AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 DESLURA Andrew {V.1}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Déménageur professionnel

Masculin Nombre de messages  : 20

Localisation  : Sûrement chez moi. Pourquoi?
Emploi/loisirs  : Pas grand chose. Je finis mes leçons et j'irais chez des amis. Donc, je n'ai pas de temps pour toi.
Humeur  : Correcte, aussi si tu avais l'obligeance de ne pas me la gâcher...

Inscrit depuis le   : 20/09/2009
avatar
Déménageur professionnel


Feuille de personnage
Age: 14 ans
Race: Humain
Arme / Pouvoir  : Un cimeterre

MessageSujet: DESLURA Andrew {V.1}   Lun 21 Sep - 1:10

X~/////////////Votre personnage/////////////~X







Nom:
Deslura [Dèloura]

Prénom: Andrew [Anndrou]

Age: 14 ans

Race: Humain

Camp: Est

Arme (ou pouvoir): Andrew utilise, pour se battre, un cimeterre dont la lame est plutôt longue, et dont le fil se doit d'être toujours parfaitement aiguisé. De nombreuses décorations ornent la garde et le pommeau, qui se trouve être de forme ronde. Ces dernières sont dans des teintes jaunes doré. Un capuce du même style figure dessus, mais les quillons sont plus argenté que doré. Assez légère, elle lui permet de ne pas se fatiguer trop vite et est aussi efficace pour les coup de taille que d'estoc.

Fonction: Il ne travaille pas, pour l'instant, et ses parents sont de riches marchands. Ils n'ont pas autant d'argent que les bourgeois mais sont très loin d'être dans le besoin pour autant. Plus tard, il reprendra sûrement les affaires que son père tient actuellement, et ne voit pas de problèmes à cela. Mais pour le moment, il n'a aucun travail particulier...

Lieu de résidence (Esidir, Litinna, le château...): Il habite à Alkar, mais ses parents possèdet une seconde résidence à Esidir; si au début il ne se rendait que peu à la capitale, il passe maintenant à peu près autant de temps dans une ville que dans l'autre, n'ayant pas franchement de préférence.

