons faire un forum d'ami! »

Alline regarda les chaises,sans comprendre.Qu'est ce que Axel voulait dire par la?Elle ignorait ce que "forum" signifiait,et "ami" n'etait pas quelque chose qu'elle comprenait dans sa totalité,même si elle avait sa conception globale de l'amitié très bien structurée.Elle afficha donc un regard étonné,les sourcils un peu froncés,sa tête penchée sur le coté,avant de se décider de réagir après Ankou.Lui,peut être qu'il savait ce que le conseiller avait en tête?Elle l'esperait,tout du moins....


"Nous arrivons, comme tu peux le voir, mais...Rassures moi, avant que nous ne fassions quoi que ce soit, dis moi que cette idée ne va pas tourner à la catastrophe...Tu comprend, je ne voudrais pas que ma beauté dont tout le château parle ne soit abîmée."

Alline laissa son fin rire d'enfant fuser de ses lévres,en se mettant sa petite main devant sa bouche,afin de tenter d'etouffer son rire.Les deux jeunes garcons la faisait décidement bien rigoler,même si elle n'avait toujours pas la moindre idée de ce dont Axel voulait parler.Elle rigola légérement,même si pour elle ca aurait été comparable a un véritable éclat de rire,avant de pouffer plus légérement,calmant sa joie,et se tournant vers les deux jeunes hommes,le sourire aux lévres,la main toujours devant la bouche,pouffant encore de la blague d'Ankou.


Hum...Pourriez vous m'expliquer un peu plus en détail cette idée..?Mis a part le fait que ce ne sera pas une catastrophe bien sur...Un....Faux-Rome?

Elle ne connaissait pas ce mot.Faux,elle savait ce que cela voulait dire,et parfois,des hommes prononcaient le mot "Rhum" mais Axel lui avait bizzarement interdit de le retenir (alors qu'elle l'as quand même retenu,je vous laissez reflechir la dessus.XD) .Le mot qu'elle connaissait le plus en rapport c'etait 'pomme'.Mais elle ne voyait pas le rapport entre une fausse pomme et des chaises.Aussi,calma t-elle son rire,souriant toujours,mais ses yeux brillants de curiosité,elle continuait de vouloir apprendre.


[...Dans quoi vous m'avez encore embarqué,vous deux...XDDDD]
Revenir en haut Aller en bas


Homme crapaud : embrassez le et il deviendra enfin beau~♥

Masculin Nombre de messages  : 53

Localisation  : Soit il noie une jolie jeune fille dans un lac, soit il exploite un joli jeune homme dans sa chambre.
Emploi/loisirs  : Faire l'éléphant dans les bains.
Humeur  : A te faire boire.

Inscrit depuis le   : 26/07/2009
avatar
Homme crapaud : embrassez le et il deviendra enfin beau~♥


Feuille de personnage
Age: 19 ans [depuis si longtemps]
Race: Humain [loque]
Arme / Pouvoir  : Une/plusieurs épées fines.

MessageSujet: Re: Random Talk.[PV Alline et Axel.]   Ven 26 Fév - 0:21

Très honnêtement, Axel ne commençait jamais quelque chose avec une idée précise en tête. Ou c’était très rare.

Dès qu’il commençait quelque chose, il ne savait pas pourquoi. Il finissait bien par se trouver un objectif, ou regarder la chose arrivée, mais il était rare qu’il sache pourquoi il voulait faire quelque chose. Les idées lui venaient en tombant de nul part, ainsi, simplement. Il était surprenant et imprévisible, mais trouvait toujours de quoi amuser son monde avec ces idées. Il était clair que pas mal de personnes n’appréciaient pas du tout sa façon nonchalante de se comporter. Il n’avait pratiquement jamais l’air sûr de ce qu’il faisait, de ce qu’il avançait, de ce qu’il voulait. C’était atrocement et, bien souvent, désagréablement déstabilisant. En réalité, il adorait mettre le doute aux autres, pour être sur que ce que eux avançaient était juste. Il se faisait souvent passer pour incompétent ou mesquin pour le bien d’une personne. Même si il était lourd à la fin, c’était net qu’il l’était, il ne lâcherait ce genre d’attitude pour rien au monde. Il ne voulait pas laisser le Axel que tout le monde connaissait à la trappe. D’une autre façon, et de toute manière, il ne pouvait pas changer son caractère aussi drastiquement de lui-même. Il faudrait réellement que quelque chose d’horrible se produise pour qu’il perde le sourire aussi rapidement. Et même, ce n’était pas son genre de ne pas sourire, même si quelque chose se produisait. Il était user de ne pas sourire dès qu’une chose arrivait. Il avait déjà pas mal expérimenté la peine, il ne pouvait plus se laisser aussi facilement affecter à partir de maintenant. Pas réellement pour lui, surtout pour sa sœur et même pour ses amis, son ami en particulier. Il ne pouvait pas se permettre de l’inquiéter, il ne le voulait pas. Et si quelque chose arrivait, il devrait la soutenir et ne pas la laisser tomber comme il en avait l’habitude. Il devait bien le dire, elle avait fini par devenir l’une, si ce n’est pas la plus précieuse personne de sa vie. Oh, bien sûr, il n’y avait pas qu’elle et il hésitait étrangement en ce moment, déchirer entre deux, curieusement. Il n’avait rien dit, il voulait encore garder quelque uns de ces secrets. On ne disait pas tout à sa sœur, après tout. Son meilleur ami, c’était déjà radicalement différent. C’était un garçon – même si il adorait le charrier sur pas mal de sujet à propos de cela – et il n’avait pas de lien de sang avec lui et… Enfin, c’était l’amitié quoi. Axel pensait que ce serait curieux de se comporter de la même manière avec sa petite sœur et son meilleur ami. Ils n’auraient jamais ce genre de relation, il n’oserait jamais ‘jouer’ avec les mots avec elle comme il le faisait avec Ankou. Une fille était tellement plus délicate… D’un autre côté, il ne pouvait pas non plus tout dire à son ami, si ? En tout cas, il doutait réellement que lui lui raconte tout. C’était peut-être curieux, mais cela semblait normal d’un certain point de vu. En plus, Ankou devait déjà le supporter toute la journée, alors il devait se demander si il ne lui rabâcherait pas toute la journée la même chose à propos de… De ces propos. Pourtant, Axel savait quand même se limiter, un peu. Il savait ce qu’il pouvait aborder en toute tranquillité et rire dessus, mais aussi ce qu’il fallait éviter de dire toute la journée. Tout comme il fallait éviter de parler de travail toute la journée avec lui. Et bien oui, c’était extrêmement fatiguant et déprimant de parler de paperasse. On ne pouvait pas dire qu’il détestait cela, c’était une part de travail… Mais quand on parlait de cela même après le travail, oui, là, c’était réellement lourd, selon lui. Il était certain qu’il aurait pu aussi bien être le clown du prince que le conseiller, si il l’avait réellement voulu, cela lui aurait tout aussi bien réussi, il n’en doutait qu’à peine. Bon, il n’aurait pas pu parler aussi franchement qu’il le faisait à présent, et ce serait certainement dérangeant pour son statut de noble, mais… Mais ce serait l’une des choses les plus amusantes qu’il pourrait faire. L’une d’elles, parce qu’il y en avait tellement, de choses intéressantes dans la vie… Trop pour toutes pouvoir les faire, malheureusement. Il aurait bien aimé en faire une bonne moitié, même un quart lui suffirait, d’ailleurs. Il n’était pas si compliqué, un sourire lui faisait tellement plaisir ! Enfin, après, à voir la personne qui lui souriait et quel genre de sourire c’était, bien entendu. Obligatoirement, si on se fichait ouvertement de lui, c’était naturel qu’il ne soit pas très heureux de cela. Qui le serait, après tout ? Pas grand monde, à part les fous, sans doute. Mais il y en avait, ils n’étaient pas tous enfermés, comme disait tellement humoristiquement son père avant, dès qu’il croisait une personne qui ne lui semblai pas tout à fait normal. C’était l’une des choses qu’il avait très bien retenu de son père. Ces mimiques, ces expressions, son sourire… Sa mère lui disait sans cesse qu’il lui ressemblait à en tomber par terre. Il ne savait déjà plus, il avait du mal à revoir ce visage, malgré le fait qu’il ne pouvait pas l’oublier. Sans les images qu’il avait de lui, il ne pourrait pas se rappeler de tous les détails de son visage. On ne profite jamais assez des vivants, certainement… Et on le regrette après. C’était peut-être d’ici que lui venait cette phobie de laisser les siens en plan et de s’amuser pour lui-même. Il voulait profiter autant de sa vie que de ces amis et sa famille, il ne voulait pas avoir de regret, il devait vivre au jour le jour sans effacer son sourire, sans se soucier du lendemain… Depuis 6 ans, il pratiquait cette chose. Beaucoup pourrait l’appeler la politique de l’autruche, si l’on voulait, mais il ne voulait pas oublier un seul des visages qui l’entourait, ce serait bien trop triste.

Tout pouvait arriver, tout… Et surtout en sa présence. Ce n’était certainement pas Ankou qui le contredirait la dessus, ni sa sœur ! D’ailleurs, ces deux pauvres personnes feraient certainement l’objet prochain d’une activité... Une activité à la Axel quoi, et rien que ça, cela pourrait en faire pâlir plus d’une personne !

"Nous arrivons, comme tu peux le voir, mais...Rassures moi, avant que nous ne fassions quoi que ce soit, dis moi que cette idée ne va pas tourner à la catastrophe..."

Effectivement, ils venaient. Le Prince semblait totalement dubitatif devant la demande de son ami, d’ailleurs. Oh, qu’il le comprenait… Lui-même était dubitatif de ce qu’il venait de dire. Il n’avait absolument aucune idée de quoi faire, et c’était le plus comique. De toute manière, Ankou devait bien l’avoir compris, qu’il ne savait pas ce qui allait arriver. Et peut-être même Alline, bien que ce soit moins certain. Axel savait pertinemment qu’Ankou voulait qu’il lui réponde, c’est exactement pour cela qu’il se contenta d’un sourire énigmatique après que son ami ai ajouté avec une pointe d’ironie certaine qu’il ne souhaitait pas que la beauté dont tout le monde parle soit abîmé. Il ne rit pas comme l’avait fait Alline mais n’en menait pas large. Le petit Prince savait s’y prendre pour jouer sur les mots avec lui… S’il ne l’avait pas su, il aurait fini par l’apprendre avec son conseiller, sans aucun doute ! Ce dernier garda le silence au moment où sa sœur chérie, les yeux brillant de curiosité et souriante, ne prenne la parole de sa petite voix qui faisait si fluette à côté de celle des deux hommes qui l’encadrait. Il était clair qu’entre une fille et un homme, il n’y avait pas photo… Parfois si, après réflexion.

"Hum...Pourriez vous m'expliquer un peu plus en détail cette idée..?Mis a part le fait que ce ne sera pas une catastrophe bien sur...Un....Faux-Rome?"

