AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 YANAË Morgan {V.1}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Esprit, Noble

Nombre de messages  : 30

Localisation  : Au château. Au moins, on n'y croise pas de manants stupides.^^
Emploi/loisirs  : Pas grand chose. Je crois que je vais 'accidentellement' casser ce vase. Ca en occupera d'autres.^^-
Humeur  : Mauvaise. Apporte-moi un verre d'eau, vil chien, et je tépargnerai éventuellement.

Inscrit depuis le   : 27/09/2009
avatar
Esprit, Noble


Feuille de personnage
Age: 15 ans
Race: Esprit
Arme / Pouvoir  : les ombres

MessageSujet: YANAË Morgan {V.1}   Dim 27 Sep - 16:53

-**-.__.-**-.__.-**-.__.-**-.Votre personnage.-**-.__.-**-.__.-**-.__.-**-°X






Nom: Yanaë

Prénom: Morgan

Age: 15 ans

Race: Esprit

Camp: Ouest

Arme (ou pouvoir): Morgan n'est pas très fort physiquement, mais s'entraîne à la magie. N'ayant pas de domaine de prédilection, elle ne la pratique de toute façon que peu. Néanmoins, ce qu'il préfère légèrement serait les ombres. Manipuler les ombres des gens et ainsi leur faire faire ce qu'elle veux l'amuse beaucoup, il est plutôt doué pour ça.

Fonction: Noble, mais il compte bien entrer dans l'armée plus tard.

Lieu de résidence (Esidir, Litinna, le château...): Elle habite au château de l'Ouest.