Description physique (4 lignes complètes minimum): Andrew est un jeune homme de quatorze ans plutôt frêle et à l'allure relativement androgyne. Néanmoins, il n'est pas repoussant pour autant, et fait en sorte de ne pas l'être. Certes, on ne peut pas dire qu'il soit extrêmement spécial, qu'il attire toute l'attention des foules de par seulement son apparence, mais il faut aussi préciser que ce n'est nullement son but. A vrai dire, il s'agit du genre de personnes à côté desquelles on peut passer sans les remarquer, à moins qu'il ne vous adresse la parole, ou que vous engagiez une conversation d'une quelque manière que ce soit. Passer inaperçu, en somme, quand d'autres trouvent particulèrement amusant de porter des vêtements tappe-à-l'oeil et ce genre de choses, ou même des coiffures plus ou moins extravagantes. Ce n'est donc pas son cas, mais nous allons tout de même nous attarder un peu plus longuement sur son apparence physique en elle-même. De manière générale tout d'abord, on ne peut pas dure que le jeune Deslura soit un garçon véritablement "petit" puisqu'à quatorze ans il mesure aux alentours d'un mètre soixante-douze, taille qu'il juge comme se situant parfaitement dans la moyenne, d'autant qu'il ne faut pas oublier que sa croissance n'étant pas encore achevée, il aura l'occasion de prendre une bonne dose de centimètres supplémentaires d'ici le moment où il cessera de grandir. Son poids quant à lui, en revanche, doit être un peu trop bas mais cette carence n'étant que de quelques kilos seulement, il n'y a pas matière à s'inquiéter, et cela n'a pas de répercussion réelles sur lui. Il ne pèse en effet qu'une petite cinquantaine de kilogrammes, néanmoins, il ne se soucie pas de ce point outre-mesure; à l'inverse, même, cela aurait plutôt tendance à lui convenir comme ça. Possédant donc une carrure fine, ses épaules ne sont pas larges et ses bras sont fins, mais cela n'implique pas qu'il n'ai aucune force, il ne faut pas se laisser duper par son apparence. S'étant entraîné au maniement des armes depuis un moment déjà, il sait s'en servir et, bien entendu, cela nécéssite au moins un minimum de force physique. Juste que cela ne se voit pas vraiment, soyons honnête, au premier coup d'oeil, ni même au second et tous les suivants. Il n'y a d'autres moyens de le savoir que de se battre avec lui, et autant dire tout de suite qu'il préfère éviter autant que possible. Bien évidemment, ce n'est pas une montagne de muscles non plus, et nombre de personnes seraient sans doute capable de le battre haut la main à ce niveau. Assez endurant, ses techniques consistent en règle générale à épuiser son adversaire au lieu de terminer le combat rapidement, ce qui peut être autant un avantage qu'une terrible lacune.
Bien que n'étant pas étranger à l'art de se battre donc, il n'est pas pour autant le meilleur dans ce domaine, et le sait à merveille, ce ne l'empêche pas de s'exercer régulièrement.
Son visage, lui, pourrait être qualifié comme étant légèrement éfféminé, c'est un fait. Bien que ses traits ne soient pas ce qu'il y a de plus virils au monde, on ne peut pas se tromper sur son genre plus de quelques secondes, en principe. Il lui est tout de même d'ores et déjà arrivé d'être pris pour une fille, surtout lorsqu'il était un peu plus jeune. Cela s'atténue avec le temps, et il n'y peut strictement rien, alors Andrew '"fait avec", pour ainsi dire. Ce n'est pas comme s'il avait le choix, de toute façon, et cela ne le dérange pas plus que de raison, exception faite bien sûr lorsqu'on lui dit "mademoiselle". Un faciès en accord avec le reste de sa personne, donc fin, et une peau ni réellement pâle, ni réellement hâlée. Une fois de plus, il ne se démarque pas par l'un de ces détails. Ses yeux sont plutôt ronds, et le plus souvent, ne reflètent pas d'émotion particulières. Néanmoins, dès lors qu'il est énervé, cela se verra parfaitement à travers eux, de même s'il est vraiment heureux. Leur couleur est relativement singulière quant à elle: ils sont bleu foncé mais paraissent parfois plus gris qu'autre chose, selon la luminosité et tout ce genre de facteurs pouvant influer sur la teinte qu'ils paraitront avoir.
Là où certains auront un visage paraissant continuellement joyeux et donnant envie d'engager une conversation, lui préfère arborer un sourire poli, mais malheureusement pas toujours si sincère que ça. Il sera etrêmement rare de le voir pleurer ou rire, par exemple. En somme, la palette d'expressions que les gens auront l'occasion de voir s'avère être plutôt réduite.
Ses cheveux sont bruns foncé, et lui arrivent légèrement au dessus des épaules. Il s'arrange d'ailleurs pour que sa frange ne lui tombe pas devant les yeux, chose qu'i jugerait tout sauf pratique.
Question vêtements, enfin. Sur ce point, il n'a pas de réelles préférences pour telle ou telle sorte d'habits, certes, et n'exclue pas beaucoup de couleur de son vocabulaire, mais ce n'est pas pour autant qu'il porterait absolument n'importe quoi. Généralement, il évite le noir, tout de même, qu'il pense être une couleur triste, ainsi que le rose. En dehors de ceux deux là, il n'est pas rare qu'il porte les autres, bien qu'on puisse aisément remarquer que celles qu'il préfère porter son le blanc et le bleu marine. Sa tenue favorite est constituée d'une chemise blanche aux manches longues et assez larges, surmonté d'un haut -lui sans manches- de couleur bleu foncé, avec, de ci de là, quelques petites touches de rouge. Ce dernier est resserré au niveau de la taille par une large ceinture. Il porte un pantalon du mêe coloris que ce haut et de grandes bottes s'arrêtant à peu près à mi-cuisses.
Enfin, il porte des tenues assez variées les unes des autres, mais jamais rien qu'il jugerait déplacé, innaproprié ou tout simplement laid. Il fait tout de même attention à ce qu'il porte.