Sur l’instant, il du bien avouer qu’il ne comprit pas tout. Il mit quelques temps à comprendre ce que sa cadette venait de lui dire. Il découpa à coup de hache mentale la phrase de la petite blonde. Et quand il comprit, il cligna des yeux. Une fois, puis deux. Et il se retint de rire du plus profond de lui-même, pour ne pas vexer sa sœur. C’était vrai, elle ne connaissait pas ce mot. Elle ne connaissait pas plus la signification de la deuxième partie du mot qu’il avait cru entendre sortir de sa bouche. Il ne lui avait jamais expliqué, il n’avait pas trouvé cela convenable jusqu’à là. Et ce n’était pas sa mère ou l’une de ses professeurs qui le lui dirait. Ce n’était donc pas de sa faute, mais rien ne changeait le comique de la situation actuelle. Sans le vouloir, sa sœur venait de donner la meilleur –donc pire – idée qu’elle aurait pu à son grand frère. Il était soudainement très content de lui et ne douta pas un instant que ce serait trèèèès amusant. Et très instructif aussi. Et que ça n’avait rien de dangereux, non rien. Son sourire s’élargit très clairement, et inquiétera certainement Ankou d’ailleurs. Mais il n’y fit pas attention, se redressant soudainement, pivotant bien plus élégamment et légèrement qu’il n’était venu jusqu’aux chaises, se tournant pleinement vers ses deux sujets. Il regarda successivement Alline et son ami, portant sa main à son menton, comme si il jugeait quelque chose. Il sembla soucieux un instant, faisant un cul-de-poule avec ses lèvres quelques secondes. Sans prévenir, tout à fait soudainement, comme tout ce qu’il faisait, il s’avança vivement vers eux et prit une épaule de chaque, ce qui provoqua un déséquilibre sur ses épaules d’ailleurs, l’un était plus grand que l’autre. (Je vous laisse méditer XD) Et d’un coup, il lança, de vive voix :


« Je ne peux absolument rien te promettre Ankou ! Alline… Comment dire… Je vais t’expliquer clairement ce qu’est un forum, et sa différence avec un ‘faux-rhum’ dans très peu de temps. Juste le temps d’aller faire quelque chose d’urgent, ok ? [Il soupira et ferma les yeux quelques secondes avant de reprendre, un large sourire suspicieux aux lèvres] De ce fait, je vais vous laisser quelques instants tout les deux, alors… Pas de bêtises, d’accord ? Comme… Alline, ne souris pas comme ça, j’aurais trop peur qu’un miroir ne t’attaque en te voyant trop mignonne… [il marqua une nouvelle pause, l’air de réfléchir] Voir même la beauté du château, jalouse de toi ! »

Il ne dit rien de plus et parti comme une fusée. Il avait fait tout cela très rapidement, sachant pertinemment qu’Ankou aurait certainement voulu en savoir plus. Mais il ne voulait pas en dire plus, cela cacherait toute sa merveilleuse surprise… Avant de quitter la salle, il se tourna une dernière fois, en s’exclamant avec une joie non dissimulée :

« Et ne quittez pas cette salle, je ne suis pas Voyant ! »

Il s’éloigna, trottinant à moitié dans les couloirs, à la quête de ce qu’il cherchait…


[Et là, je vais réaliser le plus grand rêve de Never XDDDD. -Dans quelque chose d'incroyable Aeon 8D.
J'adore Axel, mais pas mon poste non plus =P. Et vous pouvez RP deux fois de suite, ça me fera des vacances.... XD]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Dirigeant outrageusement beau qui vous éblouit par sa beauté~♥

Masculin Nombre de messages  : 178

Localisation  : Dans mes appartements. Je vais... Dormir.
Emploi/loisirs  : Pas mes cours, en tout cas, je suis trop fatigué pour ça...=___x'
Humeur  : ... *Pousse un long soupir*

Inscrit depuis le   : 13/12/2008
avatar
Dirigeant outrageusement beau qui vous éblouit par sa beauté~♥


Feuille de personnage
Age: 17 ans, j'en aurais 18 cette année.^^
Race: Humain, qui ne désirerait pas être autre chose qu'un humain.^^
Arme / Pouvoir  : Je me bats avec une épée. Mais je sais manier d'autres armes, bien entendu.u__u

MessageSujet: Re: Random Talk.[PV Alline et Axel.]   Lun 22 Mar - 22:36

Ce n'était pas qu'Ankou n'avait pas confiance en Axel, loin de là. De toutes les personnes qu'il connaissait et côtoyait au quotidien, il était même une de celles à qui il faisait le plus confiance, aussi bien sur le plan humain que sur le plan du travail. Il était quelqu'un sur qui l'on pouvait se reposer, et qui n'avait pas l'habitude de fuir ses responsabilités. Le jeune homme aux cheveux blancs devait l'avouer, il n'avait pas à sa plaindre de son meilleur ami, au travail tout du moins. Car il fallait l'avouer, le Conseiller était quelque peu...Vif, le reste du temps. Et ça n'aurait pas été une critique s'il avait su canaliser toute cette énergie. Avoir quelqu'un qui ne cesse de rire à côté de vous, toujours de bonne humeur, sautillant à chaque pas était agréable, mais terriblement fatiguant à la fois. Axel était fatiguant, et Ankou se demandait parfois s'il s'en rendait compte, certains jours où ça ne l'aurait pas étonné qu'il reste toute la nuit dans les jardins à faire le Kangourou entre les allées de fleurs aux couleurs chatoyantes. Cette pensée l'amusa, étirant ses lèvres en un petit sourire. S'il n'avait pu faire que sauter de ses journées, il n'y aurait pas eu de problèmes. Malheureusement, c'était loin d'être le cas, et dès qu'Axel arrivait vers lui avec son sourire à en faire pâlir la neige qui tombe en hiver, il ne pouvait empêcher cette appréhension de lui tordre l'estomac. Ce n'était pas contre Axel, mais...C'était ainsi depuis des années déjà, et il ne pensait pas pouvoir perdre cette 'habitude' un jour. Se méfier de ce qu'Axel pouvait bien inventer pour passer le temps, il voulait dire. Même quand ses projets ne le concernaient pas, il en avait peur. Alors quand il y participait, c'était encore autre chose. Il fallait avoir grandit avec le jeune homme aux cheveux cuivrés pour le comprendre, ce qui n'incluait qu'un nombre réduit de personne. Ankou ne comptait pas dedans Alline, bien évidemment, Axel ne se conduisait pas de la même manière avec sa petite sœur qu'avec ses amis, ce qui était parfaitement normal, d'ailleurs. Son meilleur ami agissait d'une manière pour la moins...Étrange, avec sa sœur. De son point de vue, en tout cas. Surprotégée était le premier mot qui venait à l'esprit du Prince aux grands yeux rouges lorsqu'il posait son regard sur la souriante petite blonde. A voir la manière dont Alline se comportait, toujours joyeuse et enthousiaste, cette attitude n'avait laissée aucune séquelle particulière, mais quand on y regardait de plus près, on pouvait s'apercevoir que sa personnalité en avait sans aucun doute été altérée, en quelque sorte. Il ne voulait pas dire par là qu'Alline était stupide, non, loin de là, mais...Elle était incroyablement naïve, et ce qu'elle avait répondu à Axel suite à son idée de 'forum d'amis' n'avait fait que le conforter dans cette idée qu'elle ne savait pas la moitié de ce qu'elle aurait du savoir à son âge. Là encore, il ne parlait pas du niveau scolaire, mais simplement de...Comment aurait-il pu dire ça? Social, culture générale? Quelque chose dans ce goût, en tous les cas. Alline avait quatorze ans déjà, et ce n'était pas bon pour elle de rester ainsi enfermée dans ce cocon qu'avait formé Axel autour de ce qu'il lui restait de sa famille. La faute incombait à Alline, mais surtout à Axel. Ankou se demandait combien de temps il continuerait à suivre sa sœur ainsi, à chacun de ses pas, comme une ombre toujours présente à nos côtés, qui disparaît de notre vue seulement avec l'obscurité. Clairement, pour le jeune homme, c'était un mal de la traiter comme s'il avait eu cinq ans. Il fallait lui laisser plus de liberté, afin qu'elle expérimente, comprenne plus de choses par elle-même. Si elle s'accrochait toute sa vie à son frère, lui demandant chaque instant son avis, ne pouvant rien faire sans lui, alors elle n'arriverait jamais à rien. Il disait cela car lui aussi avait été ainsi. Et avec du recul, il se rendait compte que même maintenant, il était toujours handicapé. Il était incapable de prendre une décision seul sans douter. Il n'osait pas, il avait l'impression qu'à chaque pas qu'il prenait, il risquait à coup sûr de se tordre la cheville et durement chuter au sol. C'était embêtant. On ne pouvait pas bien avancer dans la vie si l'on avait été habitué à s'appuyer sur une béquille depuis tout petit alors que l'on était en parfaite santé.

Faire le parallèle était peut-être idiot de sa part, mais il n'avait pu s'en empêcher malgré tout. Il ne pouvait cependant rien dire à Axel ou Alline, craignant de blesser ou vexer l'un des deux par ces propos. Il aurait bien voulu, pourtant. Dire à Axel qu'Alline n'était plus une toute petite fille, dire à Alline qu'Axel ne serait pas toujours à ses côtés. Ça aurait été méchant. Et Axel et Alline étaient deux personnes à qui il tenait beaucoup, il ne voulait pas les voir s'éloigner de lui à cause d'une phrase qu'il aurait du taire et garder pour lui. Le frère et la sœur, s'ils étaient trop proches, après tout, c'était leur problème, et ils devraient le régler seuls. Ça ne le regardait pas, lui, un étranger à la famille. Il devrait se contenter de regarder en silence comment la situation allait évoluer. Avec un petit soupir, Ankou reporta néanmoins toute son attention sur Axel, haussant les sourcils, intrigué. Oh non, qu'est ce qu'était cet immense sourire planté en plein milieu de son visage? Cet immense sourire idiot qui disait 'J'ai-une-très-mauvaise-idée-en-tête-et-ça-me-fait-rire-car-c'est-vous-qui-allez-souffrir'? Il eu envie de lui demander ce qu'il avait derrière la tête immédiatement, mais il n'en eu pas le temps, Axel s'étant vivement avancé vers lui et Alline, leur prenant chacun une épaule, leur adressant la parole, toujours aussi souriante, ce qui était loin de rassurer le jeune homme aux longs cheveux:


« Je ne peux absolument rien te promettre Ankou ! Alline… Comment dire… Je vais t’expliquer clairement ce qu’est un forum, et sa différence avec un ‘faux-rhum’ dans très peu de temps. Juste le temps d’aller faire quelque chose d’urgent, ok ? De ce fait, je vais vous laisser quelques instants tout les deux, alors… Pas de bêtises, d’accord ? Comme… Alline, ne souris pas comme ça, j’aurais trop peur qu’un miroir ne t’attaque en te voyant trop mignonne… Voir même la beauté du château, jalouse de toi ! »