Description physique (4 lignes complètes minimum): Tout d'abord, et il est bon de le préciser, lorsqu'on voit Morgan -que ce soit pour la première fois, la deuxième ou encore la trentième, cela ne change pas la donne- la première question que l'on se pose généralement est s'il s'agit d'une fille ou d'un garçon. Il est vrai qu'il pourrait sembler difficile de déterminer duquel des deux sexes il fait partie, elle en est bien consciente. Que ce soit à cause de ses cheveux, de son visage, de sa manière d'être en elle-même ou encore de ses vêtements, tout rend quasiment impossible d'être sûr à cent pour cent de son genre. Oh, bien entendu, la plupart des personnes prennent pour acquis qu'il est un garçon, ou une fille, sans se poser plus de question, cela leur semblant évident. Chacun est libre de penser ce qu'il veut, mais il faut néanmoins rester relativement vigilant pour ne pas comettre dde regrettable erreur de jugement. De part son jeune âge, on pourrait penser à une fille simplement peu développée mais n'ayant pas terminé de grandir, ou à un jeune homme dont la voix plutôt aigüe, c'est le cas de le dire, n'aurait pas encore mué.
Commençons tout d'abord par nous attarder sur son allure générale en elle même. De petite taille, même pour son âge, elle ne mesure qu'un petit mètre soixante et, bien que trouvant cette hauteur tout sauf convenable, il n'éssaie pas de se réhausser avec des talons, ou quoi que ce soit de ce style. Plus petit que la grande majorité des personnes donc, on ne peut pas dire que Morgan compense ça en étant ce qu'on pourrait qualifier "d'imposant". En effet, elle est également très frêle et ne pèse que trente-neuf kilogrammes en tout et pour tout, mais ce point là en revanche est loin de le gêner. Elle ne prend pas de poids excessivement facilement, mais doit tout de même faire un peu attention à ce qu'elle mange si elle ne veut pas grossir. Si certaines personnes sont très musclées, ce n'est pas son cas. Ce serait faire preuve de mauvaise fois que de le dire fort physiquement, il suffit de la regarder quelques secondes pour le savoir. Elle ne possède pas de force cachée, et les apparences ici ne mentent absolument pas. Demandez lui de soulever un poids un peu trop lourd, et il refusera, trouvant un quelconque prétexte pour ne pas avoir à le faire, ou délestant cete charge à quelqu'un d'autre. Les Esprits n'utilisant pas les armes au combat, ce n'est pas un réel handicap dans ces genre de situations, surtout qu'elle comble cette lacune avec une certaine rapidité que des personnes d'une autre constitution ne pourraient pas toujours se vanter d'avoir. Lorsqu'il se bat justement, il préfère terminer l'antagonisme "vite et bien", comme on dit. S'il a tendance à s'éterniser, cela va inévitablement finir par l'agacer, son endurance, bien qu'étant plutôt bonne, ayant tout de même des limites.
Pas très impréssionnante donc, dans son apparence en elle-même, il lui suffit généralement d'un regard pour faire comprendre qu'elle n'est pas si innofensive que ça. Habile, il est rare que le jeune noble fasse tomber quelque chose, ou dérape, qualités dont elle est d'ailleurs plutôt fière. Ses doigts sont fins, et il est très clair que, même s'il n'avait pas été un Esprit, elle n'aurait pas été faite pour se battre avec une arme, quelle qu'elle soit.
Son visage, à présent, est également tout ce qu'il y a de plus androgyne. De forme plus ronde qu'allongée, il lui donne un air le faisant paraitre peut-être un peu plus jeune que ce qu'il n'est en réalité. Mais la particuliarité qui frappe le plus quand on la regarde, c'est l'absence de son oeil droit. En effet, Morgan porte à cet endroit un bandeau le recouvrant entièrement, mais il est bon de préciser qu'il ne l'a pas perdu. Ce n'est pas pour autant qu'il le porte juste pour s'amuser: une cicatrice est présente sur ce dernier, et autant dire tout de suite qu'elle n'est pas franchement jolie, ce qui l'a grandement encoragé à la dissimuler. Les Esprit ne voyant pas avec leurs yeux, de toute façon, cela ne lui a pas posé de souci de le cacher, dans la vie de tous les jours.
Il lui reste tout de même son oeil gauche, lui aussi assez rond. Ils sont d'une couleur oscillant entre le rose et le mauve, tout comme ses cheveux d'ailleurs. Ces derniers peuvent être considérés comme longs, puisqu'ils lui arrivent environ au milieu du dos. Cependant, elle les attache toujours en une tresse serrée, les laissant parfois en une bête queue de cheval, mais c'est assez occasionnel, pour ne pas dire exceptionnel qu'il le fasse. De même, autre détail récurrent, il porte toujours, autant pour retenir sa frange que parce qu'elle trouve cela joli, une barette gris foncé et noir, en forme de tête de mort. Jamais vous ne la verrez sans cet accéssoire, en revanche, à moins qu'il ne soit véritablement forcé contraint de le retirer. Son faciès exprime le plus souvent une certaine arrogance, ou de l'amusement, mais rarement autre chose. Ce n'est pas si courant de la voir arborer un grand sourire réjoui.
Question vêtements, enfin. Morgan n'est pas quelqu'un qui s'habille n'importe comment, c'est un fait. Il porte le plus souvent un manteau par dessus ces vêtements, bleu marine et d'un jaune lui aussi un peu sombre, resseré à la taille et lui descendant jusqu'aux chevilles. Frileuse, elle favorise les habits plus chauds, même en été, et dès que le temps se refroidit un peu, il n'hésite pas à mettre des gants. La plupart du temps, elle portera des bottes, chaussures qu'il juge pratiques et esthétiques à la fois. Elle montre une préférence pour les teintes sombres, ainsi que le blanc, mais pas de couleurs vives. Ni bleu, ni vert, ni rouge criard. Somme toute, le gris, noir et blanc sont ses coloris favoris, et elle ne le cache pas. Son maintient, comme tout noble qui se respecte, est pour le moins irréprochable, à l'instar de ses manières.