Description morale: (4 lignes complètes minimum): Andrew est un jeune garçon qui, comme toute personne en ce monde, à ses qualités et ses défauts, un caractère qui lui est propre et pas toujours facile à comprendre. On ne peut pas dire qu'il possède des caractéristiques le rendant ce qu'on pourrait qualifier de bizarre, ou étrange, rien de tout ça. Pas de maladies mentale, ni de monumentales crises de colère, non. Néanmoins, nous allons quelque peu nous attarder sur son comportement.
Tout d'abord, commençons par l'une de ses plus grandes qualité: il n'est pas quelqu'un de foncièrement méchant, cruel, et impitoyable, loin de là même. Si certes il ne va pas donner tout ce qu'il possède aux autres, il n'en ai pour autant reendu au point de refuser absolument tout, jusqu'au moindre geste, à une personne le lui demandant. Du moment que, bien évidemment, cela reste dans le domaine du possible, de ce qu'il peut faire, alors oui, il aidera de son mieux. Si on ne lui demande rien, en revanche, il ne fera rien pour vous, pour la simple et bonne raison que, de son point de vue, quand on a besoin d'aide, on en demande, point. Si on ne le dit pas, il n'y a aucune raison pour qu'il le devine, et quand bien même il le saurait, cela ne changerait rien au résultat final: qu'une personne se taise et refuse d'émettre la moindre plainte par honneur, c'est une chose. Qu'il l'aide malgré tout, c'en ai une autre, d'autant que pour lui, cela signifierait surtout que ces dites personnes ne veulent pas d'aide. Or, il n'a aucune bonne raison d'aider ceux qui ne le désirent pas, et le jeune homme n'agit que rarement sans bonne raison. Gentil donc, mais les attentions qu'il porte aux autres n'ont par conséquent rien de spontané. D'ailleurs, s'il le fait, c'est autant pour rendre les autres heureux que pour briller à leurs yeux, et sembler être "quelqu'un de bien". L'opinion des autres compte beaucoup pour lui, probablement même plus que son propre avis, si bien que ses actions sont souvent guidées par ce que le gens autour de lui vont en penser. Qu'il trouve une blague drôle ou non, s'il sait que cela risquerait d'irriter son auteur qu'il ne rie pas, alors il rira tout de même. De même s'il apprcie une personne ayant une mauvaise réputation, il n'en dira pas un mot à qui que ce soit, le "qu'en dira-t-on" ayant une certaine emprise sur lui, il ne peut le nier. Il aime qu'on l'apprécie, et surtout qu'on ne dise rien sur lui. Parce que, s'il fait tout ce qu'il peut pour ne froisser personne quoi qu'il puisse penser, il lui arrive, comme tout le monde, de se mettre en colère. D'ailleurs, ce n'est pas si difficile que cela, pour lui. Particulièrement susceptible, la moindre insulte, ou plutôt le moindre mot qu'il interprêtera comme tel le vexera presque automatiquement. Dans ces moments là, il se contente génralement d'un regard noir, avant de ne décider de faire preuve d'un mutisme à toute épreuve. Il se tait, montre bien qu'il n'est pas content, et cherche à attirer l'attention de la sorte. Une réaction d'enfant gâté, il en a bien conscience, mais il n'y peut pas grand chose. Et puis, de toute façon, cela fonctionne à merveille, alors il ne verrait pas même une seule raison de changer cela. Il suffit de le taquiner un peu trop, ou aborder avec un peu trop d'insistance un sujet qu'il préférerait éviter pour qu'il se comporte de la sorte.
Qu'il se mette à crier, par contre, c'est une autre paire de manches. D'un naturel plutôt calme et réfléchi, il ne va pas aller jeter tout ce qui lui tombe sous la main sur le sol en criant mille et unes insultes au monde entier. Il n'y a que lorsqu'il est véritabelement révolté par les actions de quelqu'un, ou ses paroles, qu'il haussera la voix et que son langage se fera moins soutenu. Cependant, il n'irait pas frapper son interlocuteur, quels que soient les agissements de ce dernier. Pas que la violence ne résolve rien, juste qu'il ne voit pas l'intéret à finir blessé, ou quoi que ce soit du même genre. On en pourrait pas le dire peureux pour autant, ce serait faux. Sitôt qu'un combat en engagé, on peut être quasiment sûr qu'il ne le fuira pas, que la situation tourne à son avantage ou non. Ceux qui partent en courant pour sauver leur peau, sans se soucier de leur honneur blessé qu'ils laissent derrière eux, si tant est qu'ils en possèdent encore un, ne méritent même pas qu'on s'intéresse à eux. Il ne confond pas sutpidité et courage, mais il juge qu'il ne faut pas non plus confondre retraite stratégique et lâcheté pure. De même, si l'un de ses amis est dans une très mauvaise passe, et que sa vie est en danger, il n'hésitera pas à les aider. Soit en se battant à leur place s'il a une chance de gagner, soit en les emmenant le plus vite possible en lieux sûrs. Pas pour se sauver lui, mais pour les sauver eux. Andrew optera plus souvent pour le premier choix puisque, comme je l'ai déjà précisé plus tôt, la lâcheté lui fait horreur.