Ce petit discours avait fini d'inquiéter Ankou, qui avait voulu attraper à son tour Axel par l'épaule, sa main se refermant malheureusement dans le vide, l'autre étant déjà sorti de la salle comme une fusée, avec une dernière recommandation à leur encontre. Le Prince prit un air outré, ses mains sur ses hanches, son regard dirigé vers la porte restée entrouverte après le départ précipité du Conseiller. C'était la cerise sur le gâteau! Il se permettait de partir à la recherche d'il ne savait trop quoi (Il avait en réalité sa petite idée sur la question, mais préférerait ne pas y penser, espérant de toute ses forces se tromper) en les laissant là en plan, sans un mot de plus! Quel toupet, franchement. Ce n'était pas comme s'il n'était pas habitué, mais tout de même...Comme quoi le temps ne changeait pas tout le temps les sales manies. Ankou tapa nerveusement sa main droite sur son bras gauche, avant de se retourner vers Alline avec un sourire. Maintenant qu'ils étaient là, autant parler, se regarder dans le blanc des yeux en attendant le retour d'Axel n'aurait guère été passionnant, de son avis. Il attira vers lui une des chaises, puis une autre, qu'il plaça près d'Alline. Il jeta un furtif regard aux miroirs qui les entouraient, et fronçant très légèrement ses sourcils. Il n'aimait pas ça, il avait l'impression d'être épié. Il désigna toutefois la chaise d'Alline, récupérant son habituel sourire:

« Tu veux t'asseoir, peut-être? Je ne pense pas qu'Axel mettra longtemps, mais il n'est pas très agréable de rester ainsi debout. Surtout quand des chaises sont juste à côté de nous. »

Ankou posa ensuite ses mains sur le dossier de sa propre chaise, attendant que la blondinette ne s'assoit sur la sienne avant de ne prendre place. Les bonnes manières ne semblaient pas vouloir le quitter, même en pareil situation. Levant son regard vers le plafond richement décoré, il parla une dernière fois, ne reposant son regard sur Alline qu'à la toute fin de sa phrase:

« Je me demande ce qu'il est parti chercher, tout de même. Ça m'inquiète un peu. »

A ces mots s'était jointe une petit grimace. Il ne plaisantait pas, cela l'inquiétait sérieusement. Alline était-elle tout à fait rassurée, de son côté? Il espérait au moins que oui. Qu'est-ce qu'Axel allait encore pouvoir inventer pour tuer le temps...?

_________________

JENKOU 4EVER:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://illeaworld.forumactif.com
Invité



avatar
Invité


MessageSujet: Re: Random Talk.[PV Alline et Axel.]   Jeu 1 Avr - 23:40

Calme,posée.Alline etait quelqu'un qui n'etait pas de nature a s'enerver facilement.Elle même ignorait vraiment pourquoi,pourquoi elle n'etait pas capable de se rougir de colére quand les autres le faisaient,pourquoi elle continuait a sourire niaisement quand le reste du monde se comportait avec un sérieux exemplaire,pourquoi elle n'arrivait jamais a se dépaître de la totale innocence qu'arborait son visage la quasi totalité du temps,au profit d'une expression plus hargneuse,plus brutale.Dans tout les souvenirs qu'elle pouvait avoir,jamais Alline n'avait été réellement brutale.Jamais on ne l'avait frappé,jamais on ne l'avait battue.Elle avait la peau parfaite d'une petite fille ayant grandie sans connaître la violence.Elle ne connaissait pas le choc de la chair contre la chair,la violence dans le monde.Elle ignorait tout des ravages que pouvait causer la guerre,elle ne savait pas,ne parvenait pas a mesurer pleinement l'ampleur,du malheur que la situation actuelle pouvait apporter a Illea.Et le pire dans tout cela,c'est qu'elle ne pouvait pas du tout s'en rendre compte.Pour elle,la violence etait un concept totalement abstrait.Depuis toute petite,Axel l'avait surprotégée,l'avait couvé comme une poule couve un oeuf d'or.La petite fille avait grandit dans ce cocon fraternel,n'ayant que très peu de contact avec le monde exterieur.Très peu de contact avec les autres.Et quand elle se retrouvait seule,sans son frére pour la couver ou la protéger,le reste de son entourage la traitait avec respect,déférence ou sympathie.Jamais avec violence.Elle ne se rendait pas compte qu'elle pouvait en enerver plus d'un avec sa manie d'être sans arrêt innocente.Elle ne se rendait pas compte qu'elle n'arrivait pas a se rendre compte qu'un soldat mort au combat,c'etait une famille triste,une vie de moins sur terre,des amis ayant perdu quelqu'un de précieux,un pére qui quitte ses enfants.Elle n'arrivait pas a s'imaginer cela.Du moins,pas en totalité.Elle n'etait pas non plus une fille stupide.Soeur d'Axel Senri,elle avait les cellules grises qui semblaient propres a la génération actuelle de sa famille: assez pour devenir le conseiller du Prince.Simplement,elle avait été éduquée de maniére a ce que son potentiel intelectuel ne fonctionne qu'a un potentiel fortement réduit.Elle etait futée,intelligente,maligne et rusée.La preuve,elle etait bien plus cultivée et "sortie de son cocon" que Axel ne pouvait le penser pour l'heure actuelle.Son cerveau ayant glané des informations ca et la,ses escapades souvent très bréves lui ayant permis de se familiariser avec le reste du monde,Alline avait une idée,très vague,de ce qui se passait autour d'elle grâce au travail de ses méninges.Mais malgré tout,elle ne parvenait toujours pas a avoir le comportement de toute jeune fille de son âge.A 14 ans,toutes les petites filles,Nobles ou pas,savent tout de la vie qu'elles méneront,de la situation politique,des personnes présentes dehors,des conflits en cours...Alline,elle,ne savait qu'une chose.Elle épouserait un Noble que Axel choisirait,elle serait forcée de l'aimer du mieux qu'elle le pourras,et fonder une famille avec lui.A vrai dire,cette pensée la faisait sourire autant que reflechir.Bien sur,l'amour ne se commandait pas,mais elle avait pleinement confiance en son grand frére.Il etait impossible que son futur époux soit quelqu'un de mauvais.Alors tant qu'il etait gentil avec elle,et qu'il etait plutôt mignon,elle ne pouvait que tomber sous le charme,pas vrai?Il lui venait parfois a l'esprit que si elle le voulait suffisamment,elle pourrait tomber amoureuse de qui elle le souhaiterais.Et n'ayant jamais connu l'amour véritable,n'ayant jamais eu d'autres exemples que Axel et les petites amies qu'il ramenait a la maison par moment,elle ne pouvait que se conforter dans l'idée que la volonté pouvait influer sur l'amour.Elle etait peut être dans le faux.Elle etait peut être dans le vrai.Toujours est t-il qu'elle n'avait pas connu l'amour,a 14 ans.Elle n'avait jamais été amoureuse,jamais.A la limite quand elle etait petite nourrisait t-elle un fantasme de se marier avec son frére,mais cela etait bien normal.Son grand frére etait son univers,son tuteur,son protecteur.Il etait tout ce qu'elle connaissait,et plus encore.Il n'y avait rien d'etonnant a ce qu'elle envisage sa vie avec,alors qu'elle n'etait encore agée que de quelques années.Mais a présent,ses quatorze ans etaient derriére elle,et l'amour véritable,elle ne l'avait jamais connu.Axel,si.Ankou probablement.Elle,non.L'amour n'etait pas quelque chose qu'elle aurait été capable de décrire,même.


Tout ceci a cause de son frére,en réalité.Il l'avait beaucoup trop couvée,quand elle y reflechissait.Mais elle ne lui en voulait pas,comment aurait t-elle put lui en vouloir?Elle avait vécu comme ca,elle ne pouvait pas lui en vouloir de l'avoir privé de ce qu'elle n'avait jamais connu.Ce qu'elle ignorait ne pouvait pas lui causer de tort,après tout.Ankou et Axel connaissaient des choses,des facettes de la vie que elle,n'avait jamais entendu ne serait-ce que l'évocation du nom de ces activités.Sur le plan de la vie,ils étaient en avance de plusieures années par rapport a elle.Mais elle ne le savait pas.Ou plutôt,elle etait incapable de le comprenre.A ses yeux,tout le monde vivait la même vie qu'elle.En réalité,les pauvres gens de la rue,elle n'etait même pas a même de se rendre compte de la misére qui les séparaient.Un immense fossé que formait les titres et la Noblesse,entre les personnes dont elle faisait partie,et les personnes dont les gens qu'elle apercevaient parfois dans les rues faisaient partis.Elle pensait toujours,quand elle le pouvait,que ces gens etaient tout aussi heureux qu'elle,qu'ils n'avaient aucun probléme financier,que leurs parents leur avait prévu une jolie épouse,ou un bel époux,et que leur vie serait rose a jamais,avec seul l'aspect noir de ne pas pouvoir choisir son conjoint pour l'avenir.Elle se trompait.Les pauvres etaient miséreux,elle n'avait aucun soucis par rapport a eux,et au contraire d'elle même,les habitants du petit peuple avaient bien plus de liberté dans le choix de leur partenaire que elle même.Mais elle l'ignorait.Elle pensait que le "bas peuple" etait simplement composé de gens un peu moins chanceux que les autres.Et elle ne pouvait se rendre compte de l'absurdité totale de son point de vue.Même si elle commencait de plus en plus a se rendre compte que Axel la protégeait beaucoup trop.Alline n'aimait plus être ainsi associée a son frére.Le fait qu'il l'ait ainsi couvée l'avait pratiquement dépossédée de son identité,et elle n'etait connue en générale que sous le nom de "la soeur du Conseiller" "la fille Senri" "la cadette de cet homme"....Tout cela avait le don de l'agacer.Elle avait l'impression que Axel etait tout dans sa vie,et a vrai dire,cela ne lui plaisait pas,pas du tout.Avec les pitreries d'Axel,c'etait un des rares sujets qui etait a même de révéler ce qui etait peut être le vrai visage d'Alline.Une petite fille colérique et capricieuse,qui serait en colére contre celui qui l'avait trop protégée.Elle ne lui en voulait pas pour cela,non.Mais elle devrait bien un jour lui expliquer qu'elle doit grandir,et avoir une vie comme les autres jeunes filles.En attendant,pour l'instant,Axel ne semblait fichtrement pas disposé a discuter de ce sujet houleux.Pour autant,le conseiller de l'Est avait visiblement décidé d'enerver sa soeur,en agissant exactement comme elle le redoutait,par moment.En régle générale,elle trouvait son grand frére très drôle.Mais il arrivait que parfois,son humour tellement douteux laisse en la petite blonde un espace vide,qu'elle comblait automatiquement par de la colére et de l'enervement envers son frére bien aimé.