Description morale (4 lignes complètes minimum):Tout d'abord, Morgan est quelqu'un d'assez compliqué. Quand certaines personnes se contentent de dire les choses comme elles sont ou de mentir carrément, lui préfère osciller entre les deux, pour beaucoup de choses d'ailleurs. De même, elle n'hésite pas à avoir un comportement plus que paradoxal, se contredisant lui même parfois, ou agissant de manière contraire à ce à quoi vous vous attendiez. Néanmoins, il est possible de la comprendre, quand on fait un petit effort, et qu'il accepte de vous expliquer. Nous allons donc nous pencher sur son caractère.
Premièrement, Morgan est une personne qui n'a, disons le tout de suite, rien de gentil, altruiste ou désintéressé. Quand elle aide quelqu'un, c'est avec l'idée qu'on va lui rendre la monnaie de sa pièce plus tard, ou qu'il peut en tirer un avantage immédiat. Il ne le fera pas sans solides raisons, généralement, et les "dettes", pour ainsi dire, n'en sont pas, pour elle. Ce que les autres doivent faire pour lui, il ne se sent en rien obligé de le faire pour les autres, alors, qu'ils lui aient porté secours par le passé ne justifiera nullement qu'elle leur rende la pareille plus tard. Vous l'aurez donc compris, il est extrêmement exigeant envers les autres, trop sans doute, ce qui fait qu'il n'est que rarement satisfait de leurs actions, et n'ira pas les complimenter si souvent, voir quasiment jamais. De son avis, c'est totalement inutile de féciliter quelqu'un qui ne l'a pas mérité à ses yeux. A contrario, faire des reproches à une personne qui n'a pourtant rien fait de mal ne lui pose absolument aucun problème, dans la mesure ou de toute façon, ils auraient obligatoirement pu mieux faire. Il tire même un certain plaisir à rabaisser les autres, leur citer leurs plus gros défauts, leur montrer toutes les faiblesses dans leur raisonnement, la puérilité de leurs actions, n'importe quoi, n'importe quoi tant que cela peut les atteindre. S'il y a bien un type de réaction qu'elle affectionne particulièrement, c'est quand la dite personne s'énerve, se met à crier, ou encore pleurer. Ceux qui accpetent les insultes humblement en baissant la tête ne l'amusent pas du tout, ce qui ne l'empêchera pas pour autant de continuer, juste pour voir à quel moment ils partiront, blessés dans leur amour propre. Méchant, oui, ça l'est, et elle le sait parfaitement. Ce n'est pas comme si ça allait le gêner, non plus, d'être considéré comme tel. Il l'est, et il l'assume à merveille.
S'il aime mettre les nerfs des gens à vif, donc, ce n'est pas pour autant que lui ne s'énervera jamais. En effet, elle pique régulièrement des crises de colères, qui se manifestent de manière assez virulente, pour tout dire. Quand il n'a pas ce qu'il veut, il crie, hurle, et les objets autour de lui dans ces moments là ont de gros risques de finir sur le sol, en mille morceaux. C'est sans l'ombre d'un doute dans ces moments là qu'elle se montre la plus violente, le moins respecteux.
Pour avoir ce qu'il veut, justement, il n'hésite donc pas à s'énerver, mais ne commence pas par là non plus. La plupart du temps, elle demande quelque chose et entend être obéie dans la minute qui suit tout au plus, sans que l'autre rechigne ou se plaigne de quelque manière que ce soit. Que l'autre ai envie de le faire ou non, il s'en contre fiche, du moment qu'il finisse par le faire. Après seulement, elle se fâchera, espérant ainsi obtenir une quelconque réaction. Il arrive néanmoins que cela ne fonctionne pas, auquel cas il finira indubitablement par pleurer. Le jeune homme n'a pas honte de ses larmes, et ne les retient par conséquent pas, d'autant que si la personne en face a un minimum de coeur, elle finira par lui obéir. Qui laisserait un enfant pleurer toutes les larmes de son corps sans rien faire, sans être traité de monstre par les gens présents et assistant à la scène? Il faut bien avouer que c'est plutôt difficile de lui refuser quelque chose dans ce cas de figure. Ses caprices sont monnaie courante, et il faut faire avec, lui dire "non" revenant à l'irriter au plus haut point.
Ainsi décrit, on pourrait croire qu'elle ne dispose pas de la moindre qualité, ce qui serait évidemment faux. S'il n'est pas d'un naturel particulièrement bienveillant ou quoi que ce soit, ce n'est pas pour autant qu'il n'aime personne, il ne faut pas se méprendre. Tout d'abord, elle prend la hiérarchie très au sérieux. On obéit à ses supérieurs, on les respecte, et on fait ce qu'ils nous demandent de faire, point final. S'i elle considère donc que vous être plus haut placé qu'elle, il se montrera tout ce qu'il y a de plus respecteux et obéissant. Cependant, étant un noble, il ne considère pas grand monde de la sorte. Autrement dit, ni les simples villageois, ni les bourgesois, et encore moins les serviteurs n'ont droit à ce traitement de faveur, pas même les autres nobles, qu'il considère plus comme étant ses égaux que lui étant supérieurs, et ce sans distinction d'âge ou de race. Dans la liste des privilégiés, on peut distinguer évidemment le Prince Ankou et la Princesse Annahita, les conseillers et généraux, ainsi que quelques autres personnes occupant des postes importants dans l'armée. Autre petite précision, s'il ne porte pas de respect à proprement parler aux soldats, elle leur en portera malgré tout beaucoup plus qu'aux serviteurs, voir même qu'à certains autres nobles qu'il aurait jugé sans intérêt. En effet, elle trouve qu'être prêt à donner sa vie pour son pays est une chose des plus admirables, et que rien que pour ça, ces gens méritent plus d'estime que la grande majorité des autres personnes, il ne supportera pas qu'on insulte l'Etat-major, que ce soit de l'Est ou de l'Ouest, ou qu'on bafoue la mémoire des morts au combat.