En parlant de ses amis, justement, on ne peut pas dire qu'il soit d'un naturel particulièrement associal, mais il ne se fait pas de nouveaux amis si souvent que cela non plus. En somme, ni extraverti, ni trop introverti non plus, s'il va parler à quelqu'un dans la rue, et que l'échange lui semble assez agréable, il ne vous considérera pas comme son ami pour autant. Une connaissance, à la rigueur, mais guère plus. Les apparences comptant énormément, il lui semble difficile de distinguer le vrai du faux, ce qu'on dit être et ce qu'on est vraiment. Il joue assez la comédie pour savoir que les gens n'ont que peu de scrupules à le faire dès lors que cela s'avère nécéssaire. Ce n'est pas un adepte du mensonge pour autant, et il ne passe pas sa journée à le faire, à fortioris lorsqu'il est avec des amis.
De même que la lâcheté, les trahisons, que ce soit à petite ou grande échelle, le jeune Deslura les abohrre. Il lui parait inimaginable de passer d'un camp à l'autre d'Illea, ou tout du moins sans excellents prétextes, aussi il voit d'un mauvais oeil les Neko ainsi que les Esprit qu'il croise. Pas qu'il les pense dangereux (s'ils sont venus à l'Est, c'est à prioris pour les aider, ou au minimum y vivre tranquillement, non?) mais juste qu'il ne voit pas comment ils ont pu trahir famille, peuple, race, et continuer à vivre comme si de rien n'était. On pourrait dire sans se tromper que la traîtrise est un crime imppardonnable, de son point de vue au moins.
Ce n'est donc pas qu'il les déteste, mais qu'il ne les comprend pas. Et s'il y a bien une autre chose qu'il déteste, c'est bien de ne pas comprendre quelque chose que d'aurtres comprennent. Son quotient intellectuel n'est pas inférieur à la moyenne, loin de là, et il fait de son mieux pour exceller dans tous les domaines, sans exceptions. Que la matière étudiée lui plaise ou pas, il essayera de l'apprendre, de comprendre et, apr la suite, de montrer aux autres qu'il est intelligent. Un rien pédant, cuistre peut-être. Ce trait de son caractère a d'ailleurs tôt fait d'en énerver plus d'un, ce qui ne l'empêche pas de continuer. Heureusement, il ne le fait pas tout le temps, simplement que, quand on lui en donne l'occasion, il ne s'en prive pas.
Le plus gros problème qui en découle est qu'il a par conséquent des idée assez arrêtées, et que s'il écoute les autres, à partir du moment où, de son avis, lui seul a raison, la conversation n'avancera plus. De toute manière, il est le plus souvent d'accord avec "l'opinion générale".
Les discussions byzantines ne le dérangent pas, mais il ne faut pas en abuser non plus, et il n'en tiendra que lors de fêtes, ou s'il s'adresse à des personnes plus importantes que lui, auxquelles il devra un grand respect.
Enfin, Andrew a sa fierté et il y tient. S'il ne se rebelle pas contre les ordres, il est très clair qu'il n'aime pas plus que cela en recevoir, et préfère ne pas en donner trop non plus. La raison de ce refus est la peur de mal faire qui le hante, ainsi applique-t-il la politique suivante: "si je ne fais rien, on n'aura rien à me reprocher si tout va mal". Mieux vaut ne pas entreprendre quelque chose qu'on est quasiment assuré de rater, ce serait idiot, et ne servirait à rien d'autre qu'à passer pour un incapable, ou se faire détester.
Détester les gens, il sait le faire, et parfaitement. D'ailleurs, une fois qu'il ous a catalogué comme étant une personne à peine digne d'attention, qui mériterait qu'on la remette en place, il y a fort peu de chances qu'il change son avis, et vous colle un toute autre étiquette. L'avantage est qu'il ne jueg pas trop précipitemment, et évite ainsi un maximum d'erreur de jugement mais s'il ne vous aime pas et qu'il ne tient pas de tout son coeur à vous le cacher, alors il vous le fer savoir, et bien vite. Des méchancetés, parfois, mais aussi vous faire tomber dans des situations desquelles vous aurez le plus grand mal à vous sortir, vous faire passer pour idiot, et ainsi de suite, jusqu'à ce qu'il pense en avoir fait assez. Etant donné qu'il n'a pas la rancune très tenace, ou il pardonne les fautes, ou il les obulie au bout de quelques temps, ce qui lui causera des ennuis de temps en temps. Il n'est pas naïf et crédule, mais à quoi bon en vouloir à quelqu'un pour une erreur commise des années plus tôt? Regretter ne fait pas tout, d'accord, et il est bon de réfléchir avant de faire quoi que ce soit, mais de sincères excuses peuvent plaider en votre faveur, s'il s'est disupté avec vous. Il applique les mêmes règles pour sa propre personne, et il lui arrivera de s'excuse s'il a eu tort et qu'il le sait. Autre chose qu'il hait, c'est perdre, et s'excuser, savoir qu'on a mal fait, est une forme de défaite en soit. Mais s'acharner alors même qu'on a d'ores et déjà perdu, c'est encore plus inutile et idiot, cela n'aurait aucun sens.
Dernier point, mais pas forcément des moindre, le brun est quelqu'un de poli et surtout galant. Céder sa place à une fille, lui offrir des fleurs, ce genre d'attentions qui font généralement plaisir. Il n'est jamais véritablement tombé amoureux de quelqu'un, mais parfois sa conduite pourrait amener à penser le contraire, puisqu'il fat preuve de beaucoup de courtoisie envers ces demoiselles. Ce n'est néanmoins pas son but de charmer qui que ce soit, ni de se faire charmer, d'ailleurs. A vrai dire, il n'y pense même pas vraiment, et c'est plus un réflexe qu'autre chose chez lui.