« Je ne peux absolument rien te promettre Ankou ! Alline… Comment dire… Je vais t’expliquer clairement ce qu’est un forum, et sa différence avec un ‘faux-rhum’ dans très peu de temps. Juste le temps d’aller faire quelque chose d’urgent, ok ? De ce fait, je vais vous laisser quelques instants tout les deux, alors… Pas de bêtises, d’accord ? Comme… Alline, ne souris pas comme ça, j’aurais trop peur qu’un miroir ne t’attaque en te voyant trop mignonne… Voir même la beauté du château, jalouse de toi ! »

C'etait dans ces moments la qu'elle ne pouvait pas supporter son frére.Quand il la laissait en plan avec un petit compliment,en effectuant quelque chose dont elle avait,soyons honnête,assez peur.Il disparaissait,comme ca,a la recherche de quelque chose.Quoi,elle n'en savait rien.Ce qu'elle savait,c'est qu'une fois que la grosse main de son frére eu quitté son épaule frêle,et que le Conseiller eu franchit les portes avec une derniére reccomandation,Alline fronca ses sourcils,pour taper de son petit pied contre le sol.Il l'avait mise en rogne.Ca n'etait pas facile de mettre Alline Senri en rogne,pour ne pas dire qu'il s'agissait la d'une tâche a la limite de l'impossible.Et pourtant,une personne en ce monde remplissait cette dure epreuve avec une facilité déconcertante.Son propre frére,Axel.L'unique personne en ce monde pour qui elle eprouvait notoirement autant de respect,d'amour,et d'agacement.Elle se dirigea d'un pas enervé vers la porte,passant rapidement sa main dessus,puis finit par tourner son doux visage,tordu légérement par les traits de l'exaspération vers le Prince de l'Est,Ankou.Heureusement qu'il etait tellement plus réfléchi qu'Axel,Ankou...Elle aimait beaucoup le Prince.Un de ses meilleurs amis,quand elle y reflechissait.Malgré son comportement et son physique qui ne faisaient qu'avantager les relations sociales,son cocon fraternel avait drastiquement réduit son quota d'amis en général.Ankou etait l'un des rares garcons privilégiés qu'elle considérait comme une part de son cercle d'amis.


« Tu veux t'asseoir, peut-être? Je ne pense pas qu'Axel mettra longtemps, mais il n'est pas très agréable de rester ainsi debout. Surtout quand des chaises sont juste à côté de nous. »

La petite fille blonde soupira légérement,avant de se laisser tomber lourdement sur la chaise.Lourdement etait toutefois un bien grand mot,compte tenu du gabarit d'Alline.En effet,la ou un raclement et un bruit sec auraient dut se faire entendre a la suite de son geste,elle ne déclencha qu'un petit "pouf" sur l'ustensile de bois,après quoi elle attendit en croisant ses fins bras que Ankou s'asseoie a son tour,regardant la porte de bois en gonflant ses joues et pincant ses lévres.Enervant,qu'est ce que Axel pouvait être enervant,parfois...


« Je me demande ce qu'il est parti chercher, tout de même. Ça m'inquiète un peu. »

La jeune fille se tourna une nouvelle fois vers Ankou.Ce qu'il etait parti chercher?Elle n'en savait rien.En revanche,elle savait ce qu'il allait trouver,quand il allait revenir.Une bonne petite tape Alline sur sa hanche,le genre qu'elle faisait généralement pour montrer son mécontentement.Taper la hanche d'Axel lui faisait souvent du bien,lorsque son frére l'enervait un peu trop.La pensée de pouvoir une nouvelle fois défouler son petit corps sur le bassin de son frére si agacant la faisait sourire par moment.Mais Ankou n'etait pas Axel.Aussi sourit t-elle sincérement,encore une trace de ses bonnes maniéres trop biens inculquées,quand elle se vit contrainte de répondre au jeune homme aux cheveux argents.


Je ne sais pas ce qu'il est parti chercher,mais quand il reviendras,il ne paie rien pour attendre...! dit t-elle reprenant son air pincé,pour ensuite de nouveau sourire a son ami. Mais peut être que tu as une idée plus précise que moi,non?

Elle pencha légérement sa jolie tête sur le coté,regardant le prince avec un air interrogatif.Oui,Ankou avait très certainnement son idée sur la "chose" que Axel etait parti chercher,au contraire d'Alline qui avait pensé que Axel etait simplement parti pour l'enerver,jusqu'a ce que Ankou lui fasse remarquer que le Conseiller avait bien un objectif derriére la tête,autre que taper sur les nerfs de sa pauvre soeur.Ankou avait son idée,peut être juste,peut être erronnée,et elle voulait la connaître.Qu'importe si elle etait fausse,au moins aurait t-elle un début de réponse concernant les questions qu'elle se posait sur son grand frére...
Revenir en haut Aller en bas


Dirigeant outrageusement beau qui vous éblouit par sa beauté~♥

Masculin Nombre de messages  : 178

Localisation  : Dans mes appartements. Je vais... Dormir.
Emploi/loisirs  : Pas mes cours, en tout cas, je suis trop fatigué pour ça...=___x'
Humeur  : ... *Pousse un long soupir*

Inscrit depuis le   : 13/12/2008
avatar
Dirigeant outrageusement beau qui vous éblouit par sa beauté~♥


Feuille de personnage
Age: 17 ans, j'en aurais 18 cette année.^^
Race: Humain, qui ne désirerait pas être autre chose qu'un humain.^^
Arme / Pouvoir  : Je me bats avec une épée. Mais je sais manier d'autres armes, bien entendu.u__u

MessageSujet: Re: Random Talk.[PV Alline et Axel.]   Mer 28 Avr - 15:47

Ankou devait l'avouer, étant petit, il ne s'était guère interessé à la politique de son pays, et ce malgré son rang de Prince. Et aujourd'hui, il s'en blâmait grandement, son ignorance l'avait par le passé de nombreuses fois mit dans d'embarrassantes situations dont-il se serait bien passé. Et la faute lui incombait entièrement, il en convenait, son Père avait plusieurs fois essayé, vainement, de l'intérésser à quoi que ce soit touchant au Pouvoir royal, mais à chaque fois il s'était forcé à écouter, ne prêtant qu'une oreille ditraite aux explications de son père, son esprit finissant toujours par s'égarer loin du monde réel. Il s'en rendait maintenant compte, il aurait du faire un effort, quel fils deséspérant il avait du être! Son pauvre père qui avait toujours espéré un petit garçon qui trépignerait à l'idée d'apprendre l'art de l'épée, et non qui s'accrocherait aux rideaux pour échapper à l'entraînement quotidien...Et le pire était qu'il ne saurait jamais s'il était parvenu à combler les espérances que Feu son père avait placé en lui. Mais il avait évolué, n'est-ce pas? Il ne savait pas s'il était le fils qu'il avait toujours rêvé d'avoir, mais il se plaisait à penser que ses agissements ne le faisaient pas se retourner dans sa tombe. Ankou poussa un petit soupir, reportant son attention sur Alline, qui s'était assise sur la chaise qu'il lui avait présentée, visiblement quelque peu contrariée. Ankou ne pu que sourire en voyant la jeune fille ainsi, songeant que ça ne durerait pas longtemps, et qu'Axel et elle rieraient bientôt encore tous deux. Enfin, s'ils étaient encore en état de rire par la suite, car si Ankou avait deviné les intentions d'Axel, il y avait peu de chances qu'ils en soient capables avant un bon bout de temps. Il baissa ses yeux, comme si la solution eu été gravée sur le sol, et ne pu s'empêcher de se dire que s'enfuir à travers les immenses couloirs du château, Alline à sa suite, aurait été sans nul doute la meilleure option pour échapper au jeune homme aux cheveux cuivrés et ses idées tout droit sorties de l'Enfer. Se cacher dans le Parc, et attendre qu'Axel se décourage afin de sortir et le rassurer...Le jeune homme aux cheveux blancs savait qu'Axel se serait lancé alors à leur poursuite, n'étant pas assez bête et crédule pour penser qu'un d'eux deux seraient réellement fâché contre lui, ou pour penser qu'il aurait enlevé Alline. A force de côtoyer certaines personnes, on parvenait à connaître par coeur leurs réactions, et anticiper ne devenait alors plus du tout un problème. Ankou aimait bien parler avec Axel, mais décidement pas lorsqu'il avait des idées de 'jeux' pouvant potentiellement lui porter préjudice. Et Dieu sait que s'il avait correctement deviné, il allait regretter de s'être levé trop tôt ce matin...

Heureusement pour lui et le bien de tous, Alline était loin d'être comme son frère aîné, bien plus calme et posée que ce dernier à bien des niveaux. Plus jeune, aussi, mais le Prince aux yeux écarlates pouvait avancer sans avoir trop peur de se tromper qu'elle serait toujours ainsi, même lorsqu'elle atteindrait l'âge qu'avait actuellement Axel. Une jeune fille aimable et polie, en somme, avec qui il était possible de discuter sans avoir peur de trouver à chacune de ses phrases une insinuation passablement douteuse. Ce n'était pas qu'Ankou détestait les personnes franches et vives, mais un peu de calme faisait parfois du bien. Et puis, de toute manière, n'était-il pas un peu vif lui-même parfois? Certes, à côté d'Axel, ce n'était rien, et c'était sans doute pour cette raison qu'une personne les connaissant bien tous deux (En l'occurrence, un nombre assez réduit de personnes) avait tendance à le croire extrémement calme, voir même effacé. Ça ne dérangeait pas pour autant Ankou, habitué à être en compagnie de personnes aux caractères plus affirmés, tel son Conseiller ou Annahita. Il se demandait même ce qu'il aurait fait face à une personne tellement timide qu'elle n'aurait pas même osé parler! Sûrement n'aurait-il pas su trouver quoi dire lui non plus. Le jeune homme aux longs cheveux ôta ses mains du dossier de sa chaise, s'asseyant à son tour sur l'objet de bois, son regard nerveusement tourné vers la porte d'entrée, guettant avec impatience le retour d'Axel. Il ne le retourna vers Alline que lorsque celle-ci lui répondit:

Je ne sais pas ce qu'il est parti chercher, mais quand il reviendras, il ne paie rien pour attendre...!Mais peut être que tu as une idée plus précise que moi, non?

Comme un réflexe, Ankou pencha sa tête sur le côté à la manière de la jeune fille en face de lui, la regardant quelques secondes, cherchant activement ce qu'il allait bien pouvoir répondre à cette interrogation. Oui, il avait une idée plus précise qu'elle, mais elle n'était pas forcément...Enfin, il voulait dire, il espérait de tout cœur se tromper, quitte à avoir eu peur pour rien. Alline ne devait pas avoir d'idée concernant le 'pourquoi' du départ d'Axel, ni ce qu'il était probablement parti chercher, et c'était bien mieux ainsi. Parfois, le Prince se disait que la naïveté et l'innocence avaient du bon, s'il avait été comme la blondinette, alors il ne se serait pas inquiété de la sorte. Malheureusement, c'était loin d'être le cas, et il se retrouvait à esquisser à l'adresse de son amie un petit sourire gêné, qu'il espérait toutefois le plus naturel possible. Hors de question de lui faire part de ses pensées, il ne voulait en aucun cas l'inquiéter d'une quelconque sorte. Ankou joignit ses mains sur ses genoux, détournant une dernière fois son regard vers la massive porte de bois. Bien, si Axel pouvait se dépêcher, ça l'arrangerait. S'il avait trouvé quelqu'un avec qui discuter en chemin, ils n'étaient pas prêt de le revoir. Oh, il reviendrait, c'était certain, mais de là à savoir quand...C'était une autre affaire, il devait l'admettre. Il n'en avait aucune idée, et jugeait inutile de jouer aux devinettes, il désirait juste qu'il soit rapide.