Le plus souvent, vous la verrez donc avec un sourire, mais pas un de ces sourires qui vous donnent envie d'aller engager la conversation. Plutôt le genre de sourire hautain qui vous donne une furieuse envie de gifler son porteur, histoire de le lui faire ravaler. La jeune noble est méprisante, et ne le cache pas sous des politesses, hypocrisies et paroles mielleuses, oh que non. Sans sombrer dans la vulgarité pour autant, bien entendu, quand il a quelque chose à dire, qu'il n'approuve pas ce que vous faites, elle vous le fera très clairement comprendre, en empruntant ou non des chemins détournés. Mentir ne le dérange pas, tant que ce dit mensonge n'en entraîne pas un autre, puis encore un autre, et ainsi de suite, auquel cas elle a la fâcheuse tendance à s'enmmêler dans ce qu'elle raconte, se tromper, et il devient alors évident qu'il n'a pas dit la vérité.
Si généralement il se fiche plus ou moins de ce que pensent les autres, cela ne s'applique pas aux personnes qu'il apprécie. Certes, elles sont relativement peu nombreuses, mais elles sont là tout de même, bien présentes dans son coeur. S'il peut sembler se moquer de tout et de tout le monde, il suffit de la connaitre un peu mieux pour se rendre compte que ce n'est qu'une attitude qu'elle feint d'avoir. Si un de ses amis se fâche réellement contre lui, cela l'atteindra et la peinera énormément, on peut affirmer sans se tromper qu'il le vivrait vraiment très mal, et éssaie par conséquent de ne rien faire qui puisse les blesser. Sensible dès qu'il s'agit d'eux, en quelque sorte, ce sont ces mêmes personnes qui peuvent le plus facilement la faire pleurer, sans qu'il ne pique une monumentale et bruyante colère auparavant.
Autre chose utile à préciser concernant ses "amis", c'est qu'à partir du moment où il a décidé que vous le deviendriez, que vous l'appéciez ou pas, il ne vous lâchera plus, jusqu'à même devenir légèrement "collant", pour parler par euphémisme. La différence de comportement suivant les personnes avec qui elle se trouve est elle aussi pour le moins flagrante. Il rira plus facilement, par exemple, et dira ce qu'il a sur le coeur, chose qu'elle ne ferait jamais devant de parfaits inconnus.
Morgan est aussi une personne très exclusive, pour ainsi dire. Il a besoin qu'on s'occupe de lui, et de lui seul, pas des autres. Capter l'attention entière et totale d'une personne, et qu'elle n'en regarde pas une autre. De la jalousie, en somme, qui se traduit par un comportement des plus exécrable à l'égard de celui ou celle ayant "volé" la dite personne. Suivant cette même logique, on peut facilement en déduire qu'elle ne prête pas plus ses affaires, qu'elles aient une valeur ou non à ses yeux. Ce qui est à lui est à lui, hors de question de le prêter aux autres, ils n'en feraient qu'un mauvais usage. Il lui est difficile de faire confiance, et fera preuve d'une certaine défiance, même à l'égard de ses amis. Il se fiche de trahir les autres, mais qu'on la trahisse elle, jamais. Dès le moment où vous lui avez promi quelque chose, il prend pour acquis que vous tiendrez parole coûte que coûte, et sera plus que déçue si vous ne le faites pas, mais ce n'est pas pour autant que sa propre parole aura une quelconque signification. Ses promesses, si elles ne sont pas faites à des gens envers qui elle a une grande déférence, peuvent être emportées par le vent sans qu'il ai n'éprouve aucun remords. Regretter n'est pas dans ses habitudes, de toute façon.
Enfin, dernier trait important de sa personnalité, si elle sait malgré tout garder les pieds sur terre quand il le faut véritablement, elle reste de nature rêveuse, apte à s'imaginer un peu n'importe quoi, et a de nombreux rêves, pour la plupart irréalisables, mais qu'il ne partagera qu'avec ses plus proches amis.
Dernier point, ça ne le dérange pas qu'on se trompe sur le "monsieur" ou "mademoiselle", et elle ne se fatigue même plus à corriger, dans l'absolu. On pourrait même dire qu'il trouve ça plutôt amusant de maintenir le doute, surtout que bien des personnes n'osent pas poser la question, de peur de la vexer, et chercheront juste à trouver des tournures de phrases n'impliquant pas le masculin ou le féminin à son égard, parfois un peu compliquées à trouver, ce qui exige une certaine métrise de la langue que tous les Neko, par exemple, ne possèdent pas forcément. Ce genre d'ambiguités sont parfaites pour gêner son interlocuteur, et elle prend un malin plaisir à cela.