Pour résumer, il n'est pas méchant, un peu prétentieux, susceptible, calme malgré tout et assez courageux.

Histoire: (7 lignes complètes minimum): Andrew Deslura naquit le matin du sept mars, il y a quatorze ans de cela, dans la grande capitale du pays d'Illea, alors qu'il n'était pas encore scindé en deux, Jiang Zemin. Ses parents n'étaient encore, à l'époque, que des marchands de modeste condition, ni pauvre, ni riche, ne prétendant être ni l'un ni l'autre. Ils se situaient dans le juste milieu, et l'argent ne semblait pas leur poser problème. Ils avaient, avant ce jour, d'ores et déjà eu un premier enfant, de cinq ans l'aîné d'Andrew. L'arrivée de ce dernier avait été bien accueillie par son frère, et là où, dans certaine famille, un nouvel arrivant pouvait causer du tort à ce niveau, il n'eut pas le moindre ennuis. En vérité, ils devinrent même vite très proches, malgré la différence d'âge qui, bien que sans être monumentale, aurait pu en déranger certains.
Il commença à aller à l'école très tôt, mais rien de tout ça ne l'intéressait. On l'enfermait dans une salle de classe quand lui aurait préféré aller s'amuser dehors, comme le faisait son frère, et bien d'autres enfants en ville. Cependant, si ses parents jugeaient bon qu'il y aille, il irait, ne serait-ce que pour leur faire plaisir. Et puis, il n'avait jamais été un garçon désobéissant, s'il ne mettait pas toujours tout son coeur dans tout ce qu'il faisait, il le faisait malgré tout et, parfois, malgré lui. Alors, tous les matins, il se levait pour aller en cours, apprendre, et rentrer chez lui pour y retrouver toute sa famille. Son frère aîné n'allait pas à l'école et, au début tout du moins, Andrew ne comprit pas pourquoi. Lui, on l'encourageait à apprendre ses cours, à ne pas faire dépenser de l'argent si durement gagné pour rien (ce qu'il ne faisait malheureusement pas toujours, il était même plutôt un élève très moyen), alors qu'on laissait le premier né de la famille libre de faire ce qu'il voulait? N'importe quel enfant de sept ans comme lui n'aurait pas saisi le pourquoi du comment d'une telle "injustice". Dès qu'il posait la question à sa mère, elle lui répondait très simplement qu'ils n'avaient, il y avait de nombreuses anées de cela, à la naisance de son frère, que peu de richesses et donc pas les moyens de l'envoyer dans quelque école que ce soit, et qu'il serait difficile pour lui d'apprendre maintenant. Le plus jeune de la famille se satisfaisait de cette réponse, et ne compris que plus tard qu'il ne s'agissait là que d'une partie de la vérité, puisqu'ils avaient bien tenté de lui faire fréquenter une salle de classe, mais que ce dernier, bien qu'il ai essayé de tout son coeur, n'était arrivé à rien. Capacité de réflexion légèrement inférieure à la moyenne, comme on disait. L'incontestable vérité qui avait incité les parents du jeune homme à plutôt le diriger vers une carrière militaire, puisqu'il aait moins de problèmes avec les armes que les chiffres et les lettres.
Enfin, toujours était-il qu'Andrew, de son côté, n'avait pas ce genre de soucis. Comme tout enfant de son âge, il se fit des amis, des amis auxquels il tenait. Comme n'importe qui, il se fit également des ennemis, en bref, un petit garçon comme tous les autres. Après les cours, il s'exerçait au maniement d'une arme, pour faire "comme son frère" qu'il admirait malgré tout beaucoup. N'aimant pas le faire seul, il s'entraînait avec sa meilleure amie, Lucya, une fille d'un an son aînée. Les finances de la famille Deslura connaissaient dans le même temps une ascension fulgurante, ce qui n'était pas pour déplaire au jeune garçon, loin de là même. La plupart du temps, il demandait un jouet, il l'avait. Ses parents néanmoins gardaient l'oeil sur leurs chiffres d'affaire, vigilants, mais il ne semblait pas y avoir de souci à se faire de ce côté là. Tout continua ainsi jusqu'à l'année de ses dix ans, dans la soirée du trois septembre. Une journée qui avait commencé comme toutes les autres, et dont le contenu, jusqu'à ce moment fatidique, n'avait pas différé de celui des précédents. Alors qu'il rentrait chez lui en compagnie de Lucya, dont la maison se trouvait sur le même chemin que la sienne, il décida