« Je n'ai pas vraiment d'idée précise, désolé, répondit Ankou, plongeant son regard rouge dans celui bleu de la demoiselle en face de lui, J'espère simplement qu'il ne ramènera rien de dangereux, de trop encombrant...Enfin, s'il pouvait ramener quelque chose de banal, pour une fois... »

Il avait ponctué la fin de sa phrase d'un petit rire. Oui, si seulement. Il y avait peu de chances pour que ce soit le cas, mais les miracles existaient, n'est-ce pas? Et si Axel était atrocement prévisible parfois, peut-être déciderait-il de les surprendre en agissant normalement? Non, de manière civilisée. Ah, Ankou jurait que la prochaine fois qu'il trouverait le jeune homme aux étranges yeux saoul à terre, il lui marcherait dessus. Et sans doute mettrait-il des talons afin qu'il le sente bien passer. Et une fois réveillé et capable de marcher sans avoir besoin de quelqu'un pour le soutenir, il lui ferait cadeau de jolies feuilles de calcul. Bien oui, l'économie du royaume ne se gérait pas toute seule, et il avait besoin d'aide pour y arriver! Sans plaisanter, ça l'aurait bien fait rire, et lui aurait servit de 'revanche', d'une certaine manière. Ankou n'était pas très rancunier, mais dès que se présentait l'occasion d'embêter son meilleur ami, il la prenait, à deux mains même. Ce n'était pas méchant, il ne serait jamais allé jusque là dans l'optique de s'amuser. Ce qu'il voulait était taquiner ses amis, pas se brouiller à vie avec eux. Un jour ou deux était déjà insupportable, alors il n'osait pas imaginer ce que ça aurait été quelques semaines, voir mois. Le jeune homme aux yeux de sang laissa son regard se promener sur le décor et les miroirs qui les entouraient, tentant de s'imaginer comment pouvait bien être la salle une fois remplie de rieurs convives aux belles robes et costumes. Ça faisait longtemps qu'il n'y avait pas eu de bal, peut-être aurait-il du en organiser un? Le type de bal qu'il préférait restait les bals masqués, même s'il n'y avait été que deux ou trois fois en tout dans sa vie, dont la dernière fois remontait à bien loin, l'année de ses douze ans, peut-être. Les masques, parfois impressionnants, parfois discrets, mais toujours merveilleusement façonnés, avaient toujours captés son attention. Oui, mais, il n'y avait aucune raison d'en faire un, rien à fêter qui mérite un bal en ce moment. Il aurait pu en faire sans raison, bien évidemment, dans l'unique but de se divertir, mais les habitants de la capitale auraient trouvés ça exagéré, il pensait. Hmm, pas que ça aurait eu une grave incidence sur sa vie, mais disons que...Il se préoccupait plus du regard qu'ils portaient sur lui ces derniers temps, voir la Noblesse en général. Allez savoir pourquoi, n'est-ce pas?

« Espérons qu'il ne mette pas trop de temps. Qu'il ne s'étonne pas si nous ne pouvons plus supporter la lumière du jour à son retour. » ajouta Ankou, son ton de voix redevenu joyeux, remarquant qu'ils étaient toujours dans une semi-obscurité. Y avait-il des bougies dans les environs?

_________________

JENKOU 4EVER:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://illeaworld.forumactif.com
Invité



avatar
Invité


MessageSujet: Re: Random Talk.[PV Alline et Axel.]   Sam 15 Mai - 1:07

Par moment,Alline detestait son grand frére.

C'etait uniquement par moments,il fallait quand même se rassurer.Elle ne comprenait jamais vraiment la totalité de ses actions,et la plupart du temps,elle ne pouvait que contempler impuissante,Axel en train de faire ses habituelles farces ça et là du château.Il devait sûrement a l'heure actuelle,être en train de préparer un de ces mauvais coups dont il avait le secret!Elle avait déja de nombreuses fois assistée a ce genre de démonstration du "talent artistique" de son aîné,et n'avait que très rarement apprécié ce genre de comportement.Elle etait la petite soeur Senri,elle etait la cadette,et Axel etait son grand frére.Mais par moment,on aurait put avoir l'impression que les rôles s'inversaient.Il suffisait de voir Alline crier sur son grand frére chéri qui venait d'innonder les toilettes pour vérifier si il n'y avait pas d'alligators dedans.Enfin,ce genre d'incident s'etait considérablement réduit,et surtout depuis que Ankou avait eu accés au trône,et que Axel s'etait retrouvé son Conseiller personnel.Elle n'en revenait toujours pas dailleurs,que Axel soit le conseiller.Pas qu'elle doute des compétences de son frére dans le domaine,simplement....Pour elle,il n'etait pas "Axel Senri le Conseiller du Prince" il etait surtout "Axel Senri,l'être qui lui avait changé sa couche avec maladresse quand elle etait bébé".Et cette image qu'elle avait de lui ne changerait pas,celle d'un grand frére protecteur,un peu maladroit,charmeur avec les demoiselles et farceur en régle générale.Elle avait cette image de son frére,et malgré tout le respect et l'amour qu'elle pouvait lui porter,il lui arrivait d'être toute aussi protectrice avec son grand frére que lui l'etait avec elle.Dans les derniéres petites amies d'Axel,Alline avait souvent repéré des garces en tout genre,le genre de personne qui ne s'interesse qu'au beau visage d'Axel,et a sa fortune en poche.Le genre de personne que Alline n'aimait vraiment pas,car elles ne s'interessaient qu'a l'argent.Elle,a quatorze ans seulement,ne réalisait pas la vraie valeur du systéme monétaire.Elle avait grandie toute sa vie dans le luxe et le confort.Elle ignorait quelle sensation cela procurait,d'être d'un seul coup privé de ces dons du ciel.Elle ne pouvait pas imaginer comment serait sa vie,si d'un seul coup,elle n'aurait plus son argent,plus sa fortune,plus son confort quotidien.Elle ne pouvait pas s'en rendre compte,et c'etait sans doute pour cela qu'elle ne pouvait que Haïr ce genre de régime.Les autres n'avaient rien,et elle,elle avait tout.Elle aurait aimé que tout soit équitable,et que personne ne convoite rien.Que tout le monde soit ami,et que personne n'agisse par interêt.Elle aurait vraiment aimé que le monde devienne ainsi.Et elle se battrait pour,si il le fallait!Du moins,c'etait ce qu'elle pensait.Mais elle n'avait que quatorze ans,elle n'etait qu'une jeune enfant de la cour,qui se fiancerais un jour a un mari qui ne l'aimeras probablement pas,et qu'elle n'aimeras probablement pas non plus.Axel lui trouveras un mari qu'elle pourrait supporter,et lui même devrait finir par se fiancer.Mais si il le faisait,Alline doutait qu'il cesse de courir les jupons a droite et a gauche.Axel etait un véritable Casanova,par moment.Elle comprenait comment les femmes pouvaient être attirées par lui,avec son charme naturel,son charisme et son intelligence.Mais elle en venait parfois a se demander si ces femmes etaient bel et biens des personnes saines d'esprits.Elles parlaient par moment de certaines choses que Alline ne comprenait pas.Comme par exemple "nous deux,ca ne dureras qu'une nuit".Une parole qu'elle avait intercepté d'une femme dans les bras de son grand frére,alors qu'Alline s'apprêtait a sombrer dans les bras de Morphée.Elle n'avait jamais compris cette phrase.Cela ne pouvait pas dire qu'ils allaient s'aimer le temps d'une nuit,si?C'etait impossible,voyons!On ne pouvait pas construire quoi que ce soit en seulement une nuit...Et de toutes maniéres,quand on aimait,on avait le devoir de tenir toute sa vie,non?Pourquoi se fixer une limite?Et de seulement une nuit,de plus?Alline ne comprenait pas,et n'avait jamais compris ce genre de phrase.Cela l'amenait souvent a se questionner sur sa propre culture,ainsi que sur celles des courtisannes au coeur de son frére.Elle ne comprenait pas,n'etait pas a même de comprendre beaucoup de choses.Alline etait trop couvée par son grand frére.Elle ne savait rien de trop osé,en ce monde.Si par exemple,un homme etait entré pendant que Ankou serait ailleurs,elle ne se méfierait pas de lui.Si cet homme lui proposerait de venir avec elle pour aller chercher ses amis,elle lui rendrait service.Et c'etait de cette maniére que les enfants se faisaient kidnapper.Elle ne connaissait pas les Kidnappeurs.Elle ne connaissait pas la face sombre du monde,pour elle incarnée par les mauvaises femmes qui ne s'interessaient qu'a l'argent.Elle etait bien Naïve,n'est ce pas?