Histoire (7 lignes complètes minimum): Morgan naquit le trente-et-un mai, il y a quinze ans de cela maintenant, dans la famille Yanaë, riches noble de la cour du roi Julius Della'Morte, souverain d'Illea de l'époque. Ses parents avaient, avant lui, eu deux autres enfant, de respectivement, à ce moment là, huit et dix ans, deux jolies petites filles nommée Helena et Libelle Yanaë qui, bien que certains prennent mal le fait de voir un nouvel arrivant à la maison, furent toutes deux très gentilles avec elle, réjouies à l'idée d'avoir un nouveau compagnon de jeux, même si la différence d'âge était assez flagrante. Ces choses là ne comptent pas, quand on est si jeunes, on ne se rend pas bien comptes des choses. Bien qu'étant nobles, et donc par conséquent riches sans même avoir besoin de travailler, le père de la jeune fille faisait partie intégrante de l'armée, colonel, pour être exact. Bien que, à l'instar de la grande majorité des personnes occupant ce genre de postes, il ne l'aipas gagné par son dur labeur comme doivent le faire les petites gens mais en achetant le titre, il était méritant et compétant, sérieux et impliqué dans son travail, sans pour autant être toujours loin de sa famille. Leur mère, de son côté, ne semblait manquer de rien non plus, ni de bonheur, et encore moins d'argent. Morgan gradit donc dans ce cadre de vie qu'on pourrait qualifier d'idyllique, ou tout du moins lui semblait-il entièrement dépourvu de défauts. Aussi étonnant que cela puisse paraitre néanmoins, à fortiori au vu de son actuel caractère, il ne lui suffisait pas de désirer, ou même demander, pour avoir absolument tout ce dont il avait envie, alors même que c'était le cas dans bien des familles de leur rang. Ses parents, souhaitant que leur enfant devienne une "personne bien" qui n'utiliserait pas son argent à tort et à travers, tentèrent tant bien que mal de lui inculquer quelques valeurs à ce sujet qui, il fallait bien l'avouer, avaient un peu de mal à rentrer dans la tête de la jeune Morgan. Ou plus exactement, s'il en avait parfaitement connaissance, elle avait le plus grand mal à les appliquer, d'autant que ses soeurs étaient toutes deux plus que trop gentilles avec lui, passant l'éponge sur à peu rès tout ce qu'elle pouvait bien faire, et n'hésitant pas même à dire avoir cassé tel ou tel vase à sa place, s'il jurait de ne pas l'avoir fait exprès et de ne pas recommencer.