de l'emmener voir sa "cachette secrète", comme il disait alors. Il s'agissait en fait d'une simple cabane, cachée dans les branches d'un arbre du jardin de chez lui, que son frère lui avait construite. Même pas un arbre très haut, et pourtant, alors même qu'il avait déjà accopli ce geste maintes et maintes fois, une fois arrivé à quelques mètres du sol, il lâcha prise. La chute aurait pu ne rien causer de grave mais le sort semblait en avoir décidé autrement. Sa tête avait violemment heurté le sol. Du reste de cette journée là il n'a aucun souvenir, comme sur beaucoup des journées suivantes d'ailleurs. Lorsqu'il se réveilla, le lendemain, sa mère lui expliqua qu'il était tombé, mais que tout allait mieux maintenant, qu'il n'y avait rien eu de grave. Et en effet, on aurait pu le croire, mais elle se trompait. Le lendemain, tout allait mieux pour lui, et il lui sembla qu'il allait reprendre sa petite vie de tous les jours. A vrai dire, le véritable problème se produisit le surlendemain de l'accident. Il fut soudainement pris d'un horrible mal de tête et, quand il se réveilla une fois de plus, ce fut parmis des gens dont il ne reconnaissait pas les visages.
Une femme et un homme qui avaient l'air très inquiets, et un autre garçon, plus vieux que lui, qui l'appelait "petit frère", ainsi qu'une autre fille d'à peu près son âge. Lorsqu'il leur demanda leurs noms, ainsi que le sien, ils appelèrent un docteur, dont le diagnostique frappa comme un couperet: amnésie. Ce mot avait semblé les ébranler et pourtant, lui, ne comprenait pas bien pourquoi. A vrai dire, il ne comprenait plus rien à ce qui se passait. Tous ces gens avaient l'air de tenir à lui, l'emmenait dansd différents lieux, avec à chaque fois dans leurs yeux l'espoir qu'il se rappèlerait de quelque chose, quoi que ce soit. Très vite, Andrew (c'était comme ça qu'ils l'appelaient, tous.) compris qu'il aurait dû se souvenir. Ce sentiment d'(avoir oublié quelque chose, mais de ne pas savoir quoi. Cette première situation dura deux semaines, deux longues semaines durant lesquelles ils éprouvèrent toutes les peines du monde à lui remémorer quoi que ce soit. Avec leurs efforts conjugés cependant ils y arrivaient, petit à petit, certes, mais il y arrivaient, si bien qu'au bout d'un mois à peine, le jeune homme commença à redevenir un peu comme il l'était avant. Pour lui faciliter les choses, il décidèrent de partir de la capitale pour Alkar, une ville de taille plus modeste et plus calme dans l'Est du pays.
Une fois de plus, tout aurait pu rentrer à nouveau dans la normale, mais Dieu ne devait vraisemblablement pas manquer d'humour noir à son égard, car il ne lui fallu pas plus longtemps pour perdre la mémoire à nouveau. Ainsi, cet homme qu'il devait appeler "père", cette femment qu'il se devait d'appeler "mère" et celui qu'il nommait "grand frère" s'évertuèrent à remplir une nouvelle fois la feuille blanche de sa mémoire. Cette situation se reproduisit encore une dernière fois après cela, jusqu'au moment où les medecins trouvèrent un traitement éfficace. Ses souvenirs lui revenaient tous un à un, jusqu'à ce qu'ils les ai à nouveau tous en mémoire.
Ce fut certes une chose magnifique pour lui, mais une affreuse nouvelle vint ternir le tableau: durant la longue période durant laquelle il ne s'était plus rappelé de rien, Lucya n'avait cessé de s'accuser de tout, répétant que s'il n'avait rie voulu lui montrer, il ne seait pas tombé, et que tout serait toujours parfaitement allé, qu'elle avait même perdu ses parents. Peu de temps avant que son état ne s'arrange "pour de bon", elle avait mit fin à ses jours. C'était comme ça qu'on le lui avait raconté, agrémenté de "ce n'était pas de ta faute", et de "ne t'en veux pas." un peu partout dans leur discours. Cet évènement le choqua beaucoup, bien qu'il ne le montre plus à présent. A cause de toutes ces choses, la guerre, et toutes ses affreuses conséquences, il ne les compris pas trop sur le coup, étant donné qu'au moment où elle occurait il ne sortait presque pas de chez lui. Il les connait, dorénavant, et se refuse de raconter cette histoire à n'importe qui. Un peu comme si ne pas en parler allait éffacer tout ça, et le laisser en paix.