Et tout cela,elle en avait tout de même plus ou moins conscience,de plus.Enfin,plus ou moins,soulignons le.Elle savait qu'elle ignorait des choses,que Axel lui dissimulait plusieures parties de la réalité.Et même si elle n'avait aucune idée de ce que cela pouvait être,elle savait que Axel la couvait délibérément.Si elle ignorait autant de choses du 'monde exterieur' c'etait de la faute d'Axel.Raison de plus pour lui en vouloir.Elle le detestait,par moment.Elle l'adorait,c'etait un fait,mais parfois,il se conduisait vraiment comme un bouffon,faute d'un conseiller.Et c'etait dans ces moments que la jeune fille blonde aurait préféré naître Della'Morte.Avoir un frére comme Ankou,cela devait être tellement plus simple...Le prince de l'Est etait une sorte d'Axel,mais en version améliorée.Plus doux,plus gentil et moins coureur dans tout les sens,et dans les jupons,Ankou etait quelqu'un que Alline appréciait énormement.Elle aurait aimé avoir un grand frére comme lui,parfois comme unique grand frére,mais le plus souvent comme le deuxiéme enfant de la famille.Car elle savait qu'au fond d'elle,elle ne pourrait jamais se passer de son premier grand frére,Axel.Impossible!Elle n'imaginait même pas la vie sans lui.Même si elle le detestait parfois,elle n'arrivait pas a s'imaginer sa vie sans son grand frére.Il lui etait indispensable,comme tout les grands fréres et,l'imaginait t-elle,les grandes soeurs.Ankou n'avait plus sa soeur.Annahita etait partie,de l'autre coté du pays.Alline n'avait jamais eu le temps de connaître la soeur des jumeaux Della'Morte.Elle aurait pourtant tellement aimé devenir son amie....Pouvoir parler entre demoiselles,s'adonner a des passe temps dignes de la cour,se recoiffer entre filles....Le genre d'activité qu'elle aurait aimé avoir avec une grande soeur,sans doute.Elle n'avait jamais eu l'occasion de le faire.La guerre des jumeaux avait éclaté il y'a quelques temps,et avant qu'elle ne survienne,Alline etait encore plus petite qu'a l'heure actuelle.Plus petite,et plus innocente encore qu'a présent.Elle n'avait pas encore eu l'occasion de se lier d'amitié avec Annahita,qui déja a l'époque,manifestait cette violence et cette cruauté qui aujourdhui,faisaient sa légende.Elle n'eu jamais de conversation avec la princesse aux cheveux de neiges.Et elle se demandait comment son frére arrivait a survivre sans elle.C'etait vrai,après tout,même si ils étaient jumeaux,Annahita etait l'aînée,non?Ankou etait le petit frére d'Annahita,Alline le savait,elle l'avait entendu,un jour.Alors il avait grandi sous la protection d'Annahita?Et maintenant,il etait seul?La jeune fille prit soudainement conscience que si elle,elle avait encore son grand frére,Ankou lui,avait perdu son équivalent.Sa grande soeur.Bien moins enervante que Axel,mais tellement plus effrayante,egalement...Elle se demanda si Ankou etait jaloux,parfois.Si il lui manquait de retrouver cette complicité entre fréres et soeurs,que il devait partager autrefois avec sa jumelle.La petite blondinette ne trouva plus rien a penser,après avoir réfléchi a ce sujet.Elle ne parvenait pas a determiner si,oui ou non,c'etait un bien ou un mal de detester Axel,et si oui ou non,Ankou etait malheureux en voyant les enfants Senri entretenir leur complicité fraternelle.Elle ne sut quoi répondre a sa propre question,et pour la premiére fois de la journée,elle eu une mine triste peinte sur son adorable visage.Elle eu même un léger reniflement,en pensant que Ankou n'avait plus de soeur pour le protéger,et ce depuis déja bien longtemps.Et elle,elle etait égoïste.Elle n'avait qu'un seul grand frére,et elle arrivait a le detester,par moments...Elle etait égoïste.Elle etait le mal,a ses yeux,car pour son regard pur,l'egoïsme etait la plus haute forme du mal.Elle regarda ses genoux,avant d'entendre la voix charmante d'Ankou la tirer de ses maudits songes.Elle releva la tête,et vit le jeune jumeau masculin lui faire un sourire.Un sourire gêné.Puis,il répondit a sa precedente question.


« Je n'ai pas vraiment d'idée précise, désolé, J'espère simplement qu'il ne ramènera rien de dangereux, de trop encombrant...Enfin, s'il pouvait ramener quelque chose de banal, pour une fois... »

Oh,il esperait,hein?Alline le regarda,avec un air mêlé entre l'ironie et la fatalité.Elle savait faire ces expressions,tout de même.Elle avait beau être naïve,le fait d'avoir été toujours derriére Axel,le plus souvent pour être témoin de ses farces,l'avait dotée d'une certaine experience en la matiére d'anticipation du prochain "Axel Strike".Elle soupira légérement.Rien d'encombrant ou de dangereux,hein...?Elle regarda son interlocuteur droit dans les yeux,avant de rétorquer,sur un ton qu'elle esperait calme et paisible,mais qui avait les accents de la colére encore contenue contre son frére.


Oh,il faut espérer...!Mais après tout,nous parlons d'Axel.Et toi comme moi,nous savons qu'il...Est capable de bien des choses.

Elle eu un léger sourire,suivit d'un rire,et d'un haussement d'épaule fataliste,après ces paroles.Elle et lui connaissaient Axel,et savaient de quoi il etait capable.C'etait assez redoutable,même si Ankou semblait déja avoir une idée plus précise de ce que Axel s'apprêtait a leur ramener.Elle,elle ne savait pas,mais etait suffisamment dégourdie pour comprendre que,quoi que ce soit,elle n'apprécierait pas,du moins pas dans l'immédiat.


« Espérons qu'il ne mette pas trop de temps. Qu'il ne s'étonne pas si nous ne pouvons plus supporter la lumière du jour à son retour. »


Ankou cherchait visiblement de quoi les éclairer.Elle le laissa faire,sautant de son petit siége pour commencer a faire les cent pas dans la piéce.Elle etait stressée.Elle ne savait pas ce que Axel allait ramener,mais elle....Pressentait que ce n'etait pas quelque chose qu'elle apprécierait enormement.Elle soupira légérement,croisa ses mains derriére son dos,et se tourna vers le Prince de l'Est.Puisqu'elle etait avec lui,autant en profiter pour le moment,non...?D'après sa derniére déclaration,il semblait vouloir s'amuser.Plaisanter.Elle se prêterait volontier a ce petit jeu,en tout cas.

Si je me transforme en chauve souris a cause de lui,je jure de le poursuivre en volant jusqu'a la fin de sa vie!

Elle rigola un petit peu,suite a cette légére plaisanterie,avant de fouiner également,un peu plus distraitement,a la recherche des bougies que Ankou etait probablement en train de chercher de son coté.Elle ne trouva rien,il faut dire qu'elle ne cherchait pas réellement avec conviction.Elle se contentait de se promener,les mains autour d'elle,en jetant des coups d'oeil ca et la dans la piéce.Une piéce vraiment splendide.Elle aurait voulut qu'un bal s'y déroule.Elle aurait vraiment apprécié.Elle se tourna vers son actuel compagnon d'infortune,avant de lui faire un sourire,qui brilla de ses dents blanches dans l'obscurité.


C'est vraiment une sale magnifique.J'aimerais tellement participer a un bal,un jour,tu sais.
Revenir en haut Aller en bas


Homme crapaud : embrassez le et il deviendra enfin beau~♥

Masculin Nombre de messages  : 53

Localisation  : Soit il noie une jolie jeune fille dans un lac, soit il exploite un joli jeune homme dans sa chambre.
Emploi/loisirs  : Faire l'éléphant dans les bains.
Humeur  : A te faire boire.

Inscrit depuis le   : 26/07/2009
avatar
Homme crapaud : embrassez le et il deviendra enfin beau~♥


Feuille de personnage
Age: 19 ans [depuis si longtemps]
Race: Humain [loque]
Arme / Pouvoir  : Une/plusieurs épées fines.

MessageSujet: Re: Random Talk.[PV Alline et Axel.]   Sam 21 Aoû - 13:27

Axel Senri était définitivement une personne très intelligente, et c’était indéniable.

Pourtant, personne ne semblait s’en apercevoir et le voir à sa juste valeur… Curieux, non ? Surtout qu’il avait toujours l’attitude la plus sérieuse au monde et qu’il étendait son savoir à tous les coins de rues, sans aucun doute ! Alors, oui, il ne comprenait absolument pas pourquoi les gens le voyaient toujours comme un imbécile heureux écervelé qui ne savait que rire et s’amuser, qui ne travaillait jamais et qui en plus de cela courrait les filles avec un charme dévastateur. Très honnêtement, il ne comprenait pas, parce qu’il n’avait pas du tout ce genre d’attitude ! Au contraire, il était plutôt renfermé, très sage, disait toujours que les filles étaient le mal, restait toujours sérieux dans n’importe quelle situation, souriait rarement et son sourire était horrible… Il avait beau chercher, il ne comprenait absolument pas l’origine d’une telle rancœur envers lui. Peut-être était-ce les rumeurs, mais à chaque fois que l’on évoquait son nom… Les gens faisaient de drôles de tête qui auraient pu occuper un psychologue un bon moment, et commençaient à faire des messes basses dans son dos, alors que lui, pauvre petit agneau victime de tout cela, n’avait absolument rien fait !
Bien entendu, tout ce qui a été dit avant était sarcastique, humoristique, et totalement faux. Ou presque, parce qu’il avait déjà dit que les filles étaient le mal, il s’en souvenait très bien, et le dirait peut-être bien encore. Et il approuvait cette phrase aussi, totalement, parce que les femmes étaient les choses les plus tentantes au monde, les plus belles, les plus précieuses, les plus nécessaires, les plus douces… Bon, les plus ennuyantes, les plus étranges, les plus mystérieuses, les plus ch*antes, les plus… Il arrêterait là. Et puis, les femmes n’étaient pas des choses non plus, parce que les choses n’étaient pas aussi… bavarde. Non, les choses- les objets- ne pouvaient pas parler, pas encore du moins. Mais dans le cas où elle le pourrait, on pourrait toujours les faire taire d’une manière ou d’une autre, alors que les femmes, c’était beaucoup plus difficile. Certes, on pouvait les faire taire momentanément, mais cela ne durait jamais trop longtemps, à part si mort s’en suivait –ce qu’il ne ferait jamais, surtout pour ce genre de raisons. Ah, mais Axel ne voudrait pas de personnes silencieuses, et il aimait bien trop le fait que les femmes soient comme elles sont pour cela. Au fond, il était un grand féministe, vraiment ! Le jeune homme avait très souvent défendu la cause des femmes parce qu’il les aimait beaucoup, voir trop d’ailleurs, puisque cet amour s’était déjà fini mal plusieurs fois, et qu’il était très écrasant aussi, surtout avec les femmes qu’il aimait vraiment, comme sa sœur, ou une petite-amie. Mais surtout sa sœur pour l’instant, parce que le sujet des petites-amies était plutôt sensible, surtout en ce moment, parce qu’il approchait tout de même assez dangereusement des 20 ans et n’était toujours pas marié- et encore moins fiancé- et que dans la noblesse, c’était un âge plutôt avancé au niveau des engagements. Alors il avait beau être très occupé dans sa vie, cela jasait tout de même pas mal dans son dos sur le fait qu’il ne veuille pas se marier parce qu’il préférait aller voir un peu partout. Evidemment, et bien que ce n’était absolument pas le cas. La raison pour laquelle il n’était toujours pas marié ou fiancé était simplement qu’il n’y avait pas encore réellement pensé, et que cela ne l’avait pas du tout perturbé, bien au contraire. Bien entendu, cela commençait à évoluer tout doucement, mais c’était toujours un peu compliqué. En tout cas, pour expliquer sa raison principale, il peut aussi dire qu’il n’avait jamais eu personne pour s’en soucier autour de lui, puisqu’au contraire de beaucoup de nobles, Axel n’avait plus son père pour choisir sa femme, et que sa mère n’était plus réellement en état de le faire, et c’était tristement vrai. Et puis, ce n’était pas sa jeune sœur qui déciderait à sa place, du coup, il devrait faire les démarches seul. Plus tard, rien ne pressait, il avait déjà attendu 20 ans, et il savait qu’il y aurait toujours une femme pour se marier avec lui le moment donné.
Son problème en ce moment ne venait pas de lui, mais de sa sœur. Axel voulait bien avouer gentiment qu’il était peut-être un peu écrasant et trop protecteur avec elle, et que cela pouvait certainement entraver sa croissance et son éducation, mais c’était parce qu’il l’aimait !... Trop, oui, il l’avouait sans aucun problème, et il ne voulait pas la perdre, tout simplement. Le problème, c’est qu’il allait falloir la fiancée, elle aussi, et Axel voulait assez rapidement, afin qu’elle s’habitue tout de même à son fiancé, et puis les meilleurs n’étaient pas encore tous fiancés… Parce que malgré le fait qu’il voulait penser un maximum au bonheur de sa sœur, il devait tout de même penser aussi aux profits, il le savait très bien, parce qu’il était intelligent. Ah, mon dieu, quel ennui ! Il n’aimait pas cela, parce qu’il ne voulait pas du tout se séparer de sa sœur chérie un peu plus, mais il n’avait pas du tout le choix, malheureusement.
Mais rien ne pressait, et il faisait s’égrainer le temps un peu plus pour la laisser profiter – en l’entravant un peu, il ne fallait pas exagérer- de sa vie tranquillement.
En pensant au mariage, Axel eu aussi un pensé pour son meilleur ami –alias la beauté du château- qui lui aussi allait devoir se fiancé à un moment ou à un autre, et c’était déjà plus important pour lui, vu qu’il était le Prince. Néanmoins, cette douce pensée le fit sourire plus qu’il ne l’aurait voulu, rien que parce qu’il s’agissait d’Ankou, et que Ankou marier, cela valait le coup de le voir. Honnêtement, cela n’étonnerait pas non plus Axel que son ami soit le premier marié dans deux, même si il était plus âgé de 3 ans, parce qu’il doutait que ce soit Ankou seul qui en décide de toute manière, même si il aurait sans doute son mot à dire –l’avantage d’être Prince, peut-être ? Quoi qu’il en soit, il était très clair que le mariage jouait un part très importante de la vie d’un noble et même de son entourage.