Evidemment, le fait de ne pas acheter tout et n'importe quoi ne signifiait pas qu'il n'avait droit à rien, loin de là même. A vrai dire, ielle avait plus que le double du nécéssaire, et le savait parfaitement. Simplement, c'est toujours plus agréable d'avoir plus, toujours plus.

Dès son plus jeune âge cependant, il prit exemple sur ses parents, en particulier son père, dont elle était très fière, et qu'il respectait plus que quiconque autre au monde. Quand il disait quelque chose, il le faisait, point, ne serait-ce qu'histoire d'essayer de briller à ses yeux autant que lui brillait aux siens. Sa mère n'était pas en reste, et c'était avec application qu'elle mettait en pratique toutes les règles de bienséances qu'elle lui apprenait. Très attaché à sa famille, donc, vous l'aurez bien compris, il l'était beaucoup moins envers les autres. Si les autres nobles bénéficiaient d'une relative politesse, elle laissait invariablement derrière elle le gout amer du mépris, qui avait tendance à s'accentuer avec le temps, et du mensonge. Les serviteurs, eux, n'avaient même pas droit ce minimum. Les "basses classes de la société", comme il disait, se devaient d'obéir, tout comme lui obéissait aux gens qui lui étaient supérieurs, ou tout du moins qu'il considérait comme tel. Et autant dire tout de suite qu'elle tolérait très mal, voir pas du tout, la moindre désobéissance. La raison de ce comportement était la plus simple du monde: il avait le droit de le faire, alors il le faisait, point. Après tout, ses parents se fichaient pas mal de la manière dont il s'adressait à des personnes n'ayant aucun pouvoir et aucune influence. Alors, qu'ils essuyent les caprices d'un enfant d'une dizaine d'années leur ordonnant ceci ou cela, ce n'était pas si grave, à leurs yeux, comme à ceux de la quasi totalité des nobles de toute façon.

Aussi son comportement à leur égard était des plus imbuvable. Parfois même, il poussait le vice jusqu'à leur demander d'utiliser leur propre salaire pour lui acheter telle ou telle chose, quel que soit le prix. Qui plus était, ces derniers ne pouvaient rien dire, alors tout allait pour le mieux pour lui. Et un jour, elle décida "d'embêter" un serviteur en particulier, de passer le moindre de ses caprices sur lui. Dès qu'il avait besoin de quelque chose, même quand il n'en avait pas besoin, à vrai dire. A longueur de journée, il s'amusait à le surcharger de travail, l'envoyer chercher ci ou ça à l'autre bout du château, précisant bien qu'il le lui faut dans les plus brefs délais, pour finalement lui dire qu'elle n'en voulait plus, et qu'il devait aller faire autre chose, mais qu'avant il devait faire ci, ça, tout en continuant, bien entendu, son travail habituel. Dès qu'il le pouvait, également, il lui attirait tout les ennuis possible, mettant sur son dos tout les malheurs du monde. Et ce dit serviteur n'avait rien à dire. Les nobles demandent, et eux obéissent. Cette situation dura quelques temps, traînant en longueur, interminable calvaire pour l'un, amusement certain pour l'autre. Certes, même si elle n'aurait pas pû décemment durer une éternité, mais sans doute aurait-elle continué ainsi un moment, si un évènement n'avait pas sonné sa fin de manière plus ou moins brutale. Peut-être qu'avec le temps aurait-elle trouvé solution, c'est une question qui ne trouvera malheureusement jamais de réponse. L'incident fut déclenché par la perte d'un collier appartenant à leur mère par Libelle. Cette dernière, soucieuse de ne pas déplaire )à ses parents, et de ne pas se faire sanctionner, chercha le dit bijoux pendant de longues heures, sans succès. Morgan, bien entendu, ainsi qu'Helena, l'aidèrent, sans que cela porte plus de fruits. C'est alors qu'il eut la "brillante" idée de délester sa chère soeur de ce fardeaux en le mettant sur les épaules d'une personne moins importante. Et justement, elle en avait une juste sous la main.

Cela ne mit pas beaucoup plus longtemps pour que la disparition du collier trouve une explication toute faite. Le serviteur, cherchant à avoir plus d'argent, l'avait volé. Sans même qu'on lui laisse une chance de s'expliquer, il fut renvoyé aussitôt, perdant ainsi logement, et salaire. En le voyant partir, Morgan n'eut aucune trace de remords sur le visage, mais un simple sourire. Aucune parole, aucune excuse. Pour être honnête, elle ne se sentait pas coupable le moins du monde.

L'incident fut clos et on en reparla plus un moment durant. On ne l'eut jamais ré-évoqué s'il n'avait pas débouché sur des conséquences plus ou moins affreuses pour la jeune noble.