Famille: Son frère, sa mère, son père, une grande tante, deux cousines, ses grands parents maternels, son grand père paternel, un petit cousin, la femme d'un autre cousin et lui-même, un oncle aussi...

Aime: Qu'on soit d'accord avec lui, les fuits, savoir, apprendre, avoir raison, les narcisses noirs (J'ai pas pu m'en empêcher...XD), les violettes, le blanc, le rouge, le sucre, sa famille, ses amis, les petits animaux comme les chats ou les chiots, s'entraîner au combat, marcher, la nuit, l'hiver et la neige.

N'aime pas: Qu'on le contredise et avoir tort, les pensées, les laches et la lacheté, ce qui a un goût amer, qu'on le taquine ou plaisante à son sujet, le printemps, avoir peur, se faire battre, les insectes, les animaux trop gros, l'aube, les forêts, le noir.

Code du réglement: ... Je suis pas obligée, si?

Autre chose à ajouter?: Hey, forum actif à changé le nombre de carctère maximum, ou quoi...? J'ai l'impression que ma présentation est affreusement courte, maintenant...T___T
Et puis, en plus, j'avais pas d'inspi pour l'hisoire...X'D ]heureusement que ça se finit mieux que Tomoyo after...je savais pas quoi mettre, et comme je l'ai lu y a pas si longtemps, ça se ressent sur l'histoire...X'D]


Dernière édition par Andrew Deslura le Sam 26 Sep - 20:48, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Esprit, Servante au château royal

Féminin Nombre de messages  : 33

Localisation  : Dans le brouillard~ BOUH.
Emploi/loisirs  : Passer le balais sans balais, eheh.
Humeur  : Très bonne.

Inscrit depuis le   : 21/01/2009
avatar
Esprit, Servante au château royal


Feuille de personnage
Age: 18, bientôt 19. Je ne vois pas le temps passer, c'est dingue!O_O
Race: Je suis une Esprit, une jolie Esprit! Purée, c'est trop cool!XD
Arme / Pouvoir  : J'utilise la magie. Je rentre dans votre chambre sans passer par la porte, oh oh oh.~♥

MessageSujet: Re: DESLURA Andrew {V.1}   Sam 26 Sep - 22:03

validé. ~

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

DESLURA Andrew {V.1}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Signature de contrat - Andrew Brunette
» Andrew Kirke (Gryffondor)
» [Février] Taeyang Andrew
» Andrew Takayama [Finie]
» Signature de contrat - Andrew Shaw

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Illea's world :: Règlement: Avant le RPG. :: État civil :: Archives-