Enfin, actuellement, on ne pouvait pas dire qu’il pensait à cela, loin de là. Ses pensés étaient toutes dirigés vers l’éducation de sa chère petite sœur. Et bien, on disait qu’il la protégeait bien trop des dangers de la vie, alors il allait lui en apporter un juste sous son nez, pour… Oui, pour lui éviter d’y remettre son nez trop souvent, voir jamais. Honnêtement, il était très content de lui, alors qu’il parcourait les couloirs pour revenir à la salle de bal, avec un sac clinquant bien rempli et une lanterne à la main. Il… Il jouissait, totalement, il était totalement fier de lui, parce qu’il savait qu’en laissant sa sœur et Ankou comme cela, en ne leur disant rien du tout, il allait les faire angoisser –au moins Ankou, bien plus que sa sœur. Il adorait angoisser Ankou –quand celui-ci ne décidait pas de lui rendre la pareil- parce que cela donnait toujours des choses encore plus drôles. Il adorait aussi qu’Ankou réfléchisse mais ne trouve pas ce qu’il voulait faire, parce que c’était dans sa nature, c’était son caractère, mais un cela n’avait rien de méchant ou de sadique, loin de là ! Il était juste un grand gamin qui adorait s’amuser un peu au dépit des autres. Et puis, cela n’allait pas les tuer, il le savait bien, Ce n’était pas comme si les deux étaient cardiaques ou tendant aux crises d’angoisses, il l’aurait su, connaissant plus que parfaitement les deux petits loups…

Le sourire d’Axel ne fit que s’étirer encore un peu plus –si c’était réellement possible- lorsqu’il vit la grande et magnifique porte de la salle de bal. Il entendit quelques échos de voix et reconnut la voix de sa jeune sœur, même si il ne comprenait rien de ce qu’elle disait, et cela le fit rire doucement. Ce n’était pas elle qui allait le plus souffrir de cela, oh que non ! Ankou… Oh, cela allait être très intéressant et amusant, même si il doutait très honnêtement qu’Ankou apprécie son idée autant que lui. Normal, il était mineur, et un peu plus calme et raisonnable que lui, totalement normal. Et il avait aussi fait preuve d’une grande intelligence en apportant une source de lumière –qu’il allait donner à Ankou pour qu’il se débrouille avec. Ah, il devait quand même le dire, avant que l’on ne doute vraiment de son honnêteté avec son ami, il aimait vraiment le petit Prince, vraiment. Pour amitié, bien entendu, et c’était ce qu’on appelait l’amour vache chez lui : Axel exprimait son affection par farces et vacheries, et Ankou le savait, parce qu’il lui rendait gentiment la pareil, comme il l’avait déjà dit. Pour Alline, c’était différent, très différent. Généralement, il essayait de lui épargner toutes ces farces et la tenait plutôt éloigner de cela.

Ah, tiens, il arrivait face à la splendide porte, et il n’avait toujours pas abandonné son sourire qui faisait fondre les demoiselles et Ankou –mais chez Ankou, c’était plutôt « fondre d’horreur », pas du tout dans le même sens que ces demoiselles. Le jeune homme souffla un instant et d’un coup d’un seul, il se faufila dans l’ouverture à la vitesse de l’éclair, pénétrant de nouveau dans l’enceinte sombre de la salle de balle. Il y eu un petit « cling » qui résonna légèrement dans la grande salle vide. Ses yeux s’habituèrent assez rapidement à l’obscurité et il trouva rapidement ses deux petits loups qui cherchaient visiblement quelque chose. N’y prêtant aucune attention – et presque soulagé qu’aucun des deux n’ait été prit de la subite et délicieuse envie de s’enfuir en courant en aillant entrainer l’autre (Axel était presque persuadé qu’Ankou aurait pu faire ça, et qu’il y avait même pensé)- le conseiller commença à marcher rapidement vers ses deux camarades, en s’exclamant joyeusement, amusé et en étendant les bras comme si il s’attendait à ce qu’on lui saute dans les bras :

« Les enfants, Papa est revenu ! Venez donc lui faire un gros câlin ! »

Il plaisantait, bien entendu –bien que les deux seraient bien capable de le prendre au mot. Le sac – ou plutôt son contenu, pour les moules- reproduisit le même bruit qu’avant, signalant sa présence instantanément. Ses lèvres s’étendirent de nouveau en un séduisant sourire, toujours aussi satisfait de la situation.

Le « bal » commençait maintenant, en plus de quelques explications…



[Allez, tous dans les bras de Papa Axel ! xDD
Umh… A part ça, Aeon, je pense qu’Axel ne laisse pas Alline autant dans l’ignorance, surtout sur le sujet du Kidnapping, puisque ce serait dangereux. Oui, elle serait capable de partir comme cela, mais il l’a déjà mise au courant de ce genre de choses, mais il la laisse éloigner le plus possible de ses farces douteuses. Voila~. XD

DONEEEE!8D]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Dirigeant outrageusement beau qui vous éblouit par sa beauté~♥

Masculin Nombre de messages  : 178

Localisation  : Dans mes appartements. Je vais... Dormir.
Emploi/loisirs  : Pas mes cours, en tout cas, je suis trop fatigué pour ça...=___x'
Humeur  : ... *Pousse un long soupir*

Inscrit depuis le   : 13/12/2008
avatar
Dirigeant outrageusement beau qui vous éblouit par sa beauté~♥


Feuille de personnage
Age: 17 ans, j'en aurais 18 cette année.^^
Race: Humain, qui ne désirerait pas être autre chose qu'un humain.^^
Arme / Pouvoir  : Je me bats avec une épée. Mais je sais manier d'autres armes, bien entendu.u__u

MessageSujet: Re: Random Talk.[PV Alline et Axel.]   Lun 23 Aoû - 5:28

Parfois, Ankou ne pouvait s'empêcher d'envier ses défunts parents qui, même s'ils n'étaient aujourd'hui plus de ce monde, avaient eu tout ce dont on pouvait rêver.

C'était stupide, d'envier des morts, n'est-ce pas? A plus forte raison quand il s'agissait de ses propres parents. Ankou se le répétait chaque jour que Dieu faisait, se répétait que leur vie à eux avait été loin d'être parfaite, et qu'il devrait arrêter d'idéaliser autant leur histoire. Mais était-ce sa faute s'il ne voyait aucune, ou très peu, de pierres sur leur chemin? Il n'était pas assez naïf pour croire qu'ils avaient vécus dans le bonheur toute leur vie, mais au moins avaient-ils une fin de vie exemplaire. Il pouvait se passer en boucle ses souvenirs, repenser aux visages de ces derniers mille fois par jour, jamais il ne leur trouvait un quelconque défaut. On dit que les enfants s'identifient à leurs parents, et qu'ils sont incapables de ne pas les admirer et les trouver merveilleux. Un enfant marchait automatiquement dans les pas de ses parents, ayant besoin d'un modèle à suivre, d'un objectif à atteindre pour se développer correctement et poursuivre une existence équilibrée et tranquille. Qui n'avait jamais vu un petit tituber derrière ses parents, se raccrochant aux jambes de son père ou sa mère pour éviter la chute que lui assuraient ses jambes qui n'arrivaient pas encore à suivre le même rythme chacune? Ankou trouvait cela attendrissant, et souriait chaque fois qu'il voyait ce genre de scène. Le lien qui unit les parents et les enfants est fort, se crée alors que l'enfant est encore dans le ventre de sa mère, s'instaure vraiment lorsque la mère serre le tout nouveau né dans ses bras, et se concrétise au fil des années. Et si en grandissant certains perdent et déforment ce lien qui les unit à leurs parents, d'autres restent profondément attachés à leurs géniteurs. Ankou, lui, d'aussi loin qu'il pouvait s'en souvenir, avait toujours beaucoup admiré ses parents. Son père, en particulier, qui avait toujours semblé ne posséder aucun défaut et être doté de toutes les qualités possibles et imaginables. Beau, fort, avenant, charismatique, souriant, courageux, déterminé, généreux, attentif, gentil, drôle, vif, intelligent, il avait toujours été à ses yeux un modèle sur lequel il devait absolument prendre exemple pour devenir quelqu'un de bien et apprécié. Sa mère, si elle avait peut-être été une femme un peu trop vive et...Sûre d'elle, disons, était tout de même une femme qui avait largement été appréciée de ses semblables de son vivant, et dont on avait plusieurs fois loué la beauté et la perspicacité. Non, vraiment, chaque fois qu'il repensait à eux, il ne trouvait qu'une foule d'adjectifs laudatifs pour les décrire, et quasiment aucun adjectif dépréciatif. De l'argent à profusion, une réputation forgée d'or, une grande beauté, une personnalité agréable et incomparable...Vraiment, comment aurait-il pu rivaliser face à l'image que ses parents avaient laissés d'eux en partant? C'était impossible, impossible. Mais encore, ce n'était pas ce qu'Ankou leur jalousait le plus. L'argent, ils leur avaient laissés en quittant ce monde, ainsi que tous les titres, et toutes les responsabilités qui s'ensuivaient. Il avait hérité de la beauté des traits de ses parents, et se dire idiot aurait été un éhonté mensonge de sa part, il ne le savait que trop bien. Il était aimable et s'il lui manquait la force de caractère dont avait toujours fait preuve son père, il pouvait au moins se vanter de ne pas avoir une personnalité qui aurait fait fuir n'importe qui l'aurait côtoyé. Il le savait, tout ça. On lui avait trop souvent répété pour qu'il puisse l'oublier un jour. Et même s'il n'était pas encore au niveau qu'avaient réussi à atteindre feu ses parents, il possédait tout de même la moitié de ces qualités essentielles, peut-être un peu moins, mais toujours assez pour se faire apprécier d'un grand nombre de personnes. C'était utile, il ne le nierait pas. Mais il y avait une chose qu'il ne pourrait jamais avoir, et que ses parents avaient eux eu la chance d'avoir. Une chose pour laquelle il les avait toujours enviés, et ce dès son plus jeune, car même plus jeune, il avait toujours été persuadé que ce n'était pas quelque chose qui lui arriverait. Il n'avait jamais de chance. Ce n'était pas aujourd'hui que ça allait changer, et les récents évènements n'avaient fait que le conforter dans cette idée que jamais un miracle ne frapperait un jour à sa porte.