Alors qu'elle n'avait que onze ans, elle sortit dans les rues de la capitale. Lorsqu'il croisa le regard d'un jeune homme, il eut l'impression de l'avoir déjà vu quelque part. Et ne se souvenu que trop tard, d'ailleurs. Il avait maigri, et ses traits s'étaient un peu durçits mais il s'agissait bel et bien de celui qu'il avait fait renvoyer du château, quelques temps plus tôt. Il ne le compris que quand il tenta de lui enfoncer brutalement un couteau dans l'oeil. Si cette blessure ne fut pas fatale, elle laissa néanmoins une hideuse cicatrice, qu'elle cache à présent en permanence avec un bandeau, un cache oeil. Le pire est bien que ce n'est pas pour autant qu'il ne cessa pas de "martyriser" les serviteurs en tous genre pour autant, cela eut même l'effet inverse. Depuis lors, elle reste très méfiante à leur égard, et ses soeurs le sont tout autant.

La guerre civile aidant, il admira de plus en plus son père, jusqu'à vouloir s'engager, comme lui, dans l'armée plus tard et défendre son pays, même s'il n'a rien en particulier contre l'Est d'Illea...

Famille: Ses deux soeurs aînées, Helena et Libelle, son père, sa mère, sa grand mère, un oncle, mais il n'est réellement proche que de ses soeurs et ses parents, qu'elle respecte beaucoup.

Aime: qu'on lui obéisse, sa famille, l'armée, les Déchus en règle générale, il les trouve pour la plupart courageux de suivre leurs propres idées plutôt que leur race, ce qui ne signifie pas qu'elle les aimera tous, la chaleur, le feu, l'orage, jouer du piano, Ankou et Annahita, qu'il respecte beaucoup, énerver les autres, jouer sur les mots, faire ce que bon lui semble, le vent, le chocolat et la fraise, se battre, rabaisser les gens qu'il n'aime pas, finir ce qu'il doit faire vite et bien, jouer des tours aux autres. Mais des tours méchants, bien entendu, qui soit leur causeront un certain nombre d'ennuis et les mettra en fâcheuse posture, soit aura au moins le mérite de les énerver. Elle aime aussi se disputer avec les autres, du moment qu'il ne les apprécie pas, évidemment.

N'aime pas: Les couleurs vives, qu'on désobéisse à ses supérieurs, les fleurs, surtout les roses, qui lui font tout simplement horreur, la campagne et toutes les petites ville en général, qu'elle juge tout simplement sans aucun intéret, les gens trop intelligents ou trop idiots, qu'on lui joue de mauvais tours ou qu'on lui fasse du mal, à lui ou aux gens qu'il apprécie, la pluie -sauf quand il y a de l'orage, que tout ne se passe pas comme il veut, les questions sans réponses, se faire manipuler, avoir à s'excuser, les armes, avoir l'air ridicule, qu'on se montre méchant avec lui sans raison.

Code du réglement: Ben... Celui qui est dans le règlement, si tu veux le connaitre, va le chercher plutôt que me demander...!>o<

Autre chose à ajouter?: Alors, il, elle, il, elle, elle, il, tu vois Never, je l'ai fait...XD
Et z'avez de la chance que je me sois pas écoutée, sinon il/elle... Aurait eu un sérieux problème mental...


Dernière édition par Morgan Yanaë le Jeu 8 Oct - 1:31, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Humaine, Noble

Féminin Nombre de messages  : 41

Localisation  : Franchement. Vraiment. A quoi cela vous servirait-il?==
Emploi/loisirs  : Toute activité convenant à une jeune femme de mon rang, cela va de soi.^^
Humeur  : J'ai une migraine épouvantable depuis hier. Alors, à votre avis?==

Inscrit depuis le   : 05/05/2009
avatar
Humaine, Noble


Feuille de personnage
Age: 17 ans. J'en aurais 18 cette année, mais ça ne m'importe pas beaucoup.==
Race: Humaine, bien évidemment. Cela va de soi.
Arme / Pouvoir  : Je n'utilise pas d'armes, je n'y touche pas, je...C'est trop dangereux, et salissant.^^

MessageSujet: Re: YANAË Morgan {V.1}   Jeu 8 Oct - 7:41

Validé. ~

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

YANAË Morgan {V.1}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Marie Morgane (Mary Morgan) :
» Je t'insupporte, tu m'insupportes, on s'insupporte ! (Morgan & Becky)
» navid joffroy gilmore ► joseph morgan
» Nage droit devant toi ♪ ㄨ JOSEPH MORGAN
» Pour Morgan le blondasse trop bonnasse.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Illea's world :: Règlement: Avant le RPG. :: État civil :: Archives-