Ses parents s'aimaient, s'étaient mariés en s'aimant, et s'en étaient allés ensemble, écho à cette phrase qu'il détestait tant, 'Jusqu'à ce que la mort vous sépare'. Et pour ça, Ankou les jalousaient horriblement. Lui, il ne pourrait jamais passer sa vie aux côtés de la femme qu'il aimait, il ne pourrait peut-être même pas être avec elle tout court. Y penser lui faisait mal, mais c'était là la triste vérité, et tout nier en bloc ne servait à rien, car tôt ou tard, il aurait du malgré tout l'admettre. Ses fiançailles, son mariage, rien de tout cela ne serait synonyme de 'bonheur' à ses yeux. Ou en tout cas, pas du 'bonheur' avec un grand B. Il serait fiancé à une Noble avec laquelle il espérait au moins bien s'entendre, et serait forcé contraint de construire sa vie avec cette dernière. C'était comme ça, il n'y pouvait rien. S'ils s'entendaient tous deux biens et devenaient bons amis, alors il pensait pouvoir considérer cette vie comme 'agréable', et non comme une épreuve dont-il voudrait voir au plus vite la fin. Mais jamais il ne pourrait ouvertement aimer celle qu'il aimait. Ses parents avaient eu cette chance, eux, et rien que pour ça, il les enviait. Parce qu'ils avaient eu...Tout ce qu'il n'aurait jamais. Eux, ils avaient eu de la chance. Pas lui.

Sortant de ses pensées avec un soupir, Ankou reposa automatiquement son regard de sang, qui s'était égaré quelques instants sur les gracieuses arabesques du sol, sur sa blonde compagne d'infortune, étirant immédiatement ses lèvres en un petit sourire lorsqu'il remarqua qu'elle le regardait également. Le jeune homme aux longs cheveux blancs espérait sincèrement qu'Alline pourrait se fiancer à quelqu'un qu'elle aimerait de tout son cœur. C'était peu probable, mais ce n'était pas impossible pour autant, et selon lui, Alline méritait d'être heureuse. Elle était toujours souriante, toujours polie, aimable, n'avait jamais crée de soucis à personne, et faisait le bonheur de son frère aîné. Non, vraiment...Elle méritait tout sauf être malheureuse. Le malheur, ce n'était pas fait pour elle, ça ne lui allait pas. Comme on trouvait que les robes foncées n'allaient pas à certaines de ces Dames, le malheur n'allait pas à Alline. Pas plus qu'il n'allait à Axel, d'ailleurs. Le frère et la soeur Senri méritaient de vivre une vie paisible et placée sous le signe du bonheur. Ils avaient déjà assez soufferts, n'est-ce pas? Il était tant que le répit leur soit accordé. Et puis, le Prince de la région Est d'Illea n'aurait pas supporté de les voir se morfondre à cause de leur vie de tous les jours. Ils étaient ses amis, et il n'avait aucune envie de les sentir dans le besoin.

Si je me transforme en chauve souris a cause de lui, je jure de le poursuivre en volant jusqu'à la fin de sa vie!

Ankou laissa s'échapper un léger rire de ses lèvres entrouvertes suite aux paroles de son amie. Le stress se lisait sensiblement dans la voix de la demoiselle aux grands yeux bleus, et ses actions parlaient pour elle. Visiblement, Alline n'était pas tranquille, et appréhendait ce qu'Axel allait faire et ce qu'il était parti chercher avec tant d'enthousiasme. Pour être honnête, Ankou était tout aussi inquiet de ce qu'Axel comptait faire, surtout qu'il avait d'ores et déjà sa petite idée sur la question. Et une petite idée qui ne lui plaisait pas, mais alors pas du tout. Il jurait que si Axel ramenait ce à quoi il pensait, il, il...Il allait le tuer. S'il était toujours en état de le faire, cela étant. Ah...Pourquoi fallait-il que les idées de jeux d'Axel soient toujours franchement décalées et passablement tordues? Et même lorsqu'il était enfant, c'était la même chose. Cette passion pour les jeux nouveaux et aux règles inédites n'avait pas diminuée avec les années, et Ankou soupçonnait qu'elle avait même prise, avec le temps, des proportions inquiétantes. Pourquoi se contenter d'un simple jeu de cache-cache ou d'une simple discussion, on se le demande. C'était d'un tel ennui...Eh bien, Ankou adorait s'ennuyer, voilà! Il aimait vraiment beaucoup Axel, mais pas les différentes idées qui se bousculaient dans sa tête pour faire passer le temps, principalement quand elles le concernaient d'un peu trop près. Soit quatre-vingt dix pour cent du temps. Tout de même...Il avait confiance en lui, et espérait qu'il ne choisirait rien de trop...Osé, disons. Sinon...

Il l'écraserait à coups de talon. Promis juré. Et ce même s'il avait à le plaquer à terre pour ça.


C'est vraiment une sale magnifique. J'aimerais tellement participer a un bal, un jour, tu sais.

Ankou, qui avait quitté son sourire pour une très jolie grimace en pensant à ce qu'Axel pouvait 'hypothétiquement' ramener, sursauta en entendant Alline élever la voix de nouveau, posant ses deux iris grenats sur elle. Un bal? Oh, pour sûr, et comme il l'avait précédemment pensé, un bal aurait achevé de donner à ce lieu une splendeur presque irréelle. Tous ces beaux miroirs qui reflétaient les danses et les visages illuminés par la joie des convives, tous ces éclats de couleur, tous ces rires...Tout cela manquait quelque peu à Ankou, il devait l'avouer. Cela faisait tellement longtemps qu'il n'avait pas pu assister à un bal, danser lui manquait terriblement. Peut-être s'était-il rouillé, avec le temps? Ah, quelle horreur, il n'espérait pas! Il n'avait pas apprit par cœur tous ces pas durant son enfance pour les oublier une fois presque arrivé à l'âge adulte. Il ne pensait pas avoir oublié, de toute façon, et cela le rassurait quelque peu. Ce n'était pas le genre de chose que l'on oubliait, à la différence des nombreux théorèmes qui constituaient le monde des mathématiciens. Hmm...Mauvais exemple. Il les avait toujours en tête, ces maudites règles. Comme quoi on ne parvient jamais à oublier ce qui nous gêne. Quel malheur.

« Ce genre d'évènement me manque aussi, tu sais, fit Ankou en haussant légèrement ses épaule, ayant récupéré son sempiternel sourire, mais je ne pense pas pouvoir en organiser un d'ici tôt. Cela demande beaucoup de travail et de préparation et...Oh, mais qui voilà... »

Ankou avait tourné sa tête vers la grande porte de bois qui constituait l'entrée tout en parlant, et avait vu un silhouette se glisser subrepticement dans la pièce, une lampe et, lui semblait-il, un sac à la main. Un petit 'cling' avait suivit me brusque mouvement de la dite silhouette, et Ankou regarda Axel s'approcher d'eux, ses fin sourcils froncés, donnant à son visage une expression méfiante. Oh mon Dieu, qu'y avait-il dans ce sac qui ai pu produire un tel bruit? Ankou se gifla mentalement pour avoir prononcé le nom de Dieu dans un tel contexte, mais ça lui avait échappé, et il en était vraiment désolé. S'il en venait même à blasphémer, ou allait le monde!

« Les enfants, Papa est revenu ! Venez donc lui faire un gros câlin ! »

Cette fois-ci, ce fut une expression perplexe qui hanta le visage du jeune homme aux yeux rouges, alors qu'il fixait Axel, qui venait d'étendre ses bras, comme s'il s'attendait vraiment à ce qu'Alline et lui sautent dans ses bras, son sac provoquant un nouveau 'cling' tout sauf rassurant. A continuer de s'agiter de la sorte, c'était la lumière qu'il avait ramené ou le contenu du sac qui allaient embrasser le sol, et de manière définitive. Toujours assis sur sa chaise, Ankou croisa ses bras sur sa poitrine, prenant une mine faussement outré, ayant bien du même à retenir un petit sourire, qu'il se faisait force de réprimer alors qu'il prononçait ces mots, faisant de son mieux pour que son ton de voix colle à l'expression qu'il arborait sur le moment:

« Comment? Tu nous abandonnes, puis tu reviens comme si de rien n'était, et tu voudrais que nous te serrions contre nous comme si tu n'étais jamais parti? Désolé, mais les enfants ont prit leur indépendance, et ont appris à vivre sans leur père, maintenant. C'est dur, je sais, mais c'est malheureusement la triste vérité. »

Incapable de retenir un sourire à présent, il désigna du menton le sac d'Axel, ajoutant, sa voix emprunte d'une tonalité interrogative:

« Et peut-on savoir ce que le père indigne à ramené avec lui? »

Pas des fruits et de l'eau, malheureusement, pensa-t-il. Cling...Ce bruit ne lui évoquait rien de bien, et il était persuadé que le contenu du sac allait être loin de l'enchanter. Axel et ses idées, franchement...Peut-être était-il tout de même curieux de savoir ce que cela allait bien pouvoir être, cette fois. Juste un peu.

[Han yeah! C'est inspirant, c'est fou, comme situation...Et comme Ayu a répondu lentement, je répond vite! On équilibre, pas le temps de perdre du temps!x'D]

_________________

JENKOU 4EVER:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://illeaworld.forumactif.com
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Random Talk.[PV Alline et Axel.]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Random Talk.[PV Alline et Axel.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Bill Clinton : Talk is Money (al konprann se piyay!)
» Passion of Iris / Random Booster
» Axel Haire [Pouff']
» Axel H. Merrick || Nobody raise their voices [U.C.]
» How to talk with me.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Illea's world :: Royaume de L'Est :: Château royal :: La salle de bal-